Samedi 25 Février 2017

Publié le par Marishka

Samedi 25 Février 2017
Météo : bien ensoleillé

Matin : 3°C    
Après-midi :
11°C
Le retour du soleil après de petites grisailles intermittentes.

Vous n'ignorez pas que mes nuits sont assez tourmentées. Très souvent réveillée très tôt en raison de mes douleurs dorsales, mais depuis quelques jours je me trouvais désorientée car je n'avais plus ma radio tsé-tsé pour m'endormir... Le bouton "heure sommeil" ne fonctionnait plus. Heure sommeil : je programme mon réveil pour fonctionner 1 heure, et il s'éteint tout seul. Je suis toujours endormie avant que la radio arrête "ma berceuse France Info". Mais là sans ma berceuse, j'avais du mal à retrouver les bras de Morphée. On ne casse pas ainsi une habitude ancrée depuis de nombreuses années... Virginie me suggérait de me mettre un mobile... Finalement nous sommes allées me racheter un radio-réveil... pour m'endormir.

Pour Trump, "Paris n'est plus Paris", Hollande lui répond.

"Paris n’est plus Paris." Encore une diatribe de Donald Trump contre la France. Le président américain a cité vendredi "un ami" qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire.
"La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l’Amérique s’ils ne peuvent entrer dans notre pays", a-t-il lancé lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC. "Regardez ce qui se passe en Europe ! Regardez ce qui passe en Europe !", a-t-il martelé.
"Jamais bon de marquer une défiance"
Avant de s'attarder sur la capitale française, qu'il avait déjà cité en contre-exemple durant sa campagne en référence aux attentats. "J’ai un ami, c’est quelqu’un de très très important. Il adore la Ville lumière. Pendant des années, tous les étés, il allait à Paris, avec sa femme et sa famille", a raconté le 45e président des Etats-Unis. "Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit "Jim, comment va Paris ? "Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris", a-t-il poursuivi.
François Hollande a répondu à Donald Trump samedi matin. "Ce n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l’égard d’un pays ami", a déclaré le chef d'Etat français.

Réponse du berger à la bergère :
Les Français moins tentés par un voyage aux États-Unis à cause de Trump.

61% des Français qui prévoyaient de voyager aux États-Unis envisagent d'y renoncer depuis l'investiture de Donald Trump, à cause des mesures politiques prises par ce dernier, selon un sondage Easyvoyage.
L'élection de Donald Trump à la présidence américaine a véritablement un effet sur le tourisme. En atteste une deuxième source après la start-up de prédiction des prix des vols, Hopper. Cette fois, c'est le site de réservation Easyvoyage qui a réalisé un sondage sur ce sujet. Il en ressort que 61% des voyageurs français remettent en question leur voyage aux États-Unis depuis que la deuxième destination touristique mondiale est dirigée par le milliardaire.
Dans le détail, 29% refusent d'entre eux catégoriquement tout séjour aux États-Unis tant que le milliardaire sera installé à la Maison Blanche. 32% hésitent et attendent l'entrée en vigueur réelle des décrets pour décider d'y aller ou non. Enfin, moins de 40% des internautes ne remettent pas en question leur séjour aux États-Unis.

Il ne s'agit pas "d'un ami" là !

Chez eux il y a plus de victimes à cause de "leur permis de tuer" que des victimes d'attentats ! Et dire qu'il n'est qu'au début de son mandat... Enfin, on ne sait pas s'il va le finir...

Commenter cet article