Vendredi 27 Mai 2016

Publié le par Marishka

 

Vendredi 27 Mai 2016
bien ensoleillé
Météo : bien ensoleillé
Matin : 15°C
Après-midi : 28°C

Ensoleillé avant les pluies demain… un éternel recommencement !

Je l'avais oublié, hier :

Vendredi 27 Mai 2016

happy birthday

03f872983835467d1038ef93641463d8.jpg

Hier soir Magik nous a fait rire. Je lui avais déjà rentré son "cabinet d'aisance", sur le tapis devant la porte-fenêtre. On voit Magik se lever de son coussin et se diriger sur le balcon sous l'espèce de tonnelle que je lui ai faite pour abriter sa caisse. Il a regardé et a compris, il est rentré et a trouvé "son cabinet" ! Ça nous a fait rire, il est passé devant et ne l'avait pas vue sa caisse ! C'est pas la première qu'il est aussi étourdi ! Comme quoi c'est comme les "zumains", il est capable d'étourderies !

Aujourd'hui, vendredi : jour du ménage. J'espère que "Pipelette" ne va pas trop nous souler... Réveillée depuis 2 heures du matin, je ne suis pas d'humeur à tenir conversation.

Quand ce n'est pas le dos, c'est les hanches (ou les 2 à la fois : dos et hanches)... les douleurs me tirent de mon "petit" sommeil et je suis obligée de me lever difficilement du reste... Ma toubib m'a prescrit une radio pour vérifier si ce n'est pas de l'arthrose... je penche plutôt pour le nerf crural coincé entre les disques lombaires. Je n'ai encore pas pris rendez-vous....

Etats-Unis : une baby-sitter frappe violemment un bébé... et n'est pas condamnée !

Joshua Marbury et Alicia Quinney sont les parents de deux enfants, dont Jacob, un bébé de tout juste un an. Décidant de s'accorder une sortie en couple, ils ont engagé la gardienne en tant que baby-sitter, pour la soirée. Au lendemain, ils constatent avec effroi, de nombreuses contusions sur le visage, le bras et le dos de leur fils, ainsi que de nombreux bleus, griffures et même un œil au beurre noir. Rapidement, leurs soupçons se tournent vers la baby-sitter... qui avoue les faits.
Pour appuyer leur plainte, les parents font appel à des experts, qui rendent un verdict sans appel : plusieurs médecins confirment que le petit garçon souffre de blessures importantes, et la police affirme que les coups reçus par le bébé auraient pu lui être fatal. En somme, toutes les preuves étaient réunies pour condamner la baby-sitter. Mais il n'en est rien, car l'Etat de l'Oregon possède une législation bien particulière : elle prévoit, en effet, qu'il est impossible de poursuivre un auteur de violence si la victime ne peut pas témoigner contre lui. A un an, Jacob ne peut donc pas s'exprimer contre la baby-sitter : les autorités ont donc abandonné l'enquête.
Depuis deux mois, les parents du petit Jacob se battent donc pour obtenir justice : sur Facebook, Joshua Marbury publie un long post d'indignation, et réclame que justice soit faite pour son fils.
Le jeune papa explique les faits et met en évidence les preuves qu'il a pu avoir au cours de l'enquête. "Après deux mois d'attente, nous découvrons que les charges ont été abandonnées, parce que notre fils n'est pas en mesure de parler de ce qui est arrivé, et ne montre aucune souffrance. Un corps peut vous dire par qui il a été tué. Mais un bébé n'a pas la même chance parce qu'il ne peut pas parler ? C'est stupide, un cadavre ne peut pas le faire non plus. Quelque chose doit être fait. Personne ne peut frapper un enfant et s'enfuir après. Partagez cela".
L'appel a été entendu puisque le post du jeune papa a été partagé plus de 390 000 fois, et une pétition vient d'être lancée pour changer la loi en vigueur dans l'Oregon. Aujourd'hui, Jacob va mieux, mais pour ses parents, difficile de faire à nouveau confiance à une baby-sitter.

Pauvre gosse ! J'espère qu'elle sera sévèrement punie cette baby-sitter !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 27/05/2016 11:06

Kikou Marishka,
Une journée nuageuse aujourd’hui et plus fraîche qu’hier. J’espère qu’il fera beau dimanche.
hi hi incroyable Magic. Pauvre enfant .
Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,
Nadine