Vendredi 31 Mars 2017

Publié le par Marishka

Vendredi 31 Mars 2017
Météo : bien ensoleillé

Matin : 7°C
Après-midi : 21°C
Résolument bien ensoleillé : C'est super !

Une petite partie de la matinée consacrée au ménage, comme tous les vendredis.

"Ne quittez pas" !

Plus d’une heure hier matin, pour prendre un rendez-vous à l’hôpital de Grenoble, pour un examen. Et le pire c’est que je n’y suis pas parvenue ! Plus de 10 minutes pour que le standard réponde, puis enfin lorsque j'avais mon interlocutrice et que je lui expliquais que je voulais un rendez-vous pour tel examen, elle me passait le poste concerné et là on décrochait et on me disait :
"Ne quittez pas" !

Ben non, maintenant que je suis presque arrivée, je ne vais pas quitter... et tout à coup : bip, bip, bip... Plus rien !
J'ai renouvelé l'opération 3 fois jusqu'aux bip, bip... et me suis lassée : j'ai laissé tomber ! J'avais pourtant expliqué au standard que mon appel n'aboutissait pas. Elle n'en n'avait rien à foutre, ça n'a pas fait avancer le schmilblick !
L'après-midi, découragée, je n'ai pas renouvelé l'expérience. De toute façon leur standard ferme à 16 heures, et c'est l'heure où j'émerge de ma sieste quasiment "obligatoire".

je vais essayer ce matin vers 9 heures. Si je n'obtiens pas satisfaction, je demanderai ce rendez-vous par courrier !

Haro sur les pensions de retraite.

Hier manifestations des retraités.

De réforme en réforme, le pouvoir d’achat des retraité-es ne cesse de se dégrader. Par exemple le calcul des pensions sur les prix remplaçant le calcul sur les salaires dès 1987 dans le privé a constitué une catastrophe pour nombre de retraité-es. Ainsi, de 2003 à 2014 les pensions progressaient de 17,9 %, tandis que les salaires eux progressaient de 24,8 % et le SMIC de 32,6 %. Sur les vingt dernières années, on peut estimer à une perte d’environ 20% de perte de pouvoir d’achat pour de nombreux retraité-es. Cela justifie pleinement que les retraité-es se mobilisent pour l’indexation des pensions sur les salaires afin de revenir à la situation d’avant 1987.
Je n'ai pas manifesté, peu "mobile", mais j'ai rempli un questionnaire qui était présenté aux manifestants.
Je vous le mets en lien, si vous voulez faire comme moi :

http://93.snuipp.fr/spip.php?article2629

Je vous souhaite une belle journée !

 

Commenter cet article

Dany, la Réunion 01/04/2017 08:58

Kikou Mariska.
Le coup du téléphone raccroché ... Je connais ça. À la sécu par exemple, tu dois à la fin de ta journée de travail remettre un "bon de rendement" sur lequel chaque employé note le nombre de dossiers quil a traité. Et quand on répond au téléphone, certains renseignements ou recherches prennent beaucoup de temps. Pendant ce temps là, les autres continuent à liquider les dossiers. Et si tu as plusieurs recherches a faire, tu "perds" facilement 2 h. La suite est facile à comprendre . . . Manque de personnel oblige hélas et ce sont les usagers qui en pâtissent . . .
J'écoute Bernard Hamon à la radio en ce moment. Car il est à la Réunion jusqu'à ce soir.
Bonn journée.
Grobizoux.
Dany. (10h58)

Ambroise 31/03/2017 18:04

ce ne quittez pas en coupant la communication , c'est pour vous faire comprendre qu'il sont en sous effectifs , ou que vous les "dérangez " ( vous savez , quand on a la sécurité de l'emploi on peut tout se permettre , surtout quand les communications ne sont pas enregistrées )
pour les retraites , c'est le seul moyen qu'ils ont trouvé pour réduire le déficit, cela doit être vrai puisque se sont des énarques qui se sont penchés sur le problème

mabiche1231 31/03/2017 11:24

Kikou Marishka,

Je suis encore à la bourre ce matin mais je passe quand même, il fait beau, un ptit vent mais bon on ne va pas s’en plaindre.
Et bien pas cool ce coup de téléphone, chez nous il faut patienter mais on y arrive souvent.
Passe une bonne journée et un bon week-end, gros bisous,
Nadine