Mardi 23 Juin 2015

Publié le par Marishka

 

Mardi 23 Juin 2015

Météo : averses éparses

Matin : 15°C

                     Après-midi : 24°C

Oups ! Pluie d'été....Et dire que depuis le sostice d'été (21 juin) les jours diminuent : l'automne grignote notre été ! Je viens de le réaliser... Certes une minute par jour, mais même à ce train là, il y arrivera !

Mardi 23 Juin 2015

Bordeaux : Des jours réservés aux hommes, d'autres aux femmes, dans une épicerie musulmane.

Les frères : le lundi, mardi, mercredi et vendredi. Les sœurs : le samedi, le dimanche." Une épicerie du quartier cosmopolite de Saint-Michel à Bordeaux, tenue par un couple de néo-musulmans, a décidé d’instaurer cette pratique anti-mixité, pour qu’hommes et femmes ne se rencontrent pas. L’affaire, révélée par Sud-Ouest ce lundi, commence à faire réagir de toutes parts. Naïma Charaï, conseillère régionale PS et présidente de l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), a ainsi lancé sur Twitter que cette pratique était "inimaginable et inacceptable."

Mardi 23 Juin 2015

L'épicerie musulmane est réservée certains jours aux hommes, d'autres aux femmes.

"C'est la première fois que l'on voit cela à Bordeaux"

Dans un communiqué envoyé ce lundi après-midi, le maire "condamne fermement un comportement en totale contradiction avec les règles républicaines d’égalité et de mixité" et "appelle les autorités compétentes à se saisir de ce dossier afin de faire cesser de telles pratiques discriminatoires et d’appliquer les mesures que prévoit la loi en de telles circonstances."

La pratique pourrait tomber sous le coup de la loi

Dans l’épicerie, on trouve essentiellement des livres religieux, quelques habits traditionnels, et des denrées. Soumaya, qui s’est récemment convertie à l’islam - elle s’appelait Jessica auparavant - tient la petite boutique avec Yahya (anciennement Jean-Baptiste). Elle se justifie dans les colonnes de Sud-Ouest en expliquant que "dans la religion, la mixité est interdite pour éviter la tentation." Le couple se défend d’être intégriste. Pourtant, leur choix commercial est vécu comme un manque de tolérance et d’ouverture d’esprit dans ce quartier. Il reste à voir comment cette pratique peut tomber sous le coup de la loi. Au regard du Code pénal, elle pourrait constituer un délit de discrimination aggravé, et serait passible de cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende selon Marik Fetouh.

Je crois savoir qu'ils sont revenus sur leurs intentions. La peur de le justice....

 

 

 

Pour éviter toute tentation, elles y ont déjà pouvu !

 

 

 

 

Ils se croient où ceux-là ?

Recettes du ramadan : Marmiton face à un torrent d'insultes.

Le site de recettes de cuisine fait face à une avalanche de commentaires islamophobes depuis la publication d'une sélection de recettes spécial ramadan.

En postant jeudi dernier sur sa page Facebook une liste de recettes orientales pour le premier jour du ramadan, le site de cuisine Marmiton a été noyé sous les injures et les commentaires islamophobes. Comme l’a repéré Rue89, de nombreux internautes non musulmans n’ont pas vraiment apprécié la formule "Bon ramadan à tous".

Des centaines de commentaires haineux.

Lundi matin, le fameux post Facebook avait été commenté plus de 800 fois. "On s'en fout du ramadan, on ne devrait même pas en parler, on est en France", lâche un internaute. "Je n’ai jamais vu de recettes pour mardi gras, ni pour le carême", regrette un autre. Certains internautes ont quand même essayé de prendre la défense du site de cuisine. "Marmiton est un groupe de recettes de partout, de chaque coutume. Ça me désole de voir autant de méchanceté gratuite", peut-on lire sur la page Facebook.

Recettes du ramadan : Marmiton face à un torrent d'insultes

Commentaires-Marmiton

Nous ne sommes pas espagnols, il ne faut donc pas donner la recette de la paëlla ? Il y en a toujours qui ont à redire !

Bon, ceci dit ça me plairait d'avoir la recette des makrouts !

Mardi 23 Juin 2015

Ingrédients (pour 20 pièces) :

- 600 g de semoule moyenne
- 200 g de beurre fondu
- 4 cuillères à soupe de sucre
- eau tiède
- 500 g de dattes sucrées
- 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 pincée de sel
- huile pour frire
- 100 g de miel

Préparation de la recette :

1) Préparer la pâte avec la semoule
+ le sel.
+ le sucre.
+ le beurre.
+ eau tiède.
La travailler en écrasant le tout entre ses mains en incorporant l'eau au fur et à mesure afin d'obtenir une pâte homogène et lisse.
2) Confectionner la pâte de dattes :
Dénoyauter les dattes.
Ajouter la cannnelle et l'eau de fleur d'oranger.
Malaxer le tout.
3) Préparer deux galettes de pâte.
Mettre de la semoule pour que celles-ci ne collent pas sur le plan de travail.
Étaler afin d'obtenir des galettes d'environ 1 cm d'épaisseur.
Couvrir l'une d'elle avec la préparation de dattes et recouvrir celle-ci avec la deuxième.
4) couper des losanges de 6 cm.
5) CUISSON :
Chauffer l'huile de friture.
Frire les gâteaux dans l'huile bouillante les faire dorer de chaque côté.
Le miel doit-êre tiède (liquide) dans une grande casserole.
Plonger les gâteaux cuits dans le miel.
Disposer les dans un plat.
*** ces gâteaux se conservent trés bien dans une boîte bien fermée.

Hum !!!  je damnerais un Saint pour en manger ! D'autant que le quartier a pris des odeurs sucrées, mais les makrouts ne viennent pas jusqu'à moi....

"Petits, petits, allez venez me trouver ! je vais vous manger !"

Je souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article