Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dimanche 31 Mai 2015

Publié le par Marishka

Dimanche 31 Mai 2015Assez nuageux13°    25°

La chaleur s'installe résolument dans notre région. Cette fois le ventilo va reprendre du service !

Je ne vais pas couper à cette tradition commerciale qu'est la fête des mères. Je n'ai pas besoin de ce jour décrété pour penser à ma maman si tôt ravie à l'affection des siens. Je n'attends rien non plus de mes enfants : Seule leur présence affectueuse compte pour moi. Nul besoin de cadeau pour me le faire savoir. Ils sont présents tout au long de l'année à m'entourer, me montrer leur affection. Nul besoin d'un jour particulier.

Mais pour toutes celles pour qui ce jour est important, je souhaite une bonne fête à toutes ces maman.

FETE : FETE DES MERES créas mamietitine

Et voilà une série de cartes anciennes que j'apprécie particulièrement :

FETE : FETE DES MERES

FETE : FETE DES MERES

FETE : FETE DES MERES

8a04205d.jpg

3adf68bc.jpg

J'apprécie l'initiative de papas qui se sont installés à Marseille et à Toulon et se sont mis au repassage en public !

  • A Marseille :  à 16h devant la mairie et le ferry-boat.
  • A Toulon : à 16h  place du Mûrier (à côté du bar Le Carthage) 

Des hommes "zéro macho" vont faire du repassage dans la rue à Marseille, Toulon et ailleurs.

A la veille de la fête des mères, des hommes ont décidé de faire du repassage dans les rues de certaines villes de France dont Marseille et Toulon. Le mouvement s'appelle "les zéro macho". Ils veulent promouvoir l'égalité des tâches ménagères.

Vous les verrez dans Marseille ou Toulon à partir de 16h ce samedi un fer à repasser dans la main, en pleine rue. Des hommes qui se nomment les "zéro macho" et qui veulent l'égalité dans les tâches ménagères. Ils encourageront les passants à faire comme eux. Leur action est née en 2012 en Allemangne et au Québec, elle arrive cette année dans plusieurs villes de France : Marseille, Lyon, Nice, Besançon, Bordeaux, Paris ou Rennes.

"Homme ne te froisse pas, repasse !"

Leur slogan : "homme ne te froisse pas, repasse ! ". Ce mouvement, composé uniquement d'hommes, lutte pour l'égalité homme/femme et est opposé à la prostitution. L'action de samedi a pour but de :

"Mettre l'accent sur la nécessaire égalité dans le partage des tâches ménagères entre femmes et hommes" souligne Zéromacho.

91% des hommes ne repassent pas.

Et il reste du chemin à parcourir : selon une étude récente du Credoc, 91% des hommes en couple avouent ne pas repasser, 60% ne pas faire le ménage, ni la vaisselle (48%), 50% ne pas toucher aux fourneaux et 36% ignorer les courses.
Les rendez-vous dans les rues des neuf villes de France sont consultables sur
le site zéromacho. 

à Besançon (Contact : Sylvie Debras)
à Bordeaux, place Camille Jullian, juste en face du cinéma Utopia. (Contact :
Christian Beaumard et Manuel Lamoureux)
à Evry (Contact :
Alain Durand)
à Lyon, place de la République. (Contact :
Gilles Gaillard et Hugo Salignat)
à Marseille (Contact :
Laurent Freund)
à Nice , place Masséna, côté sud de la « Coulée verte » (Contact :
Christian Masson) (accord de la préfecture en attente)
à Orléans, place de la République. (Contact :
Patricia Chaumet)
à Rennes (Contact :
Régis Leprêtre)
à Paris, place de la République. (Contact :
Alain Eludut)
à Toulon, place du Mûrier (à côté du bar Le Carthage) (Contact :
Christophe Ingrand)

Dimanche 31 Mai 2015

Oups ! Je crois que c'était hier.... Dommage !

Je souhaite une belle journée à toutes les mamans !

