Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lundi 30 Avril 2012. LE MUGUET PREFERABLE AUX BOULES PUANTES !

Publié le par Marishka

Lundi 30 Avril 2012Tullins - 38210 - Ma 1 : Très nuageux 8°C

                          Grenoble16°C

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluie sur de fragiles capucines...

 

 

  

Pas encore franchement le beau temps pour ce dernier jour d'avril....

 

 

Hier malgré le soleil il y avait encore de violentes rafales de vent et pour aujourd'hui ce sera orageux dans l'après-midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    La blague du jour.

     Le saut en parachute

A l'occasion de son quarantième anniversaire, Didier va effectuer son premier saut en parachute.

Voici les conseils pratiques de son moniteur :
- Quand tu fais de la chute libre, tant que tu vois les vaches comme des fourmis, il n'y a pas de danger...

- Quand tu commences à voir les vaches comme des vaches, il est temps d'ouvrir ton parachute...

- Et quand tu vois les fourmis comme des vaches... Il est trop tard !

 

 



 

 

 

 

 

 

À Toulouse, Sarkozy exalte la nation et les frontières.

 

 

 

 

 

Le meeting s'est déroulé au Parc des expositions de Toulouse. L’UMP a annoncé la présence de 10.000 personnes, auxquelles il faut ajouter 10.000 autres qui suivaient le meeting en duplex depuis Marcq-en-Baroeuil, Metz, Lyon, Limoges, Orléans et Rennes. Le discours a duré exactement une heure.

 

Les duplex, des écrans géants devaient retransmettre en même temps les différents meetings pour donner un effet de mobilisation.

Mais certains, comme Alain Juppé à Lyon, ont fini trop tôt. A l’écran donc, une salle statique.

 

Le discours s’articule autour d’un seul mot : la "frontière".  

Elle revient en boucle dans le discours. C’est elle qui protège de la mondialisation, de l’immigration mais c’est aussi elle qui distingue le bien du mal.

"En 2012, le sujet majeur, ce sont les frontières. Mon projet, c'est de remettre les frontières au centre de la politique", reconnaît le candidat.

 

Nicolas Sarkozy reprend un peu de hauteur, comme à la Concorde, en se référant à Voltaire ou Hugo. Un peu de lyrisme qui avait été oublié au début de l’entre-deux-tours.

 

Et un peu de culture dans son inculture pour flatter son égo.

 

Peu enthousiaste le public... Un discours confus qu'il est le seul à croire mobilisateur.

 

 

           photo_1331570436110-1-0.jpg 

                   Les frontières vues par Sarko.

 

 

 

  

 

La campagne de 2007 financée par Kadhafi ? Sarkozy va porter plainte.

 

  

 

 

 

D'après Médiapart, une note des services libyens indique que Kadhafi aurait décidé de soutenir Sarkozy en 2007 avec "50 millions d'euros".

 

Nicolas Sarkozy va porter plainte "avant la fin de la campagne" contre Mediapart, qui a publié une note sur le financement de sa campagne en 2007, dans laquelle le pouvoir libyen prévoit de lui fournir 50 millions d'euros, apprend-on lundi 30 avril via le compte officiel du président sortant. 

 

Interrogé au sujet de ces 50 millions d'euros, au regard des 22 millions d'euros validés par le Conseil constitutionnel pour la campagne de Sarkozy en 2007, Takieddine explique que le colonel Kadhafi "avait l'habitude des campagnes américaines, qui coûtent dix fois plus cher".

"Mais il paraît plus difficile à croire que cette somme ait pu être utilisée en 2007 pour la campagne.

Je pense qu'il faut plutôt s'orienter vers de l'enrichissement personnel. Se demander dans quelle poche est allé cet argent", s'interroge-t-il.

 

 

 

3559536-copie-1.jpg 

 

 

 

Voilà qui va contribuer à éclaircir cette affaire. Peut-être.... 

 

 

 

 

 

 

 

Il vaut mieux sentir le muguet du 1er Mai...

que les boules puantes !

 

 

 

 

 

Ça fait pas mal de boules puantes de tous les côtés, entre Sarko qui de démène à crier son innocence quant au financement de sa campagne 2007 par Kadhafi, et ses divers mensonges, et Hollande embarrassé par un DSK devenu "persona non grata".... 

 

Vivement l'odeur du muguet du 1er Mai ! 

 

 

Quoique... ça risque de dégénerer dans les rues parisiennes...

 

Les Marine Le Pen et le rapt de Jeanne D'Arc annuel, les sarkozistes qui prônent "le vrai travail" face aux défilés syndicalistes etc... des défilés pour qui la sécurité représente un véritable casse-tête, pour la préfecture de police de Paris qui en est chargée.

Les éventuels "groupes ultra" et extrémistes de tous bords feront l'objet d'une attention particulière. 

 

 

 

 

 

          

Image du Blog images-in.centerblog.net

 

 

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2335 jours 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 29 Avril 2012. SARKO Y CROIT ENCORE.... AU PERE-NOËL ?

Publié le par Marishka

 

Dimanche 29 Avril 2012Grenoble15°C

 

                                Grenoble19°C

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Vent

Météo France a émis, hier un bulletin d'alerte dans le sud-est : Risques de vents violents... 

 

 

 

Ça s'est confirmé : du haut de mon 5ème étage ça décoiffe !

Avant de me coucher j'ai vérifié sur le balcon si rien ne risquait de prendre son envol.

Ce matin au réveil ça souffle encore et la pluie s'en est mélée.

 

 

chaussette vent rouge 

Alerte Orange Vent : Ardèche(07), Aveyron(12), Cantal(15), Haute-Loire(43), Lozère(48).

 

 

chaussette vent rougeRisque important Vent : Isère(38), Loire(42), Puy-de-Dôme(63), Rhône(69), Savoie(73), Haute-Savoie(74), Tarn(81).

 

 

 

 

          Le vent retourne les parapluies de passants

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy y croit encore.

 

 

 

 

 

"J’y crois encore." Comme la chanteuse Lara Fabian, auteur du tube fameux en 2001, Nicolas Sarkozy continue d’entretenir la flamme auprès de ses proches, même s’il a paru un moment gagné par le doute, hier, lors de son interview à "l’Equipe : c’est gagnable.

On peut passer par un trou de souris ", lance-t-il à qui veut l’entendre.   

  

  

                

                           600ade1b-copie-1.jpg

 

         

 

 

   

 

    

Trois scandales à la une de l'actualité.

     

 

  

Aucun ne date d'aujourd'hui mais tous les trois "sortent" aujourd'hui à la une de l'actualité, à une semaine exactement du second tour de la présidentielle.

Et tous les trois, d'une manière ou d'une autre visent l'actuel président de la République, candidat à sa propre succession.

 

Entre les allégations prêtées à Dominique Strauss-Kahn, les accusations de plus en plus précises dans le dossier Karachi et les révélations explosives du site Médiapart dirigé par Edwy Plenel sur les rapports entre la Libye de Kadhafi et la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, le week-end apparaît comme médiatiquement particulièrement chargé pour le camp du chef de l'État.

 

Nicolas Sarkozy et son équipe ont violemment réagi s'attaquant à DSK d'un côté et qualifiant la note de Médiapart de "diversion grossière" de l'autre.

Le contenu du document de Médiapart va déranger.

 

Le site a publié un document en arabe du 10 décembre 2006, portant la signature de Moussa Koussa, ex-chef des services de renseignements extérieurs de la Libye, aujourd'hui en exil, validant l'appui de la Libye à la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, pour cinquante millions d'euros mais sans préciser si un tel financement a effectivement eu lieu.

 

Une affaire d'Etat.

 

Mediapart rappelle que Nicolas Sarkozy ou ses proches, à savoir Brice Hortefeux ou l'actuel ministre de l'Intérieur Claude Guéant, se sont rendus plusieurs fois en Libye, dès 2005, quand le chef de l'Etat français était encore ministre de l'Intérieur du gouvernement Villepin.

"Ce document prouve qu'on est en présence d'une affaire d'Etat, que ces 50 millions d'euros aient été versés ou non".

 

 

 

Désireux de se racheter une respectabilité, Mouammar Kadhafi enchaîne les rencontres avec les dirigeants occidentaux. En décembre 2007, il plante sa tente à Paris lors d'une visite en grande pompe qui créé la polémique.

 

En décembre 2007, il plante sa tente à Paris lors d'une visite en grande pompe qui créé la polémique.

 

On comprend mieux... 

 

   

 

 

Sarkozy : "Je sens monter une mobilisation jamais vue".

 

 

 

 

Il a des dons de voyance ou le sens olfactif bien développé.  

Nicolas Sarkozy sent monter la mobilisation comme il ne l'a jamais vue de toute sa carrière politique... si c'est comme la vague qu'il sentait monter au 1er tour...

 

 

Ce qu'il sens c'est la mobilisation pour le faire dégager !

 

 

 

BCC1A928183FA42278B4227333F3A5.jpg

 

 

 

 

 

 

Sarkozy – Hollande : le choc des personnalités.

 

 

 

 

 

A la différence des conducteurs de métro, des pompiers ou des ingénieurs du nucléaire, les présidents de la République ne passent pas de tests psychologiques avant de prendre les commandes. L'onction du suffrage universel suffit.

 

Mais les psychologues américains n'en ont pas moins développé des techniques particulières pour décrypter la personnalité de ceux qui nous gouvernent.

Questionnaires, analyses de la communication non verbale, des interviews et des biographies...

 

Formé au "profilage", Pascal de Sutter, professeur à l'université de Louvain-la-Neuve, membre de l'International Society of Political Psychology, est coauteur, avec Hélène Risser, de "Dans la tête des candidats" (Les Arènes, 2011).

Il livre son diagnostic sur les cas des deux finalistes de la présidentielle en cinq points, les "big five", méthode élaborée à l'Université Harvard pour résumer les tendances fondamentales d'une personnalité. 

 

                 

 

1. Fermeture d'esprit / Ouverture aux expériences

François Hollande apparaît beaucoup plus fermé aux expériences nouvelles que Nicolas Sarkozy. C'est l'une des principales différences entre les deux candidats. Pour François Hollande, cette caractéristique peut être considérée alternativement comme un défaut ou une qualité. Il peut s'obstiner dans l'erreur. Hollande n'est pas quelqu'un qui change facilement de direction. Mais cette stabilité est aussi un gage de constance. Les profils de ce type font ce qu'ils disent et disent ce qu'ils font. D'autant que François Hollande n'est pas rigide. Il écoute les autres et sait modifier son jugement. Sarkozy, a contrario, apparaît très inventif.

