Mercredi 18 Mai 2016

Publié le par Marishka

 

Mercredi 18 Mai 2016
averses éparses
Météo : averses éparses
Matin : 8°C
Après-midi : 22°C
Pfffft ! Le retour de la pluie ? Espérons que nous passerons à travers !

Explosion de bande dessinéeA peine levée ce matin et alors que je dégustais mon premier café, vers 4h15, j'ai entendu un énorme boum ! Une forte explosion dans le quartier, qui a fait vibrer mes vitres ! Même Magik a dressé ses oreilles ! J'ai jeté un coup d'œil sur le balcon, pensant à une quelconque usine du côté de Centre-Alpes Moirans... Rien de ce côté là... Mais au même moment un camion de  pompier était en train d'arriver vers nos immeubles. J'ai pensé à regarder du côté de ma chambre et là je distinguais les girophares dans la nuit par dessus l'immeuble et un panache de fumée ! Est-ce une explosion dans un appartement ou une voiture qui a brûlé ? Il y a un parking juste au pied de cet immeuble... Je n'en sais toujours rien. Je le saurai  dans le journée : Virginie a une copine dont le compagnon est pompier. A l'heure actuelle, 5h45 les pompiers sont toujours sur place.

J'ai photographié, hier, "le coq en pâte" de la maison "occupé" à son fareniente au soleil. Enfin, à l'ombre des fauteuils :

(Un clic pour agrandir)

Mercredi 18 Mai 2016

Mercredi 18 Mai 2016

Ce matin après l'arrivée de Virginie, direction les courses... Enfin j'espère car pas encore de nouvelles d'Alex qui va manquer de train ce matin.... A moins qu'elle se soit arrangée avec un collègue pour du covoiturage...

Marine Le Pen : lors d'une perquisition, elle avait caché son portable dans son soutien-gorge.

Le 17 février dernier, le siège de Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine) avait fait l'objet d'une perquisition dans le cadre de l'enquête préliminaire sur l'utilisation abusive des assistants parlementaires des députés européens frontistes, rapporte L'Express.
Alors que la perquisition est menée par des magistrats du parquet de Paris et des policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, la présidente du FN commence à filmer la scène avec son téléphone portable.

Les policiers n'ont pas osé aller le chercher.
Un des officiers lui demande alors d'arrêter l'enregistrement et c'est à ce moment que "Marine Le Pen range ostensiblement son mobile dans son soutien-gorge en incitant les enquêteurs, sur un ton provocateur, à venir le chercher", rapporte l'hebdomadaire, qui ajoute que "les policiers ne s'y sont pas risqués".

Marine Le Pen : lors d'une perquisition, elle avait caché son portable dans son soutien-gorge

Oups ! ils ne craignaient pas de s'y risquer !

Finalement Alex n'a pas de solution. Elle prendra ma voiture et nous irons courser dans la soirée, après son boulot. Voilà qui va me désorienter...

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article