Gifs : Fête des mères 7

Partager cet article

Repost 0

Samedi 30 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Samedi 30 Mai 2015

Samedi 30 Mai 2015

Quelques petits nuages épars dans notre ciel pour l'agrémenter.

30 Mai 1972-------->30 Mai 2015 : 43 ans séparent ces dates.

C'est l'anniversaire de mon fiston, Jérôme ! Wouah ! comme le temps passe vite ! Et pourtant dans ma mémoire c'est comme si c'était hier l'arrivée du "bébé".

Le 29 Mai 1972 : Nous étions en plein déménagement. J'avais déjà Virginie, 20 mois et pour faire face à la future naissance de Jérôme, nous avions demandé un appartement plus grand. Deux semaines avant la naissance prévue, on nous a octroyé un 4 pièces, 2 allées plus loin que celle où nous habitions alors. Nous n'allions pas prendre un déménageur pour faire 30 mètres... Nous étions un lundi et il fut convenu que les hommes de la famille viendraient après leur journée de travail, transporter le mobilier et les gros objets. Mais dans la journée, je n'étais pas restée les bras ballants avec mon gros ventre. Mon beau-père qui avait un gros élan de tendresse pour sa première petite-fille, s'était accaparé de Virginie, pour la garder et ma belle-mère et moi avions passé une grande partie de la journée à transporter, dans une grande corbeille en osier, du linge, de la vaisselle, d'un appart à l'autre. Infatigables nous avions multiplié les allers et venues et tout doucement l'appartement se vidait, tandis que l'autre se remplissait. Le soir comme promis les hommes étaient venus, enlever le plus gros. Je revois Francis courir et sauter sur le trottoir le matelas sur la tête, ce qui lui donnait l'impression de s'envoler avec mon matelas !

C'est vers minuit que ce joyeux transbordement a pris fin. Les 2 appartements "inhabitables", il était prévu que nous allions reprendre des forces chez les beaux-parents demeurant à côté de chez nous. Après s'être rafraîchis, il faisait très chaud en cette fin mai, nous regagnons nos pénates. A peine commençais-je à m'endormir, que je ressens une première douleur... j'attends avant de mettre tout le monde en émoi... une autre contraction... pas de doute je vais accoucher... Je réveille padre, qui s'était endormi comme une masse. "Mais non c'est pas ça, c'est pour dans 15 jours, la naissance !" Je le houspille, pour qu'il se lève, je ne me trompe pas, et le bébé s'en fout de la date prévue par le gynéco !

Ma belle-mère vient à la rescousse et fait lever son fils. Le problème c'est que je ne sais pas où a atterri ma valise préparée pour la maternité... Le padre est obligé de la chercher dans les 2 appartements... Lorsqu'il revient j'ai eu le temps de me préparer, pour partir à la maternité, mais bizarrement je n'ai plus de contraction... Padre saute sur l'occasion et propose que nous nous recouchions :"Je savais que c'était une fausse alerte !"

Ma belle-mère insiste pour que nous nous rendions tout de même à la clinique et d'autorité elle nous accompagne... Peut-être avait-elle peur que son fils ne rebrousse son chemin. La sage-femme après m'avoir examinée confirme que la naissance est imminente et devant la mine éberluée du padre, elle m'installe dans une chambre et prévient mon gynéco. Je me couche et contre toute attente je m'endors avec mes 2 "anges gardiens" au pied du lit. Ma belle-mère essaye de m'empêcher de dormir... Comment veux-tu faire venir le bébé si tu dors ? Régulièrement elle me secoue, mais je suis crevée et j'ai envie de dormir... Au bout d'une demi-heure n'y tenant plus elle court chercher la sage-femme. "Elle dort et n'a plus de contraction... elle ne va pas accoucher !" Re examen :

"Laissez-là dormir, le travail se fait tout seul !" Jamais vu ça la belle-mère, elle qui a mis plus de 3 jours pour accoucher de sa première fille !

