Lundi 15 Février 2016

Publié le par Marishka

 

Lundi 15 Février 2016

pluie et neigeMétéo : pluie et neige
Matin : 3°C
Après-midi : 6°C
Oups... la neige ! Ho non pas ça !

Elisa est arrivée hier vers midi. Alex était de sortie pour aider des amis à leur déménagement. Le matin elle m'avait amené un gros plat de lasagnes sachant qu'Elisa ne crache pas dessus. Nous en avons mangé à midi et les soir... il en reste je vais le congeler pour le faire goûter à Virginie mercredi.
L'après-midi s'est bien passé, du moment qu'elle a son téléphone, rien ne lui manque ! Au point d'en oublier le goûter et prétendre qu'elle n'avait pas faim...
Vendredi soir j'avais raté Koh-Lanta : je m'étais lamentablement endormie devant la télé. Samedi soir je l'ai mis en replay et.... j'ai encore sombré ! MDR !
Du coup, hier vers 18 h j'ai remis le replay en route et enfin là j'ai pu le voir sans "interruption dûe à une panne technique" de la télespectatrice !
Là, en ce moment je fatigue vite. Entre mes nuits écourtées, mon diabète qui a monté, mon foie qui n'est pas droit (mauvaises analyses)... je cumule les ennuis.

Je vous avais promis une photo de mon nouveau paysage et de l'espace libéré par l'arbre penché qui a été abattu :

Voyez-vous la tête d'un chat dans mon paysage ? Un clic sur la photo pour l'agrandir, ça vous évitera d'écarquiller vos mirettes !

Lundi 15 Février 2016

Lundi 15 Février 2016

Un éléphant en rut saccage une dizaine de voitures.

La Saint-Valentin n'a pas été très heureuse pour ce pachyderme : défait par un rival dans la conquête d'une femelle, "Zhusunya", un éléphant sauvage en rut, a endommagé quatre véhicule dimanche, dans une zone touristique du sud de la Chine. L'animal, rageur, avait déjà embouti 15 voitures, vendredi, dans cette province du Yunnan, où les éléphants évoluent en liberté. On le voit sur ces images percutant ou écrasant des voitures garées au bord de la route.

En voilà un qui n'aime pas les voitures qui lui prennent son espace !

 

Virus Zika : un insecticide suspecté d'être à l'origine des cas de microcéphalie.
Sommes-nous à la veille d'un immense scandale ?

Les chercheurs argentins et brésiliens ont démontré que "sur 404 microcéphalies au Brésil, seulement 17, soit 4,2 %, étaient positifs sur le virus Zika".
Le virus Zika est-il vraiment la cause de l'augmentation des cas de microcéphalie en Amérique du sud ? Une étude menée pointe un insecticide utilisé pour éliminer les larves de moustiques au Brésil et fabriqué par "un partenaire stratégique" de Monsanto.
Et si le virus Zika n'était pas à l'origine de la forte augmentation des cas de microcéphalie chez les nouveaux-nés enregistrée ces derniers mois en Amérique du sud ? Et si dans la lutte contre son vecteur, le moustique tigre, le remède s'avérait pire que le mal ? C'est l'hypothèse émise par des chercheurs argentins et brésiliens, comme le rapporte Paris Match. Dans leurs rapports, les médecins soutiennent que la cause des nombreuses complications neurologiques constatées chez les nouveaux-nés serait plutôt à chercher du côté du pyriproxyfène. Un insecticide destiné à lutter contre la prolifération du moustique tigre, responsable de la propagation de la dengue, mais aussi du virus Zika. "Une augmentation très nette du nombre de malformations congénitales, notamment des cas de microcéphalie chez les nouveaux-nés, a été détectée et rapidement liée au virus Zika par le ministère de la Santé brésilien. Cependant, le gouvernement peine à reconnaître qu'un larvicide chimique responsable de malformations chez les moustiques est utilisé depuis 18 mois dans les zones où vivent les malades", pointe le rapport argentin coordonné par le médecin Medardo Avila Vazquez, un pédiatre spécialisé en néonatologie.  

Le pyriproxyfène, un inhibiteur de croissance.
"Les précédentes épidémies de Zika n'ont pas provoqué de tels problèmes chez les nouveaux-nés, alors que près de 75% de la population avait été infectée par le virus. Par ailleurs, dans d'autres pays comme la Colombie, il n'y a pas de cas de microcéphalie. Or, de nombreux habitants ont bien été contaminés par le virus Zika", indiquent les chercheurs argentins, ajoutant : "L'identification de malformations détectées chez des milliers d'enfants dont les mères vivaient dans des zones où le gouvernement brésilien a ajouté du pyriproxyfène à l'eau potable n'est pas une simple coïncidence".
Dans un rapport rendu également début février, l'Abrasco, une association scientifique brésilienne, tire la même conclusion, comme l'indique Paris Match. Produit par l'entreprise japonaise Sumitomo Chemical, le pyriproxyfène est un inhibiteur de croissance des moustiques, dont l'usage est recommandé par l'OMS afin de lutter contre l'épidémie de dengue. Il provoque chez les insectes des malformations qui les tuent ou les rendent stériles, comme l'indique Paris Match, et pourrait donc jouer un rôle dans les cas de microcéphalie, selon les chercheurs brésiliens et argentins. De son côté, l'OMS devrait savoir d'ici quelques semaines si le virus Zika cause bien des microcéphalies et le syndrome de Guillain-Barré.

 

Les chercheurs argentins et brésiliens ont démontré que "sur 404 microcéphalies au Brésil, seulement 17, soit 4,2 %, étaient positifs sur le virus Zika".

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 15/02/2016 11:46

Kikou Marishka,
ah les bonnes lasagnes surtout quand c'est fait maison !
Pas beaucoup de neige, juste un peu pour dire qu’il en est tombé de la nuit, nous voyons l’herbe au travers.
Quand je me suis levée il neigeotait et là le soleil fait une timide apparition mais ça caille.
Passe un bon lundi, gros bisous et à mercredi, j’expliquerai pourquoi dans mon billet de demain.
Nadine