A la base des personnalités inventives, on retrouve souvent le besoin de reconnaissance et une peur de l'anonymat. La créativité agit comme une compensation du déficit narcissique. Au risque, on a pu le constater, de se montrer brouillon voire contradictoire. Très soucieux de plaire, hypersensible au jugement d'autrui, Sarkozy est plus opportuniste que son rival. Ce qui le conduit à agir sous le coup de l'émotion, d'une manière excessive.

2. Désorganisation / Organisation

De ce point de vue, Hollande et Sarkozy sont comparables. Comme l'immense majorité des hommes politiques - à l'exception de François Bayrou et Jean-Louis Borloo -, ils montrent un bon niveau d'organisation et de méticulosité. Selon nos critères, ils affichent aussi un bon niveau de probité. Contrairement à ce que peuvent penser certains de leurs opposants, ils ne paraissent pas particulièrement dissimulateurs ou magouilleurs.

3. Introversion / Extraversion

Nicolas Sarkozy est particulièrement extraverti. C'est un atout dans le cadre d'une campagne électorale lorsqu'il s'agit de susciter une émotion. Mais cela devient un handicap quand il faut incarner la fonction de président de la République ! Une extraversion excessive, un manque de retenue et un comportement qui devient caricatural transforme le capital de séduction en répulsion. On le lui a suffisamment reproché...

 

François Hollande est un homme extraverti et introverti. C'est l'une de ses singularités. Le socialiste est un timide dont les craintes sont compensées par un tempérament très coopératif et agréable. Sa personnalité fascine en petit comité, mais il ne jouit pas d'un grand charisme pour soulever les foules. Sans doute n'a-t-il pas toujours été parfaitement à l'aise vis-à-vis de lui-même. Il y a chez lui une pudeur, une retenue qui peut lui nuire en tant que candidat. Il aurait probablement intérêt à montrer un peu plus ses sentiments, comme lors de son meeting du Bourget. Mais cette retenue lui permet d'être un rassembleur. Il est parvenu à fédérer son camp jusqu'à ses plus irréductibles adversaires.

4. Agréable / Désagréable

Cet axe résume la perception du caractère par autrui. Et de ce point de vue, il existe un écart important entre les deux candidats. L'agréabilité est le trait le plus marqué de François Hollande. Ceux qui le rencontrent le trouvent sympathique. Même s'ils notent une certaine réserve chez lui.

 

Le niveau d'agréabilité faible affiché par Nicolas Sarkozy s'explique en grande partie par sa tendance à critiquer les autres, à les mettre mal à l'aise, voire à les humilier. Doutant de lui-même et ayant un tel besoin de se mettre en avant, le président sortant apparaît hautain, méprisant parfois cassant. Cette attitude suscite des réactions très négatives chez les chefs d'Etat qui ont pu le côtoyer, mais aussi parmi les électeurs.

5. Stabilité / Nervosité

François Hollande est capable d'un self-control très supérieur à la moyenne ! Ce contrôle émotionnel est un gage de stabilité. A l'inverse, Nicolas Sarkozy passe par des états extrêmes : enthousiasme excessif et abattement irrationnel. Certes, il a évolué sur ce point depuis 2007("Ces fous qui nous gouvernent", avec Hélène Risser, Les Arènes, 2007).

 

La comparaison de ses profils à cinq ans de distance indique qu'il a pris conscience de certains de ses excès. Mais il continue de jouer sur les émotions. Pour les susciter, il est souvent l'agresseur. Mais il peut aussi jouer l'agressé. Chacun sait que dans les débats télévisés les spectateurs prennent le parti de la victime. Je suis persuadé qu'il saura s'en souvenir lors du prochain débat face à François Hollande...

Conclusion

François Hollande.

Le profil de François Hollande est celui d'un homme normal. Il n'aime pas dominer pour dominer. François Hollande présente un trait saillant, rare chez les dirigeants politiques : une forte aptitude à la coopération.

Selon nos critères, les gens possédant un score élevé sur cet axe sont généralement considérés comme accommodants.

Hollande affiche un tempérament de "roseau d'acier" à la fois flexible et inoxydable.

 

Nicolas Sarkozy.

Extraverti, dominant et ambitieux, Nicolas Sarkozy peut être perçu comme un sujet dynamique, courageux et déterminé.

Mais son agressivité, son hyperactivité et son sentiment de supériorité peuvent aussi provoquer un sentiment de rejet. "Narcissique compensatoire", Nicolas Sarkozy souffre d'une anxiété qu'il essaie de calmer en s'efforçant de dominer sa vie et celle des autres.

 

 

 

           3536809.jpg

 

 

 

 

 

  

 

       Je vous souhaite un bon dimanche !

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

  

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2334 jours 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Samedi 28 Avril 2012. SARKO : MES MENSONGES, IL N'Y A QUE ÇA DE VRAI !

Publié le par Marishka

Samedi 28 Avril 2012Tullins - 38210 - Sa 28 : Ciel voilé11°C

                             Tullins - 38210 - Sa 28 : Ciel voilé25°C

 

 

 

 

meteo-soleil-11

il fait beau

 

 

 

Du soleil comme s'il en pleuvait !

 

Certes un peu voilé, mais les températures à l'instar de celles d'hier sont estivales. Il a fait très lourd dans la soirée, mais aucun orage n'est venu perturber la quiétude de la soirée.

 

La météo annonce aujourd'hui 29°C à Grenoble, un peu moins à Tullins, nichée dans la verdure, mais déjà les petites laines sont remisées.

 

 

 

 

 

  

  



 

 

 

Depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy se plaint des médias, des télévisions, des radios, des journalistes, tous décidés, selon lui, à contribuer à sa défaite.

 

Le propos mérite que l'on s'y arrête, compte tenu de sa dernière prestation au journal de 20h de TF1, mercredi soir.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sarkozy sur TF1 et son énorme mensonge à propos du "vrai travail".

 

 

Décryptage du cynisme du Tsarkozy menteur.

 

 

Nicolas Sarkozy a osé affirmer aux journalistes de TF1 qu’il n’avait jamais parlé du "vrai travail" quand il a évoqué son désir d’organiser un "très grand rassemblement" à Paris le 1er mai. 

 

En vérité, ce dialogue autour du "vrai travail" résume en trente secondes les dix ans de sarkozysme médiatique que les Français viennent de vivre.

 

 

 

La séquence se découpe en trois phases.

 

Phase 1 : "Vous voulez faire du 1er mai la fête du vrai travail", commence François Bachy, qui se voit couper par Nicolas Sarkozy.

"Non, non, non, je veux faire du 1er mai une fête du travail", répond le président sortant.

A ce moment précis, François Bachy, qui ne s'attendait pas à cela, est un peu déstabilisé, sans doute parce que son interview est construite sur cette affaire de notion de "vrai travail".

Et, comme il a entendu, comme tout le monde, les propos présidentiels à ce sujet, il repart à l'assaut, poliment, en revenant au plan de son interview : "Oui mais enfin, vous avez dit une fête du vrai travail, est-ce que ça veut dire que les syndicats..." Nicolas Sarkozy proteste encore : "Non, non, non..." mais est contraint de laisser le journaliste aller au bout de sa question.

 

Bachy en ayant terminé, on passe à la phase 2. Nicolas Sarkozy continue implicitement de nier avoir employé l'expression "vrai travail" et il place alors dans la foulée l'élément de langage qu'il assène depuis lundi : "D'abord, c'est une fête du travail. Je n'avais pas compris que M. Hollande avait privatisé le 1er mai".

 

A ce moment précis, Laurence Ferrari supplée François Bachy en mettant le doigt là où cela fait mal: "Mais vous gommez le côté vrai travail ?" Et comme Nicolas Sarkozy persiste à jouer les sourds, elle renchérit : "Vous ne dites plus vrai travail ?" A quoi Nicolas Sarkozy commence alors par répondre : "Non, c'est une fête...", avant de s'interrompre.

 

On entre à cet instant précis dans la phase 3. Le "climax" de l'échange. Durant une demi-seconde, confronté aux relances des deux journalistes qui ont quand même relevé qu'il souhaitait enterrer son "vrai travail" sans avouer un quelconque reniement, Nicolas Sarkozy suspend son temps. Entre le "non c'est une fête" et la reprise, "c'est une fête pour célébrer la valeur travail", s'écoule la demi seconde qui fait basculer le rapport de force de l'entretien à son avantage. Pourquoi ?

 

Le téléspectateur ne peut pas ne pas percevoir la tension qui émane du personnage.

 

Il est évident qu'il est agacé, excédé et ulcéré par les questions de Laurence Ferrari et François Bachy, qui, poliment et timidement, pointent du doigt son reniement, voire son mensonge.

 

Il se contient à grand peine, au prix d'un énorme effort sur lui-même, mais il est bord de la rupture.

 

A cet instant précis et crucial, Laurence Ferrari et François Bachy sont confrontés à un dilemme qu'ils doivent résoudre en une demi-seconde : faut-il poser encore la question qui fâche au personnage qu'ils ont face à eux, visiblement au bord de l'explosion, ou faut-il lâcher prise, car insister, ce serait s'exposer à enclencher une mécanique d'affrontement aux conséquences incontrôlables ? 

 

Le décryptage de cette saynète politique est surtout instructif parce ce qu'il montre le sarkozysme télévisuel en action, dans sa cruelle authenticité, sa cynique froideur. C'est ainsi que depuis dix ans, en introduisant, ontologiquement inséparables de sa personne, tension et intimidation, pression et aliénation sur les plateaux de télévision, que Nicolas Sarkozy a instauré ce terrifiant rapport de force entre lui et les journalistes.

 

Terrifiant en ce que, confrontés à un hallucinant mensonge, un déni de réalité total, ces derniers n'osent même plus contester le discours "Potemkine" produit par le président sortant.

 

Et cela fait cinq ans que cela dure. Oui, décidément, de 2007 à 2012, la France aura vécu perchée sur de bien étranges nuages.

 

 

 

 

 

 

 Décomposé le paon !

 

  

 

 

 

                  2012-04-27-vraiboulot.gif

 

 

 

 

 

 

Le mépris d'un "candidat-président-dégageant" pour le peuple.

