Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jeudi 31 Août 2017

Publié le par Marishka

                  Et ce petit vent à 10 Km/h : un régal !

Jeudi 31 Août 2017
                    Météo : violents orages

Matin : 19°C    
Après-midi :
18°C

Enfin pas mécontente que ce mois d’Août se termine avec un petit 19°C ! Et en plus avec des orages : rien de tel pour un bon rafraîchissement optimal ! Vraiment trop souffert de la chaleur estivale !

A peine avais-je fini d'écrire cette première phrase, que la pluie s'est mise à tomber, bien drue. J'ai filé à la chambre fermer la fenêtre. Lorsque je suis revenue au salon, Zizique, la truffe en alerte, était sur le balcon pour profiter de cette manne providentielle !

Aujourd'hui journée bien remplie.
Je dois me mettre au fourneaux pour préparer du poulet basquaise à
grand renfort de poivrons verts et rouges, mais aussi à 10 heures, accompagner Virginie chez le toubib qui avait pris la décision de l'envoyer aux urgences. Elle a eu les résultats des analyses sanguines d'hier : Encore du mieux ! Plus que 3 lignes contenant des astérisques ! Mais on voudrait quand même savoir ce qu'elle a eu. Infection c'est certain, mais de quoi ? d'où ? On aimerait bien savoir sans être prises pour des bourriques !

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 30 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Mercredi 30 Août 2017
                    Météo : averses éparses

Matin : 19°C    
Après-midi :
32°C
Bon, espérons que ce soit terminé ces chiffres en trentaines ! Marre et surtout épuisée !


Heureusement aujourd'hui un peu de vent est "programmé" 15Km/h

Le président des États-Unis a-t-il confondu sa visite au Texas avec un rassemblement politique ?

Melania et Donald Trump se sont rendus, mardi 29 août, dans l'État américain frappé par les inondations causées par la tempête Harvey. L'occasion pour le président de se poser en rassembleur et de remercier les services d'urgence pour leur travail face à la montée des eaux qui a selon lui "pris une dimension épique"... mais aussi de commettre quelques gaffes. Drapeau du Texas en main, casquette "USA" vissée sur la tête, Donald Trump a harangué ses partisans comme s'il allait débuter un meeting politique. "Quelle foule!", "Vous êtres si nombreux!", a-t-il notamment lancé lors d'un bref arrêt devant une caserne de pompiers

"L'aide est en route, Texas! Ne vous inquiétez pas, Melania porte ses talons aiguilles spécial tempête", tweete le comédien-producteur Brad Wollack, tandis que J.D. Altman relève que "quelqu'un devrait dire à Melania que ses talons devront être un peu plus hauts pour cette inondation".
La comédienne Jessica Kirson la félicitait: "Excellente idée @FLOTUS. Vous pouvez ramasser les débris avec vos talons". Une autre internaute lançait que "ce n'est pas la semaine de la mode de Milan, Melania". Outre ses chaussures, la First Lady était également critiquée pour deux autres accessoires vestimentaires : son blouson et ses lunettes, qui lui donnaient un look d'aviateur.

Elle s'est crue dans Top Gun"@think2018, un twittos

Son mari, sans cravate, s'était lui aussi préparé pour la pluie, revêtant un coupe-vent siglé de la présidence, et de solides chaussures montantes et vraisemblablement imperméables.  "Elle s'est crue qu'elle est à Top Gun", la prestigieuse école de pilotage américaine, tweete @think2018. De son côté, @TheTommyJ411 se demande si "elle va piloter l'avion jusqu'au Texas".
Plusieurs internautes la comparait à la reine de France Marie-Antoinette --allant jusqu'à la rebaptiser "Melania Antoinette"-- qui avait rétorqué "Qu'ils mangent de la brioche" après avoir été informée que le peuple n'avait plus de pain à manger.  "Qu'ils portent des talons-aiguilles", revenait à plusieurs reprises sur Twitter, parlant pour Melania au sujet des victimes dont les biens sont engloutis sous des dizaines de centimètres d'eau.

Consciente de son impair, la First Lady est finalement apparue quelques heures plus tard, chaussée de basket et d'une casquette sur laquelle on pouvait lire "Flotus".

Melania porte ses talons aiguilles "spécial tempête" !

C'est comme ça qu'elle aurait dû visiter :

Hier, j'ai quand même eu le courage d'attaquer le revêtement du tabouret que j'avais acheté. Revêtement qui ne me plaisait pas car pas du tout assorti à ma salle de bain.

De ça :

J'en ai fait ça :

Plus dans les tons de ma salle de bain. Il a fallu que j'achète une agrafeuse et puis la volonté de m'y mettre, en plein cagnard....

