Mardi 21 Mars 2017

Publié le par Marishka

Mardi 21 Mars 2017
Météo: en partie ensoleillé
Matin : 6°C
Après-midi : 15°C
Dommage exit le plein soleil. On se contentera de quelques rayons à travers les nuages...

J'ai essayer de regarder le débat des 5 candidats à la Présidence de la République. Je dois avouer que je n'ai pas vu longtemps les 5 mousquetaires dégainer leurs épées, je me suis lamentablement endormie... Je n'ai pas raté grand chose, ce matin les commentaires pleuvent sur BFMTV.

Est-ce que Fillon avait son costume à 13 000 euros ? En tout cas on ne le distingue pas des autres pingouins ! Penelope était venue assister au pugilat télévisé; tout droit sortie de son manoir campagnard, elle était fagotée comme une servante du-dit manoir.

j'ai par ailleurs vu d'autres photos de la Marine avec ce même costume, mais dans une attitude qui me fait penser au Corcovado brésilien :

Corcovado de père en fille ! Il est vrai que les chiens ne font pas des chats !

Hier, je suis allée à la permanence de mon bailleur, qui a lieu les lundis de 10 h à 12 h. Je ne trouve pas normal que mon allée soit encombrée d'engins pour enfants jetés n'importe comment sous les escaliers, mais surtout depuis quelques jours il y a un quad motorisé ! Électrique à essence ? je ne sais pas. Mais la porte d'entrée étant souvent ouverte, n'importe qui pourrait y mettre le feu et nous serions coincés dans les étages. La famille qui fait cet encombrement (toujours la même qui nous cause de nombreux soucis de cohabitation) habite au premier étage : eux pourrait sauter de leur balcon !

Jusque devant la porte de l'ascenseur (à gauche de la photo). J'ai eu une réponse favorable du bailleur, qui va envoyer le chargé de secteur pour faire déblayer.

A quand des contrats de collaboratrices parlementaires, en maternelle ?

Selon Quotidien, les filles du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, âgées de 16 ans à l'époque, auraient bénéficié de 24 contrats de collaboratrices parlementaires à l'Assemblée lorsqu’il était député. Elles auraient touché 55 000 euros, alors qu’elles étaient lycéennes puis étudiantes. Le ministre sera reçu par Bernard Cazeneuve ce mardi.
Les filles du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, aujourd’hui âgées de 23 et 20 ans, ont, tout au long de leur cursus au lycée et pendant leurs études supérieures, bénéficié de contrats à durée déterminée à l’Assemblée nationale comme collaboratrices parlementaires auprès de leur père, alors député socialiste de Seine-Saint-Denis, selon Quotidien.

Le ministre sera reçu par Bernard Cazeneuve ce mardi, a annoncé Matignon dans un communiqué.
"Bien entendu, j’ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence", a répondu Bruno Le Roux à Quotidien en marge d’un déplacement dans le Gard le 10 mars.
14 et 10 CDD entre 2009 et 2016
Elles ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016. Toutes les dates de contrat dont nous disposons ont été confirmées par le cabinet du ministre. Chacune des filles commence à travailler à l’Assemblée nationale pendant ses années lycées, à l’âge de 16 ans. L’aînée effectue même son premier contrat à l’âge de 15 ans, un contrat de 12 jours à la fin de l’année scolaire de seconde. Le cabinet du ministre a fait savoir au média que "tous les contrats ont bien évidemment été établis en respectant les âges permettant de travailler, en lien avec les services de l’Assemblée nationale", soit la possibilité de travailler dès 14 ans pendant les congés scolaires.  
Selon les informations recueillies par Quotidien, tous les contrats des deux filles cumulés correspondent à une somme totale d’environ 55 000 euros.

L’âge minimum légal pour travailler en France étant de 16 ans,  la fille de Bruno Le Roux a donc bénéficié d’une exception : elle a pu travailler uniquement parce qu’elle était embauchée par un parent, son père.

Il y en a un qui doit être content de voir que la vindicte générale change de cible !

A partir de ce mercredi 22 mars 2017, le port du casque à vélo sera obligatoire pour les enfants de moins de douze ans.

La mesure concerne non seulement ceux qui pédalent sur leur propre bicyclette mais aussi les passagers. A défaut, l'adulte qui les accompagne (pas forcément leurs parents) risque une amende de 135 euros, minorée à 90 euros en cas de paiement rapide.  
Il n'empêche qu'aussi bien choisi soit-il, "le casque ne permet pas d'éviter les accidents", rappelle à LCI Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB). Selon lui, "cette mesure est insuffisante". Il milite donc pour "développer l'apprentissage du vélo afin de donner les bons réflexes pour se déplacer dans le trafic tout en minimisant les risques".
Sur 5,5 millions de jeunes de cette tranche d'âge pratiquant régulièrement ou occasionnellement le vélo, 170 ont été blessés, dont 71 hospitalisés, et 1 est décédé, selon les chiffres officiels portant sur l'année 2015. "Les chocs à la tête chez les jeunes enfants peuvent causer des traumatismes plus graves que chez les adultes ou adolescents [...] Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%", rappelle la Sécurité routière.

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 21/03/2017 11:15

Kikou Marishka,
j'ai remarqué qu'à notre époque, les gens sont sans gêne et sans scrupule.
La journée est un rien grise et un peu plus fraîche.
A la clinique , ils avaient annulé mon rendez-vous, donc j’ai vu le diabétologue pour mes ordonnances et j’ai rendez-vous mi-mai, faire la route pour rien, ça m’énerve mais bon .
Passe une bonne journée, bisous,
Nadine