 

 

 

 

Dialogue social :

 

L’agricultrice – Dans l’agriculture, on n’est pas aux 35h.
Sarkozy – Moi non plus.
L’agriculteur – Mais on n’a pas le même salaire.
L’agricultrice – Voilà, nous on a rien.
Sarkozy – Moi, j’suis pas propriétaire de 40 hectares, hein. Ok ?!
L’agricultrice – Mais vous avez autre chose en banque peut-être, hein !
Sarkozy (lui coupant la parole) – Ok, ok, ok !

 

 

 

Le contexte est le suivant. Les deux agriculteurs disent qu'à eux deux ils ne gagnent pas le SMIC. Ce que l'on entend pas dans cette vidéo. Ensuite l'agricultrice dit qu'elle ne fait pas les 35 heures, et Sarkozy répond comme dans une mauvaise plaidoirie d'avocat minable, moi non plus. Alors elle dit qu'eux ils n'ont pas son salaire, et lui répond : Franchement, franchement moi je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, OK, on parle d'accord, OK, OK - et là d'un geste extraordinairement méprisant, il repousse la femme de sa main - OK OK … j'ai le même tempérament.



Cette séquence de si petite durée est tout ce qu'il y a de plus détestable en Sarkozy, tout pour la forme, l'incapacité à écouter, à comprendre, la volonté de toujours se comparer pour en sortir le plus beau, le plus fort, se croire en permanence dans l'affrontement pour ensuite avec son sourire croire qu'il a gagné et que ce sourire peut tout effacer et le montrer en fin de compte si sympathique car si authentique. Sa dernière phrase veut dire : quand on me cherche on me trouve.

Une réaction de voyou, non de Président de la république. Comment peut-on être aussi dénué d'intelligence de cœur, de ne pas se rendre compte du ridicule de sa réaction ?

Les 40 hectares ne sont pas le château de Versailles, mais leur outil de travail. Lui il vit dans des palais et en vacances comme un gigolo dans le palais de la femme de son mari ou à Wolfeboro payé par de riches amis.

 

Eux ne gagent pas le SMIC, lui gagne 20 000 euros par mois et a réussi à augmenter son patrimoine pendant sa présidence et paye l'ISF. Qu'il faut être médiocre pour réagir ainsi.



Et dire qu'il se présente comme le candidat du peuple, lui qui n'a jamais quitté les beaux quartiers et qui n'a jamais rien fait de ses dix doigts. Lui qui nous a raconté qu'il ne pouvait se déplacer qu'en avion et avec 19 gardes du corps, ce qui était l'argument suprême, repris en cœur pendant 5 ans par ses thuriféraires et qui peut, pendant cette campagne, prendre ce train qu'il était impossible de prendre avant.

De cet autre détail que les journalistes auraient dû monter en épingle afin de démontrer aux Français à quel point il s'est moqué d'eux, à quel point en pleine crise il a vécu comme un roi, pas un mot, pas un article en une.

 

Il n'aurait plus manqué que Carla soit là et dise à cette femme : si vous ne pouvez manger du pain tous les jours, mangez donc de la brioche.

  

 

 





 

 



Il fallait bien une piqure de rappel pour montrer le cynisme du "président-dégageant" :  Arrogant, méprisant, narcissique, vulgaire, sans la moindre éducation et qui souffre d’un énorme complexe de supériorité.

 

 

 

5961334997838-copie-1



 

Oui, mais :

 

 

 

kl9-ep09-01371-3977482pkhaz 1879 

 

 

 

 2695703504.jpg

 

 

 0d701b79ba7cb3a58920756e570c6b9dd13274b4-copie-1.jpg

 

 

 sipa_00631894_000003.jpg

 

 

 

 

 

Il est où le p'tit ?

 

 d00e3a89.gif

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2333 jours 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 27 Avril 2012. LE VRAI TRAVAIL DU FILS BACHELOT.

Publié le par Marishka

Vendredi 27 Avril 2012Tullins - 38210 - Ve 27 : Ciel voilé 9°C

                                Grenoble24°C

 

 

 

 

orages.gif

 

 

 

 

 

Nous avons enfin pu bénéficier du soleil hier, et il a même "fait chaud".

Mais déjà la situation se dégrade avec des orages dans l'après-midi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La blague du jour

 Les cailloux

Deux gars errent dans le désert depuis plusieurs jours.

Ils meurent de soif.Tintin.JPG

- J'ai un truc infaillible pour lutter contre la soif, déclare le premier
- Ah ouais, c'est quoi ? Interroge le second.
- Il faut sucer des cailloux ...
- Alors c'est foutu, ici il n'y a que du sable à perte de vue.

Long silence. Les deux naufragés du désert reprennent leur pénible progression sur les dunes brûlantes.

- On serait sauvés si on trouvait une rivière, s'exclame soudain le second belge,
- Tu as raison, réfléchit le premier, au fond des rivières il y a toujours des cailloux...

 

                        

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'abus de pouvoir est plus dangereux que l'abus d'alcool

 

 

 

 

 

 

INFORMATION.  

 

En juillet, une association, "I-Test" se crée pour militer en faveur d'éthylotests obligatoires dans toutes les voitures. Ils interpellent le
Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, et hop quelques mois plus tard le décret sort. La nouvelle infraction est créée, avec une amende de 17 euros à la clef.
Quand on sait qu'il faut des années d'habitude pour obtenir quoi que ce soit quand on est une association, nous avons été saisis par cette rapidité !  

   

Vous le savez, ici à la Ligue de Défense des Conducteurs, nous enquêtons depuis plus de trois ans sur la répression routière – il ne nous a pas
fallu longtemps pour découvrir le pot aux roses !  

   

Qui sont les membres de cette "association" ? S'agit-il, comme on aurait pu le croire, d'un collectif de familles qui ont perdu un proche sur la
route à cause d'un chauffard qui avait trop bu ?  

Pas du tout : ce sont tout simplement... des fabricants d'éthylotests !  

Le Président de "l'association" est chargé de mission chez Contralco, le plus grand fabricant d'éthylotests chimiques (les fameux "ballons").  

   

Et là, il vient de réussir un coup de maître : assurer à sa boîte un marché 100 % garanti sur 38 millions de voitures !  

Le calcul est vite fait : 38 millions de voitures x 2 éthylotests à 1€ pièce = 76 millions d'euros garantis dès l'application du décret en juillet prochain.

 

Mieux : le décret comporte une obligation de norme NF pour les éthylotests... norme que cette entreprise est la seule à avoir !

Voilà : un marché juteux, 100 % garanti, qui va rapporter des millions à une grosse entreprise...

Et nous, on vient nous dire que c'est pour notre sécurité ? Et que si l'éthylotest venait à manquer dans notre boîte à gants, ce serait tellement grave qu'on devrait payer une amende ?
Franchement, de qui se moque-t-on ? 

M'aider à faire connaître ce scandale au plus grand nombre de Français possible, en transférant ce message à tous vos amis, vos
proches, ou vos collègues. Ne les laissez pas tomber dans le piège de la propagande des pouvoirs publics qui utilisent la sécurité routière comme
un alibi pour engraisser un business juteux.

 

Je vous remercie.
Bien cordialement,

 

Christiane Bayard
Secrétaire Générale
Ligue de Défense des Conducteurs

 

LIGUE DE DÉFENSE DES CONDUCTEURS
116, rue de Charenton 75012 PARIS

 

 

 Explications : à quoi peut donc bien servir un éthylotest "non usagé" dans un véhicule ? A rien me direz-vous.

Être en mesure de présenter aux forces de l’ordre un appareil non usagé implique forcément d’en avoir au moins un deuxième sous la main en permanence.

Le premier servant, le cas échéant, à tester son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant. Le second permettant d’être en conformité avec la loi.

 

Car un automobiliste responsable, qui testerait sa capacité à conduire avant de prendre le volant avec son unique éthylotest, serait en infraction. Incapable, en cas de contrôle, d’en présenter un "non usagé.

Par ailleurs, on imagine pas un seul instant les agents de la force publique se fier à la seule bonne foi d’un automobiliste qui se serait testé lui-même avant. Vraisemblablement, les agents assermentés procéderont, dans tous les cas, à un contrôle d’alcoolémie.

 

 Ne parlons même pas du délai physiologique entre l’absorption d’alcool et sa présence dans le sang. Imaginez la situation ubuesque d’un automobiliste ayant consommé de l’alcool et procédant à un test peu de temps après. Ce dernier est négatif. Il reprend le volant, tombe sur un contrôle et présente ses deux éthylotests : celui dans lequel il a soufflé et celui "non usagé" rangé dans sa boîte à gants. Entre temps, son taux d’alcool a augmenté pour passer au dessus du seuil légal. Et que penser des chauffards qui, eux, ne prendront pas la peine de se tester? Délirant.

 

De plus, les éthylotests sont particulièrementsensibles aux écarts de température. Si ces derniers sont conservés dans un habitacle de voiture en plein soleil ou sous une selle de moto près des échappements, personne ne peut certifier de leur non-détérioration.

 

 

 

 

 

 

 

Mai 2010. Roselyne Bachelot : jamais sans mon fils !

 

 

On l’avait laissée des masques anti-grippe et des vaccins plein les bras, Roselyne revient pour un nouveau feuilleton : ça y est, elle tient son EPAD à elle.

 

Là où le monarque tenta d’imposer son fils à la Défense, notre pétulante et colorée Ministre de la Santé (Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale aujourd'hui... ça ne s'invente pas...) vient de faire embaucher Pierre Bachelot, son rejeton de 41 ans au…Ministère de la Santé.

 

Une tendre marque d’affection maternelle auxquels tous les contribuables qui s’apprêtent à renvoyer leur déclaration d’impôt seront heureux de participer !

Imaginez : vous avez aujourd’hui quarante ans, et un diplôme d’une "école d’art privée" de Paris en poche ... Heureusement, vous portez le même nom que votre maman, la célèbre Roselyne.

 

....Et ça , ça vous a "boosté" le parcours, un vrai dynamiteur de cv - excusez du peu : pour débuter dans la vie active , Assistant Parlementaire, , de ...Maman, elle même députée, pendant huit ans, de 1992 à 2002.

Puis Conseiller parlementaire du ministre de l’Ecologie, encore Maman, jusqu’en 2004. Avant d’être propulsé "responsable des relations institutionnelles" d’un groupe industriel spécialisé dans ..l’environnement ( coïncidence ...) jusqu’en 2007 ...

