Samedi 21 Mars 2015

Publié le par Marishka

 

Samedi 21 Mars 2015

Samedi 21 Mars 2015

Dans la grisaille aujourd'hui.

soleil et nuageFort heureusement la météo d'hier, bien que partiellement ensoleillée, nous a permis de voir l'éclipse du soleil !

Du soleil juste ce qu'il fallait et au moment où il le fallait pour pouvoir observer ce rare phénomène !

Sympas les nuages de vous être écartés juste quand il le fallait !

L'éclipse solaire partielle à Grenoble, le 20 mars 2015 à 10h27, à son maximum. Denis Souilla © Radio France

A vrai dire, je n'en suis pas à ma première éclipse.

Le 15 février 1961 une éclipse de soleil TOTALE est visible depuis la France dans une zone limitée.

C'est ma toute première, et nul doute la dernière, éclipse totale.
Le hasard a voulu que je me trouve sur la bande de totalité.

Copie de map61c.jpg (26204 octets)

A 8h19 toute la classe était réunie dans la cour à attendre ce spectacle que nos jeunes âges ne nous permettaient même pas d'imaginer. J'avais 12 ans et n'avais jamais entendu parler d'éclipse... Les radios de l'époque n'en faisaient pas tout un battage et la télévision rare à cette époque ne nous informait pas de ce genre d'évènement.

Fort heureusement nous avions un instit qui lui était au courant et la veille de cet évènement, nous avions préparé des morceaux de vitres noircis à la fumée de bougie !

Plus que l'observation du soleil qui lentement était caché par la lune, ce fut la nuit qui fit place au jour, qui m'impressionna le plus ! Les chiens alentour se mirent à hurler à la mort, ce qui ajouta à l'étrange phénomène qui se déroulait sous nos ébahis !

En plein jour se retrouver dans la nuit ! je comprends nos ancètres qui avaient peur que le soleil ne revienne plus....

Personne n'a fait le rapprochement entre l'accident d'avion et l'éclipse...

La plus grande catastrophe aérienne de Belgique s’est produite le 15 février 1961. Un Boeing 707 de la Sabena, en provenance de New York, s’est écrasé à l’atterrissage à Bruxelles. Septante-quatre personnes à bord de l’avion sont mortes ainsi qu’une personne au sol. Dix-huit athlètes américains de l’équipe de patinage se trouvaient notamment à bord.

eclipse61_francesoir.jpg (18572 octets)

L’influence de la lune sur notre organisme.

Pleine lune : Voilà peut-être l'explication de ma nuit blanche.... Couchée vers minuit, j'ai eu du mal à trouver mon sommeil et à 3h30 ma nuit était terminée !

http://blog.brindilles.fr/wp-content/uploads/2010/11/329.jpgOn a tous et toutes entendu parler de l’influence de la lune sur la santé, les cheveux, le sommeil, les accouchements… Mais comment expliquer le phénomène ?

Nuit difficile, énervement, agressivité, rendez-vous chez le coiffeur… De nombreuses personnes ont l’impression ou la certitude que la lune exerce une influence sur leur organisme. Si le corps médical rechigne a l’admettre, nombreux sont les chirurgiens qui redoutent d’opérer les nuits de pleine lune, car les hémorragies sont plus graves. Les infirmières, observent que les piqûres saignent davantage et dans certaines maternités on renforce le personnel car il y aurait plus d’accouchements.

On dit aussi qu’il y a plus de crimes, de suicides, de crises d’épilepsie, de viols et de crises d’angoisse… Aux États-Unis, huit professionnels de la santé mentale sur dix pensent que les cycles de la lune ont une influence sur les comportements humains.

Le sommeil

La lune, par son rayonnement électromagnétique, exerce son attraction sur les eaux de notre corps (nous sommes composés d’eau à 80%). Si la mer subit les marées, ce sont de minuscules marées intérieures qui se produisent dans notre organisme. Le sang, le liquide amniotique et, surtout, le liquide céphalo-rachidien (celui de notre cerveau) y sont sensibles.

Mais pas seulement : la lumière de la lune agit au niveau de l’épiphyse, cette glande essentielle à notre équilibre quotidien (circadien) veille/sommeil. Les capteurs sensoriels stimulés, son fonctionnement en est modifié, et notre chimie aussi : on constate une augmentation de la sécrétion d’ACTH, hormone de "l’excitation" qui se diffuse alors dans tout le corps et perturbe le sommeil. On constate également un effet sur la mélatonine, hormone sécrétée la nuit. Si la lune diminue la production de cette hormone, la personne aura des difficultés pour dormir.

La nervosité

Le rayonnement électromagnétique de la lune atteint son intensité maximale lorsqu’elle est pleine. Cet électromagnétisme agit sur les électrons contenus dans nos cellules et sur leur énergie, ayant un impact direct sur le système nerveux. Ceci explique que certaines personnes sensibles se sentent "remontées à bloc" ou très stressées au moment de la pleine lune… La lune influencerait également les états dépressifs. En médecine traditionnelle chinoise, c’est le subtil équilibre énergétique du yin et du yang dans le corps qui est garant de notre bonne santé. Et c’est cet équilibre que la pleine lune vient perturber.

A savoir qu’en stimulant notre épiphyse, la pleine lune joue également un rôle dans le déclenchement de l’hypoglycémie (chute du taux de sucre dans le sang). La fatigue et la sensation de faim que cela entraîne modifient alors notre comportement, provoquant une agitation qui compense cette perturbation chimique.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

fanfan 21/03/2015 17:41

J'ai eu la chance aussi de voir l'éclipse ; mais depuis ,il fait froid et gris; l'hiver est revenu.
Oui, on dit que la lune nous influence effectivement !Merci pour toutes ces explications très intéressantes ! Bon dimanche; bisous

mabiche1231 21/03/2015 11:29

Bonjour Marishka,
Je n'ai rien vu hier, ciel gris bien plombé, mais il faisait noir comme si il était 20 heures. De plus animation dans ma rue, un peu plus bas que chez moi les pompiers étaient là il y avait un feu de cheminée. Donc tout le monde était occupé à zieuter les hommes du feu. Heureusement qu'une voisine les avait prévenu et qu'ils sont arrivés à temps, le monsieur qui l'occupe est facteur et donc personne à l'intérieur, ils ont dit 1/2h plus tard la maison y passait.
Je te souhaite un bon week-end, gros bisous, Nadine