Lorsque je vous parle de ma belle-mère, il faut imaginer Marthe Villalonga dans le coup de sirocco avec Roger Hanin. En effet mes beaux-parents sont rapatriés d'Algérie en 1963, et ma belle-mère entretient cet accent pied noir, exuberrant et ce fort parler dont elle est fière. C'est comme si elle avait emporté un peu de ce pays, qu'elle a dû quitter de force !

1/4 plus tard, je m'éveille en sursaut, je sens que le bébé pousse et n'a plus envie que je dorme : "Vite, la sage-femme je sens le bébé arriver !"

Juste le temps de courir à la salle d'accouchement, de rappeler le gynéco pour lui dire que ça urge (il pensait dormir encore une heure ou deux...). Le temps aussi de me faire houspiller par mon gynéco qui a trouvé imprudent de déménager 15 jours avant l'accouchement et de laisser planer le doute sur un bébé prématuré et sans doute de faible poids... de pousser une ou deux fois, toujours sans contraction et Jérôme pointe le bout de son nez à 3h40. 3kg 650 ! Ce qui fait dire au gynéco : "Vous avez bien fait de déménager!"

Oups ! je ne l'ai pas vu arriver Jérôme ! Ce qui est rare et a le mérite d'être souligné.

Samedi 30 Mai 2015

Samedi 30 Mai 2015

Le samedi 3 juin, j'ai raté le mariage de ma sœur Rosetina... Elle était venue me voir en robe de mariée à la clinique.

Depuis il a grandi Jérôme, et à son tour il est papa de 2 adorables garçonnets, Camille et Samuel maintenant âgés de 10 ans et 6 ans :

Samedi 30 Mai 2015

Samedi 30 Mai 2015

Samedi 30 Mai 2015

Bon anniversaire fiston !

Samedi 30 Mai 2015

Je vous rafraîchis la mémoire avec une scène "du coup de sirocco" :

 

Je vous souhaite une bonne journée et en particulier à Jérôme !

Samedi 30 Mai 2015

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 28 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Jeudi 28 Mai 2015

Jeudi 28 Mai 2015

Résolument ensoleillé et sans partage avec les nuages !

Virginie n'est pas en retard pour me souhaiter la fête des mères. Elle a profité des courses que nous faisions, pour m'offrir un beau bouquet de reines marguerites, aux couleurs de mon salon !

Jeudi 28 Mai 2015

Elle m'a dit : "C'est moi qui fais Florajet !" Gentille Virginie !

C'est aujourd'hui que je vais commencer le gâteau des Carmélites de Séville. J'ai oublié hier d'acheter du sucre en poudre, j'espère en avoir juste assez un verre pour le commencer... Pas facile sans commerces de proximité... Il me faut la voiture pour faire mes courses et je l'ai laissée à Alex... Je vais lui envoyer un texto pour qu'elle essaye de m'en ramener ce soir, pour la suite du gâteau.

Des nouvelles de mon Magik :

gif-chat-28-gratuit.gifIl a bien pris ses repères chez Alex. Il a découvert que tous les jours un voisin du dessus, descend son gros berger allemand et passe devant la porte d'Alex, passage forcé pour le duo : il n'y a pas d'ascenseur... Magik court à la porte pour renifler le chien et l'autre de l'autre côté fait pareil ! S'ils se rencontraient Magik le fuirait comme la peste, lui si peureux !

De mon côté de temps à autres, je le crois toujours dans la maison. Les habitudes rerstent, je n'arrive pas à fermer la porte de la salle de bains : je crois qu'il est là et va aller sous le lavabo ou va vouloir en sortir...

Je vous souhaite une bonne journée !

Jeudi 28 Mai 2015

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 27 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Mercredi 27 Mai 2015

Mercredi 27 Mai 2015

Quelques petits nuages pour faire joli dans le ciel ! Et doucement les températures remontent : que du positif !