 

... A cette époque, Pierre rejoint maman au au sein du ministère de la Santé, de nouveau comme conseiller parlementaire, en attendant, en juin 2010, la récompense suprême : un superbe poste de direction à l’INPES, un organisme de prévention ...directement rattaché au ministère de maman, en tant que "Responsable de plaidoyer de la Santé dans les politiques publiques" !

 

Cette superbe promotion commence a faire grincer des dents : poste nouvellement créé, trés bien "indemnisé" ( + de 50 000 € nets hors primes et frais ...), imposé à l’agence sanitaire en pleine période d’économie budgétaire, alors qu’on ne comprend pas vraiment le rapport avec les "compétences" spécifiques du "fils de" la Ministre (le management artistique) . Tout cela fait un peu désordre...

 

Enfin, une "cerise sur le gateau", pour la route : en 2008 et 2009, Pierre Bachelot a été "épinglé" par le "Canard Enchainé" et "le Parisien" , car il occupait un appartement de la ville de Paris de 80 m2, dans le XVème arrondissement, pour un loyer de - de 800 € ... Depuis, il n’a pas déménagé ...

 

.... Le fils de la ministre a décidément bien de la chance !

 

Sources : Marianne n°687, Libération.fr ( 05/2010), LeFigaro.fr ( 05/210), LePoint.fr (04/2010) ....

 

 

Il a dû confondre "faire de l'Art" et "faire du lard"...

 

 

 

 

 
Un clic sur l'image pour agrandir :

  

 

 

 

 

 

INEPS.JPG

 

 

 

Et ceux-là :

 

 

 

 

(...) En juin 2007, Xavier Darcos, le ministre de l’Education, avait nommé sa jeune épouse Laure directrice adjointe de son cabinet.

Comme le député UMP de Seine-Saint-Denis Eric Raoult, qui a embauché sa femme (...)

La fille de Gérard Longuet, engagée par le secrétaire d’Etat Hervé Novelli (...) Ludivine Olive, employée par sa tante, Michèle Alliot-Marie, et Olivier Marleix, fils du secrétaire d’Etat aux collectivités territoriales Alain Marleix, qui émarge au pôle social de l’Elysée (...) François Guéant, rejeton du secrétaire général de l’Elysée, a intégré le cabinet de Rachida Dati avant de rejoindre celui d’Alain Marleix (...)

La demi-sœur de Carla Bruni-Sarkozy, la jeune Consuelo Remmert a été recrutée en juin 2008 à la cellule diplomatique de l’Elysée (...)

  

 

Et ensuite le "Président-candidat-dégageant" vient nous parler de VRAI TRAVAIL ! 

 

Vivement que toutes ces serpillières dégagent !

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chômage augmente pour le onzième mois consécutif :

 + 19 000 qu'en février.

 

 

 

 

 

La baisse tendancielle de la hausse du nombre de chômeurs", annoncée par Nicolas Sarkozy lors de la publication des chiffres du chômage de février, ne s'est pas confirmée en mars.

Selon les statistiques publiées, jeudi 26 avril, par le ministère du travail, l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi s'accélère à nouveau.

 

En comptant les DOM, les demandeurs d'emploi n'ayant eu aucune activité au cours du mois de mars sont 19 000 de plus qu'en février, soit une hausse de 0,6 %

 

 

   Courbe-chomage.JPG   

 

 

 

 

 

Une avalanche de licenciements après les élections ?

 

 

 

 

 

Le cabinet du ministre du Travail, Xavier Bertrand fait le forcing auprès des patrons pour éviter les plans sociaux. En cette période électorale, l’ex-secrétaire général de l'UMP qui n’a pas envie que les chiffres du chômage, déjà très élevés, ne se dégradent encore veut calmer le jeu d’ici aux élections.
Dans le secteur automobile, le couperet tombera après le mois de mai

Les constructeurs automobiles ne sont pas en reste. PSA avait à l’automne annoncé une réduction de la voilure. Sur les conseils de la rue de Grenelle, le groupe ne fera aucune communication qui puisse inquiéter les salariés d’ici à mai 2012.

Chez Renault, les relations avec l’Etat –actionnaire à hauteur de 15%- sont plus complexes, mais les mesures d’économie évoquées fin décembre par Carlos Tavares, le DG du groupe, sont repoussées de quelques mois.

Elles devraient prendre effet au second semestre et non au premier comme prévu à l’origine.

 

Un syndicat du personnel navigant (PNC) d'Air de la compagnie nationale a indiqué qu'il redoutait "un plan social sans précédent" dans l'histoire du groupe, estimant que les négociations engagées avec la direction "n'augurent rien de bon" pour les salariés, notant également que le silence de la direction est peut-être lié au contexte électoral.



Se faisant l’écho de nombreux représentants syndicaux, le n°1 de la CFDT, François Chérèque, a évoqué mardi des"coups de fil" passés par le ministère du Travail.

"Des chefs d’entreprise et DRH me disent que toutes les semaines, le ministère leur téléphone" pour "leur dire qu’ils reportent à plus tard" leurs plans "s’ils avaient des intentions de licencier", a-t-il affirmé.

Marine Le Pen a jeudi porté les mêmes accusations contre l’Elysée, fustigeant le"cynisme inoui" d’une démarche" assez déshonorante pour ceux qui commettent de tels actes à l’égard des salariés et des ouvriers".

 

 

  

  

 

               

 

 

                      null

 

 

 

  

Des gendarmes à vélo, faute de carburant.

 



 

Des instructions données en février dernier font état d'une baisse du budget carburant et véhicule de la gendarmerie, de l'ordre de 7%, sur tout le territoire. Conséquence : dans certaines brigades, on demande aux gendarmes de ressortir les vélos.

"Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins. A bicyclette".
Au-delà de l’image sympathique de la chanson d’Yves Montand, la perspective de la baisse du budget carburant/véhicule de la Gendarmerie nationale inquiète sérieusement dans la corporation. Dans la circonscription d’Avignon par exemple, il est question d’une patrouille sur cinq à réaliser à pied ou à vélo. Si ces patrouilles peuvent être efficaces sur des territoires précis comme les centres villes piétons et certains lotissements, elles s’avèrent inadaptées dans beaucoup de situations.
  null
 
 
 
On ne dit pas si l'EPO est fournie pour pédaler après les délinquants...
 
 
 
On restreint également les budgets entraînement et instructions.
 
Le colonel de gendarmerie à la retraite Jacques Bessi est le président de l’association de défense des droits des militaires. Il a expliqué sur RMC que le budget carburant/véhicule n'était pas le seul à avoir été amputé :
220px-Gendarmes DSC00690"On restreint également les budgets de tout ce qui est entraînement et instruction donc la formation du personnel. Des personnels qui sont moins formés ce sont des personnels qui sont moins performants, ce sont des personnels qui peuvent même être dangereux, je pense à l’utilisation des armes. Il y a des gendarmes qui tirent à peine une fois par an. Donc en cas d’intervention, en cas de nécessité de faire usage d’une arme, il peut y avoir un accident.
 
 
Il y a aussi restrictions en matière de munition pour l’entraînement".
 
 
Faute de moyens verra-t-on notre maréchaussée équipée de lance-pierres ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2332 jours

 
 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 26 Avril 2012. SARKO, CHAMPION DU RETROPEDALAGE !

Publié le par Marishka

Jeudi 26 Avril 2012Tullins - 38210 - Ve 27 : Nuages et soleil 9°C

 

                          Tullins - 38210 - Sa 28 : Ciel voilé20°C

 

 

 

soleil baille bonnet de nuit

 

 

 

 

 

Le soleil daignerait-il enfin se montrer ?

 

Il commence à nous manquer...

Hier c'est un vent violent qui soufflait en bourrasques qui s'était invité.

 

 

artimage_438712_3274049_201103111355864.gif

 

 

 

 

 

 Plus violent que ça quand même !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null

 

 

 

 

la blague du jour

Nature

 

Un papy se promène avec son petit fils dans la campagne.

- Regarde petit comme la nature est belle et bien faite.

 


 - Ha ! ha !, rigole le petit,


- Tu trouves que la nature est bien faite ?

 

- Bien sur mon gars, elle n’a pas donné des ailes aux vaches !

 

  

 

A cet instant, un oiseau se soulage et laisse tomber un gros souvenir sur le crane chauve du papy.

 

 

 

 

 

 

  



 

 

 

 

 

null

 

 

  

 

Du côté de mes quenottes, le traitement a enrayé les douleurs et elles ne me servent plus de réveil-matin.

 

 

J'espère qu'elles ne vont pas se manifester à nouveau à l'issue de celui-ci... dans 3 jours. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le vade retro de Sarko.

Le champion du rétropédalage (dans la choucroute...) 









Aussitôt fait, aussitôt regretté.

Invité ce mercredi 25 avril au 20 heures de TF1, Nicolas Sarkozy a semblé bien moins à l'aise avec le concept de "vrai travail", concept qu'il avait pourtant brandi lundi dernier pour annoncer le grand rassemblement de ses partisans le 1er mai prochain. "Je n'ai pas dit vrai travail", a esquivé le candidat-président avant de botter en touche, et ce malgré les relances insistantes des journalistes en plateau.

 

 

"Le 1er mai, nous allons organiser la fête du Travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que, quand on ne travaille pas, on puisse gagner plus que quand on travaille."

 

(voir la vidéo ci-dessous)

 

    

 

 

Alors ?  l'a dit ? l'a pas dit ou a failli le dire ?

 

 

 

 

Même Guaino, le "scribouillard du tsar", le lâche...

 

"Laissons tomber cette formule" du "vrai travail", qui "n'est pas de moi", a commenté Henri Guaino, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, dans l'émission "Questions d'info" LCP/Le Monde/AFP/France Info mercredi après-midi. "Je ne reprends pas le terme", a-t-il ajouté, prenant ainsi ses distances avec l'expression du président candidat.  

 

 

 

 

  Vive polémique autour du 1er Mai version Sarkozy

 

Sarko alzheimer, menteur, manipulateur : Il devrait proposer une grande fête nationale le 14 juillet, pour la prise de la Bastille... Ça, ce serait de l'innovation ! 

 

 

  

Sarko : Le Pen compatible avec la République.

 

 

 

 

Libération a frappé fort, mercredi 25 avril, sur le candidat Sarkozy. Affichant en une un portrait en noir et blanc du président, allusion claire aux années 1940, le journal écrit en citation "Le Pen est compatible avec la République".