J'attends Virginie pour petit déjeuner. Elle est passée faire sa prise de sang.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 29 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Mardi 29 Août 2017
                    Météo : beau temps

Matin : 18°C
Après-midi : 35°C
No comment ! Grrrrr !
Fatiguée par la chaleur, j'ai dormi ce matin jusqu'à 6h30 !

ÉTATS-UNIS - INSOLITE : Pendant l'ouragan Harvey, ce chien n'oublie pas... ses croquettes.

En pleine tempête Harvey, ce week-end, un chien a quitté son domicile texan, emportant avec lui... un sac de croquettes.
Alors que l'ouragan Harvey, transformé en tempête tropicale, a déferlé sur le Texas depuis vendredi, cette photo publiée sur Facebook a fait le tour du web.
En dépit des conditions climatiques difficiles, on y voit un berger allemand circuler dans une rue de Sinton (sud du Texas) avec... un sac de croquettes entre les mâchoires ! Une image partagée plus de 35 000 fois sur Facebook.
De quoi donner un bref sourire aux habitants de la région, durement touchés par Harvey et ses rafales de vent dévastatrices.
L'animal, prénommé Otis, avait échappé à la surveillance du grand-père de son maître dans la nuit de vendredi à dimanche, emportant avec lui de quoi se sustenter, avant d'être repéré dans la matinée, quelques instants après cette photo puis de revenir à son domicile.

Pas fou le toutou ! MDR

ANNECY/NEUVILLE-SUR-AIN : Au volant sur l’A40, il croise sa Porsche qui vient d’être volée.

Jeudi matin, le propriétaire d’une Porsche Macan, une voiture de type SUV, s’est aperçu qu’il venait d’être cambriolé dans sa propriété d’Annecy (Annecy-le-Vieux).
Les voleurs avaient commis un home-jacking, un cambriolage durant lequel ils s’étaient emparés des clés du véhicule.
Et alors qu’il se rendait au travail dans une autre voiture, il a croisé sa Porsche sur l’A 40 !
Alertés, les gendarmes repéraient la voiture au péage de Viry. Elle se dirigeait en direction de Pont-d’Ain. Les gendarmes de l’Ain ont réussi à interpeller en douceur les trois occupants de la voiture volée, sur l’aire de repos de Neuville-sur-Ain. Ils ont été remis à leurs collègues haut-savoyards.

SUD-ISÈRE Grenoble : la joueuse de rugby plaque le voleur.

Un homme qui venait de tenter de voler un téléphone portable dans le centre-ville de Grenoble et qui avait ensuite agressé un patron de bar au couteau a été interpellé dans la nuit de dimanche à lundi par la police.
Vers 23 heures, il s’est emparé du téléphone portable laissé sur une table par la cliente d’un bar de la place Notre-Dame.
Mais la jeune femme, qui pratique le rugby, n’a pas laissé le voleur s’enfuir : elle l’a plaqué au sol, l’homme faisant alors tomber l’objet avant de parvenir à s’enfuir.
Quelques minutes plus tard, le voleur, qui était semble-t-il déjà très imbibé, a tenté de se faire servir dans un établissement de la place Claveyson. Le patron du bar a refusé catégoriquement de contribuer à l’imprégnation alcoolique du nouveau venu et lui a demandé de sortir.
Le patron du bar a répliqué à la bombe lacrymogène
Pour toute réponse, le soûlard a sorti deux couteaux de son blouson et a tenté d’en atteindre le commerçant, qui a répliqué à coups de gaz lacrymogène ! L’homme a alors battu en retraite en titubant, avant d’être interpellé vers 23 h 30 par la police sur la place Notre-Dame.
Âgé de 29 ans, il a été placé en garde à vue et entendu par la Sûreté départementale.

Ben voilà ce qu'il faut que je fasse ! Par exemple contre les voleurs de paillasson !

NORD-ISÈRE / PONT-DE-BEAUVOISIN : Disparition de Maëlys : une enquête ouverte pour enlèvement.