Hier, j'ai sauté un évènement, pas anodin : Mon bloganniversaire ! C'est Over-blog, qui me l'a rappelé :

Mercredi 27 Mai 2015

Huit ans que je scribouille les moments gais, loufoques, l'actualité pas toujours bien rose et plus intimement, par l'intermédiaire de mon blog, je vous ai confié les joies et les peines familiales qui ont jalonné ces 8 dernières années... Sur ces 8 années : 3 dates ont cruellement marqué mes pages :

18 Décembre 2007 : Le départ de ma regrettée sœur Anouchka, pour son paradis blanc...

Le 18 Février 2010 : Le petit lutin blond, son petit-fils Samuel 7 ans l'a rejointe, suite à une chute en luge.....

Mercredi 27 Mai 2015Mercredi 27 Mai 2015

 

 

 

 

 

Puis en mars 2012 : Il y a eu ce gros conflit avec Machiavel, qui a manipulé notre petite Elisa, pour en avoir la garde... Le matin Alex avait mis la petite à l'école, le soir lorsqu'elle a voulu la reprendre, elle n'en n'avait PLUS LE DROIT ! L'affaire dure encore...

Mercredi 27 Mai 2015

Du positif tout de même : Mon blog m'a permis de faire de très belles connaissances ! Certes virtuelles mais bien sincères !

discussion ordi

Je vous remercie du fond du cœur d'avoir suivi mes pérégrinations littéraires, de votre soutien et encouragements, lorsque j'en avais bien besoin. Je vous remercie d'être là, derrière mon cher écran !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 26 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Mardi 26 Mai 2015

Mardi 26 Mai 2015

https://monane.files.wordpress.com/2014/02/mamie-soupe.jpgIl nous faudra composer avec les nuages, aujourd'hui....

Hier après-midi, vers 17 heures, visite d'Alex et Elisa. J'ai confectionné à la hâte, avec l'aide d'Alex comme marmiton, un gâteau à l'orange pour le goûter... Nous avons dû le manger plus chaud que tiède, car le padre de la petiote, venait récupérer "son bien" à 18 heures....

Autrement cette nuit j'ai hyper BIEN dormi ! Une nuit peuplée de doux rêves, que j'espère plus que tout prémonitoires !

Autrement ça y est une date est fixée pour le remplacement de ma baignoire par une super douche 1,60x0,80 : Travaux du 6 au 13 juillet ! Je vais me faire un super feu d'artifice dans la douche le 14 ! Mais je n'ose pas penser à mes ablutions du 6 au 13.... ça va être hard !

Mardi 26 Mai 2015

 

Je vous souhaite une bonne journée !

Un mardi comme un lundi, mais pour certain(e)s tous les jours sont des dimanches !

 

Partager cet article

Repost 0

Lundi 25 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Lundi 25 Mai 2015

Lundi 25 Mai 2015

Oups ! de la pluie ? Rien ne le laisse prévoir pour l'instant !

Hier après-midi, visite de Rosetina et Marc.

Ils m'ont amené un fameux gâteau à faire.... sur 10 jours ! Voilà qui ne va pas me fatiguer ni me faire précipiter pour le faire ! ils m'ont amené en fait la masse-mère... la mère.

Ce qui a fait dire à Rosetina : "Marc n'oublie pas la mère de ma sœur !"

Gâteau des carmélites de Séville

Ce gâteau est élaboré selon une méthode très ancienne et la légende disait que la personne qui t'offrait un verre avec la "masse-mère" te souhaitait chance et santé.

Il faut 10 jours pour son élaboration, sans batteur, sans réfrigérateur, ni autres appareils modernes.

La tradition veut que l'on reçoive de quelqu'un la "masse-mère" et qu'il faut commencer le gâteau le jeudi pour qu'il soit prêt le samedi de la semaine suivante.

Si vous voulez commencer la chaine du gâteau

Mélangez 200ml de lait avec 125g de farine et 100g de sucre.

Bien homogénéisez le tout puis placer ce "levain", couvert, à l'abri des courants d'air pendant 1 journée. Un placard, le coin d'un plan de travail, mais surtout pas au réfrigérateur.