Le même jour, Nicolas Sarkozy a délivré plusieurs messages tempérant ses déclarations de la veille, jugées par certains trop amicales envers le Front national.

La une du quotidien a provoqué un tollé à l'UMP.

 

"Ce n'est pas ce que j'ai dit"

 

Interrogé sur France Info mercredi sur la citation reprise par Libération, qui peut être écoutée dans la vidéo ci-dessous, le candidat de l'UMP a affirmé : "Ce n'est pas ce que j'ai dit", avant de développer sa pensée : "A partir du moment où la République autorise Marine Le Pen à être candidate, c'est que c'est un parti démocratique sinon, on ne l'autoriserait pas à être candidat. Il faut être cohérent. (...) La République a organisé ce vote."

 

 

 

 

 

Alors ?  l'a dit ? l'a pas dit ou a failli le dire ?

 

 

 

 

 nicolas_sarkozy_a_velo_reference.jpg

 

 

 

 

 

 

Un prétendu appel de 700 mosquées à voter Hollande dénoncé par l'UMP.

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy a également dénoncé mercredi soir "un appel de  700 mosquées à voter pour M. Hollande", évoqué par le site internet de l'hebdomadaire Marianne. "Et on lui pose pas la question ? Qu'est-ce qu'il en pense ?".

Dans un article daté de vendredi, Marianne affirme qu'un "réseau de quelque 700 mosquées devrait se mobiliser en faveur du candidat socialiste. Ironie de l’histoire : l’organisateur de l’opération n’est autre qu’Abderrahmane Dahmane, ancien conseiller "Diversité" de Nicolas Sarkozy, écriit l'hebdomadaire.

 

Interrogé par l'AFP mercredi, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, a déclaré qu'il ne possédait "aucune information concernant un appel à voter pour un candidat".

 

Alors que le journaliste s'apprêtait à le lui signaler, Nicolas Sarkozy l'a interrompu:  "Heureusement, le CFCM... heureusement !" 

Le recteur de la mosquée de Lyon dit "c'est un scandale" mais avez-vous entendu (…) M. Hollande dire: "quand même ça me gêne que M. Ramadan, l'homme de la lapidation pour les femmes adultères vote pour moi" ", a-t-il insisté.

"Et moi il faudrait que je m'explique sur le Front national ?"

 

Cette information farfelue, parue - au conditionnel - la veille du premier tour sur le site internet de l'hebdomadaire Marianne 2, paraît pourtant peu crédible tant le nombre de mosquées cité, 700, est impressionnant.

Les recteurs de mosquées ayant appelé à voter en France n'ont, pour la très grande majorité, pas donné de consignes de vote, à l'instar des mosquées de Lyon et de sa région qui ont simplement incité leurs fidèles à accomplir un devoir citoyen.

 

 

 

          arton7703-copie-1.jpg

 

 





  

Pièce jaunes et p'tit Sarko : même combat !

Bernadette Chirac fait son "marathon Sarkozy".

  

 

 

Pour soutenir Nicolas Sarkozy, Bernadette Chirac a démarré une semaine marathon. Au programme, tractage et porte à porte dans les arrondissements de Paris où le président-candidat a fait de mauvais scores. L'ex-première dame de France ne recule devant rien pour faire élire son candidat.  

 

A 79 ans, l’ex première dame de France va chercher, une à une, les voix qui manquent à Nicolas Sarkozy. Dans les rues, sous la pluie, rien ne semble l’arrêter pour soutenir son candidat. Elle remet main à main la lettre du président-candidat à des commerçants, des passants. Son but est de convaincre, mais aussi de rassurer. Rassurer les pessimistes de la politique Sarkozy. Et pour cela, Bernadette Chirac veut "remonter le moral" des Français et les persuader de l’éventuelle victoire. Et elle y croit : "on l’aura" dit-elle.

Sur le terrain, la conseillère générale de Corrèze n’hésite pas aussi à tacler François Hollande : "N’est pas chef d’Etat qui veut".

Jusqu’à la fin de la campagne, Bernadette Chirac est prête à sillonner toutes les rues de Paris pour récolter le plus de voix possibles en faveur de Nicolas Sarkozy.

 

 

 

Bernadette-2-copie-1.JPG

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2331 jours

 

  

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 25 Avril 2012. "MARINE : JE T'AIME". MOI NON PLUS.

Publié le par Marishka

Mercredi 25 Avril 2012Tullins - 38210 - Je 26 : Nuages et soleil 7°C

                              Tullins - 38210 - Ve 27 : Très nuageux14°C

 

 

 

Image du Blog chezmanima.centerblog.net

 

 

 

 

 

C'est un duel nuages et soleil dans notre ciel aujourd'hui... espérons que le dernier l'emporte. Pas de pluie c'est déjà ça !

 

 

 

 

 

 

Gif soleil 52

 

 

 

 

 

         Oui tu es en retard !

 

 

 

 

 

 

 

 

    La blague du jour

   La montre

C'est un gars qui attend le bus avec deux grosses valises à ses pieds. Un gars arrive et lui demande l'heure.
- Il est 15H45, répond le gars après avoir regardé sa montre. Alors l'autre passant dit :
- Waow, votre montre est superbe !null
- Oui, c'est vrai, et surtout, elle a beaucoup de fonctions : par exemple, elle peut être programmée pour donner l'heure dans plus de 50 villes différentes au monde, et en plus, en parlant ! Là dessus, le gars appuie sur quelques boutons, et la montre se met à dire "Ici à Nagano, il est actuellement 1h45". Puis le gars touche un bouton de plus et la montre se met à donner l'heure en anglais ! Montrant l'écran de la montre, il ajoute :
- Et là vous voyez, c'est un plan de la ville que l'on peut zoomer à volonté en appuyant ici, et ce petit point clignotant, c'est la position où l'on se trouve dans la ville qui nous est donnée par satellite grâce au système GPS intégré !
Alors que l'autre est bouche bée, le gars avec la montre poursuit :
- Cette montre permet aussi de recevoir la FM avec le système RDS. Il y a une option TV mais elle nécessite un écran LCD trop encombrant. Un système de télémétrie permet aussi de mesurer les distances et enfin, pour terminer, une carte de mémoire haute capacité permet un enregistrement vocal de deux heures... L'autre gars est époustouflé :
- Je veux acheter cette montre: il me la faut, maintenant !
- Oh non, j'en suis l'inventeur et je ne peux pas encore vous la vendre maintenant : j'en suis encore à résoudre certains bugs, c'est encore un prototype vous savez...
- Je vous en offre 5000 francs !null
- Ouah l'autre hé ! J'ai déjà dépensé le double pour la créer.
- Je vous en offre 20 000 francs alors !
- Elle n'est pas à vendre je vous dis...
- Bon, allez, je vous en offre 50 000 francs, dit le gars en sortant son chéquier
Alors là, l'inventeur génial réfléchit et rapidement, il comprend que son intérêt est de vendre la montre pour en fabriquer une nouvelle et il dit :
- Tope là pour 50 000 francs.

Puis il retire la montre de son bracelet et la donne à son nouveau propriétaire, ravi. Et le nouveau propriétaire de la montre donne le chèque de 50 000 francs, tourne les talons et s'en va, mais l'inventeur le rappelle :
 

- Hé, attendez une minute... Puis montrant les 2 valises : Vous oubliez les piles !!!

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'était pas trop la forme depuis ma séance de torture chez ma dentiste,  mardi dernier. (Voir là )

En effet la douleur à ma mâchoire était omniprésente. Dans un premier j'ai pensé que j'avais un hématome dû à la force employée par mon arracheuse de dent, pour m'extirper l'intruse... Mais une semaine après les douleurs n'avaient pas faibli, au contraire, et malgré les Dafalgan en continu, j'avais mal jusqu'à l'oreille. 

 

Hier matin la douleur m'a tirée de mon sommeil à 3h30 et je me sentais fébrile...

Dans la matinée, j'ai donc appelé ma dentiste qui m'a demandé d'aller la voir vers midi. Résultat : je fais une infection.

Elle m'a rédigé une ordonnance d'antibiotiques, de paracétamol et de la cortisone.

Ce matin un léger mieux, mais je n'ai pas encore pris la cortisone, il était trop tard hier pour la première prise. Je la commence ce matin.

Je dois l'appeler demain pour donner de mes nouvelles.  

 

 

 

La boulette qui pourrait coûter cher à Marine Le Pen

 

 

 

 

 

Si elle ne remettra pas en question les 17,9 % des suffrages obtenus au 1er tour de l'élection présidentielle, cette information, parue il y a deux jours, pourrait avoir de lourdes conséquences financières pour le Front National.

En cause : un e-mail adressé aux Français vivant à l'étranger envoyé vendredi soir ou samedi matin, soit à quelques heures de l'ouverture des bureaux de vote en Amérique du Nord. Or, le code électoral français interdit toute propagande politique dans les 24 heures précédents le jour du scrutin.

Prévu samedi en Amérique du Nord, la campagne s'y est officiellement terminée le vendredi à minuit.

En cas d'infraction, le contrevenant s'expose à une sanction de 3750 euros par e-mail envoyé. Or, comme le précise Frenchmorning, le nombre de Français d'Amérique du Nord inscrits sur les listes électorales s'élève à 170.000. Le calcul est vite fait. Des plaintes ont été déposées. Le Front National n'a, de son côté, pas souhaité réagir.

 

                   

 

 

 

 

 

 

 

François Hollande refuse les 3 débats à Sarko.

 

  

 

 

François Hollande a refusé mardi le débat proposé aux deux finalistes de la présidentielle par quatre grandes radios, Europe 1, France Inter, RMC et RTL. "Il y a un débat prévu. Les télévisions, les radios, peuvent parfaitement l'organiser ensemble, c'est leur responsabilité", a répondu le candidat socialiste, interrogé sur cette proposition dans un train en partance pour Laon (Aisne).

"Tradition"

 
"Un débat, un grand débat, un long débat, un débat autant qu'il sera nécessaire", a-t-il dit dit. "Mais plusieurs - les radios, internet - pourquoi aller multiplier ce qui doit être fait et bien fait?", a demandé le député de Corrèze. "Il y a une tradition, il y a un rite, les Français l'attendent. Ils veulent un grand débat. Voilà, il n'y a pas plus à en dire". "Il y a un rendez-vous souhaité par les Français, qui est le grand débat de l'entre-deux-tours", a-t-il insisté dans le wagon du TER en partance pour l'Aisne.

