Mardi 16 Août 2016

Publié le par Marishka

 

Mardi 16 Août 2016
averses éparses
Météo : averses éparses
Matin : 17°C
Après-midi : 31°C
Un peu de fraîcheur sioux plaît ! Merci !!!!

Je pensais attendre cette nuit, à 1h30 du matin, l'épreuve du saut à la perche pour les JO, avec Renaud Lavillenie... Hélas, je ne tenais plus et je me suis couchée vers minuit... Je me suis réveillée spontannément à 3h30, je pensais que s'en était fini du saut à la perche... Mais non ! D'abord un violent orage a retardé l'épreuve, puis un ennui du mécanisme qui monte la barre a diféré encore cette épreuve. En tout 2 heures de retard, qui m'ont permis de ne pas en rater une miette ! Hélas Renaud Lavillénie s'est incliné devant un jeune brésilien de 22 ans, bien "culotté". Renaud lui, n'a obtenu que la médaille d'argent... Lui qui planait sur cette épreuve... Et par dessus le marché il s'est fait siffler par le public brésilien rallié à la cause de leur athlète national.

Autre épreuve qui hier m'a dégoutée :

Natation - eau libre 10 km dames -
La nageuse française disqualifiée Muller, touche et coulée…

Aurélie Muller a connu fugacement les joies d’une médaille olympique à Rio. Puis elle a été disqualifiée pour une faute à la touche. Épouvantable scénario.
Elle a filé en larmes et en catimini. Anéantie. Rien n’a été épargné à Aurélie Muller à Copacabana, plage de rêve devenue berceau d’un cauchemar. La Mosellane venait d’apprendre sa disqualification, quand une clameur monstre s’est élevée pour célébrer Poliana Okimoto, repêchée par miracle. Malaise. À l’ombre d’une jeune fille en pleurs, le Brésil hurlait sa joie de gratter un podium inespéré. C’est l’Italienne Bruni qui a récupéré l’argent sur le 10 km. Il aurait dû revenir à la Française mais elle a commis une faute à la touche, ont estimé les juges… "Là, c’est pas un gros coup dur, c’est un parpaing sur la gueule", commentait Philippe Lucas, entraîneur partagé puisque son autre élève, Sharon van Rouwendaal, a raflé l’or. Et Muller l’obscurité. "Disqualifiée à l’arrivée, c’est le pire scénario. Je suis dégoûté pour la petite. Elle est effondrée."
"Honteux et inqualifiable", selon Francis Luyce, président fédéral. Qui envisageait de saisir le CIO après deux réclamations du camp français. Le boss de l’eau libre, Stéphane Lecat, évoque un "problème logistique", "une corde située à l’extérieur du chenal alors qu’elle devrait être au milieu". Un juge arbitre lui a confirmé "par oral". "Aurélie a été obligée de se déporter, poursuit-il. En se décalant sur la droite, elle a appuyé involontairement sur l’Italienne avec son bras." Une promesse enfin : "On ne lâchera pas l’affaire."

Nager 10 km pendant 2 heures et se voir disqualifier ? Inhumain ! Oui mais cette disqualification, profitait à la brésilienne, qui sans s'y attendre s'est retrouvée sur la 3ème place du podium !

Pourquoi ne pas la rétrograder d'une place, au lieu de la disqualifier ? Dégueulasse ! J'ai eu mal au cœur pour elle.

Dans la soirée Elisa s'en va chez son père. Normalement il devait la prendre à son retour de vacances, le 14... mais il devait être occupé ailleurs.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 16/08/2016 10:08

Kikou Marishka
Je passe très vite car j’ai mes petits monstres à la maison.
Je te souhaite une bonne et belle journée, gros bisous,
Nadine