Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Samedi 31 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Samedi 31 Décembre 2016
Météo : beau temps

Matin :
-4°C    
Après-midi :
7°C
Dernier jour de l’année : Good bye 2016 et bienvenue à :

Je n'ai pas pu repasser par mon blog, hier après-midi, mais c'était pour une bonne raison : J'ai eu la visite de mon amie Jacqueline. Elle m'a apporté un cadeau déposé par le Père-Noël sous son sapin : Une petite merveille de stylo et une "bidouille assortie" pour le téléphone. (Je ne sais pas comment on appelle ça...) ! La venue de Jacqueline est toujours un pur moment de bonheur ! Ça vaut le coup de rater ma sieste pour l'accueillir. Elle a toujours des évènements dans sa vie qui valent le coup que je l'écoute toute ouïe et ça peut durer des heures !

Virginie aussi m'a amené après le passage du Père-Noël un cadeau chaleureux : Un chausson pour un duo de pieds !

Ça c'est le pied ! J'apprécie beaucoup, il est plus pratique sous mon bureau, que la chancelière électrique. Juste à penser que j'ai les 2 pieds dans le même sabot, quand je dois me lever ! Lol !

Ce soir réveillon tranquillou avec Virginie. A moins qu'Alex m'annonce sa venue. De toute façon chez moi ce n'est jamais juste, quand il y en a pour deux il y en a pour cinq ! Je vais essayer une recette d'huîtres chaudes que m'a donnée Otilia, hier. J'espère que Virginie qui ne veut pas en entendre parler crues, les aimera ainsi. Je vais peut-être la réconcilier avec ces mollusques !

Je vous souhaite de bien franchir le cap de l'année 2017, en compagnie d'êtres qui vous sont chers, dans la joie, la bonne humeur !

 

 

 

Je vous souhaite une belle fin d'année 2016 !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 30 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Vendredi 30 Décembre 2016

 

Pas vraiment le temps, j'attends un rendez-vous... Je passerai peut-être cet après-midi (?).

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 29 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Jeudi 29 Décembre 2016
Météo : beau temps

Matin : -2°C    
Après-midi :
6°C
La météo nous promet du soleil, comme hier ! Yeeeep !

Il fait beau, mais froid. Je vais faire pour midi,  un bon gratin de courge pour nous réchauffer. Ça devrait plaire à Virginie qui tousse à rendre l'âme... Elle ne m'approche pas et je l'évite comme la peste !
Il y a plusieurs précautions à prendre pour rester en bonne santé et aussi pour ne pas contaminer d'autres personnes si on est malade. La précaution principale est de se laver les mains très souvent. Le savon ne tue pas les virus, mais il les fait partir de ta peau. Si tu es malade, tu protègeras les autres en couvrant ta bouche et ton nez quand tu tousses. Pour cela, n'utilise pas tes mains, utilise un mouchoir à jeter ou ton coude.

L'actrice Debbie Reynolds, la mère de Carrie Fisher, s’éteint à son tour.

En quelques heures, mère et fille, qui avaient entretenu toute leur vie une relation complexe déstructurée par le show-business, se sont suivies. Debbie Reynolds avait 84 ans.
Debbie Reynolds, une des dernières grandes actrices de l’âge d’or d’Hollywood, a succombé à une attaque mercredi, quelques heures seulement après le décès de sa fille, Carrie Fisher, la célèbre princesse Leia de Star Wars.
Elle a fait une crise cardiaque au domicile du fils de Debbie Reynolds, Todd Fisher, à Beverly Hills.
Le décès de la comédienne, âgée de 84 ans, a été annoncé par le site people TMZ, auteur de plusieurs scoops ces dernières années.

Quelle triste coïncidence !

Jacqueline Sauvage graciée, elle est sortie de prison.