M. Hollande avait déjà refusé la proposition Sarkozy d'organiser trois débats télévisuels d'ici au 6 mai, rappelant la tradition d'un seul débat entre finalistes de la course à l'Elysée, entre les deux tours. Ce débat doit avoir lieu le 2 mai. Par ailleurs, le jeudi 26 avril, les deux adversaires se succéderont sur le plateau de "Des paroles et des actes", sur France 2.

   

 

"Ce n’est pas parce que lui est inquiet qu’il faut changer les règles".

 

Face aux micros, Hollande retourne la pique au président-candidat : "Ce n’est pas parce que lui est inquiet qu’il faut changer les règles. Il fait partie de ces élèves qui n’ont pas rendu une bonne première copie et qui demandent maintenant une correction".
Mais tout simplement, assure le directeur de campagne de Hollande, parce que "la ficelle est énorme" et que "tout le monde a vu l’aspect tactique et calculateur de cette opération".

    

Pas dupe, le socialiste sait que le candidat-sortant veut le pousser à la faute lors de cet entre-deux tours qu'il veut mener comme une "blitzkrieg".

 

Avant le premier tour, c’était deux. Peut-être qu’après le second ce sera quatre… Ça sera trop tard !"

 

Nicolas Sarkozy, mal en point dans les sondages, fait en effet confiance à ses qualités de débatteurs pour rattraper son retard. "L'atomiser", comme il l'a confié à des journalistes.

Surtout, le président-candidat savait d'avance que le socialiste refuserait son invitation, ce qui lui permet de le dépeindre en "candidat de l'esquive", qui a "peur", voire qui a quelque chose à "cacher" aux Français.

"A nous de le pousser très loin pour l'amener à cafouiller", a confié le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, qui veut "faire tomber les masques".

 

Rappelons enfin qu'en 2007, c'est Ségolène Royal qui avait proposé deux débats à Nicolas Sarkozy... qui avait refusé. Tactique quand tu nous tiens.  

 

Sarko se sent acculé et ne sait plus quoi inventer ! 



 

       3338601.jpg    

 

   

 

Sûrs que d'ici le 6 mai on risque d'être saturé(e)s de bla-bla. 

 

 

 

  

    sitraEVE630221_115972_guignol-remorque-facadep-2678_4029.jpg

 

 

 

 c2c3dbc0-copie-1

 

 

 

Je ne m'attarde pas trop, je dois aller faire des courses et j'ai besoin de prendre mon courage à deux mains...

 

 

 

      

     Passez une bonne journée !

 

 

 

 

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

     2330 jours

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 24 Avril 2012. ÇA TOURNE AUX ELECTIONS PESTILENTIELLES....

Publié le par Marishka

Mardi 24 Avril 2012Grenoble 7°C

                          Grenoble10°C

 

 

 

 

 

59026791.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une journée sous la pluie : un éternel recommencement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3085470215_1_3_UjBPzcMa.gif

 

 

 

    

     La blague du jour

      La bougie

Une femme se promène et rencontre un prêtre.
- Bonjour Madame, ne vous ai-je pas mariée il y a deux ans ?
- Oui Monsieur le curé
- Avez-vous des enfants ?
- Non ! Monsieur le curé. Nous essayons en vain d'en avoir depuis notre mariage.
- Je vais à Rome la semaine prochaine et je vais allumer une bougie pour vous.


Huit ans plus tard, elle croise de nouveau le curé devenu évêque
- Comment allez-vous ? Lui demande-t-il.
- Très bien.
- Avez-vous des enfants ?
- J'ai 3 paires de jumeaux et 4 filles en plus, soit un total de 10 enfants.
- Ah oui !!! ... Et comment va votre mari ?
- Très bien. Il est en voyage. Il est parti à Rome éteindre votre fichue bougie ! 

 

 

famille

 

 



 

 

 

 

 

 

Sarko et le mépris des pauvres. 

 

 

Pécresse : l’aide au relogement d’urgence financera …l’achat de gilets pare-balle.

 

 

 

Le canard acharné. 

Passée assez inaperçue le jour où elle fut prononcée, c’est par le biais du site Médiapart  qu’une  discussion houleuse de l’Assemblée Nationale entre Valérie Pécresse et les député Jean Pierre Brard (divers gauche) et Gilles Carez (UMP) a été remise en lumière. Elle date du 2 décembre et est disponible, comme tout compte rendu officiel, sur le site de l’Assemblée Nationale.

h-4-1466808-1323689493

Valérie Pécresse propose que les gilets pare-balles de la police soit en parti financés par l’excédant des fonds d’amorçage. C’est un tollé étant donné que l’argent de ce fond sert aussi aux relogements d’urgence.

 

Extraits choisis :

 

Mme Valérie Pécresse, ministre. Il s’agit de soutenir les communes pour l’acquisition de gilets pare-balles destinés à équiper les polices municipales. Il est donc proposé d’élargir les missions du fonds d’amorçage pour l’équipement des communes au titre du procès-verbal électronique institué l’année dernière et doté de 7,5 millions d’euros.

M. Jean-Pierre Brard. Quel rapport entre le procès-verbal électronique et les gilets pare-balles ?

Mme Valérie Pécresse, ministre. Cette dotation sera complétée par 2 millions d’euros prélevés sur les excédents du fonds d’aide au relogement d’urgence.

Mme la présidente. Quel est l’avis de la commission ?

M. Gilles Carrez,rapporteur général. Je ne suis pas favorable à cet amendement, madame la ministre. On financerait ces gilets pare-balles en prélevant 2 millions d’euros sur le fonds pour le relogement d’urgence. Franchement, ce n’est pas possible. Je sais bien que le FARU a un excédent, que l’on a d’ailleurs déjà utilisé pour abonder la DGF. Mais aller prélever de l’argent destiné au relogement d’urgence pour financer des gilets pare-balles, même si ce sont ceux des polices municipales, non !

M. Jean-Pierre Brard. Cette proposition est invraisemblable. Je ne sais pas lequel de vos conseillers a eu cette idée, madame la ministre, mais si nous décernions comme le Canard enchaîné des "Noix d’honneur", il y aurait droit ! Vis-à-vis de l’opinion, vis-à-vis des associations, troquer des crédits destinés au relogement d’urgence contre des gilets pare-balles… Si encore, madame la ministre, vous aviez proposé, compte tenu de la situation dramatique des SDF, de troquer une partie des crédits pour le relogement d’urgence contre des couvertures chauffantes, j’aurais compris. Mais contre des gilets pare-balles, non ! Le ridicule a ses limites, même si je sais comme vous tous que, depuis Mme de Sévigné, il ne tue plus, hélas !

Cette histoire n’aurait pu rester qu’une enième bourde ministérielle de plus, comme le gouvernement Fillon en a produit, en produit et en produira, encore.

Mais elle est révélatrice de la position des sarkozistes envers la pauvreté : Lorsque l’on rappelle aux fanas de l’UMP ce discours surréaliste du candidat Nicolas Sarkozy il y a bientôt 5 ans où il disait que sous son mandat, plus personne ne serait obligé de vivre dans la rue, ceux-ci vous répondent invariablement que s’il ne l’a jamais fait c’est à cause de la crise. C’est le discours officiel depuis le début de son mandat, qui débuta par un fameux "les caisses de l’état sont vides" lorsqu’on lui avait posé une question sur sa possibilité de promouvoir le pouvoir d’achat.

En réalité, on a la preuve flagrante que ça n’est qu’un prétexte à leur désintérêt total des questions sociales : Lorsqu’on trouve par hasard un peu d’argent qui se libère, ils préfèrent le donner à la sécurité plutôt qu’aux fonds d’aides, et on a l’impression qu’ils n’y avaient pas pensés.

"Ha oui, c’est vrai, il y a des pauvres, suis-je donc bête, j’avais complètement oublié."

Et d’ici quelques temps, Sarkozy en discours de campagne nous dira que "promis, dès qu’on est sortit de la crise, on s’occupera d’un plan social d’aide pour que "plus-jamais-un-sdf-ne-meure-dans-la-rue."

 

 

                            

 

 

 

 

 

 

 

 

Un 1er Mai, les uns contre les autres !

 

Les "assistés" au pilori !

 

 

 

 

Le rassemblement de ses partisans aurait lieu sur le Champ-de-Mars à Paris, le même jour que le traditionnel défilé syndical. Hollande a dénoncé une tentative d'organiser "une fête des uns contre les autres".

 

Après sa proposition de débattre à trois reprises avec François Hollande, l’idée d’une contre-manifestation pour fêter le "vrai travail", le 1er mai.

"Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que quand on ne travaille pas on puisse gagner plus que quand on travaille", a lancé Sarkozy ensuite à la presse. 

 

"Le vrai travail, ça veut dire les gens qui prennent leur voiture le matin pour se rendre dans leurs entreprises, leurs usines, leurs exploitations, qui travaillent toute la journée, rentrent le soir et ont encore mille choses à faire pour leur famille, pour eux-mêmes, pour gérer leur foyer", développe son ministre Bruno Le Maire, sur RTL, l’opposant à "ceux qui vivent des revenus de l’assistance".

 

 

 

 

Je suis ulcérée !

Je vous suggère d'aller à Pôle emploi demander un vrai travail : on ne vous en donnera même pas un faux !

 

 

 

 

 

 

Sarko rassembleur de la France....

 

Sauf tous ceux-là :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy adresse un clin d'oeil à d'autres électeurs que ceux qu'il tente de séduire depuis le début de la campagne.

 

Se voulant rassembleur et au dessus des partis, il déclare ainsi "vouloir parler au peuple français dans son ensemble et dans sa diversité (...).

M. Hollande ne parle qu'à la gauche, dont il estime qu'il est légitime qu'elle ait le pouvoir.

 

La conception qui est la mienne de l'ouverture me fait un devoir de parler à tous les Français".

  

 

Sauf aux pauvres etc.... 

 

 

 

 

 

Tout est devenu possible avec cet odieux personnage !

 

Voilà des exemples de SA France dite forte...

 

null

 

 

Ex-ministres et collaborateurs de Sarkozy : ils disent tout ! 

 

Un président sans gêne, content de lui, qui perd ses nerfs... Rachida Dati, Martin Hirsch, Michèle Alliot-Marie et d'autres ont gouverné à ses côtés, et dévoilent sa vraie nature.