Du côté de Pont-de-Beauvoisin, l'inquiétude est grandissante après la disparition de la petite Maëlys, 9 ans. La fillette s'est littéralement volatilisée dans la nuit de samedi à dimanche dans le cadre d'un mariage.
Ce matin, la salle des fêtes se vide peu à peu. Les derniers invités ont procédé aux derniers rangements. En centre-ville, les recherches se poursuivent. Les gendarmes interrogent les commerçants, un portrait de la fillette en main.
Depuis hier, l'avis de disparition de la petite Maëlys a été diffusé à toutes les unités de gendarmerie des départements l'Isère et de la Savoie, mais également de la région Auvergne Rhône-Alpes.
C'est vers 3h du matin que les parents ont constaté que leur fille n'était plus présente dans la salle polyvalente ainsi qu'à l'extérieur. Rapidement alertés par la disparition, les gendarmes ont multiplié les recherches tout au long de la journée de dimanche. Elles ont mobilisé jusqu'à 100 gendarmes, avec le concours de six maitres chiens, des gendarmes aquatiques ainsi qu'un hélicoptère.
Selon les informations du Dauphiné Libéré, les chiens n'ont marqué aucune direction de fuite au delà de l'enceinte de la salle polyvalente.
"À ce stade, aucune piste, accidentelle ou criminelle, n'est écartée", précise Dietlind Baudoin, procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, dans un communiqué de presse diffusé vers 12h30. La magistrate précise également que les investigations se déroulent désormais dans le cadre d'une enquête ouverte pour enlèvement.
Depuis ce matin, la SR de Grenoble a pris la direction de l'enquête, avec la BR de La Tour du Pin. Un travail d'ampleur attend désormais les enquêteurs : près d'une centaine d'auditions de proches et d'invités doivent être réalisées ce lundi.
Les gendarmes mènent également des investigations dans le hameau de la commune où réside les parents de Maëlys, à Mignovillard dans le Jura.

Bizarre : les chiens n'ont pas flairé la piste au delà de la salle des fêtes... Piste familiale ????? J'y crois de plus en plus !

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Lundi 28 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Lundi 28 Août 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 19°C    
Après-midi :
33°C
Pfffft ! Toujours à crever de chaleur ! Mais quand cela va t-il finir ? Mais quand l'été va enfin nous tourner le dos ?
Tellement chaud : levée depuis 4 heures ce matin !

ISÈRE-NORD / PONT-DE-BEAUVOISIN : Appel à témoin : une fillette de 9 ans activement recherchée.

Un important dispositif de recherche a été déployé à Pont-de-Beauvoisin tout au long de la journée ce dimanche, avec en appui un hélicoptère.
La petite Maelys, 9 ans, a disparu alors qu’elle assistait à un mariage à la salle des fêtes où elle a été vue pour la dernière fois vers 3 heures du matin, dimanche.
Maelys mesure 1m30, pèse 28  kg, a la peau mate, les yeux marrons, et les cheveux châtains. Elle était vêtue au moment de sa disparition d'une robe sans manche blanche et de nu-pieds blancs.
Un appel à témoin a été lancé à la demande du procureur de la République de Bourgoin-Jallieu. Si vous la voyez ou si vous avez des informations, contactez la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin au 04 76 37 00 17.

HAUTE-PROVENCE : À Jausiers, ses amis et les pompiers le sauvent d’un infarctus.

On peut dire qu’il a vu la mort de près. Le président de l’amicale des chasseurs de Jausiers a fait une crise cardiaque, hier matin vers 9 h 20, en pleine assemblée générale, dans des locaux de la mairie.
"On m’a raconté qu’il s’était effondré sur son siège", relate le maire, Lucien Gilly, qui n’était pas présent au moment des faits. Grâce au défibrillateur, installé à proximité il y a environ deux ans par ses services, plusieurs membres de l’assistance ont pu lui porter secours.

Attendre l’arrivée des secours
"Des proches de la victime ont utilisé cet appareil et nous les avons guidés à distance, ce qui a permis de stabiliser son état, d’éviter qu’il ne s’aggrave et d’attendre les secours", précise-t-on chez les sapeurs-pompiers. "Les trois à cinq premières minutes sont vraiment critiques dans ce type de cas." À leur arrivée, les secouristes ont pris le relais. Le président de l’amicale, âgé de 52 ans, a ensuite été évacué par un hélicoptère, médicalisé par le Samu 05, vers le centre hospitalier de Gap. Il était, hier soir, dans un état stable, selon les sapeurs-pompiers.  "Installer ces appareils, c’est une recommandation nationale et nous en avons mis en place au moins trois sur la commune, dont un au plan d’eau. Cette histoire montre combien c’est important d’avoir de tels outils", conclut le maire Lucien Gilly.

L'installation de tels appareils est plus qu'indispensable, mais encore faudrait-il assurer une formation. Ce ne serait pas superflu.

Un navire chinois intercepté transportait plus de 6 000 requins.

Plus de 6 623 requins transportés dans les cales du "Fu Yuan Yu Leng 999". C'est ce qu'a découvert la réserve de l'organisation du Parc national, a-t-on appris hier à l'occasion du troisième jour de procès des vingt marins chinois du navire. Le verdict a suivi peu après : ils ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 4 ans de prison par la justice équatorienne.
Le commandant du navire a écopé de la peine maximale pour crimes contre la faune et la flore et trafic d'espèces. Ses trois adjoints ont été condamnés à des peines de trois ans de prison et les 16 autres marins à un an de prison. L’armateur du bateau a également été condamné à une amende de 5,9 millions de dollars.
Le Fu Yuan Yu Leng 999, arraisonné le 13 août, contenait dans ses cales 300 tonnes de poisson, dont plus de 6.600 requins, notamment des requins marteau, en voie d’extinction, et Silky.