Ensuite ou si vous recevez 1 verre de "masse-mère"

Jeudi
On verse le contenu du verre dans un saladier et on ajoute 25 cl de sucre et 25 cl de farine. NE PAS MELANGER !
Si vous commencez la recette, mettez le "levain" dans le saladier et ajouter les ingrédients cités)

Vendredi
On mélange bien avec une cuillère, on couvre de film alimentaire, et on laisse de côté. (toujours pas au réfrigérateur)
Samedi
NE PAS TOUCHER
Dimanche
NE PAS TOUCHER
Lundi
Ne pas vous inquiéter si le mélange a durci.
Ajoutez 25 cl de lait, 25 cl de sucre, 25 cl de farine. NE PAS MELANGER !

Mardi
On mélange avec une cuillère
Mercredi
NE PAS TOUCHER
Jeudi
NE PAS TOUCHER
Vendredi
NE PAS TOUCHER
Samedi
Vous séparez 3 verres de la masse obtenue. 2 que vous donnerez à des amis en leur souhaitant chance et santé.
Avec ce qu'il vous reste, ajoutez :
50 cl de farine
25 cl de sucre
25 cl de lait
25 cl d'huile
2 oeufs
1 sachet de sucre vanillé
1 sachet de levure
1 pincée de cannelle
1 pincée de sel
1 ingrédient au choix (env 150g) pour personnaliser votre gâteau selon votre inspiration : pépites de chocolat, raisins secs, noix, pommes, raisins secs, zeste d'orange...

On mélange très bien le tout avec une cuillère et on le met au four préchauffé à 180° pendant 45 mn à 1h.

A la grâce de Dieu il sera bon à déguster

Je vous mets ce lien il s'agit de ma même recette, mais toute en humour : j'adore et la photo de son gâteau, car le mien il va falloir patienter !

Pc souris imagesHumour, gloire et beauté.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 24 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Dimanche 24 Mai 2015

Dimanche 24 Mai 2015

Quelques petits passages nuageux, aujourd'hui. Mais c'est juste pour faire joli dans notre ciel ! Le thermomètre affiche enfin des températures de saison. Si ça pouvait durer....

Ce matin j'ai fait la grasse matinée : j'ai dormi 6 heures d'affilées ! Ce qui est rare et a le mérite d'être souligné. Je me suis réveillée à 6 heures, mais le dos en compote.... Il fallait bien que je la paye ma mini grasse matinée !

Hier, je me suis préparée à sortir : Alex devait venir me chercher pour mes courses "dominicales" (oui... un samedi !). Une fois "parée pour quadrille" : maquillage et chaussures aux pieds, impossible de mettre la main sur ma carte bancaire ! Grand affolement dans mes neurones ! Ça cogite ferme là-haut ! La dernière fois que je l'ai eue en mains c'est lorsque je l'ai donnée à Virginie mercredi, lorsque nous avons fait nos courses... Je lui lance un SOS. Et oui, elle l'a dans son sac à mains ! Du coup elle est venue hier en début d'après midi, avec une copine me la ramener. Ouf ! Un gros souci en moins !

Ecureuil de DurerUn autre souci en moins : la conseillère de casse noisettes a daigné me répondre par email :

Bonjour Madame B..,

Je vous envoie l'attestation par courrier.

Cordialement.

Je ne crie pas victoire tout de suite, car l'année dernière elle a mis 17 jours pour arriver dans ma boîte aux lettres, plus le délai d'un mois pour la rédiger...

 

177198b27d622a559d887e4db0f75140.jpg

Hier soir, j'ai regardé 5 minutes l'Eurovision de la chanson. Il y a longtemps que j'ai renoncé à regarder cette fumisterie de pseudo concours. C'était juste pour confirmer ce que je pense depuis des années. En plus les choix français... on se demande où ils vont les chercher ! Beaucoup de pays font "amis/amis" et s'échangent les points, sans aucune impartialité. Hier encore les pays de l'Est n'ont pas failli à "la règle".

Je me demande comment la France ose dépenser tant d'argent et nous infliger une telle mascarade ! Une honte !

Un commentaire relevé ça et là :

Pourquoi la France s'entête-t-elle à financer une émission où on se moque de sa g...? en plus on n'a pas les moyens de claquer de l'argent pour une truanderie pareille ! Voilà tout est dit !

