Jeudi 7 Juillet 2016

Publié le par Marishka

Jeudi 7 Juillet 2016
bien ensoleilléMétéo : bien ensoleillé
Matin : 14°C
Après-midi : 29°C
Oups ! Que calor !

Une baisse de forme, mardi après-midi.... Les effets de ma nouvelle piqûre... J'ai été bien inspirée de la faire le lundi, pour être en forme le mercrerdi, afin de ne pas rompre le rite habituel des courses.

Hier ça allait, mais je n'ai pas eu le temps de rédiger mon blog. Si je ne le fais pas le matin, c'est dur de m'y coller l'après-midi. Ma priorité : la sieste, puis si Elisa me mobilise le PC... Et de toute façon derrière la baie vitrée, ça chauffe !

Aujourd'hui je vais préparer du poulet basquaise (J'ai opté pour des pilons, ainsi ça ne fait pas de trop grosses parts. Avec cette chaleur notre appétit est réduit...). Je ne sais pas si Elisa aime ou pas les poivrons, mais je ne tiens plus compte de son avis. En effet comme elle n'a pas faim, elle DETESTE tout ce que je lui fais. Depuis je passe outre : elle aime elle mange, elle n'aime c'est pareil ! Je vais faire du riz à côté, elle pourra toujours manger du riz, arrosé de sauce tomate et du poulet.

Poulet basquaise façon Marishka.

-  4/5 pilons de poulet
-  5 poivrons
-  1 bte tomates concassées
-  ½ brique pulpe de tomate
-  1 gros oignon, ail
-  Sel, poivre.
-  Riz en accompagnement ou pâtes.
Faire dorer les morceaux de poulet dans un peu d‘huile. Ajouter l’oignon émincé et laisser blondir. Ajouter l’ail, les poivrons coupés, et laisser cuire 10 minutes en remuant. Ajouter les tomates concassées laisser mijoter 5 minutes, puis ajouter la pulpe de tomate.
Saler, poivrer et laisser cuire à petit feu environ 30 à 40 minutes.
Servir avec du riz ou des pâtes. Moi ce sera du riz.

Afficher l'image d'origine

Habituellement j'utilise des poivrons verts : je trouve qu'ils ont plus de goût. Mais lorsque j'ai fait mes courses... pas de poivrons verts... J'ai donc pris un trio : jaune, vert et rouge, puis en plus 2 rouges. Il y aura de la couleur dans mon plat !

Ce soir c'est la fête à la maison : nous serons scotchées Elisa et moi, devant la télé, pour encourager nos bleus ! Virginie a pris à Elisa une crête iroquoise aux couleurs de la France et des lunettes tricolores !

Afficher l'image d'origine

Puis si nos bleus éliminent l'Allemagne, nous nous posterons sur le balcon, à côté de notre drapeau tricolore, pour voir passer les voitures qui ne vont pas manquer de célébrer la victoire à grands coups de klaxon ! Il y a eu une époque  où je prenais ma voiture, et allait à Grenoble participer à la fête... Pour la coupe du monde 98, Jérôme était venu de Paris la suivre avec moi et nous étions descendus sur Grenoble : Jérôme brandissant le drapeau tricolore par la fenêtre tout le long de l'autoroute.

DSC05190.JPG

On croise les doigts !

Allez les bleus !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article