  1497560758.jpg

 

Nicolas Sarkozy ? Et si c’était ses "ex" qui en parlaient le mieux ?

Ses ex-ministres comme ses anciens collaborateurs, les poids lourds comme les seconds rôles, les "visiteurs du soir" comme les "petites mains", tous ceux qui ont traversé à ses côtés ce quinquennat chaotique et brinquebalant.

 

Ce sont ceux qui en parlent "le mieux" car ils sont plus libres.

 

Affranchis. Ils l’ont servi, ont été servis, et n’attendent plus grand-chose d’une hypothétique réélection de leur ancien patron.

Ce sont ces "ex" là, une bonne vingtaine, que "le Nouvel Observateur" est allé confesser.

 

Le chef de l’Etat ne cachait pas non plus son agacement devant les interminables prises de parole d’un Bernard Kouchner versant volontiers dans la flagornerie. Pour manifester son irritation lorsque l’ex-"French doctor" dissertait, Nicolas Sarkozy regardait par la fenêtre, griffonnait, sortait son téléphone portable, envoyait des textos. "Un vrai gosse", glisse un ex-conseiller. Mais plus que ses ministres, le président éreinte souvent ses collaborateurs, qui subissent sans broncher une avalanche de noms d’oiseaux :1497560758.jpg

 

C’est que Nicolas Sarkozy a ses souffre-douleur, ses têtes de Turc, qu’il ne se prive pas de malmener en public. Ce sont souvent des femmes : Valérie Pécresse a eu droit à un retentissant "conne" devant plusieurs de ses collègues pour avoir voulu accentuer l’aspect sélection de la réforme de l’Université. Roselyne Bachelot n’a pas non plus été ménagée, mais c’est surtout Christine Albanel qui a été fréquemment maltraitée.

Même Christine Lagarde, avant de s’envoler pour le FMI à Washington, a eu droit à son lot de vachardises : "Parler bien l'anglais, c’est tout ce qu’elle sait faire !" L’ex-ministre de l’Economie et des Finances s’est fait sévèrement réprimander en plein conseil des ministres, à propos de la loi Tepa, parce que Bercy n’avait pas publié à temps certains décrets : "Tu n’as pas fait ce que j’ai demandé ! C’est une faute !" Un silence glacial s’est installé dans le salon Murat.

 1497560758.jpg

Lorsqu’il était secrétaire général de l’Elysée, "j’ai vu Guéant traité plus bas que terre", ricane une ministre. Car Nicolas Sarkozy ne ménage pas ceux qu’il considère comme ses fidèles. Au contraire, à ce titre, ils lui devraient plus encore. Le malheureux Brice Hortefeux a été traité "comme une merde" aux dires d’un de ses anciens collègues avant d’être viré du gouvernement sans explication il y a un an.

Lui-même jamais détendu en conseil des ministres, le chef de l’Etat met la pression sur ses subordonnés : "Soyez heureux !", "Tout le monde veut votre place !", « Il n’y a rien de mieux qu’être au gouvernement, les parlementaires ne pensent qu’à ça !" Un peu comme un manager de fast-food épuise ses employés en alternant brimades mesquines et récompenses fragiles pour "l’employé du mois"… Surtout, Nicolas Sarkozy ajoute un mot d’ordre impératif : "Foncez, ne vous planquez pas !"

 

 

Fillon ? Un "trouillard", un "faible"

1497560758.jpgTous les ministres le savent, cette admonestation-là vise d’abord François Fillon. S’il est quelque chose que Nicolas Sarkozy abhorre chez son Premier ministre, qu’il qualifia un jour de "collaborateur", c’est sa "lâcheté". Au début du quinquennat, Fillon, mécontent du traitement que lui infligeait le chef de l’Etat, eut le tort de s’en ouvrir à un ministre : "Si tu savais ce que j’endure… ". La plainte est revenue aux oreilles présidentielles. Dès lors, la religion de Sarkozy était faite : ce Fillon n’est qu’un "trouillard", un "faible". 

 

Lors des réunions de ministres, le chef du gouvernement a gagné un surnom : le "grand taiseux". Fillon n’intervient que pour distiller quelques traits d’humour, façon pince-sans-rire, censés détendre l’atmosphère. "Je suis vraiment contre le port du voile", lâche un jour en réunion, Michèle Alliot-Marie. "C’est bientôt ton anniversaire, je saurai ce que je ne dois pas t’offrir…", ricane Fillon. MAM lève un sourcil, la vanne tombe à plat.

En revanche, sur le fond, lors de ces réunions de ministres, Fillon ne donne pas même son avis. Un attentisme qui a le don d’exaspérer Sarkozy qui lui balance : "Bon, François, on est d’accord là-dessus ?", "François, tu n’as pas d’objection ? Si tu n’es pas d’accord, tu le dis !" (...)

 

 

 

Sarko : un cas qui relève de la psychiatrie.

 

 

 

 

Clic sur la Rolex :

 

 

 

          

 

 

 

 

 

 

xmox0pco.jpg

 

 

                                            

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

               2329 jours

 

 

Partager cet article

Repost 0

Lundi 23 Avril 2012. 1er TOUR : SARKO, LA CLAQUE !

Publié le par Marishka

Lundi 23 Avril 2012Tullins - 38210 - Lu 23 : Très nuageux 5°C

                          Tullins - 38210 - Ma 24 : Nuages et soleil14°C

 

 

 

 

 

 

 

Une météo plus clémente en ce début de semaine. Enfin !

 

 

 

 

 

 

 

 

    La blague du jour

    Qu'est-ce qu'y dit ?

Sur la route des vacances, un couple de personnes âgées s'arrête à une station de services.
Le pompiste arrive et demande :
- Bonjour. Je vous fais le plein?
- Oui allez-y, répond le vieux monsieur.
La vieille dame demande alors :
- Qu'est-ce qu'y dit ?
- Y DEMANDAIT SI ON VOULAIT FAIRE LE PLEIN, répond le vieux en criant.
Le pompiste demande :
- Alors, vous allez où comme ça ?
- On va passer les vacances à Saint Tropez, dans la villa de notre fils, répond le vieux.
La vieille dame demande alors :
- Qu'est-ce qu'y dit ?
- Y DEMANDAIT OU ON ALLAIT. JE LUI AI DIT QU'ON ALLAIT À SAINT TROPEZ.
Le pompiste :
- Vous avez de la chance. Vous allez avoir du beau temps pour les 15 jours qui viennent
- Qu'est-ce qu'y dit ?
- Y DIT QU'Y FERA BEAU LA-BAS.
Le pompiste :
- Et où habitez vous quand vous n'êtes pas en vacances ?
- On habite Brie-Comte-Robert, répond le vieux
- Ah ouais ? J'ai connu une fille de Brie-Comte-Robert un jour. Elle ne pouvait pas s'arrêter de parler, et en plus elle était nulle au lit. Vraiment, c'était pas une affaire !
La vieille :
- Qu'est-ce qu'y dit ?
- Y DIT QU'Y TE CONNAIS BIEN !

 

 

 

 



  

 

 

 

 

Présidentielle 2012

 

  Résultats du 1er tour : Le rejet ! 

 

 

 

D’après des résultats quasi définitifs diffusés dans la nuit, le candidat socialiste est arrivé en tête du premier tour avec 28,63%.

 

 

 

 

3501443.jpg 

 

 

François Hollande est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle ce dimanche avec 28,63%, soit un point et demi de plus que le président sortant Nicolas Sarkozy (27,08%), tandis que Marine Le Pen (FN) obtient 18,01%, selon des résultats quasi complets.

 

D'après les chiffres officiels fournis après 2h par le ministère de l'Intérieur, qui portent sur 45,2 millions d'inscrits, le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon enregistre pour sa part 11,13%, suivi de François Bayrou (MoDem) avec 9,11%.

 

Candidats sous les 5%

 

Les cinq autres candidats ne franchissent pas la barre des 5%: Eva Joly (EELV) est à 2,28%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) à 1,80%, Philippe Poutou (NPA) à 1,15%, Nathalie Arthaud (LO) à 0,57% et Jacques Cheminade à 0,25%.

 

Avec cette dernière actualisation, seuls manquent désormais les votes des Français de l'étranger: sur environ 2,2 millions de Français vivent hors du territoire national, un peu plus de la moitié (1,15 million) sont inscrits sur les listes électorales consulaires.

    

 

Après le 1er tour, la chute de la maison Sarkozy

 

 

 

Nicolas Sarkozy comptait sur la "majorité silencieuse" pour faire mentir les pronostics. Cette majorité est sortie de son silence... pour lui crier de partir.

 

Devancé au premier tour – chose inédite pour un président sortant – il réalise un score exécrable en regard des ambitions que ce Tartarin de la communication politique avait affichées. Privé de réserves, il fait maintenant face à la menace d’un second tour humiliant.  

 

La bataille va être rude ces 2 prochaines semaines. La "Marine" va être très convoitée ! 

Sarko ne l'a pas caché, il va devoir ratisser le centre, les électeurs de Bayrou et l'extrême droite, le front national de Marine Le Pen.

Pas sûr que les français le suivent sur cette affaire là.

 

 

Il ne peut se faire d'illusions excessives. Il ne peut compter que sur le report de la moitié des voix des électeurs du FN (soit 10 points) et sur la moitié, au maximum, de ceux de François Bayrou (5% des voix).

Ce qui sera insuffisant pour espérer rattraper François Hollande.

 

Nous sommes face à un tel rejet de Nicolas Sarkozy, que ce dernier a peu de chance de redresser la barre. L'objectif, pour lui, sera surtout de ne pas sortir humilié de cette élection.

            VADOT_grece-dette-490.jpg   

     

 

000_par7017044.jpg

 

 

 

Je présente mes excuses auprès des nombreux visiteurs (1068 !) passés sur mon blog, aux alentours de 18 heures pour y guetter quelques fuites sur les estimations des résultats...

 

 

Stats.JPG

 

 

Non, je n'ai pas les 75 000 euros, je me suis donc abstenue de divulguer les chiffres que j'avais vus à 17h30 en Belgique et en Suisse.

 

En revanche les messages sur Twitter "radio-Londres" n'ont pas été avares en humour pour annoncer les estimations.

A l'exemple de ceux-ci : 

 

"Les talonnettes ne sont plus à la mode",

"Le prix du flan a drôlement augmenté en Guadeloupe, mais les Rolex sont en solde".