Dans la rubrique scandales.

Une femme de 65 ans donne naissance à des quadruplés en Allemagne.

C'est un accouchement rare qui a eu lieu en Allemagne. Une femme âgée de 65 ans, mère de 13 enfants et grand-mère de 7 petits-enfants, a accouché de quadruplés "pas complètement développés" à Berlin, un cas controversé mêlant médecine et télé-réalité qui relance le débat sur les grossesses tardives. Annegret Raunigk, Allemande, qui a procédé à des fécondations in vitro en Ukraine, est désormais la mère de quadruplés la plus âgée au monde, selon la chaîne de télévision RTL, détentrice des droits exclusifs sur cette grossesse hors normes. Les bébés prématurés, trois garçons et une fille, sont nés mardi par césarienne, après seulement 26 semaines de grossesse. Ils ont été placés en couveuse, mais ont "de bonnes chances de survivre", selon un communiqué de RTL. "Toutefois, les bébés, par comparaison avec une naissance normale dans la 40e semaine de grossesse, ne sont pas encore développés complètement. D'éventuelles complications ne peuvent donc pas être complètement exclues", poursuit la chaîne.

Des quadruplés "pas complètement développés".

http://www.lepoint.fr/images/2015/05/23/dpa-pa-3198324-jpg_2862961_652x284.JPG

En 2005, alors âgée de "seulement" 55 ans, Annegret Raunigk avait mis au monde une petite fille.

Un médecin aussi irresponsable que cette grand-mère !

Je vous souhaite une bonne journée !

Image du Blog mamietitine.centerblog.net

ab023944a2c57f680f20232f26d010e7.jpg

a19d54c5842cc970eddbd9318df3f82b_1.jpg

Partager cet article

Repost 0

Samedi 23 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Samedi 23 Mai 2015

Samedi 23 Mai 2015

Bien voilé le soleil aujourd'hui, et pas trop chaud ! J'ai dû ressortir mon chauffe-pieds, au lieu du ventilateur !

Et voilà après avoir croulé sous les papelards, jeudi matin, jusqu'à 12h30, voilà que je me heurte au même problème que l'année dernière, pour compléter ma demande de renouvellement d'aide à la mutuelle (ACS) !

A savoir : j'ai besoin d'un papier de la banque de l'écureuil, prouvant que je ne possède pas une fortune cachée dans la tirelire du mangeur de noisettes. J'ai donc téléphoné jeudi à 11h10 (oui, je note tous les coups de fil passés, car maintenant je les connais bien). Je tombe sur la messagerie de ma "conseillère" : Elle est en vacances et revient demain.... Elle a une remplaçante à qui je peux laisser un message et précision (ironique), laisser mes coordonnées, elle me rappellera... Sitôt dit sitôt fait, mais sans illusions... Vous l'avez entendue vous au bout du fil ? moi non !

Hellooooooo y a-til quelqu unLe lendemain, j'attends que Bernadette ait fini les ablutions de mon sol et autres, et je rappelle "casse noisettes". Ma "conseillère" a fini de se dorer au soleil les doigts de pieds en éventail, et elle va mettre les bouchées doubles pour satisfaire la clientèle... 11 heures je rappelle... Elle est en rendez-vous : "Laissez moi votre message et vos coordonnées, je vous rappelle..." Elle ne dit pas quand elle rappelle. 16 heures toujours pas de rappel de la "conseillère". Mes "allos" sont à l'eau ! Je vais sur le site de "casse noisettes" où dans les contacts on peut laisser un message (encore...) Je confirme l'objet de mes appels en précisant que je ne peux me déplacer en raison de mon handicap. Puis ayant noté l'adresse email de la très "conseillère", je copie/colle le même message, par email. A l'heure où j'écris : ni oui, ni merde !

Avant d'aller plus haut dans la hiérarchie des écureuils, je vais leur faire un coup fumant !

Je vais faire téléphoner quelqu'un (sans doute Francis ou Françoise) et demander un rendez-vous pour un placement financier, suite à un gros héritage. Vous allez voir qu'ils vont rappeler TOUT DE SUITE !