Le plus important cas de pêche illégale dans les eaux de l'archipel.
Les habitants des Galapagos ont manifesté ces jours derniers contre la présence de 300 navires de pêche chinois dans les eaux internationales se trouvant face à l’archipel.
Le tonnage et la taille du Fu Yuan Yu Leng 999 font qu’il s’agit du cas le plus important de pêche illégale dans les eaux de l’archipel, où 17 embarcations sous pavillon équatorien ont été arraisonnées ces trois dernières années pour le même délit.

Ha ! ces chinois.....

Ouragan Harvey : des dégâts déjà considérables.

Le pire reste à venir avec la montée des eaux !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 27 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Dimanche 27 Août 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 18°C    
Après-midi :
34°C
Ho, là là là !!! Au secours, je n’en peux plus de cette chaleur ! Notre département n'est pas classé en vigilance canicule, mais étant limitrophe des autres qui le sont, on en ressent les mêmes effets !
Ben, oui c'est comme le nuage de Tchernobyl, ça ne s'arrête pas à la frontière !

Inquiétudes hier... Alex est partie avec Elisa en vacances à Minorque.
(Minorque est l'une des quatre îles Baléares habitées, cet archipel étant situé en mer Méditerranée. Elle se place au nord-est de Majorque et est voisine de l'îlot de l'Aire. Son nom provient du fait qu'elle est plus petite que l'île de Majorque.)
Son vol était très tôt, mais au moment du départ il était annulé... en raison d'une panne. Il lui a fallu attendre toute la journée, que la panne soit réparée. Moi, j'aurais voulu qu'on lui change l'appareil... Elles sont arrivées épuisées vers 22h30, après une heure de bus pour arriver à l'hôtel.
Bon, maintenant elles vont profiter à fond !

Lever de soleil, ce matin, depuis la chambre :

Ouragan Harvey : attention aux alligators !

C’est une conséquence redoutée du passage de l’ouragan Harvey sur le sud des Etats-Unis : profitant des pluies diluviennes qui vont s’abattre sur la région tout au long des prochains jours, et des inondations que ces dernières vont provoquer, des alligators, à la recherche d’abri, pourraient venir s’approcher d’un peu trop près des habitations.
Dans un message posté sur Facebook vendredi soir, la police du comté de Fort Bend, situé au sud de Houston (Texas), détaille : "Rappelez-vous que les inondations peuvent provoquer des déplacements d'alligators. Les alligators peuvent voyager à la recherche de terrains plus élevés ou d'un abri contre la pluie." Et de cibler, notamment, les porches des maisons ou... sous les voitures de leurs habitants.
Alors que l’ouragan Harvey frappe durement le Texas, les autorités du comté de Fort Bend, au sud de Houston, alertent sur un risque pour le moins glaçant : la présence d’alligators près des habitations.
Dans leur message à destination de la population, les autorités locales délivrent également quelques conseils de prudence : “Les alligators ne cherchent pas à vous manger. Ils cherchent juste à faire face aux inconvénients de la météo, comme nous tous. Laissez-les se déplacer, rester à trente pieds d’eux (10 mètres, ndlr) et n’essayez pas de déplacer ou d'effrayer un alligator qui semble perdu.” Des consignes qui peuvent se révéler utiles face à des mastodontes de quatre à cinq mètres et pesant quelque 500 kg...
A ces règles de prudence, le comté de Fort Bend a ajouté dans son post quelques photos montrant des sauriens chez des particuliers - et même dans une piscine - datant d’événements climatiques précédents. Des clichés qui se sont d’ores et déjà retrouvés sur les réseaux sociaux, mais qui, signalons-le, ne correspondent pas au passage d'Harvey.

Il faut les envoyer sur le green du golf du Sieur Trump ! Lui qui ne craint pas le réchauffement climatique !

L'employé d'une station essence s'accroche à la portière d'une fuyarde.

Une femme de 20 ans voulait partir sans payer d'une station essence d'Alençon, en Normandie. Le pompiste s'est accroché à son véhicule.
Les faits, comme l'explique le site actu.fr, remontent à jeudi dernier. Une femme gare sa voiture, une Twingo, devant une station essence à Alençon (Normandie) pour faire le plein.
La tête dissimulée derrière une capuche, elle attire rapidement les soupçons du pompiste. A peine le plein réalisé, la femme de 20 ans remonte dans sa voiture. L'employé la suit pour lui demander de payer. Faisant mine de ne pas entendre, elle démarre rapidement... avec l'homme accroché à sa portière.
Elle grille ensuite une priorité à droite et fait des embardés pour tenter de décrocher le pompiste. 500 mètres après la station, l'homme parvient à arracher les clés. La femme s'enfuit alors à pied, tandis que les pompiers et la police sont prévenus par l'employé de la station essence.

