Dimanche 24 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Dimanche 24 Septembre 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 12°C
Après-midi : 23°C
Une météo idéale, toute en douceur, comme les jours précédents !

Dans tout ce que je vous ai raconté hier, au sujet du fou d'en bas, j'ai oublié de vous dire que celui-ci a particulièrement une grande gueule ! que dis-je une TRÈS grande gueule ! Tout comme son gamin de 4 ans, qu'on entend brailler à chaque fois qu'il sort de l'appart ou y rentre ! Ça résonne jusqu'à mon 5ème ! Quant au père pour vous confirmer qu'il a une grande gueule, je l'entends téléphoner de chez lui ! Hier il menaçait quelqu'un : "Si tu viens pas à 8 heures, je vais te chercher !". Puis vers 20 heures, il disait "qu'il s'en foutait, il irait au tribunal !"...
Hier après-midi il n'a pas cessé de faire des allers et venues avec son engin motorisé... Je me demande s'il n'y a que moi que ça emmerde ? Tout le monde s'en plaint mais pour aller à la gendarmerie, je suis la seule... J'attends un peu que les autres bougent.
Je vais faire un peu de cuisine ce matin : des blettes à nettoyer, cuire et accommoder. Je ne sais pas encore comment... peut-être en sauce tomate pour changer de la béchamel. De toute façon je fais ensemble les feuilles et les côtes. J'aime bien comme ça.

Un contrôleur SNCF insiste pour voir la carte d’invalidité de Philippe Croizon.

Samedi dans un TER reliant Rouen à Paris, l'athlète Philippe Croizon s'est vu demander à plusieurs reprises sa carte d'invalidité par un contrôleur SNCF. Si les passagers se sont insurgés d'une telle requête, le polyhandicapé a préféré la prendre avec légèreté.
On peut ne pas connaître son nom, tout comme il n’est pas indispensable de retenir tous ses exploits réalisés depuis la perte de ses quatre membres en 1994 suite à un accident domestique. Reste que l’ancien métallurgiste Philippe Croizon ne demande pas plus que quelques secondes d’attention sur sa personne pour constater sa condition de polyhandicapé.
Samedi, l’athlète a pourtant connu une mésaventure liée à sa situation physique alors qu’il se trouvait, avec sa mère, dans un TER reliant Rouen à Paris. Quand le contrôleur SNCF arrive à sa hauteur pour demander à vérifier son billet, la requête s’accompagne d’une présentation de la carte d’invalidité de Philippe Croizon.
Les voyageurs s’indignent devant la demande du contrôleur à Philippe Croizon
Devant un voyageur stupéfait et surtout visiblement non détenteur de cette fameuse carte, le contrôleur se fait insistant. Si Philippe Croizon choisit de prendre la chose avec légèreté, ce n’est pas le cas de ses camarades de voyage, comme le sportif l’a ainsi déclaré :
“Moi je n’ai rien dit, mais les passagers se sont fâchés ils ont dit c’est n’importe quoi !” Une indignation quasi-générale donc qui va amener le contrôleur à finalement poursuivre ses contrôles en ignorant Philippe Croizon

"En général avec la SNCF, ça se passe super bien"
Après avoir partagé sur les réseaux sociaux une photo de lui dans le TER avec une légende résumant l’incident, le sportif a semblé vouloir dédramatiser ce dernier après nombre de commentaires injurieux émis envers la SNCF sous sa publication : “je voulais prendre les choses avec humour et ne pas en arriver à des insultes […] ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué je n’en sais rien. Mais en général avec la SNCF, ça se passe super bien.”

Il a également reconnu que la demande du contrôleur visait également à vérifier la gratuité de son accompagnant. France Bleu rapporte par ailleurs que Philippe Croizon va reprendre le train dès lundi pour rejoindre Paris.

Hé ben !!!!
 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Commenter cet article

Dany, la Réunion 24/09/2017 19:05

Pas trop futé ce contrôleur de la SNCF !!!
Bizoux du soir Marishka.
Dany. (21h05)