Ensuite je saisis la haute autorité des écureuils.

Samedi 23 Mai 2015

Mon dossier est prêt, je n'attends que ce papier, qui a mis 1 mois 1/2 pour me parvenir l'année dernière. Résultats : Je n'ai pas bénéficié des 550 € d'aide pour ma mutulle et je l'ai payée plein pot pendant 3 mois ! Si j'y ai droit, c'est bien que mes revenus sont faibles, mais ils s'en foutent !

Samedi 23 Mai 2015

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 21 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Jeudi 21 Mai 2015

Jeudi 21 Mai 2015

Un espoir de quelques rayons de soleil ! Pour l'instant, nada.... que des nuages !

Hier, j'ai envoyé quelques marques d'affection à ma nièce, qui fêtait son anniversaire. Je lui ai également envoyé l'extrait de mon blog écrit pour elle le 20 mai 2008, ainsi qu'à sa mère (Voir article d'hier). Ce qui n'a pas manqué de faire son effet larme à l'œil... que de souvenirs soulevés !

La carte que j'ai envoyée à Nathalie : Des roses trémières doubles.

Jeudi 21 Mai 2015

paperasse_1Je ne vais pas pouvoir m'attarder sur mon blog, ce matin : J'ai mon dossier à remplir pour renouveler ma demande d'aide à la mutuelle. Je m'y prends 3 mois à l'avance, quand on se souvient j'avais attendu pendant près de 2 mois un document de ma banque, et après j'étais dans la mouise ! Ils me demandent un tas de papiers : l'imprimante va chauffer !

 

Toujours des pensées pour mon petit Magik, qui lui ne se plaint pas de l'absence de sa Mamie. Il a bien pris ses repères chez sa maman.

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 20 Mai 2015

Publié le par Marishka

 

Mercredi 20 Mai 2015

Mercredi 20 Mai 2015

En Mai fais ce qui te plaît.... C'est Mai qui fait ce qui lui plaît ! Il se trompe avec Mars et nous envoie des giboulées !

Aujourd'hui, malgré le temps maussade je vais "risquer" une sortie pour faire mes courses avec Virginie, qui doit arriver à 9 heures.

C'est aussi aujourd'hui que l'on fête l'anniversaire de ma "première nièce" : Nathalie.

017

Nathalie, une bien belle vendangeuse dans les vignes de son père : mon frère Pierre. Au fond mon autre frère Francis.

Je vous réédite un extrait de mon blog rédigé le 20 mai 2008 :