François Hollande a accordé à Jacqueline Sauvage une grâce totale, permettant la libération immédiate de la sexagénaire qui avait abattu son mari violent en 2012.
La grâce partielle n'avait pas permis de faire libérer Jacqueline Sauvage, la justice s'y étant opposée. Finalement, le président vient de lui accorder une grâce totale, ce qui permet à la Loirétaine de sortir de prison immédiatement.
Elle est sortie de prison ce mercredi à 18 heures. Elle était incarcérée à Réau. Une voiture est sortie de ce centre pénitentiaire de Seine-et-Marne, au sud-est de Paris, sans s’arrêter devant les nombreux journalistes présents. Jacqueline Sauvage, 69 ans, se trouvait à son bord en compagnie de trois membres de sa famille.
"Le président de la République a estimé que la place de Mme Sauvage n’était plus aujourd’hui en prison, mais auprès de sa famille", a indiqué l'Elysée. Jacqueline Sauvage avait été battue durant tout son mariage par son mari. Leur fils, lui aussi violenté par Norbert Maro, s'était donné la mort quelques jours avant le meurtre. Leurs filles, qui ont également subi des viols et des coups, ont soutenu leur mère au procès.
"J'en pleure, c'est merveilleux", a réagi Carole Marot, fille de Jacqueline Sauvage, citée par franceinfo. "On y croyait sans y croire. Un merci infini au président de la République."

Une nouvelle vie commence pour elle. Ce n'est pas trop tôt à 69 ans....

La magistrature vent debout !

N'en déplaise à la magistrature vent debout contre cette décision, Mme Sauvage a passé déjà 45 ans de sa vie à subir sa peine !
Vous auriez dû vous révolter lorsque l'Elysée amnistiait à tour de bras tous les 14 juillet, pour vider les prisons ! Où étiez-vous à ce moment là ? Vous n'y voyiez pas d'inconvénients !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 28 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Mercredi 28 Décembre 2016
Météo : nuages bas

Matin : -1°C    
Après-midi :
7°C
Je n’aime pas ces nuages bas qui nous promettent une journée de grisaille, en plus de nous cogner la tête.

Ce matin, j'attends Virginie pour notre sortie rituelle du mercredi : les courses ! Ha, si on pouvait s'en passer... Depuis quelques jours mes nuits sont un peu prolongées : je parviens à rester au lit (et dormir surtout) jusqu'à 4h30 environ. Mais le lever est dur... mon dos me rappelle à l'ordre : c'est le prix à payer ! Heureusement ma canne n'est pas loin et m'assiste pour les premiers pas. Si je pouvais me faire faire une péridurale tous les soirs !

J'ai chanté trop vite : Magik recommence à promener sa gamelle ! Je vais bien remettre les pieds dans le plat... Sacré coquin !

Hier, visite de Francis, qui se rendait à la pharmacie et en a profité pour m'apporter un gros morceau de courge : j'adore ! Françoise sa femme est grippée : elle ne veut jamais se faire vacciner contre la grippe... Ben voilà ! L'ennui c'est que le 4 Janvier; ils partent au Laos, voir leurs petits-enfants... J'espère qu'elle sera rétablie et surtout qu'elle ne va pas la passer à mon frère, qui lui se fait vacciner, mais peut toujours la choper, mais amoindrie avec son vaccin.

Des mesures pour limiter les troubles la nuit de la Saint-Sylvestre.

Afin de prévenir tout risque de troubles à l’ordre public la nuit de la Saint-Sylvestre, le préfet de l’Isère a décidé d’interdire sur l’ensemble du département les ventes au détail des combustibles corrosifs, carburants à emporter et gaz inflammables dans les stations-service et autres points de vente délivrant ces produits.
Cela concerne aussi l’usage et la vente de fusées, feux d’artifice et pétards, en raison du risque de blessures et d’incendie qu’ils représentent et des mouvements de foule que peuvent générer leurs détonations.
Néanmoins, cette interdiction ne s’applique pas aux feux d’artifice organisés par des personnes publiques ou privées, déclarés régulièrement à la préfecture ou à la mairie ou programmés de longue date et ayant donné lieu à une information publique.
Ces interdictions s’appliquent du vendredi 30 décembre 2016 à minuit au dimanche 1er janvier 2017 à six heures.

