Samedi 19 Mars 2016

Publié le par Marishka

 

Samedi 19 Mars 2016
beau temps
Météo : beau temps
Matin : 2°C
Après-midi : 15°C
Si la météo ne nous "trompe" pas, nous devrions avoir un aperçu du printemps aujourd'hui ! En tout cas la date officielle c'est demain !

Salah Abdeslam enfin arrêté.

Une nouvelle qui nous réjouit : La police belge a mis fin à la fuite de l'ennemi public européen N° 1 : Salah Abdeslam !

Le seul survivant du réseau de terroristes qui avait sévi à Paris le 13 novembre. Les autres s'étant fait exploser, lui n'a pas eu ce courage et a préféré fuir.
"On l’a eu !" Le secrétaire d’État belge à la Migration Theo Francken peut se montrer soulagé : voilà plus de quatre mois que Salah Abdeslam, l’homme le plus recherché du royaume, narguait les autorités belges et les familles des victimes des attentats du 13 novembre dernier à Paris. Quatre mois de traque en Europe, voire plus loin, pour s’apercevoir que le terroriste est probablement resté à Bruxelles. C’est un peu par hasard que Salah Abdeslam a pu être localisé, mardi, grâce à une perquisition de routine dans un appartement que la police belge croyait vide dans le quartier de Forest, au sud de Bruxelles. Il a fallu que quatre policiers – parmi lesquels une Française – soient blessés par des tirs dès leur arrivée sur place pour que les enquêteurs retrouvent la piste de l’ennemi numéro un. L’un des trois tireurs avait alors pu être abattu par un sniper de la police, mais les deux autres avaient réussi à fuir par les toits. Si Salah Abdeslam n’avait pas pu être identifié parmi les deux fuyards, ses empreintes digitales ont été relevées sur un verre trouvé dans l’appartement.
Cette fois, la trace de l’insaisissable fugitif n’a plus été perdue. Hier après-midi, les forces d’intervention belges ont donné l’assaut contre une maison de deux étages, rue des Quatre Vents à Molenbeek, quartier bruxellois d’où tout était parti en novembre. Ils ont été accueillis, comme mardi à Forest, par le tir des djihadistes retranchés. Les policiers ont investi l’appartement après avoir fait usage de grenades et ont arrêté cinq personnes, dont Salah Abdeslam, blessé à une jambe. Un autre homme a également été blessé. Les trois derniers sont les hébergeurs des suspects. L’opération a duré de 16 h jusqu’à 20 h 30, heure à laquelle le parquet fédéral a déclaré l’opération terminée.
La traque antiterroriste continue. Un dernier suspect lié directement aux attentats de novembre reste recherché. Il s’agit de Mohamed Abrini (30 ans), filmé le 11 novembre dans une station service entre Paris et Bruxelles en compagnie de Salah Abdeslam. Il ne fait pas partie des suspects arrêtés hier et dont le parquet a donné les noms : Monir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri, Abid A., Sihane A. et Djemila M., membres de la famille qui hébergeait Abdeslam.

Photo AFP

Vérel-Pragondran : un père de famille incendie sa maison... avec ses enfants à l'intérieur.

Le drame familial a été évité de justesse hier matin à Verel-Pragondran, près de Chambéry. Vers 1 heure du matin, un homme de 43 ans a mis le feu à sa maison alors que ses enfants de 8 et 10 ans dormaient à l’intérieur.
Déjà condamné pour violences.
Mais dans un sursaut de lucidité, il aurait changé d’avis, sortant de la maison en flammes avec son fils et sa fille. L’homme s’est ensuite rendu chez ses parents et a prévenu les sapeurs-pompiers, qui ont mobilisé une vingtaine d’hommes pour maîtriser le feu. Le père de famille a été placé en garde à vue dans la foulée par les gendarmes. Il devrait être présenté au parquet de Chambéry aujourd’hui, indique le procureur de la République. Séparé de son épouse, il ne supportait pas le divorce.
L’an dernier, il avait même été condamné à trois mois de prison ferme pour violences sur sa femme et son avocate.
Des condamnations récentes pour cet homme qui n’avait jamais eu de problèmes avec la justice auparavant.

Archives

La CPAM ferme tout un après-midi... pour cause de pot de départ.

Petits fours et champagnes (150 bouteilles tout de même) ont été commandés aux frais des assurés. Mardi, la CPAM de Bayonne fêtait le départ à la retraite de son directeur, Alain Brousse. Et pour célébrer en toute quiétude ces adieux, la CPAM a fermé tout une après-midi, selon France 3 Aquitaine.
Une démarche qui a surpris les assurés, mais qui a surtout fait grincer des dents en interne.
Les assurés n'ont qu'à aller sur internet
Le syndicat CGT a dénoncé cette situation. "C'est très choquant, on est un organisme social et les festivités préparées cette après-midi sont payées par nos cotisations", s'est ainsi offusquée Corinne Loustalet, secrétaire CGT à la CPAM.
En revanche, chez FO (majoritaire à la CPAM), on semble trouver la situation normale.  Alexandre Delhomme, responsable syndical FO, assure au micro de la chaîne : "Les assurés peuvent toujours consulter leur dossier sur le site Ameli".
La ministre choquée
La ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, a réagi, ce vendredi. Elle s'est déclarée choquée par l’information, même si elle considère que c’est un cas "isolé, ça part d’un bon sentiment", et qu’il ne faut "pas en faire un point fixe, un sujet aujourd’hui plus qu’il ne le faut".
"Mais effectivement, ramené à l’échelle nationale, cela montre qu’il y a des choses à remettre au carré", a ajouté la ministre sur la radio RTL. "La fonction publique doit bien prendre en compte la totalité de ses missions, de ses devoirs, et être irréprochable", a-t-elle estimé. "Il y a des règles à rappeler et c’est dans le cadre de la loi déontologie que nous le rappellerons".
Dans l’entourage de la ministre, on précise que les agents de la CPAM ne sont pas des fonctionnaires mais des agents de droit privé.

Un service public interrompu en raison d'un pot de départ ? Pas de problème, selon FO : les assurés n'ont qu'à effectuer leur démarche sur le web... Photo illustration AFP

Ben voyons !

Je vous souhaite un bonne journée !

Afficher l'image d'origine

Commenter cet article

mabiche1231 19/03/2016 10:25

Kikou Marishka,
oui une bonne chose qu'il soit ENFIN pris. Espérons que nous serons plus tranquille maintenant.
Je te souhaite un bon week-end, gros bisous,
Nadine