Lundi 2 Juin 2014

Publié le par Marishka

Lundi 2 Juin 2014

Lundi 2 Juin 2014

Pas jojo la météo en ce lundi...

151c6b1a.gif

 

La blague du jour. Pas de bol !

Un pauvre petit bonhomme est dans un bar depuis une demi-heure. Il contemple tristement son verre de bière en soupirant. Tout à coup, un homme barbu en blouson de cuir, entre dans le bar, voit le petit homme, lui donne une grande claque dans le dos en riant et lui boit sa bière.

Le petit bonhomme triste se met à pleurer à chaudes larmes. - Eh, oh ! lui dit le barbu, désolé. Ce n’était qu’une plaisanterie, je te prends une autre bière, je ne voulais pas te faire pleurer ! - Non, non, laissez ! dit le petit homme. Je pleure parce que cette journée a été la plus terrible de ma vie. Ce matin, ma voiture tombe en panne, j’arrive en retard au travail. Mon patron m’annonce qu’il me renvoie. Quand je rentre à la maison, j’annonce ça à ma femme, qui me quitte en emmenant mes deux enfants. A peine parti, le four, dans lequel ma femme faisait cuir un rôti, explose, et la maison entière brûle. En sortant appeler les pompiers, je me fais renverser par une voiture. Le temps d’arriver à l’hôpital, ma maison était détruite… Alors, je viens dans ce bar pour mettre fin à mes jours, et voilà qu’un imbécile qui se croit rigolo, vient de boire mon verre de bière à la strychnine !

 

Mauvaise blague: un enfant gribouille le passeport de son papa.

Quand un enfant s'ennuie, il peut faire des bêtises. C'est ce qui s'est passé au sein d'une famille chinoise en vacances en Corée du Sud.
Au moment de passer la douane, le père a réalisé que son fils avait largement dessiné sur son passeport, rendant la photo méconnaissable. Les douaniers n'ont pas apprécié la blague. Le papa non plus, il a été forcé de rester en Corée pour justifier de son identité. 

Oups !

Filières djihadistes : 4 arrestations en région parisienne et dans le Sud.

Quatre personnes ont été arrêtées lundi matin en région parisienne et dans le sud de la France en lien avec des filières jihadistes, trois jours après l’arrestation d’un Français soupçonné d’être le tueur du Musée juif de Bruxelles. "Il y a des gens qui recrutent des djihadistes (...)

Il y a à l’heure où je vous parle des arrestations en Île-de-France et dans le sud de la France", a déclaré Bernard Cazeneuve sur Europe 1 évoquant, sans autre précision, quatre personnes interpellées. "Je ne vous en dirai pas plus", a-t-il ajouté, se bornant à vanter les "résultats" d’une "traque" qu’il veut "totale".

Il ne faut "laisser aucune chance à ces terroristes", a-t-il dit. Un Français de 29 ans, Mehdi Nemmouche, a été arrêté vendredi à Marseille lors d’un contrôle douanier inopiné à bord d’un bus en provenance de Bruxelles. Alors qu’il était en possession d’une Kalachnikov et d’un revolver et qu’il était fiché par les services de renseignement intérieur pour s’être rendu en Syrie en 2013, les enquêteurs ont rapidement fait le lien avec la tuerie du 24 mai à Bruxelles, qui a fait trois morts et un blessé encore entre la vie et la mort.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Photo AFP/Thomas SAMSON

 

Ces jeunes de nos régions partis faire le djihad en Syrie.

Au lendemain de l'interpellation de Mehdi Nemmouche, soupçonné d'être le tueur du Musée juif de Bruxelles, le point sur ces jeunes qui, comme le Nordistes, ont rejoint la Syrie pour faire le Djohad.