Placée en garde-à-vue
Quelques heures plus tard, la femme se présente d'elle-même à l'hôtel de police avec son avocat. Elle est placée en garde-à-vue. Elle explique avoir été prise d'une crise de panique. Son permis avait été suspendu deux mois avant en raison d'un excès de vitesse.
Le pompiste, blessé au dos et aux genoux, s'en est sorti avec deux jours d'ITT.

LOIRE : Une enfant morte étranglée, sa mère hospitalisée d’office.

Une fillette de 11 ans a été retrouvée morte samedi matin au domicile familial à Feurs dans la Loire et sa mère, soupçonnée dans le cadre de l’enquête, a été hospitalisée d’office en raison de son état psychologique.
Une fillette âgée de 11 ans a été retrouvée morte samedi matin au domicile familial à Feurs dans la Loire selon nos confrères du Progrès.
Sa mère, soupçonnée dans le cadre de l’enquête, a été hospitalisée d’office en raison de son état psychologique.
Son état a été jugé incompatible avec une garde à vue par un médecin psychiatre, sollicité par le parquet. Âgée d’une cinquantaine d’années, elle a été interpellée en l’absence du père de famille, qui purge actuellement une peine de prison.
Les faits ont été découverts samedi vers 11h quand l’aînée de la famille a alerté les secours, qui ont trouvé la fillette en arrêt cardio-respiratoire et ont vainement tenté de la ranimer.
D’après les premiers éléments de l’enquête, la fillette aurait succombé à un étranglement.
L’affaire a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Montbrison dans la Loire.

Incroyable ! On attend toujours des drames pour prendre des mesures !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Samedi 26 Août 2017

Publié le par Marishka

                                                                        15Km/h  

 

Samedi 26 Août 2017
Météo : bien ensoleillé
Matin : 20°C    
Après-midi :
33°C
Encore une chaude journée… mais cette nuit vers 3 heures, nous avons eu droit à une ondée qui nous a rafraîchi(e)s ! Nous avons eu droit aussi à  une coupure de courant... si bien que lorsqu'il était 6h30, mon réveil indiquait 3h30... Je ne comprenais pas pourquoi j'avais tant mal au dos et pourquoi mon sommeil avait fui !


ETATS-UNIS : Les crottes de chien, la nouvelle arme contre les suprémacistes blancs ?

Afin de mettre à mal un rassemblement de suprémacistes blancs organisé ce samedi à San Francisco, un artiste de la ville a demandé aux habitants d'emmener leurs chiens se soulager dans le parc où aura lieu le meeting.
Un moyen de lutte nauséabond contre une pensée qui ne l'est pas moins. Alors que les suprémacistes blancs sortent de l'ombre sans complexe aux Etats-Unis, à San Francisco, l’artiste américain Tuffy Tuffington a eu une idée de génie pour lutter contre eux, rapporte Le Washington Post.
Il a demandé aux habitants de la ville d'emmener nombreux leurs chiens faire leurs besoins à Crissy Field, un parc situé non loin du Golden Gate et dans lequel Patriot Prayer, un parti de droite Pro-Trump, organise un rassemblement baptisé "Rallye de la Liberté" ce samedi.
Bien que que Patriot Prayer ne soit pas classé parmi les groupes de haine, la tenue de ce rassemblement interroge, alors que la marque des violences racistes de Charlottesville est encore fraîche.
"Cela nous permet d'éviter un face-à-face"
L'artiste a eu cette idée de lutte en promenant ses propres chiens : "J'ai eu l'image de personnes de l'alt-right, piétinant des excréments. Je vois cela comme un petit acte de désobéissance civile, qui nous permet d'éviter un face-à-face avec les membres de l'alt-right".
Afin de rassembler les foules, l'homme a créé un événement Facebook, qui a déjà attiré l'attention de plus de 500 000 personnes. Malheureusement, vendredi soir, Tuffy Tuffington a découvert que des grilles étaient en cours d'installation le long du parc : "Nos plans ont été déjoués", a-t-il écrit sur Facebook, déconseillant à ses acolytes de se rendre sur les lieux.

LOIRE-ATLANTIQUE : En plein AVC, le Samu lui raccroche au nez.

Le médecin régulateur du SAMU avait considéré que la femme qui l’appelait était ivre et lui avait raccroché au nez, alors qu’elle était victime d’un AVC : sept ans après les faits, le tribunal administratif de Nantes a condamné le CHU de la ville et son assureur à verser solidairement à cette femme plus de 350 000 euros.
Depuis 2010, Valérie X., cette habitante de Guérande (Loire-Atlantique), est lourdement handicapée. La quadragénaire doit suivre un traitement médicamenteux à vie, et se rend chez son kiné une fois par semaine. Elle a repris des fonctions de secrétaire à temps partiel, à 20 %, dans le centre hospitalier où elle exerçait. Elle devra bénéficier à vie de l’assistance d’une aide ménagère à raison de deux heures par jour. Cela aurait-il pu être évité ?

