Jeudi 2 Juin 2016

Publié le par Marishka

Jeudi 2 Juin 2016
averses éparses
Météo : averses éparses
Matin : 12°C
Après-midi : 19°C
Dans la continuité de la pluie… et ce n’est pas fini !
Quelle désolation ces inondations qui touchent de nombreux départements !
Intempéries : le centre-ville de Nemours évacué.
De nombreuses localités du centre de la France ont les pieds dans l'eau depuis mercredi matin, notamment dans les départements du Loiret et de la Seine-et-Marne placés en alerte rouge "inondations", en raison de la crue exceptionnelle du Loing, un affluent de la Seine, qui atteint des niveaux de l'ordre de la grande crue de 1910, mais aussi de la montée de l'Ouanne.
En Seine-et-Marne, le centre-ville de Nemours était en cours d'évacuation, ce mercredi, en raison de la montée du Loing. L'annonce a été faite aux habitants par la maire de la commune, Valérie Lacroute, à l'aide d'un mégaphone. Si la mairie ne sait pas précisément combien de personnes se trouvent actuellement dans la zone, cette évacuation pourrait concerner 4000 personnes. L'opération, qui a débuté à 15 heures, devait se terminer dans la soirée. Les personnes évacuées ont été hébergées dans un gymnase de la ville. Par ailleurs, l'accès à l'eau potable n'est plus assuré et l'électricité n'est plus acheminée dans le centre-ville. La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, s'est rendue sur place ce mercredi après-midi.
Le centre-ville de Nemours évacué.
A Nemours, le 1er juin.
Alors que la situation est très difficile dans le Loiret, en Seine-et-Marne, dans le Nord et en Lorraine, le niveau de la Seine à Paris commence à inquiéter.
Un niveau important à Paris
Mercredi matin, les Parisiens avaient les yeux rivés sur un pont de la capitale. Plus qu'un pont, une statue située à l'un de ses pieds. Si on parle beaucoup du "zouave" du pont de l'Alma, ce n'est pas pour raconter  des bêtises mais parce qu'il est le mètre étalon des crues dans la ville. Et il a les pieds dans l'eau :
Pourquoi ce pont en particulier? Parce que les mesures de sécurité liées aux crues sont décidées en fonction du niveau de l'eau sous l'ouvrage. Si la Seine est à 4,30 m à ce niveau, les voies de navigations et les voies routières sur berges sont fermées. A 5,50 m, les sous-sols des bâtiments sont inondés. A 6 m, le RER C voisin est lui aussi inondé. Là, avec les chevilles touchées, le zouave nous indique que le niveau de l'eau est à peu près à 4,30 m. Les voies sur berges ont été coupées à la circulation. Inédit? Pas vraiment. En 2013, la cheville du zouave avait déjà été touchée. En 1999, c'était ses genoux (5,20 m). En 1982, son bassin (6,18 m). Et lors de la fameuse crue du siècle, en 1910, c'était ses épaules (8,62 m).
Afficher l'image d'origine

Jeudi 2 Juin 2016

Autoroute A10 inondée et évacuée.

C'est la fin du calvaire pour ces naufragés de l'A10. Plus de 600 automobilistes ont passé toute la journée de mardi dans leur voiture bloquée sur l'autoroute entre Saint-Arnoult-en-Yvelines et Orléans. "C'est très impressionnant. Il y a vraiment des inondations énormes", confie une conductrice. Les naufragés ont été transportés par des camions militaires dans une salle de sport de la banlieue d'Orléans, où ils ont passé la nuit.

En temps ordinaire :

Le château de Chambord cerné par les eaux.
François 1er en avait rêvé : La vision féerique d'un Chambord entouré d'eau a été même été immortalisée par l'architecte du XVIe siècle Jacques Androuet du Cerceau, dans une de ses gravures.
Le château de Chambord dessiné par Jacques Androuet Du Cerceau
Et voilà la réalité :

Le château de Chambord (Loir-et-Cher), dont les jardins sont inondés, le 1er juin 2016.

Ceci dit la pluie ne cesse de tomber...

Je vous souhaite une bonne journée, au sec !

 

Commenter cet article

mabiche1231 02/06/2016 20:05

kikou Marishka,
Stéph m'a téléphoné pour m'annoncé le décès de Marithé qui venait sur mon blog over, nous avions gardé le contact mais elle m'avait appris qu'elle avait un cancer et aujourd'hui ce coup de fil, pffff enfin elle est heureuse et ne souffre plus.
Passe une bonne soirée, gros bisous
Nadine

Marishka 03/06/2016 04:47

Bonjour Nadine
Je venais justement de lire ton blog et je la connaissais aussi Marithé. Un humour indéfectible et une telle joie de vivre la caractérisaient ! Elle nous laisse sa trace sur les nombreuses pages de son blog. Je suis attristée.
bonne journée et gros bisous à toi Nadine.