Vendredi 17 Mars 2017

Publié le par Marishka

Vendredi 17 Mars 2017
Météo : bien ensoleillé

Matin : 6°C    
Après-midi :
20°C
Le printemps, le vrai aujourd’hui ! 20°C : une aubaine ! Gardons-nous de chanter trop vite, car on nous annonce une "perturbation" pour le week-end, et demain seulement 13 °C !

Aujourd'hui Otilia arrive un peu plus tard : ce mois de Mars comporte 5 vendredis et on répartit les heures de ménage. Il, y en a un qui va se planquer sous peu : Magik. Les vendredis il a remarqué le branle-bas de combat dès l'aube. Il voit Virginie levée à une heure inhabituelle et notre remue ménage et il a compris que son ennemie allait arriver ! Aussi, il file dans son domaine-cachette : le placard, avant l'arrivée d'Otilia ! C'est un malin !

Insultés, les pompiers laissent leur patient au bord de la route.

Un homme était jugé au tribunal correctionnel de Marseille ce mardi pour avoir insulté et agressé des pompiers, alors que ceux-ci le transportaient à l'hôpital.
Son comportement a convaincu les marins-pompiers à l'abandonner sur le bord de la route. Alors que les agents le transportaient vers l'hôpital, un homme de 35 ans est devenu violent, poussant les soldats du feu à le déposer sur un trottoir du 5e arrondissement, comme ces derniers l'ont relaté mardi devant le tribunal correctionnel de la cité phocéenne, selon 20 Minutes.
Cette scène irréelle remonte à mai 2016. Intervenus pour une crise d'épilepsie, les marins-pompiers sont subitement confrontés au comportement du malade et de sa femme. Celle-ci s'énerve quand les secours refusent de donner de l'eau à son mari pour ne pas fausser les tests à venir.
L'accord de la hiérarchie
Celui-ci, de son côté, demande à être détaché, insulte et crache sur les agents, avant de frapper l'un d'eux à l'entrejambes. Les pompiers se décident, en accord avec leur hiérarchie, à le laisser sur le bas-côté.
Le procureur a requis deux mois de prison avec sursis contre le patient, et 100 jours amende à trois euros contre sa femme.

Ben voilà ! ils ont bien fait !

En plein enlèvement, elle s'échappe d'un coffre de voiture.

La scène est digne d'un film d'action. Mardi, la caméra de vidéo-surveillance d'une station-essence d'Alabama; aux États-Unis, a filmé une jeune femme s'échappant du coffre d'un véhicule dans lequel elle avait été enfermée, alors même que celui-ci redémarre. La victime, âgée de 25 ans, aurait été enlèvement à son domicile par un homme qui s'était introduit chez elle et l'a menacée avec un pistolet pour obtenir de l'argent. Elle souffre de blessures superficielles. La voiture a été retrouvée, mais pas le suspect.

Le président brésilien quitte son palais à cause de "fantômes".

Le président du Brésil, Michel Temer, a préféré déménager de sa résidence officielle début mars, de peur que des "fantômes" n'y résident.
"J'ai senti quelque chose d'étrange ici. Je n'arrivais pas à dormir dès la première nuit. L'énergie n'était pas bonne. Nous avons même commencé à nous demander : est-ce qu'il ne pourrait pas y avoir des fantômes." L'homme qui s'inquiète de phénomènes paranormaux dans sa nouvelle demeure n'est autre que...le président brésilien, Michel Temer.
Dans un entretien à Veja, le nouveau chef d'Etat, arrivé au pouvoir durant l'été 2016, dévoile les mauvaises ondes ressenties dans le palais de l'Aurore, résidence officielle édifiée sur les plans de l'architecte Oscar Niemeyer. "Ma femme a senti la même chose. Il n'y a que mon fils qui courait dans tous les sens et qui appréciait."

Il a préféré déménager.
Ne se sentant pas l'âme d'un chasseur de fantômes, le successeur de Dilma Rousseff a préféré quitter le bâtiment hanté, début mars, pour rejoindre le palais de Jaburu, où il vivait lorsqu'il n'était que vice-président.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

mabiche1231 17/03/2017 11:09

Kikou Marishka,
et oui nous avons eu de belles journée cette semaine, mais aujourd'hui, retour de la pluie grrrr.
Enfin on a bien marché, c'est le principal, on a profité du bon air.
Passe une bonne journée, bisous,
Nadine