Elle sait qu'elle fait un AVC
Un soir d'octobre, cette ancienne infirmière fait un accident vasculaire cérébral (AVC). Alors qu'elle est consciente de ce qui lui arrive, elle n'est pas été prise au sérieux par le Samu, qui lui raccroche au nez.
Le praticien - convaincu que ses problèmes d'élocution et ses fourmillements à la main étaient dus à un état d'ivresse et/ou une dépression — l'invite à "se coucher", en lui certifiant même que "ça ira mieux demain"..., rapporte Le Parisien ce vendredi.
Après avoir rampé chez ses voisins, elle aura été admise aux urgences, mais plus de deux heures après l’apparition des symptômes...

La condamnation
Des rapports d’experts avaient souligné que « l’intervention de l’assistant de régulation médicale et du médecin régulateur » avait été « totalement inadaptée », ce qui avait « retardé la prise en charge » de la victime. Ils notent par ailleurs que leurs propos avaient été "totalement dépourvus d’humanité".
Le jugement souligne qu’en raison du retard de la prise en charge, "Mme X a perdu une chance d’éviter les conséquences de son accident", "justement évaluée à 30 %".
Le CHU de Nantes (Loire-Atlantique) et son assureur viennent d'être condamnés à lui verser un peu plus de 350 000 euros de dédommagements.


FAITS-DIVERS Vendée : il tue les chatons de son ex-compagne.

Un homme a été condamné à seize mois d'emprisonnement, dont quatre ferme, pour être entré par effraction chez son ex-compagne et commis des actes de cruauté envers ses animaux.
L'affaire, rapportée par Ouest-France, n'est malheureusement qu'une des nombreuses faisant état d'actes de cruauté envers les animaux. Le 26 juillet dernier, tôt dans la matinée, un jeune homme de 25 ans,  domicilié à Noirmoutier-en-L'Île (Vendée), a pénétré par effraction chez son ex-compagne. Après avoir défoncé la porte d'un coup de pied, celui-ci brise de la vaisselle et abîme des meubles. Il disait vouloir "récupérer son chien".
En colère et sous l'emprise de l'alcool, l'homme, un marin-pêcheur, tue les trois chatons présents dans l'appartement en rompant le cou des deux premiers. Le troisième sera démembré...
Condamné à seize mois d'emprisonnement dont quatre ferme, le prévenu s'est vu signifier une interdiction de détenir un animal pendant cinq ans.

SUD-ISERE/ SAVOIE : Le CHU de Grenoble a réalisé la réimplantation des deux bras d’une accidentée.

"Une jeune femme dont les deux bras ont été sectionnés par un train en gare de Chambéry a été opérée au Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes (CHUGA) deux heures après l’accident. L’équipe médicale du service de chirurgie de la main a réalisé la première réimplantation réussie simultanée des bras en France", a annoncé ce matin le CHUGA dans un communiqué adressé aux medias.
Le 14 août à 15 heures 30, une jeune femme de 30 ans a été victime d’un accident sur le quai de la gare de Chambéry entrainant une amputation de ses deux bras. Prise en charge très rapidement par les secours, la patiente a été transférée par le SMUR vers le CHUGA. Les deux membres supérieurs amputés ont été transportés dans un conditionnement parfait. Grâce à la synchronisation du SAMU et du service chirurgie de la main du CHUGA, la patiente a pu être admise au bloc opératoire dès 17 heures, moins de deux heures après l’accident, poursuit le communiqué.
L'intervention chirurgicale, très rare et très délicate, s’est déroulée en double équipe. Elle a débuté à 17 h 20 et s’est terminée avec succès à 21 h 30, soit environ 4 heures d’intervention. La rapidité d’intervention des secours et la dextérité de l’équipe médicale ont permis de réimplanter les deux membres sectionnés, et de donner à la patiente le maximum de chance de récupération, un délai trop important entre le traumatisme et la réimplantation pouvant entrainer des lésions irréversibles. Toutefois la récupération fonctionnelle de ses deux bras sera longue et prendra plusieurs mois, après une rééducation spécialisée.
Une prouesse chirurgicale rendue possible grâce à la parfaite coordination entre le SAMU qui a organisé le transfert au CHUGA et l’équipe médicale du service de chirurgie de la main qui a réalisé l’intervention dans un délai très rapide, conclut le communiqué.

