Lundi 17 Octobre 2016

Publié le par Marishka

Lundi 17 Octobre 2016
Météo : averses modérées

Matin : 12°C    
Après-midi :
15°C

Pas jojo ce début de semaine. Je suis résignée, c'est l'automne... Et puis je ne souffre plus de la canicule, je préfère ça !

Hier, j'ai eu une invasion d'une centaine de minuscules mouches contre les vitres du salon. Heureusement que la porte-fenêtre était fermée, sinon elles auraient été toutes dans le salon ! Elles aussi sentent l'hiver arriver.

Balcon effondré : ils s'appelaient Lou, Baptiste, Benjamin et Antoine…

La pendaison de crémaillère a viré au cauchemar. Un jeune jockey figure parmi les quatre morts, trois jeunes hommes et une femme âgés de 18 à 25 ans. Sur les quatorze blessés, la moitié a pu quitter l'hôpital dans la journée.
Deux jeunes filles avaient invité une trentaine d’amis, en majorité des étudiants en droit, pour pendre la crémaillère, samedi soir dans un immeuble récent du centre-ville d'Angers, quand le drame a eu lieu, vers 23 heures, tuant quatre personnes. Les deux hôtes ne figurent pas parmi les victimes.
Les quatre personnes tuées sont trois hommes de 21, 23 et 25 ans et une jeune fille de 18 ans. Le jeune homme de 25 ans était jockey et s'appelait Baptiste Ferchaud, fils de Sébastien Ferchaud. Apprenti de talent, il comptait 32 victoires, dont 2 à Vincennes en 2009, avec Ola de Padd puis Otto Delta. Le jeune homme était également professeur de tennis, selon Sud Ouest.
La jeune fille, Lou, était étudiante en école d'infirmière. L'homme de 23 ans, Benjamin, joueur de tennis, était tout juste diplômé de l'Essca, une école de commerce d'Angers, et jeune créateur d'une start-up. Enfin, Antoine, 21 ans, était étudiant en droit à la faculté d'Angers.
Sept hommes et sept femmes, âgés de 18 à 27 ans, ont été blessées, dont Hugo Marie, fils de l'entraîneur hippique Philippe Marie. Quatre ont été grièvement atteints. Sept d'entre eux ont pu quitter l'hôpital dans la journée.

Je ne peux plus aller sur mon balcon en pensant à ce drame... On voit quand même sur cette photo les traces d'humidité, qui ont pu fragiliser la structure du balcon. Ça craint !

A Mossoul, l'offensive a débuté.

L’offensive contre Mossoul, le principal bastion de l’organisation Etat islamique (EI) en Irak, est une opération très complexe qui engage à divers degrés l’armée irakienne, des forces étrangères et des factions locales aux intérêts divergents sinon opposés.
L’opération pour reprendre au groupe djihadiste Etat islamique (EI) la ville de Mossoul a été lancée, a annoncé le Premier ministre irakien, et l’ONU a exprimé son inquiétude pour la sécurité des 1,5 million d’habitants du principal bastion de l’EI en Irak.
"Le temps de la victoire est venu et les opérations pour libérer Mossoul ont commencé", a déclaré le Premier ministre irakien Haider al-Abadi dans une allocution à la télévision officielle irakienne.
S’adressant aux habitants de la région de Mossoul, la deuxième ville d’Irak, dans le nord, M. Abadi a lancé: "Je déclare aujourd’hui le début de ces opérations victorieuses pour vous libérer de la violence et du terrorisme de Daesh", acronyme arabe de l’EI.

C'est lui, cette saloperie, qu'il faut viser :

Le califat proclamé à Mossoul

C’est à Mossoul, que le leader de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait publiquement proclamé un califat, installé en juin 2014 sur des territoires conquis par les jihadistes en Irak et en Syrie. Traversée par le Tigre et située à 350 km au nord de Bagdad, Mossoul est la plus grande ville du nord de l’Irak et le chef-lieu de la province de Ninive, riche en pétrole. Plateforme commerciale entre la Turquie, la Syrie et le reste de l’Irak, Mossoul était réputée pour ses fins tissus de coton, les mousselines.

J'ai une pensée pour tous les civils qui n'ont pas pu fuir Mossoul.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 17/10/2016 14:48

Kikou
Je viens lire les blogs mais je fais un copier/coller car après le marché, les trucs à faire pour Jess, nous allons bientôt nous remettre en route pour aller chercher les enfants à l’école, tant qu’elle ne peut pas conduire, nous véhiculons lol.
Bon après-midi, gros bisous
Nadine

Dany, la Réunion 17/10/2016 11:36

Kikou Marishka.
Triste ce qui s'est passé lors de la crémaillère quand même !!
Les nouvelles ne sont guère joyeuses.
Je te souhaite une excellente journée et une très bonne semaine.
Je t'embrasse très très fort.
Dany. (13h36)