Mardi 27 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Mardi 27 Décembre 2016
Météo : bien ensoleillé

Matin : 1°C    
Après-midi :
7°C
Une journée un peu plus ensoleillée qu’hier serait la bienvenue ! La grisaille a perduré toute la journée, et je n’ai cessé de frissonner… Grrrr !

Un an ferme pour avoir menacé de jeter un bébé dans le vide.

L'homme s'était emporté alors que ses hôtes refusaient de lui servir un nouveau verre.
Un homme de 52 ans a été condamné à un an de prison ferme pour avoir menacé de jeter un bébé dans le vide, rapporte La Voix du nord.
La scène s'est déroulée dans la nuit du 25 au 26 novembre, à Calais. Convié chez des voisins, l'homme s'est emporté parce que ses compagnons lui avaient refusé un nouveau verre.
Maîtrisé par les parents
Déjà bien alcoolisé, il a alors pris dans ses bras un enfant et l'a suspendu dans le vide, menaçant de le lâcher s'il n'était pas servi. Il avait finalement été maîtrisé par les parents avant d'être interpellé par la police le lendemain.
Sa peine est assorti d'un an de sursis, avec obligation de chercher du travail et de se soigner.

Triple meurtre : l'homme interpellé à Avignon placé en hôpital psychiatrique.

C’est vers 8 heures, ce lundi matin , que les gendarmes ont été alertés de plusieurs morts violentes sur le secteur de Chabeuil-Montvendre. C’est d’abord à Chabeuil qu’une personne a été retrouvée tuée et un peu plus tard, que deux autres victimes ont été découvertes à Montvendre. Les deux communes sont distantes de 5 kilomètres.
Selon nos informations, le triple meurtre commis durant la nuit dans la plaine de Valence,  et les deux personnes blessées à l’arme blanche à Orange ce matin, pourraient être le fait d’un même individu.
Une tragédie au lendemain de Noël et un périple meurtrier qui aurait débuté à Chabeuil où une dame âgée a été retrouvée tuée.  A quelques kilomètres de là, dans le village voisin de Montvendre, c’est ensuite un couple qui a été découvert mort au petit matin. Le suspect de ce triple meurtre aurait ensuite eu maille à partir avec des automobilistes. Puis à hauteur d’Orange (Vaucluse) dans une boulangerie de la zone commerciale d'Orange Sud, il aurait blessé à l’arme blanche deux personnes, dont l’une atteinte plus grièvement. C’est vers 11 heures, à la gare TGV d’Avignon que ce périple sanglant aurait pris fin avec l’interpellation "sans heurts" par les gendarmes de cet individu d’une trentaine d’années. Il aurait été interné.

Qui sont les victimes ?
le suspect, dont l’état mental a été jugé incompatible avec la poursuite de sa garde à vue, vient d’être placé d’office en hôpital psychiatrique sur décision du préfet de la Drôme.
L’auteur présumé d’un triple meurtre, lundi dans la Drôme, avait été conduit la veille aux urgences de l'hôpital de Valence après avoir perturbé des voyageurs dans un TGV, a indiqué le parquet de Valence.
Le suspect, placé dans un premier temps en garde à vue à Avignon, était en cours de transfert vers Valence en fin d’après-midi.
Tant à Chabeuil qu’à Montvendre, l’émotion est à son comble après le périple meurtrier qui a endeuillé ces deux communes drômoises de la plaine de Valence. À Chabeuil, c’est une veuve  qui allait avoir bientôt 80 ans, qui a été tué à coups de couteau. La vieille dame vivait seule dans une maison située à l’extérieur de la ville.  A Montvendre, les victimes – un couple de retraités – de 75 ans, étaient bien connus dans ce village de 1200 habitants. L’homme avait même été adjoint au maire il y a une trentaine d’années. "Avec son épouse, il avait participé il y a peu au repas des anciens" nous a confié le maire, horrifié par ce tragique fait divers.

Christian Estrosi, il a bonne mine...

Après la tuerie de Charlie Hebdo, il ne tarda pas à accuser la capitale et l’État. "Si Paris avait disposé du même réseau de caméras que nous à Nice, jamais les frères Kouachi n’auraient passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés" lançait à l’époque Christian Estrosi. Ni la pudeur ni la décence ne semblaient trop le retenir, au moment où le pays entier se drapait dans le deuil. À l’entendre, en France, seule la préfecture des Alpes-Maritimes se donnait vraiment les moyens de protéger ses habitants. Hors la Baie des Anges, placée sous sa haute et ferme compétence, point de salut sécuritaire !
Le 14 juillet, c’est pourtant le sol niçois qu’ensanglantait un autre carnage. Aussitôt, là encore, l’ex-ministre de Sarkozy pointait les failles du gouvernement socialiste. Sauf que les images de vidéosurveillance, que vient de révéler Mediapart, accablent plutôt la municipalité. Elles montrent que Mohamed Lahouaiej Bouhlel, pour préparer sa macabre équipée, a eu tout loisir de repérer la Promenade des Anglais. À onze reprises, les jours précédant l’attentat, on le voit tranquillement y déambuler au volant de son 19 tonnes ! Et pas une seule fois la police municipale ne l’appréhendera, bien qu’il roulait parfois sur le trottoir, alors qu’un arrêté du maire interdisait cette avenue aux poids lourds.
Le "laxisme" que M. Estrosi prête si volontiers à la gauche peut donc aussi gagner les fonctionnaires de "sa" ville. Lui qui suscita une minable polémique sur le sujet devrait vite en rabattre un peu. D’autant qu’il apparaît maintenant dans un ahurissant “selfie” pris sur le Prom’, le 15 août 2015, par le futur terroriste. Les réseaux sociaux se régalent. Christian et Mohamed ensemble, hilares, l’été d’avant le grand massacre…

Mediapart révèle un selfie du terroriste de Nice posant avec Christian Estrosi.

Le cliché est glaçant. Cinq mois après l'attentat perpétré par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel sur la promenade des Anglais de Nice le soir du 14 juillet, Mediapart a publié un "selfie" qui aurait été pris en août 2015 par le futur terroriste, qui apparaît à l'image à côté de l'ancien maire de Nice et premier personnage de la ville, Christian Estrosi.
Le cliché, flou et sombre, a été dévoilé dans le cadre de la mise en ligne d'une enquête sur les "repérages" effectués avant la course meurtrière du camion, au cours desquels Lahouaiej Bouhlel a pu conduire à trois reprises son 19 tonnes sur le trottoir de la célèbre promenade de la Baie des Anges, afin de "calculer ses trajectoires".
Les investigations menées par le site d'information pointent du doigt "la politique sécuritaire de Christian Estrosi". Selon la même source, le terroriste a ainsi pu s'immortaliser le soir du 15 août 2015 en compagnie du premier personnage public de Nice.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Commenter cet article

Dany, la Réunion 27/12/2016 15:38

Coucou Marishka.
Je t'envoie du soleil de Guidel-Plage où nous nous trouvons actuellement. Il fait un temps magnifique !
Je suis te souhaite une excellente journée et je t'embrasse très très fort.
Dany. (15h38)

mabiche1231 27/12/2016 09:33

Kikou Marishka
Je viens vite te souhaiter une bonne journée.
Après je me consacre à mes puces.
Passe un bon mardi, gros bisous,
Nadine