Des mesures JAMAIS respectées chez nous, et personne pour intervenir…

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 27 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Mardi 27 Décembre 2016
Météo : bien ensoleillé

Matin : 1°C    
Après-midi :
7°C
Une journée un peu plus ensoleillée qu’hier serait la bienvenue ! La grisaille a perduré toute la journée, et je n’ai cessé de frissonner… Grrrr !

Un an ferme pour avoir menacé de jeter un bébé dans le vide.

L'homme s'était emporté alors que ses hôtes refusaient de lui servir un nouveau verre.
Un homme de 52 ans a été condamné à un an de prison ferme pour avoir menacé de jeter un bébé dans le vide, rapporte La Voix du nord.
La scène s'est déroulée dans la nuit du 25 au 26 novembre, à Calais. Convié chez des voisins, l'homme s'est emporté parce que ses compagnons lui avaient refusé un nouveau verre.
Maîtrisé par les parents
Déjà bien alcoolisé, il a alors pris dans ses bras un enfant et l'a suspendu dans le vide, menaçant de le lâcher s'il n'était pas servi. Il avait finalement été maîtrisé par les parents avant d'être interpellé par la police le lendemain.
Sa peine est assorti d'un an de sursis, avec obligation de chercher du travail et de se soigner.

Triple meurtre : l'homme interpellé à Avignon placé en hôpital psychiatrique.

C’est vers 8 heures, ce lundi matin , que les gendarmes ont été alertés de plusieurs morts violentes sur le secteur de Chabeuil-Montvendre. C’est d’abord à Chabeuil qu’une personne a été retrouvée tuée et un peu plus tard, que deux autres victimes ont été découvertes à Montvendre. Les deux communes sont distantes de 5 kilomètres.
Selon nos informations, le triple meurtre commis durant la nuit dans la plaine de Valence,  et les deux personnes blessées à l’arme blanche à Orange ce matin, pourraient être le fait d’un même individu.
Une tragédie au lendemain de Noël et un périple meurtrier qui aurait débuté à Chabeuil où une dame âgée a été retrouvée tuée.  A quelques kilomètres de là, dans le village voisin de Montvendre, c’est ensuite un couple qui a été découvert mort au petit matin. Le suspect de ce triple meurtre aurait ensuite eu maille à partir avec des automobilistes. Puis à hauteur d’Orange (Vaucluse) dans une boulangerie de la zone commerciale d'Orange Sud, il aurait blessé à l’arme blanche deux personnes, dont l’une atteinte plus grièvement. C’est vers 11 heures, à la gare TGV d’Avignon que ce périple sanglant aurait pris fin avec l’interpellation "sans heurts" par les gendarmes de cet individu d’une trentaine d’années. Il aurait été interné.

Qui sont les victimes ?
le suspect, dont l’état mental a été jugé incompatible avec la poursuite de sa garde à vue, vient d’être placé d’office en hôpital psychiatrique sur décision du préfet de la Drôme.
L’auteur présumé d’un triple meurtre, lundi dans la Drôme, avait été conduit la veille aux urgences de l'hôpital de Valence après avoir perturbé des voyageurs dans un TGV, a indiqué le parquet de Valence.
Le suspect, placé dans un premier temps en garde à vue à Avignon, était en cours de transfert vers Valence en fin d’après-midi.
Tant à Chabeuil qu’à Montvendre, l’émotion est à son comble après le périple meurtrier qui a endeuillé ces deux communes drômoises de la plaine de Valence. À Chabeuil, c’est une veuve  qui allait avoir bientôt 80 ans, qui a été tué à coups de couteau. La vieille dame vivait seule dans une maison située à l’extérieur de la ville.  A Montvendre, les victimes – un couple de retraités – de 75 ans, étaient bien connus dans ce village de 1200 habitants. L’homme avait même été adjoint au maire il y a une trentaine d’années. "Avec son épouse, il avait participé il y a peu au repas des anciens" nous a confié le maire, horrifié par ce tragique fait divers.

Christian Estrosi, il a bonne mine...