 

 

 

 

 

Je vous souhaite une bonne journée et un bon début de semaine, espérons le ensoleillé. 

 

 

  Bonne semaine & Bon Lundi

  

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

               2328 jours

 

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 22 Avril 2012. C'EST LE JOUR J

Publié le par Marishka

Dimanche 22 Avril 2012Tullins - 38210 - Lu 23 : Très nuageux 6°C

                                Tullins - 38210 - Ma 24 : Averses ou pluie intermittente14°C

 

 

 

 

 

 

 

Décidément, on a un printemps bien arrosé ! 

Et la météo ne varie pas. C'est tous les jours l'alternance de nuages, pluie et de temps à autre un rayon de soleil.

 

 

 

  

 



 

 

La blague du jour 

Le cambriolage

 

 

Un homme a été cambriolé.

Le lendemain, le commissariat le prévient qu'on a arrêté le voleur et le convoque.

L'homme, immédiatement, demande au policier :
- Puis-je parler au voleur ?
- Pour lui dire quoi ?
- Ecoutez, monsieur l'inspecteur, il a pénétré chez moi à 2 heures du matin sans réveiller ma femme.

S'il m'explique comment il a fait, je retire ma plainte !

 

 

 





 



Hier après ma sacro-sainte petite sieste je suis allée chez Virginie pour mettre de l'ordre et faire le ménage dans son ordinateur.

Elle zappe les mises à jour et s'étonne du mauvais fonctionnement de la bécane !

Là, elle recevait les emails en quadruple exemplaires et en avait 1600 à virer !

Autre problème que je n'ai pas réussi à résoudre c'est l'association de ses freeplugs (blocs d'alimentation pour le courant porteur en ligne : CPL) pour faire fonctionner la télévision et le téléphone... Mais je ne m'avoue pas vaincue, je cherche... avant de me résoudre à appeler FREE.

Tout ça a pris beaucoup de temps, j'étais de retour au bercail à 20 heures !



A quand les ordinateurs infaillibles : sans mise à jour, sans virus, sans caprice et sans mystère d'écrits volatiles !



Au programme ce matin : aller chercher ma lecture dominicale, et sur ma lancée : accomplir mon devoir électoral. Et de retour à la maison, mitonner mon repas.

Je passerai l'après-midi à plancher sur les mots croisés géants de Michel Laclos du TV magazine et surveiller du coin de l'œil la participation des électeurs aux urnes à la télévision.

 

 

 

 

 

 

Sur un air électoral.

 

 

 

 

 

 

A louer :

 

  r-BLOGS-PRESIDENTIELLE-large570-copie-1.jpg 

 L'Élysée :

 

Charmant hôtel particulier de 11 179 m² dont 300 m² pour l'habitation, cherche locataire pour bail précaire de 5 ans.
Situé sur son écrin d'1.5 Hectare, vous serez enthousiasmé par son voisinage.
Pour visiter, merci de nous envoyer vos bulletins de salaire, le montant de vos retraites chapeau et la listes de vos 500 cautionnaires.

 

Carte Electeur

 

 

 

 

 

 

J'ai noté dans mes emails des pubs au goût du jour en cette période électorale et les publicistes ne savent plus quoi inventer pour apater les clients. A l'exemple de celui-ci :

France Abonnement : "Sur ordre présidentiel, si votre numéro est gagnant...." ou celui-là des 3 Suisses : "Ne vous abstenez pas pour les bonnes affaires..." ou encore  Delamaison : " Jardin canapés ou luminaires : c'est l'heure des résultats..."

 

 

 

 

 

J'ai voulu faire un tour sur certains blogs hier et voilà ce que j'y ai trouvé :

 

 

 

Blog-RMC.JPG  



 

Surprise !

Je trouve cette fermeture arbitraire déconcertante, comme si les blogueurs ne savaient pas prendre leur responsabilité !

Il n'est pas le seul puisque j'ai vu que celui de Noël Mamère était lui aussi fermé, entre autres...

 

Over-blog reste ouvert sinon je ne vous dis pas la volée de bois vert qui en aurait découlé.

Pourquoi ne pas nous couper le net pendant qu'ils y sont !

 

 

 

                      221721322.jpg

 

       

 

 

 

Je file au bureau de vote avant que la pluie ne fasse une réapparition... 

 création et animation réalisée par Alice : gif vote GIFS - J'ai voté                                                   

                               Ce matin à la faveur d'une éclaircie !

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

               2327 jours

 

                    

                      

Partager cet article

Repost 0

Samedi 21 Avril 2012. AUX URNES CITOYENS !

Publié le par Marishka

Samedi 21 Avril 2012Tullins - 38210 - Di 22 : Averses ou pluie intermittente  6°C

                             Tullins - 38210 - Lu 23 : Nuages et soleil12°C

 

 

 

 

 

 

 

Quelques éclaircies dans cette grisaille.

Mais déjà hier la météo s'était trompée et quelques rayons de soleil sont venus nous redonner le moral. 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

  La blague du jour

   Accent belge ?

 

 

 

C’est l’histoire d’un belge qui vit en France et qui en a marre que les français se moquent de lui à cause de son accent.

Il décide de prendre des cours avec un orthophoniste et après des mois et des mois de dur labeur il arrive enfin à parler un français parfait sans le moindre accent.

Tout fier, il décide d’aller acheter une baguette dans la boulangerie du coin. Il entre et demande à la vendeuse :
- Bonjour madame, je voudrais acheter une baguette s’il vous plaît.
- Vous êtes belge vous, n’est-ce pas ? lui répond la vendeuse
Alors notre belge éclate en sanglots :
- Mais comment avez vous su que j’étais belge j’ai pris des cours de diction et je parle français sans le moindre accent…
- J’ai deviné parce vous êtes dans une boucherie.

 

 

                            ____________________________________________________

 

 

Je ne suis pas belge, mais ça pourrait m'arriver, je suis si étourdie...

J'ai bien sorti ma carte vitale pour payer un achat par carte bancaire, ou essayé de téléphoné avec la télécommande du téléviseur, et.... vice-versa ! 

 

 

Ça ne vaut pas le jour où ma première petite-fille Méghane, est née le 9 octobre 1994.

J'avais assisté à la naissance et j'étais sur un petit nuage. Comblée de joie et euphorique !

Il faisait chaud et j'ai voulu faire un saut à la maison, me rafraîchir avant de retourner à la clinique avec des cadeaux pour maman et bébé.

Après un rapide passage dans la salle de bain pour me recoiffer et mettre un peu de déodorant sous les bras, je passe devant le miroir de l'entrée et là, horreur : j'ai les cheveux tout blancs ! 

J'avais inversé le déodorant sans alcool et la laque....

Je n'avais jamais vu quelqu'un vieillir aussi vite !  

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Une dernière rencontre avec les électeurs.

 

Sarkozy à Nice : Ultime appel.

 

 

 

  

 

Arrivé au terme de sa campagne, le candidat était à Nice pour une visite éclair Pour sa dernière journée de campagne avant le premier tour, Nicolas Sarkozy a choisi le confort de Nice, bastion de la droite. 

Plus encore que ces dernières semaines, le président-candidat est pressé.

Il ne reste que 10 minutes, top chrono, dans le chantier d'un centre d'hébergement et de soin pour les malades d'Alzheimer.

Accompagné de sa femme, le candidat ne lâche pas un mot aux journalistes. "Ca y est, il s'en va déjà ? c'est pas possible !"

Les ouvriers n'en reviennent pas.

 

(Il ne devait pas y avoir de caméras...)

 

Et un dernier meeting.

 

 

Le discours est offensif. Contre les médias, notamment l'audiovisuel public qui selon lui n'est pas équitable. Il se voit seul contre tous, reprend l'argument du "9 (candidats) contre 1" avancé ces derniers jours par l'UMP pour justifier les mauvais sondages : "on n'interroge pas de la même façon, aux autres on déroule un tapis rouge".

 

Sarkozy qui est un mauvais stratège a cru astucieux d'écarter Borloo, Nihous, Boutin et Morin se présenter et maintenant il vient se plaindre.

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre....

 

 

 

3466376.jpg

 

 

 

Le président-candidat a invité chacun à se rendre dans l'isoloir, "parce que chaque bulletin construira notre victoire, parce nous avons besoin de tout le monde, parce que les forces qui sont rassemblées contre nous sont si grandes. Nous n'avons pas le choix pour notre pays, il faut gagner", a-t-il déclaré, au terme d'un discours d'une heure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et maintenant : silence radio ! 

 

 

 

 

Depuis minuit fin de campagne et dernier tour de piste pour les 10 candidats qui se présentent au premier tour de l'élection présidentielle.

 

 

 

 Dimanche: à quelle heure les résultats ? Ce qui est interdit, ce qui est prévu

 

 

 

 

 

 

 Aux urnes citoyens ! Mais lesquelles ?

 

 

 

 

 

 

Près de 45 millions d’électeurs, dont un million de Français à l’étranger, sont appelés aux urnes. Un peu plus de 4,5 millions d’électeurs ont été inscrits sur les listes en 2011, dont 850 000 nouveaux électeurs proprement dits. Les électeurs pourront voter à l’aide d’urnes électroniques dans 64 communes (un million de personnes). Moins qu’en 2007.

 

 

Des cas de dysfonctionnements manifestes d’ordinateurs de vote se sont produits à plusieurs reprises, contredisant le discours commercial des entreprises et confirmant les affirmations des spécialistes en sécurité informatique.

Il apparaît donc urgent de suspendre les ordinateurs de vote déjà installés et de mettre en place une commission indépendante chargée de veiller à l’évolution et à l’amélioration de la procédure de vote en France en respectant ces cinq principes fondamentaux : transparence, confidentialité, anonymat, sincérité, unicité.  

 

 

 

 

           

                         machine-a-voter.JPG

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

               

 

 

Pour ma part je préfère la bonne vieille urne qui offre plus de "transparence" et l'isoloir !

Ça se passe comme ça chez moi, dans ma commune. 

 

 

  

  isoloirs Isoloirs 2 rideaux gris en tissu

          

 

 

 

 

          
 

L'isoloir est testé pour la première fois en 1913, à l'occasion d'élections partielles. La France généralise cette pratique pour les élections législatives de 1914.

 

 
 
           création et animation réalisée par Alice : gif vote     
       
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fu8zo9w5.gif

Qui est Florence ?

  null                                

                Florence :

               2326 jours

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>