Samedi 29 Octobre 2016. Un remake du petit Poucet ?

Publié le par Marishka

Samedi 29 Octobre 2016
Météo : bien ensoleillé

Matin : 6°C
Après-midi : 14°C
On nous annonce une météo digne du mois de Mai pour ce week-end ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il faudra se découvrir d’un fil et faire ce qui nous plait !!

Un enfant de 3 ans oublié dans la forêt de Meudon : deux animatrices du centre de loisirs virées.

Alors qu'un groupe d'enfants était en sortie mercredi en forêt de Meudon, en banlieue parisienne, les animatrices sont reparties sans se rendre compte qu'il leur en manquait un. Leur contrat a été rompu. Âgé de 3 ans, le garçon a finalement été retrouvé et remis à ses parents.
"On a le droit à 10% de pertes". La fameuse blague souvent répétée en sortie éducative n'a malheureusement jamais été aussi vraie. Mercredi 26 octobre, des animatrices d'un centre de loisirs ont en effet oublié un enfant de 3 ans en forêt de Meudon, à quelques kilomètres au sud de Paris. Ce qui leur a valu d'être remerciées.
Comme le raconte Le Parisien, c'est un joggeur qui le croise par hasard "seul et en pleurs", quelques minutes après avoir vu un autocar quitter les lieux vers 11h. Il décide d'appeler la police, qui vient alors prendre en charge le petit garçon. Au commissariat, aucun appel ne signale sa disparition. Ils diffusent donc un appel après de leurs collègues du secteur, mais toujours rien ne se passe après plusieurs heures.
C'est seulement lorsque les parents sont arrivés au centre de loisirs de Malakoff que l'oubli a été constaté. Ils ont donc pu le récupérer et une enquête a été ouverte pour "disparition inquiétante". La directrice du centre a été suspendue le temps de l'enquête administrative, comme l'indique Le Parisien. Ce vendredi, les parents et l'enfant seront reçu par une psychologue.

J'imagine la terreur de ce petit garçon, à qui on a dû lui raconter l'histoire du petit Poucet, perdu dans la forêt !

Tchétchénie : des milices contre les danses "inappropriées" dans les mariages.

En Tchétchénie, dans le sud de la Russie, les autorités ont décidé d'effectuer des contrôles dans les mariages. L'objectif est non seulement de vérifier la sobriété des convives mais aussi de s'assurer que leurs danses soient bien traditionnelles.
Lors d'un mariage en Tchéchénie, mieux vaut faire attention à ses pas de danse. Le président Ramzan Kadyrov, qui contrôle ce territoire du sud de la Russie, souhaite mettre en place des milices pour vérifier la bonne tenue de ces fêtes. En dehors des danses "non-traditionnelles", seront également proscrits les tirs d'armes à feu, l'ivresse - la vente d'alcool étant déjà illicite - ou encore les mauvaises tenues vestimentaires, comme le raconte The Guardian, qui se s'appuie sur l'agence de presse Tass.
Toutes les célébrations dans les lieux publics et restaurants seront visées par ces inspections. Si la milice "voit des vêtements qui ne correspondent pas à notre culture, ou des mouvements de danse incorrects, alors elle interviendra", a expliqué un représentant du ministre de la culture Tchétchène à Tass.
Ramzan Kadyrov est largement critiqué à travers le monde pour ses pratiques dictatoriales. Début septembre, Human Rights Watch dénonçait la répression et l'humiliation de ses opposants, en vue de l'élection présidentielle. Il a finalement été élu à 98%.

Il n'y a qu'à lui raser la barbe à ce barbu et le foutre à poil dans la rue !

Montélimar: il avoue un vol, sa mère le conduit au commissariat.

Un jeune Montilien de 14 ans, vraisemblablement tenaillé par le remords, a décidé d’avouer le vol d’un sac à main, à sa mère. Un vol que l’adolescent repenti a expliqué avoir commis devant le Carrefour city, ce jeudi matin, aux environs de 10 h 30, boulevard du Fust à Montélimar. Il circulait sur son VTT de couleur blanche lorsqu’il a arraché son sac à une dame d’une quarantaine d’années. Il se serait ensuite débarrassé du sac, en le jetant par-dessus la passerelle sur le Roubion.
Ayant connaissance des faits, la maman a conduit aussitôt son fils au commissariat, non sans lui avoir passé un savon. Le fait est plutôt rare, et l’attitude responsable de la famille, mérite d’être soulignée.
En l’absence de plainte de la victime, la police a fait une main courante. Elle espère que la propriétaire du sac va se manifester et se rapprocher du commissariat. Le sac n’a pas été retrouvé dans le Roubion.

Elle a bien eu raison cette maman. Si ça peut lui servir de leçon, et faire de lui un ado honnête... Ou il taira ses bêtises à sa mère, à l'avenir... Mais il fallait tenter.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article