Après la tuerie de Charlie Hebdo, il ne tarda pas à accuser la capitale et l’État. "Si Paris avait disposé du même réseau de caméras que nous à Nice, jamais les frères Kouachi n’auraient passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés" lançait à l’époque Christian Estrosi. Ni la pudeur ni la décence ne semblaient trop le retenir, au moment où le pays entier se drapait dans le deuil. À l’entendre, en France, seule la préfecture des Alpes-Maritimes se donnait vraiment les moyens de protéger ses habitants. Hors la Baie des Anges, placée sous sa haute et ferme compétence, point de salut sécuritaire !
Le 14 juillet, c’est pourtant le sol niçois qu’ensanglantait un autre carnage. Aussitôt, là encore, l’ex-ministre de Sarkozy pointait les failles du gouvernement socialiste. Sauf que les images de vidéosurveillance, que vient de révéler Mediapart, accablent plutôt la municipalité. Elles montrent que Mohamed Lahouaiej Bouhlel, pour préparer sa macabre équipée, a eu tout loisir de repérer la Promenade des Anglais. À onze reprises, les jours précédant l’attentat, on le voit tranquillement y déambuler au volant de son 19 tonnes ! Et pas une seule fois la police municipale ne l’appréhendera, bien qu’il roulait parfois sur le trottoir, alors qu’un arrêté du maire interdisait cette avenue aux poids lourds.
Le "laxisme" que M. Estrosi prête si volontiers à la gauche peut donc aussi gagner les fonctionnaires de "sa" ville. Lui qui suscita une minable polémique sur le sujet devrait vite en rabattre un peu. D’autant qu’il apparaît maintenant dans un ahurissant “selfie” pris sur le Prom’, le 15 août 2015, par le futur terroriste. Les réseaux sociaux se régalent. Christian et Mohamed ensemble, hilares, l’été d’avant le grand massacre…

Mediapart révèle un selfie du terroriste de Nice posant avec Christian Estrosi.

Le cliché est glaçant. Cinq mois après l'attentat perpétré par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel sur la promenade des Anglais de Nice le soir du 14 juillet, Mediapart a publié un "selfie" qui aurait été pris en août 2015 par le futur terroriste, qui apparaît à l'image à côté de l'ancien maire de Nice et premier personnage de la ville, Christian Estrosi.
Le cliché, flou et sombre, a été dévoilé dans le cadre de la mise en ligne d'une enquête sur les "repérages" effectués avant la course meurtrière du camion, au cours desquels Lahouaiej Bouhlel a pu conduire à trois reprises son 19 tonnes sur le trottoir de la célèbre promenade de la Baie des Anges, afin de "calculer ses trajectoires".
Les investigations menées par le site d'information pointent du doigt "la politique sécuritaire de Christian Estrosi". Selon la même source, le terroriste a ainsi pu s'immortaliser le soir du 15 août 2015 en compagnie du premier personnage public de Nice.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Lundi 26 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Lundi 26 Décembre 2016
Météo : assez ensoleillé

Matin : 2°C    
Après-midi :
9°C
Un hiver qui continue dans la douceur. Si ça pouvait durer...

Retour en arrière sur la préparation du réveillon.

Le matin je m'étais attelée au gratin dauphinois et une pensée m'a traversée l'esprit :"pourvu que je ne tombe pas en panne de gaz aujourd'hui..." Mon gratin terminé, ouf ! je suis sauvée me dis-je ! Je prends mon repas en vitesse, car je dois m'occuper de la dinde l'après-midi. Il s'agit "d'arranger" la farce que j'ai achetée toute faite, à mon grand dam... Au supermarché 3 sortes de farces différentes, mais déjà toutes prêtes à fourrer la dinde... et toutes les 3 à l'Armagnac, alors que je voulais de la chair à saucisse nature et la parfumer au Cognac et incorporer les marrons que j'avais achetés et tutti quanti... (mie de pain trempée dans du lait, un œuf et du persil). Pas le temps de courir faire les autres supermarchés, j'en choisis donc une à l'Armagnac... et décide de l'arranger. Le fort goût de l'Armagnac me déplait, j'ajoute donc des marrons écrasés, la mie de pain trempée dans le lait, l'œuf, le persil et 3 échalotes que je fais revenir dans un peu de beurre, j'y ajoute la farce. Alors que je range mon "bordel" culinaire qui a envahi ma cuisine, je m'aperçois que la farce a cessé de "crépiter"... Je regarde le feu : PLUS DE FEU sous ma poêle ! Et la voilà la panne de gaz, qui faisait ma hantise le matin ! Ma parole je suis voyante !