Je suis d'autant plus admirative, que je me suis faite opérer les 2 mains, dans ce service, il y a quelques années. (Canal carpien)

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 25 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Vendredi 25 Août 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 17°C
Après-midi : 33°C
Aïe, aïe, aïe ! Le retour de l’étuve !

Prise par le temps et la course de l'horloge, je prends ma journée et surtout du REPOS !

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 24 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Jeudi 24 Août 2017
Météo : variable, orageux

Matin : 18°C    
Après-midi :
30°C
Si on voit autant de pluie qu'hier… les escargots vont sécher !


La poste un service de proximité ? Pas sûr !

Avant-hier on sonne à mon interphone (bizarre, la porte était fermée...), c'est la factrice qui demande à monter pour me présenter une lettre. Je n'aime pas ça... Bref, elle me présente une lettre à mon nom et adresse et me demande 2,40 € de surtaxe, car me dit-elle cette lettre n'a pas été timbrée (???) Déjà le coût de la surtaxe me fait tiquer ! Pas d'adresse d'expéditeur au dos, j'essaye de décrypter l'écriture... ça ne me dit rien.

Je fouille dans mon porte-monnaie et m.... je devais aller à la banque retirer du liquide, j'ai de la mitraille, mais pas pour en faire 2,40 €. La poisse ! Je négocie ma lettre, je propose de me la représenter demain...de lui payer en timbres, je n'en manque pas, bref rien à faire : elle ramène la lettre avec elle et marque dessus qu'elle sera disponible au bureau de poste de Tullins le lendemain.
Hier, (donc le lendemain) après être allée à la banque, avec Virginie, nous allons à la poste retirer ma lettre. A mon grand étonnement, elle n'est pas au bureau de poste et on me dit qu'elle arrivera demain !
Bon, je lui fais remarquer qu'il y a bien écrit le 23 /08 et nous sommes le 23...
"Oui, mais maintenant il faut 2 jours pour qu'elle revienne au bureau de poste". Ben, oui ça l'arrange, ces explications à la noix !
Nous partons, quand il me vient une idée. Je lui demande de faire arriver cette lettre, puisqu'elle n'est pas à ce bureau, au bureau de Fures près de chez moi.
" On ne peux pas tous les retours arrivent ici."
Tout pour aider lui dis-je ! Bravo !

Le soir, j'ai envoyé un message à Jérôme pensant que c'était les enfants qui m'avaient écrit du Portugal. Oui, ils m'ont envoyé une carte postale, mais pas sous enveloppe ! Le mystère demeure ! Si j'ai le temps je retournerai au bureau de poste, sinon elle attendra.

Aux fourneaux aujourd'hui : Salade, haricots verts frais et cuisses de poulet grillées.

Metz : elle part en vacances un mois en laissant ses enfants de 8 et 12 ans seuls à la maison.

Arrêtée mardi à son retour de vacances, une mère de famille de 49 ans doit comparaître vendredi devant le tribunal correctionnel de Metz. France Bleu rapporte que ses deux enfants âgés de 8 et 12 ans, qu'elle avait laissés seuls durant un mois, se sont débrouillés un temps avec la carte bleue qu'elle leur avait confiée, avant de se faire aider par des voisins.
Elle semble avoir voulu mettre son quotidien derrière elle pendant toute la durée de ses vacances : elle est partie sans ses enfants. Une habitante de Metz âgée de 49 ans est convoquée devant le tribunal correctionnel de la ville vendredi pour avoir laissé ses deux enfants de 8 et 12 ans seuls à la maison pendant un mois. Selon France Bleu, qui rapporte l'information ce mercredi, la mère de famille a été arrêtée mardi à la sortie de l'avion qui la ramenait d'Algérie, puis placée en garde à vue.
Les enfants ont été contraints de se débrouiller seuls avec la carte bleue que leur avait laissée leur mère. Mais ils ont rapidement épuisé les fonds dont ils disposaient et ont été contraints de se reposer sur leurs voisins pour pouvoir manger. Parmi eux, "une personne de 80 ans", précise France Bleu. Ils sont heureusement en bonne santé.
Pris en charge par la bridgade des mineurs, les enfants ont été placés en foyer. Ce que leur mère n'a appris qu'au moment de son arrestation. Car pendant son mois de vacances, elle n'a même pas pris la peine de leur passer un coup de fil pour savoir si tout allait bien.

Finistère : une femme "flippante" inquiète les automobilistes au volant de sa voiture rouge.


