Samedi 5 Novembre 2016

Publié le par Marishka

Samedi 5 Novembre 2016
Météo : pluie modérée

Matin : 10°C
Après-midi : 13°C
Nous n’y échapperons pas… la pluie fait son apparition ! Il y en a un qui va mouiller ses pattounes pour aller besogner dans sa caisse. Caisse, qu'il va falloir changer impérativement et rapidement car cette fois elle a rendu l'âme (si une caisse pour chat peut avoir une âme...) Cette fois c'est la trappe d'entrée et de sortie qui a cédé, après les clips de côté pour maintenir le bac et le toit... Je la manipule beaucoup, car la journée elle est sur le balcon à l'abri sous un tunnel que je lui ai fabriqué, et le soir je la rentre devant la porte fenêtre, sur un tapis. A force de l'attraper par la trappe, celle-ci m'est restée dans la main hier soir. Magik n'a plus l'intimité pour besogner à son aise...

Je cherche aussi un énorme bac en plastique pour abriter sa caisse, en coupant le devant. Car son tunnel, fait de carton et toile cirée par dessus, ressemble plus à une résidence de migrants dans la jungle de Calais...

Un 5 Novembre qui me ramène 36 ans en arrière : Alex, avait alors 4 ans...
Dans la soirée, elle jouait avec Jérôme et Virginie dans sa chambre, quand elle vient me voir en pleurant, me disant entre 2 sanglots, qu'elle avait avalé une pièce...
Une pièce de quoi ? 
Je finis par savoir qu'il s'agit d'une pièce de monnaie, extirpée d'une tirelire... 
Quelle grosseur, la pièce ?
J'étale de la mitraille de mon porte-monnaie et lui demande, comment était la pièce. Sans hésitation elle me montre : 10 centimes...
Je ne m'affole pas... la pièce est passée, elle ne l'étouffe pas.
Par acquis de conscience, je la conduis à la clinique toute proche. 
Et la radio effectuée, nous montre bel et bien une pièce de monnaie...
Le médecin, me rassure. 
L'objet est bien rond, il n'y a pas de danger, la pièce ressortira par les voies naturelles, dans un jour ou deux : à surveiller... nous sommes mercredi, si samedi, la pièce n'est pas sortie, il faudra refaire une radio.
Samedi... toujours pas de pièce. La radio nous la montre bien en évidence, dans l'estomac...
Là, ça devient plus sérieux. La pièce va rouiller et il faut l'enlever chirurgicalement. Ça consiste en une incision qui va être pratiquée au niveau de l'estomac et de crocheter la pièce par l'ouverture pratiquée...
J'en suis malade...
Rendez-vous est pris à la clinique pour le lundi matin.
Après un week-end, où angoissée, je surveille encore la sortie de la pièce, nous nous rendons résignés, le lundi matin, à la clinique.
Je confie la petite aux infirmières qui sont venues me la chercher dans la salle d'attente.
Je me prépare à une attente insoutenable, quand je vois une infirmière, revenir avec Alex, dans ses bras...
" Vous pouvez la ramener chez vous, on ne l'opère pas, la pièce n'est plus dans l'estomac et elle a pris le chemin des voies naturelles ! "
Ouf ! il s'en était fallu de peu !
Le chirurgien avait eu la bonne idée de refaire une radio, juste avant d'ouvrir...
Le soir, la pièce était expulsée. Elle était toute noircie, elle commençait à rouiller.

J'ai toujours cette pièce...

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article