Virginie arrivée 1 heure avant, m'encourage à aller acheter ma bouteille de gaz. Je suis fatiguée, j'ai le feu aux joues, je sens que j'ai ma tension qui me joue des tours... Je la prends : 16 ! Je me rafraichis un peu et on y va... il me faut du gaz pour continuer la cuisine. J'ai bien un feu électrique sur ma plaque de cuisson qui me dépanne, mais si je n'y vais pas maintenant, ça va reporter à lundi et je serai seule pour y aller... Au retour, elle veut s'arrêter à Lidl pour compléter quelques achats : chocolats (grrrr) et des bricoles. Elle me dit de l'attendre dans la voiture. Arrivées à la maison, elle empoigne le sac de courses et la bouteille de gaz. Je proteste : "donne-moi au moins le sac !" Elle refuse et me dit que j'ai une tête de déterrée ! Je ne vais même pas regarder ma tête dans un miroir. Je branche mon gaz et continue la cuisson de la farce. Je farcis la dinde et la mets au four.

Une cuisson particulière,

que j'ai vue à plusieurs reprises sur le net, avec la promesse d'une tendreté exceptionnelle...
Ne pas préchauffer le four et mettre la dinde à 120°C, pendant une heure. Puis monter à 165 °C pendant une heure et enfin à 210 °C pendant 30 minutes. Je m'exécute en surveillant bien le chrono, pendant que je prends quelque repos sur le canapé. Ne me levant que de temps en temps pour arroser la bête. Je sens que je vais déjà mieux et l'odeur de cuisson de la dinde commence à se répandre dans la maisonnée. Heureusement Virginie m'aide à terminer le festin. Dans la soirée, les agapes bien entamées, Alex me demandera si je suis fatiguée... une question qui, venant d'elle m'intrigue, car elle est plutôt du style à me bousculer, pour que je ne m'écoute pas. "Un peu...". Après le départ des convives, je regagne mon lit avec envie et bonheur : pour une fois que je l'apprécie, celui-là !
Le matin, le coup de fatigue est passé, je suis fraîche et épanouie !

Quant à la dinde, vraiment d'une tendreté incroyable et pas sèche !

Je crois que Magik en a terminé de balader son écuelle d'eau. Le matin, il m'a vue buter dedans et la renverser sur le sol...  A son air dépité j'ai vu qu'il avait compris. Il m'a regardé éponger le sol alors que je vociférais... Depuis la gamelle n'a plus voyagé !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 25 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Dimanche 25 Décembre 2016
Météo : en partie ensoleillé

Matin : 2°C
Après-midi : 8°C
Nous nous contenterons de la partie ensoleillée… maintenant nous sommes en Décembre, il ne faut pas être trop exigeant !

Nous avons passé une belle soirée de réveillon ! La table bien garnie, la bonne humeur de rigueur et les rires qui fusaient, ont fait de cette soirée un moment de bonheur partagé !

Il reste de quoi remettre ça à midi !

Magik était à la fête avec Alex et Méghane ! Il les reconnait bien, au point qu'il m'a délaissée pour dispenser ses câlins "aux invitées". Moment d'affolement au moment où ce petit monde prenait congé. Je ne retrouvais plus le félinou... J'ai eu peur qu'il soit parti dans les escaliers. J'avais beau l'appeler, il ne venait pas. Je l'ai finalement trouvé, caché dans le placard qu'il fréquente assidûment les vendredis matins, pour se planquer de l'aspirateur de l'aide-ménagère... J'ai alors réalisé qu'il était parti lorsque Alex et Méghane avaient mis leur manteau ! Un trouillard !

Je vous souhaite un joyeux Noël !

