Lundi 23 Février 2015

Publié le par Marishka

 

Lundi 23 Février 2015

Lundi 23 Février 2015

De la flotte pour aujourd'hui, si ce n'est pas de la neige comme l'annonce le Dauphiné libéré....

Jusqu'au vont-ils aller dans l'horreur ?

Nigeria : la kamikaze avait 7 ans !

Une fillette d'environ sept ans a fait exploser une bombe qu'elle portait sur elle dimanche dans un marché de la ville de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, tuant cinq personnes, ont rapporté à l'AFP des témoins. "5 personnes ont été tuées en même temps que la fillette, et 19 autres ont été hospitalisées pour des blessures", a affirmé un des témoins, Buba Lawan, selon lequel la kamikaze était âgée d'environ sept ans. Ses informations ont été confirmées par d'autres résidents de Potiskum, dans l'État de Yobe, dans le nord-est du Nigeria où sévit le groupe islamiste armé Boko Haram, notamment via des attentats-suicides.

L'attentat intervient alors que le matin même le président nigérian Goodluck Jonathan a reconnu que lui-même et ses services avaient sous-estimé "les compétences de Boko Haram". Le groupe djihadiste, qui subit des revers actuellement, a juré de faire échouer le processus électoral et le président s'est engagé à enrayer sa capacité d'action pour éviter qu'il ne fasse "des ravages". Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait plus de 13 000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria.

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait plus de 13 000 morts au Nigeria.(Photo d'illustration)

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait plus de 13 000 morts au Nigeria.(Photo d'illustration) © Mohammed Elshamy/Anadolu Agency/AFP

http://renaissance44.hautetfort.com/media/00/01/1300225025.jpg

 

Les shebab somaliens menacent d'attaquer des centres commerciaux français.

Le ministre américain de la Sécurité intérieure Jeh Johnson a appelé les consommateurs à la prudence dimanche 22 février, après des menaces d'attaques jihadistes dans les centres commerciaux occidentaux, en particulier à Paris, Londres, au Canada et aux Etats-Unis.

L'organisation islamiste des shebab, branche d'Al-Qaïda en Somalie, a diffusé une vidéo dans laquelle elle appelle à conduire des attaques similaires à celle du "Mall Westgate" à Nairobi, au Kenya, qui avait fait 67 morts et plus de 175 blessés en septembre 2013. A la fin de la vidéo de 66 minutes, en versions anglaise et arabe, un individu masqué appelle à s'attaquer aux centres commerciaux occidentaux, en mentionnant spécifiquement le gigantesque "Mall of America" du Minnesota (nord) ou encore le Forum des Halles à Paris et la galerie marchande des Quatre Temps à La Défense.

FORUM DES HALLES

Six Français qui allaient se rendre en Syrie privés de leur passeport.

Six ressortissants français majeurs, dont le départ vers la Syrie apparaissait comme imminent, ont vu leur passeport et carte d'identité confisqués pour six mois renouvelables, selon RTL lundi 23 février. Il s'agit des premières interdictions administratives du territoire prises dans le cadre de la loi antiterroriste votée en novembre, espérant ainsi freiner les départs vers la Syrie.

Soupçonnés par le renseignement d'être candidats au djihad, ils se sont vu remettre un récépissé en échange de leurs papiers d'identité. "Certains d'entre eux ont été signalés par leurs proches, via le numéro vert mis en place au ministère de l'intérieur, d'autres ont été détectés lors des multiples enquêtes actuellement menées par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure", rapporte la radio. Leurs noms ont été transmis au système d'information Schengen, le fichier de contrôle accessible de tous les postes-frontières européens. Ces aspirants au djihad seront régulièrement convoqués par les services de renseignement.

Renforçant une législation déjà très fournie (14 lois votées depuis 1986), la loi antiterroriste instaure avant tout une interdiction administrative de sortie du territoire, matérialisée par la confiscation de la carte d'identité et du passeport. Cette interdiction, d'une durée de six mois renouvelable jusqu'à deux ans, sera décidée en cas de "raisons sérieuses de croire" que la personne "projette des déplacements à l'étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes" ou "sur un théâtre d'opérations de groupements terroristes". Elle pourra être contestée devant la justice administrative. Une quarantaine de dossiers seraient en cours d'instruction, selon RTL.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 23/02/2015 10:22

kikou Marishka, j'ai vu hier aux infos la neige chez toi, et bien quel spectacle !
passe une bonne journée, bisous, Nadine