Vendredi 5 juillet 2013

Bilel, un Grenoblois âgé de 22 ans, quitte les Alpes pour rejoindre la Syrie en voiture où il intègre le "Front Jabhat al Nosra", un groupe de djihadistes rebelles. Il trouve la mort le 23 février 2014, tué par un soldat de l’armée syrienne. Selon sa famille le jeune Grenoblois se serait radicalisé à l’âge de 20 ans, à la suite d’une rupture amoureuse. Après son baccalauréat, il avait poursuivi des études économie et gestion, jusqu’en licence. Il était apprécié par ses professeurs et avait suivi un stage pour devenir pompier volontaire.

Bilel avait quitté Grenoble en juillet 2013 pour rejoindre la Syrie en voiture.

Jeudi 28 novembre 2013

Dyhia, 19 ans, benjamine d’une famille de six enfants, vivant chez ses parents dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, décide de rejoindre la Turquie, puis la Syrie pour combattre au nom du djihad. Selon sa sœur, elle aurait fait l’objet d’un enrôlement virtuel, les contacts s’effectuant sur Internet, notamment sur Facebook.

Dyhia, une Grenobloise de 19 ans partie rejoindre le djihad en novembre 2013.

Jeudi 23 janvier 2014

Nora, une adolescente de 15 ans, lycéenne à Avignon, se volatilise. Elle annonce sur un réseau social sa volonté de rejoindre la Syrie pour soutenir les combattants du djihad. Depuis le mois de septembre, elle avait radicalisé son comportement, avec un fort absentéisme scolaire. Elle était en liaison, via internet, avec des personnes habitant en région parisienne et apparentées au djihad.

Mardi 25 février 2014

Une jeune Iséroise de 14 ans est interceptée à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, dans le Rhône, alors qu’elle s’apprêtait à embarquer dans un avion à destination de la Turquie, dans le but manifeste de rejoindre le djihad en Syrie. L’adolescente, domiciliée dans une commune de la région voironnaise, mais scolarisée à Claix, à 10 kilomètres au sud de Grenoble, avait fugué de son collège la veille.

Mercredi 30 avril 2014

Un jeune Drômois est interpellé à la gare de Lyon à Paris par la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI), à sa descente du TGV. Il est suspecté de vouloir rejoindre les combattants djihadistes.

Jeudi 1er mai 2014

Un Algérien de 37 ans, originaire d’Albertville (Savoie), soupçonné de recruter des Français pour mener le djihad en Syrie est expulsé. C’est la première expulsion dans le cadre du plan gouvernemental destiné à lutter contre les filières djihadistes. Ce résident régulier en France a été interpellé en Turquie dans un car convoyant un groupe vers la Syrie, avant d’être remis aux autorités françaises. Cinq de ses proches, des hommes originaires d’Albertville, comme lui, sont arrêtés et rapatriés dans la foulée vers la France. Les six Savoyards entendaient rejoindre l’un des groupes djihadistes les plus radicaux, appelé "L’État islamique en Irak et au Levant".

Mardi 13 mai 2014

Une vaste opération du Raid menée au petit matin dans l’agglomération strasbourgeoise conduit à l’arrestation de sept djihadistes présumés. Le recruteur Mourad Fares, 29 ans, originaire de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) et considéré par les services français comme un important "facilitateur", qui recrute des Français via les réseaux sociaux, se trouve toujours en Syrie. Il est apparu dans plusieurs autres dossiers, outre celui du groupe strasbourgeois, comme celui des deux mineurs toulousains rentrés après un court périple dans la zone frontalière syroturque. Plus qu’un "émir des Français" comme il a pu être présenté, cet homme est considéré comme un propagandiste, un spécialiste de la logistique et du recrutement.

 

Je vous souhaite un bon lundi !

 

 

Commenter cet article

mabiche1231 02/06/2014 17:05

kikou ma belle,
chez nous il fait beau mais pas très chaud, enfin pour moi la grande frileuse !
Si l'enfant a dessiné sur le passeport c'est que celui-ci n'était pas rangé !
je te souhaite une bonne fin d'après-midi, bisous, Nadine