 

Partager cet article

Repost 0

Samedi 24 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Samedi 24 Décembre 2016
Météo : assez ensoleillé

Matin :
1°C    
Après-midi :
7°C
Oups ! Ce sera Noël ni aux balcons, ni aux tisons ! En tout cas moi, ce sera aux fourneaux, je n'aurai pas froid !

Ce matin je vais préparer le gratin dauphinois, il n'en sera que meilleur après un "temps de repos" et remis au four en dernière minute. Je vais devoir partir faire des courses à toute allure : Alex devait m'amener 2 cuisses de dinde, elle est arrivée avec une dinde entière.... Donc changement de menu : ce sera la dinde farcie aux marrons. Il me manque la farce, des marrons, pour mettre autour du volatile et du Cognac... J'ai aussi égaré ma ficelle alimentaire... Sans elle, ma dinde va se faire la malle !

Je n'ai plus la force de faire un sapin de Noël, ni déco... Mais celle-ci sera présente sur la table.

Je ne m'attarde pas, je vais petit déjeuner et me préparer pour attendre l'ouverture du supermarché.

Je vous souhaite de passer de très belles fêtes de Noël !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 23 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Vendredi 23 Décembre 2016
Météo : assez ensoleillé

Matin : 3°C    
Après-midi :
9°C
Dans la continuité des jours précédents. Ça me va, le soleil est un peu présent.

Hier, je me suis un peu avancée dans mes préparatifs de Noël.
J'ai préparé ceci et mis au congélateur : Des palmiers au tartare.

Et des palmiers au Saint-Moret et saumon fumé.

Facile et amusant à faire !
Pendant ce temps Magik siestait :

Vous avez vu où il a mis sa queue ?

Ce matin j'ai mon aide ménagère pour 1 heure. Juste le temps de me faire les sanitaires et le sol. Ce n'est pas Otalia qui vient mais sa remplaçante : Coralie. Il va falloir que je l'ai à l'œil : elle va trop vite à mon goût et bâcle le travail. La première fois où elle est venue, sur 1h30 de travail, elle a fini 20 minutes avant et ne savait plus quoi faire et... regardait la télé ! Je lui ai fait faire la poussière de toutes les "coquilles" du meuble ci-dessus (derrière Magik) et le bord des tiroirs. Si ce matin elle finit trop tôt, ce sera les vitres du salon.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 22 Décembre 2016

Publié le par Marishka

Jeudi 22 Décembre 2016
Météo : bien ensoleillé
Matin : 1°C    
Après-midi :
9°C
Bienvenu le soleil ! Hier la journée a été tristounette : le soleil nous a fait faux bond…

La solution à mon rébus/carte de Noël d'hier, envoyée à mes petits-fils Camille et Samuel de Nantes.

Mat, mie, tchou-tchou, vous, sous, haie, te, un, Joyeux, no, aile :

Mamie Tchou-Tchou vous souhaite un joyeux Noël !

C'est ainsi que me nomment mes "petits nantais" : Mamie Tchou-Tchou !

Alors que Camille avait environ 2 ans, j'étais allée passer quelques jours chez le fiston. Lors de mon départ de Nantes, Jérôme m'avait accompagnée à la gare avec Camille et en attendant le départ du train, ils m'avaient "installée" dans mon wagon. Le moment était venu pour eux de descendre du train, mais ce n'était pas du goût de Camille qui s'est mis à pleurer en criant : "Mamie ! tchou-tchou ! Mamie ! tchou-tchou !" (C'est comme ça qu'il appelait les trains). Nous ne saurons pas exactement ce qu'il voulait : Partir avec Mamie, ou ne pas laisser partir dans ce train, jusqu'alors inconnu pour lui... Toujours est-il qu'il m'a appelée comme ça depuis ce temps là, pour me différencier avec son autre Mamie : je suis ainsi devenue pour eux : Mamie Tchou-Tchou ! C'est resté encore aujourd'hui !

Dans les préparatifs, ce matin. Je vais m'avancer pour notre petit réveillon et je vais confectionner les palmiers au saumon. Je les mettrai au congel en attendant de les déguster.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>