Samedi 5 Mars 2016

Publié le par Marishka

Samedi 5 Mars 2016Samedi 5 Mars 2016

pluie et neigeMétéo : pluie et neige
Matin : 3°C
Après-midi : 8°C
Neige annoncée, mais je n'en ai pas encore vu la couleur à 7h30.

litRéveillée vers 2 heures ce matin, j'ai tapoté sur mon clavier jusqu'à 4 heures, avant de retourner au lit compléter ma nuit jusqu'à 7 heures. Maintenant je ne reste pas levée à 2 heures du matin jusqu'à ma sieste qui risque de s'éterniser. J'attends que mon dos en ait fini avec "la compote", et je retourne au lit finir ma nuit.

Une pétition pour sauver Cerise, mascotte du Salon de l'Agriculture.

Cerise est la mascotte du 53e salon de l'Agriculture qui se tient à Paris jusqu'à dimanche. Et pour que la désormais célèbre vache de race bazadaise ne finisse pas à l'abattoir après l'événement, une pétition a été mise en ligne jeudi, sur le site Change.org
"Nous demandons que Cerise soit confiée à un sanctuaire végan. Cerise comme tous les animaux ne veut pas mourir. Donnons-lui la chance de vivre dans un lieu paisible", écrit Vegan Folie's, qui est à l'origine de la pétition. Ce samedi matin, plus de 3600 personnes avaient déjà signé pour sauver Cerise.

Cerise, la vache landaise mascotte du 53e salon de l'Agriculture. Photo AFP

Triste sort pour Cerise ! Admirée par des milliers de badauds et finir dans une assiette.... Heureusement qu'on ne dit pas aux enfants lorsqu'ils visitent le salon de l'agriculture, que la plupars des animaux vont finir ainsi.

Ils oublient 132000 euros dans le tram

On peut dire que ce couple a de la chance.
Lundi, un homme et une femme ont oublié leur sac dans le tramway de Bâle. Sauf qu'il ne contenait pas que des papiers d'identité, mais un vrai petit trésor, comme le racontent nos confrères de L'Alsace : précisément pas moins de 144000 francs suisses en liquide, ce qui équivaut à 132000 euros...
Toutefois, personne n'y a touché ! Le sac a été retrouvé intact au terminus par un employé du tram. Gros soulagement pour les propriétaires qui ont pu récupérer le tout.

Le tramway de Bâle. Photo archives L’Alsace/Jean-Christophe Meyer

L’hôpital leur annonce que leur fils est sorti alors qu’il est à la morgue.

Une malencontreuse succession d’omissions et d’erreurs aurait conduit à l’impensable à l’hôpital Pierre-Oudot de Bourgoin-Jallieu. Le 24 février au matin, un patient de 45 ans est retrouvé gisant mort sur le sol de sa chambre après une semaine d’hospitalisation, dans le service gastroentérologie de l’établissement.
Un décès intervenant alors même que la veille le médecin avait annoncé à ce patient sa sortie pour le lendemain. Ne parvenant pas à joindre directement les parents du défunt pour leur annoncer la triste nouvelle, l’hôpital les a invités à se manifester rapidement en leur laissant plusieurs messages sur leur répondeur.
Quand ils rappellent l’établissement, il leur est annoncé que leur fils est sorti de l’hôpital. Ils n’apprendront le décès de leur fils par la police que six jours plus tard. Car le médecin avait soupçonné une mort suspecte, obligeant l’établissement à informer la police. Ce qui ne sera fait que le 1er mars, alors que le corps du défunt séjournait toujours au dépositoire de l’hôpital.
Apprenant ce multiple "imbroglio", le parquet de Bourgoin-Jallieu a immédiatement ordonné une autopsie qui a permis d’établir que le défunt est décédé d’une embolie pulmonaire massive. Par ailleurs, une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur cette succession de manquements.

Archives le DL


Je vous souhaite une bonne journée !

 

création/animation d'Alice : bon week end  

Commenter cet article