Mardi 10 Novembre 2015

Publié le par Marishka

 

Mardi 10 Novembre 2015

assez ensoleilléMétéo : assez ensoleillé

Matin : 9°C

                     Après-midi : 15°C

Quelques petits degrés en moins.

Hier soir remue-ménage. Un email me prévient que le transporteur de mon micro-ondes arrive aujourd'hui et non jeudi... Il m'a fallu préparer la place. Enlever l'ancien et il était lourd ! Puis nettoyer la place ainsi libérée. Heureusement que nous sommes des milliards pour porter tout ça!Je me faisais beaucoup de soucis pour transporter l'engin et je songeais à payer le transporteur pour le faire. Mais finalement en rassemblant mes forces j'y suis arrivée ! Satisfaite du résultat, j'ai fait une photo pour l'envoyer à Virginie. Je lui disais une heure avant, que je ne savais pas comment soulever la bête... J'avais envisagé éventuellement une autre solution : le poser sur un tapis et le tirer jusqu'à la cave. J'aurais eu l'impression de promener "mon chien" ! rires ! Ou encore en dernier recours utiliser la trottinette des enfants dans la cave... moins facile pour trouver l'équilibre et progresser jusqu'à la cave !

Il peut venir le monsieur ! Mes efforts ne sont pas finis : il ne va pas le déballer pour me l'installer... j'utiliserai mes biscotos, comme hier.

Afficher l'image d'origine

Exhibitionnisme !

Après les patrons d'Air France poursuivis par une meute de manifestants,

C'est Allain Bougrain-Dubourg, qui a eu mailles à partir avec des tortionnaires d'oiseaux ! Les noms d'oiseaux n'ont pas suffit à calmer ce petit monde, ils se sont armés d'une pelle (dans le bon sens du terme !)

In vino veritas, le président iranien privé de dîner à l'Elysée.

Hassan Rohani et François Hollande auraient dû déjeuner ensemble à l'occasion de la visite historique du leader iranien. Mais le repas a été annulé car l'Elysée a refusé, au nom de la tradition républicaine, de servir un repas halal et sans alcool.

C'est ce qu'on appelle un léger incident diplomatique. En fait, Téhéran avait demandé, en préparation de la visite historique de Hassan Rohani, que soit servi un menu halal et que les vins ne soient pas présents à table, selon les prescriptions alimentaires musulmanes.

Fin de non-recevoir très nette de l'Elysée qui a allégué les traditions républicaines des repas officiels à l'Elysée.

Un petit-déjeuner a alors été proposé en guise de consolation à la délégation iranienne. Là aussi refus net de Téhéran qui juge l'offre "trop cheap". (bon marché)

Finalement ce 17 novembre, nulles agapes au menu mais deux heures de discussions entre les deux chefs d'Etat. Et à défaut de vin rouge, le tapis rouge sera déroulé pour le président iranien qui devrait avoir des entrevues avec de nombreux chefs d'entreprises françaises. 

En 2009, un tel précédent avait déjà eu lieu dans les salons dorés de l'Elysée. Nouri al-Maliki, Premier ministre irakien, était alors en visite officielle dans la France de Nicolas Sarkozy. Le déjeuner avait également dû être annulé au dernier moment, pour les mêmes raisons.

François Hollande et Hassan Rohani lors de leur rencontre à l'ONU

On n'avait qu'à l'installer à une autre table et lui servir du pain et de l'eau !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article