Mardi 7 Juin 2016

Publié le par Marishka

 

Mardi 7 Juin 2016
soleil, orage possible
Météo : soleil, orage possible
Matin : 16°C
Après-midi : 26°C
Orage possible… si c’est comme hier, ça menaçait, il faisait lourd, mais rien…

De l'orage dans l'air... je m'en suis aperçue hier.

Alors que je somnolais sur mon canapé depuis 15 minutes, j'ai été réveillée par les éclats de voix de la nouvelle voisine du rez-de-chaussée. Voilà 2 mois que ces gens là habitent l'immeuble et il ne se passe pas un jour sans qu'ils ne s'étripent ! Avant nous avions les fenêtres fermées, mais maintenant que la météo est plus clémente et que nous les tenons ouvertes, nous assistons aux fréquentes scènes de ménage. Les cris d'hystérie de la femme s'entendent jusque sur la route en face : les piétons se retournent ! Elle sort de chez elle avec des coquards...

gif scène de ménageL'autre jour elle criait "au secours", ma voisine lui a demandé par le balcon si elle avait besoin d'aide... elle s'est fait traiter de "sale pute" par la femme elle-même ! Hier, ça faisait une heure qu'ils cassaient tout chez eux, on entendait les meubles valser, les coups contre les murs et les portes qui claquaient et la femme qui hurlait : "je vais te planter !"
D'une part dérangée pendant ma sieste (comme la veille) et d'autre part par ces menaces, j'ai fini par appeler la gendarmerie. Après m'avoir écoutée, le gendarme m'a répondu : " On passera à l'occasion" L'occasion ça doit être quand il y aura un mort ! Ça a duré encore une bonne heure !
Je me demande dans quel état doit être l'appartement qui leur a été loué et remis à neuf lors de la livraison !
Ces gens là ont aussi un gros chien (genre berger allemand) qui aboie une grande partie de la journée sur le balcon !
Plusieurs locataires s'en sont plaint ainsi que des scènes de ménage incessantes... nous avons rendez-vous avec le bailleur mercredi 22 Juin à 17 heures. Ils pourront se renseigner sur mon appel à la gendarmerie....

Qui veut acheter un château d’eau pour 1 euro en Dordogne ?

Le syndicat des eaux ne sait pas quoi faire de l’ancien réservoir. En désespoir de cause, il a fait paraître une annonce sur le site Le Bon Coin
Que faire d'un château d'eau qui ne sert plus ? Le détruire ? C'est la première hypothèse qu'avait envisagée, il y a plus d'un an, le syndicat intercommunal d'adduction en eau potable (SIAEP) Auvézère-Manoire pour la tour réservoir de Saint-Pierre-de-Chignac.
Désaffecté depuis la modernisation du réseau d'eau de la commune, cet édifice de plus d'une centaine de mètres carrés est devenu une épine dans le pied des élus.
"Le faire détruire nous coûterait très cher. On ne peut pas le faire exploser car entre sa construction et aujourd'hui, l'urbanisation s'est développée. On se retrouve maintenant avec des maisons à 10 mètres à peine" explique Jean-Pierre Bonnet, le maire d'Eyliac, président du syndicat des eaux.

Seule solution : le "grignoter" en démontant petit à petit cette tour en béton armé. Sauf que cela risque de coûter très cher à la collectivité. Plusieurs dizaines de milliers d'euros, voire plus de 100 000 selon certains devis présentés par des entreprises spécialisées dans la démolition de ce type de construction.
Les maires du syndicat ont donc eu une autre idée : mettre en vente le château d'eau, via le site Internet de petites annonces Le Bon Coin. Le tout à "1 euro, 10 euros 50 euros"… "Il n'y a pas vraiment de prix c'est à celui qui voudrait le récupérer", concède Jean-Pierre Bonnet.

Un casse-tête général
Sauf que depuis un an, l'annonce n'a pas suscité l'intérêt espéré. "On a bien eu un particulier qui a appelé pour un projet d'habitation, mais nous n'avons pas eu de suite", se désole le président du syndicat, en passe de devoir se résoudre à budgétiser la démolition.
Depuis un an, l'annonce n'a pas suscité l'intérêt espéré
Au-delà du côté insolite, l'histoire de Saint-Pierre illustre le casse-tête que représentent les châteaux d'eau désaffectés à l'échelle de département. "Il y a cinquante ans, les agriculteurs étaient contents d'avoir un château d'eau sur leurs terrains, car cela facilitait l'approvisionnement de leurs parcelles. Aujourd'hui cela pose des problèmes administratifs de propriété. Et quand ils ne servent plus, on ne sait plus quoi en faire", résume Martin Larre, le maire du Change, membre du syndicat des eaux Auvézère-Manoire.
Les communes rurales sont confrontées à ce problème dans le cadre de la modernisation des réseaux. "À Saint-Pierre-de-Chignac, les réserves de l'ancien château devenaient trop justes pour amener suffisamment d'eau potable à l'ensemble de la population alors qu'il y a de nouveaux lotissements dans le secteur. Nous avons donc dû construire un nouveau château d'eau, plus grand", explique le président du syndicat des eaux.
En Périgord vert, le château d'eau de Saint-Raphaël, devenu obsolète, a été détruit. C'est ce qui pourrait bien arriver à celui de Saint-Pierre, s'il ne trouve décidément pas preneur…

Une maison d'hôte ?
À première vue, un tel édifice de plus de 10 mètres de haut, d’une emprise au sol d’une trentaine de mètres, a peu de chance de trouver preneur. Et pourtant. Quelques-uns ont imaginé des lieux d’habitation à l’intérieur de châteaux d’eau ressemblant à celui de Saint-Pierre-de-Chignac, au prix de gros travaux d’aménagement.
A Clichy-sous-Bois, par exemple, un couple y a aménagé, à un prix défiant toute concurrence pour la région parisienne. Plus près d’ici, la commune de Lagraulet-du-Gers a carrément transformé le réservoir en maison d’hôtes. Le lieu est labellisé Gîte de France. Les fenêtres sont quasi inexistantes. Mais, selon le descriptif et les commentaires en ligne, le dernier étage est percé d’une vitre pour "dormir sous les étoiles". Et la terrasse à 360 degrés, au sommet, semble ravir les touristes. Une idée à reprendre à Saint-Pierre-de-Chignac ?

La présence d’habitations, au pied de l’ancien château d’eau de Saint-Pierre-de-Chignac (24), complique sa destruction

Afficher l'image d'origine

Faut pas avoir peur des escaliers ou installer un ascenseur. Mais une fois là-haut le panorama à 360° doit être magnifique !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 07/06/2016 16:17

Bonjour tardif et copier/coller.
Mon pc s’arrêtait brusquement et ne voulait plus rester en veille , donc je l’ai porté chez le « docteur » et verdict dans quelques jours, soit la carte mère , soit ventilateur, donc on attend mais ça risque de faire mal au portefeuille !
Je squatte mon ancien pc qui est devenu celui de Jean-Marie.
Je passe quand je peux, là pour l’instant il gronde au loin, j’en profite pour vite passer chez vous ; gros bisous
Nadine