Mardi 20 Mai 2008

Un anniversaire, dans la famille aujourd'hui !
Celui de Nathalie, le fille aînée de Pierre. Je tais son âge, ça ne va pas me rajeunir...
Nathalie : notre première nièce !
Lorsqu'elle avait 1 mois ½, j'étais allée passer 1 mois½ chez Pierre, à Caen où ils habitaient, pour faire sa connaissance, avant même les grands-parents.
Je m'en souviens comme si c'était hier... et les anecdotes refont surface...
Le trajet à l'aller Grenoble-Caen, s'était fait en voiture, avec le voisin et sa famille.
Eux-même se rendaient dans le Calvados, où ils avaient leur famille, et nous étions suffisamment amis, pour qu'ils me fassent une petite place dans leur "Dauphine".
A ce moment là, il n'y avait pas d'autoroutes et nous devions traverser toutes les villes et se concentrer pour chercher la direction à suivre. C'était sans compter qu'à l'arrière du véhicule, leur fille Marie-France et moi étions dissipées et pas tellement branchées sur les panneaux routiers...
Nous refaisions plusieurs fois le tour du centre ville, à la recherche de la bonne direction... au grand dam du conducteur qui nous houspillait pour notre manque de coopération et d'attention...
Tant bien que mal, au bout de 14 heures de voyage, j'arrivais enfin chez Pierre.
La petite Nathalie était endormie depuis un bon moment, mais Pierre ne voulait pas différer les présentations au lendemain, et contre toute attente, il était allé chercher Nathalie, endormie dans son berceau, et d'autorité me l'avait placée dans mes bras. Il était fier le papa !
A cette époque, nous n'avions que les photos, pour faire connaissance de notre première nièce. Et nous guettions l'arrivée du facteur avec impatience.
Etre la première de la famille à serrer ce bout de chou endormi, dans mes bras, m'avait transportée de bonheur.
C'était l'heure de son dernier biberon et je me fis une joie de le lui donner. Une première pour moi !
Il me tardait d'être au lendemain, pour mieux faire sa connaissance.
Les jours s'écoulaient et ma gentille belle-sœur, me laissait beaucoup m'occuper de Nathalie. J'avais déjà la fibre maternelle et je me régalais.
Après la toilette de bébé, tous les matins nous nous rendions au marché du boulevard Leroy.
Je me souviens qu'un jour, ma belle-sœur avait découvert que le lait acheté la veille avait tourné. Il faisait la tomme son lait...
Elle avait voulu vite expédier la brique, à la poubelle sur le trottoir, pour devancer les éboueurs qui n'allaient pas tarder à passer..
Elle était sortie en robe de chambre. Je la vois revenir, ahurie, le visage tout dégoulinant de lait caillé ! Elle avait voulu tasser le contenu débordant de la poubelle et la brique lui avait éclaté dans la figure !
Nous étions mortes de rire !  
Un autre jour, secouant sa salade par la fenêtre du rez-de-chaussée de la cuisine, elle avait arrosé une passante.
Vivement l'invention de l'essoreuse à salade !
Vers le milieu de l'été, mes parents étaient "montés" à Caen, pour faire enfin connaissance de leur première petite-fille.
Francis, alors jeune conducteur, avait conduit tout le reste de la famille : mes parents, Rosetina et Anouchka, dans sa minuscule R8...
Mais comment faisait-on alors, pour transporter 5 personnes et leurs bagages, dans une R8 ? Impensable de nos jours !
Quand je pense que Jérôme a changé sa voiture, pour une Opel Zafira, à la naissance de Camille, car disait-il, il y en a des choses à transporter avec un enfant... Moi à mon époque, je trimballais mes 3 enfants jusqu'en Espagne, dans une Simca 1000 !
Les temps ont bien changé.
A la veille de l'arrivée de la famille, Pierre était allé acheter un lit pliant, pour coucher mon père. Il était convenu qu'il séjourne quelques jours à Caen, tandis que Francis prenait le chemin du retour avec ma mère et mes sœurs.
Pierre tout content de son achat, me demande de l'essayer une nuit avant, d'y coucher son paternel.
OK, je délaisse le confort de mon lit pour tester l'engin. Tu as vu, ça a l'air confortable ce truc là. Extinction des feux tout le monde regagne ses pénates :"Bonne nuit à demain !" 
Tout à coup, dans le silence nocturne, un grand fracas, les fait se relever à toute allure. Ils me trouvent coincée dans le lit pliant tout retourné !
Je m'étais assise trop au bord et le lit m'a coiffée tel un escargot dans sa coquille !
Ce soir là, Pierre a décrété, que je laisserai le lit confortable à padre et que je prendrai la coquille, puisque maintenant je savais maintenant comment il convenait d'aborder le coucher...
Le retour sur Grenoble, de Francis accompagné de ma mère, Anouchka et Rosetina, n'a pas été non plus sans péripéties.
Une panne de voiture, les avait coincés, pendant des heures à Nogent-le-Rotrou... Et Francis depuis le départ, se plaignait de mal aux pieds...
De son côté à Caen, mon père constatait qu'il nageait dans ses chaussures... Vous aurez compris... Ils avaient les mêmes chaussures, seule la pointure était différente et ils s'étaient trompés de pompes !
Tous ces évènements cocasses, sont liés à la naissance de Nathalie et toutes les années à la date anniversaire de la "petite" ils me reviennent en mémoire, en rafale !

Voilà, vous avez assez de quoi lire pour aujourd'hui !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>