Lundi 27 Juillet 2015

Publié le par Marishka

 

Lundi 27 Juillet 2015

assez ensoleilléMétéo : assez ensoleillé

Matin : 17°C

                     Après-midi : 30°C

Pour l'instant le soleil n'est encore pas levé et on croirait plutôt qu'il va pleuvoir. En tout cas ce retour à la fraîcheur me permet de mieux dormir. Certes en deux temps... levée à 4h30, puis recouchée à 5h30, je ne me suis à nouveau réveillée qu'à 8 heures ! Là, j'ai mon taf de sommeil.

J'ai comme à l'habitude passé un dimanche tranquillou, devant le tour de France, mes mots croisés et le PC. Je me suis reposée : après mon repas j'avais 9.5 de tension et plus de guiboles. Lorsque je me suis éveillée de ma sieste 1 heure plus tard, mon tensiomètre accusait 16.5 !

Choix d'un détecteur de fuméeAu moment du repas, j'ai pris peur : J'avais fait cuire un steack haché, dans une poële sans matières grasses. Sitôt la cuisson, terminée j'ai mis la poële dans mon évier et fait couler de l'eau dedans, pour ne pas avoir à m'échiner dessus pour la laver. A peine étais-je à table que ma sirène hurlante de l'entrée (mon détecteur de fumées) retentit ! Je me lève d'un bond, fais le tour de la maison : Rien ! Pas d'incendie qui couve, ma cuisinière est éteinte... J'en ai déduit que la fumée qui s'est dégagée de la poële lorsque j'ai mis l'eau, a suffit à déclencher la sirène ! C'est sensible quand même !

Une photo signée "Xavier Dupont de Ligonnès" envoyée à une journaliste de France 3.

Xavier Dupont de Ligonnès est-il vivant? Une journaliste a reçu une photo privée signée du nom de l'homme dont l'épouse et les quatre enfants ont été tués en 2011, et qui a disparu depuis.

Permalien de l'image intégréeSelon la journaliste nantaise de France 3 qui l'a reçu, le cliché qui proviendrait d'un album de famille représenterait Arthur et Benjamin, l’aîné et le benjamin de la famille, attablés et souriants. Mais ce sont les inscriptions figurant au dos de la photo qui pourraient relancer l'enquête. On peut en effet y découvrir plusieurs inscriptions manuscrites: deux phrases courtes, rédigées à l'encre bleue, ainsi qu'une signature et une date, raconte France 3 vendredi. Figurent ainsi ces mots en majuscules: "JE SUIS ENCORE VIVANT"; et cette autre mention en caractères plus petits: "de là jusquà cette heure" (sic). Ces mots sont signés plus bas "Xavier Dupont de Ligonnès" et datés du "11 juillet 2015, à Nantes". Après la réception de ce courrier énigmatique, la journaliste de France 3 a aussitôt prévenu l'antenne de la police judiciaire de Nantes. L'avocat de la mère et de la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès, parties civiles dans le dossier, reste lui perplexe face à l'envoi de cette missive. "Si c'était lui, je pense qu'il aurait écrit à l'un de ses proches plutôt qu'à une journaliste, explique Me Goldenstein au Parisien vendredi. Et puis il n'aurait aucune raison de médiatiser le fait d'être toujours vivant. Enfin, pourquoi serait-il à Nantes ? En tous cas, je n'ai reçu aucun courrier de ce style à mon cabinet".

Permalien de l'image intégrée

Mystère et boule de gomme ! Ça m'étonnerait que le gus écrive "jusqu'à" en un seul mot....

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article