Plusieurs habitants du Nord-Finistère s'inquiètent du comportement étrange d'une femme dans plusieurs communes du département. Au volant d'une voiture rouge de marque Dacia, cette personne aux cheveux blonds suivrait les automobilistes, hommes et femmes. Son comportement a été signalé à la gendarmerie.
C'est un post Facebook qui a relancé l'affaire. Car à en croire les témoignages, elle sévirait depuis 2014 au moins. Samedi 19 août, un homme prénommé Marc a souhaité alerter ses ami sur le "comportement étrange d'une femme au volant d'une Dacia rouge". "Outre le fait qu'elle mette en danger les automobilistes de par sa conduite inadmissible, elle s'amuse à suivre les gens (des femmes surtout). Elle ne parle pas, ne répond pas aux questions... ", indique-t-il alors, en publiant la photo de la voiture sur sa page.
Contacté par LCI ce mercredi soir, Marc affirme que la femme l'a suivi jusqu'à chez lui, alors qu'il était dans sa voiture avec son enfant. "Elle s'en était déjà pris à ma femme. Cette fois, c'était moi. Elle s'est garée devant chez nous. Je l'ai vue avec son portable entre les mains, j'ai eu l'impression qu'elle nous filmait mais ça, je ne l'ai pas écrit sur Facebook. Je suis parti chercher le tuyau d'arrosage pour l'asperger tandis que ma femme appelait les forces de l'ordre. A ce moment-là, elle a pris la fuite".
Trois jours plus tard, le post de Marc enregistrait 666 partages, et 84 commentaires, dont de nombreux témoignages de personnes qui affirment avoir été elles aussi victimes de cette mystérieuse femme. La presse quotidienne locale a alors relayé l'affaire, lui donnant une ampleur grandissante...
Et les victimes présumées de cette femme ne mâchent par leurs mots en parlant de la conductrice,  lui attribuant de nombreux sobriquets... Morgane écrit ainsi : "Femme flippante qui a suivi mon mari au boulot pour au final partir une fois qu'il s'était garé, et moi elle m'a coupé la route en me faisant des grimaces, elle est complètement folle"
Margot témoigne elle aussi : "J'ai eu affaire à elle de Plouguin à Gouesnou, elle est complètement tarée ! Elle m'a laissée passer devant elle dans le bourg de Plouguin puis pour me rattraper a doublé plusieurs voitures dangereusement et arrivée derrière moi, s'était collée au parechoc, coup de klaxons et appels de phares ! Et au bout d'un moment elle est partie ! Elle a un gros souci psychologique ! Je pensais qu'elle allait me ruiner ma voiture! Complètement allumée !"
Charlène raconte également : "J'ai déjà été suivie par cette femme sur Ploudalmezeau un matin en 2015!!! Elle a failli percuter mon véhicule. Nous conduisions notre fils chez la nounou où elle nous a suivis. Quand mon mari et moi sommes sortis de notre véhicule, elle est partie. Flippant et dangereuse!"...
Joint mardi par France Bleu Breizh Izel, le maire de Saint-Pabu, Loïc Gueganton, a dit prendre l'affaire très au sérieux. "Nous avons conseillé aux personnes qui ne l'avaient pas encore fait spontanément de le signaler à la gendarmerie", a déclaré l'édile à nos confrères. Le dossier a été transmis à la compagnie de Brest.  
"Les faits sont connus et suivis par la brigade de Saint-Renan", a de son côté expliqué à Ouest France le capitaine Yves Oswald, adjoint du commandant de la compagnie de Brest". Ce comportement nous a été signalé à plusieurs reprises depuis 2016, mais ça n’est pas non plus régulier et elle n’a jamais été prise sur le fait", a-t-il ajouté. "Des témoins ont été entendus mais, aucune infraction réelle n’ayant été constatée, le parquet de Brest n’est pas saisi de l’affaire", précise Ouest France.
La conductrice a elle aussi été entendue par les gendarmes, en 2016 et en mai 2017. "Elle nie les faits qui lui sont reprochés et ne comprend pas les allégations qui sont faites", indique une source proche de l'affaire à LCI. Ses auditions ont été prises sous procès-verbaux et transmises au procureur de la république de Brest. "C'est à lui d'apprécier les suites à donner", poursuit la source. Pour l'instant, aucune poursuite n'a été engagée. Marc lui, n'a pas déposé plainte... Pourquoi ? "Ça ne sert à rien", lâche-t-il.

Je comprends qu'elle soit "flippante" !

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 23 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Mercredi 23 Août 2017
                    Météo : averses éparses

Matin : 16°C    
Après-midi :
33°C
Oups ! 33°C et de la pluie ? Je n’y crois pas !

Ce matin j'attends l'arrivée de Virginie. Mais en passant elle passe au laboratoire pour une de ses prises de sang. Elle en a une autre vendredi matin. Je l'attends avec impatience... j'ai retardé mon p'tit déj pour le prendre en même temps qu'elle.

Elle va beaucoup mieux Virginie ! Il y a quelques temps elle n'était pas aussi volubile au téléphone : même fatiguée de parler !
Hier, en revanche c'était des éclats de rire ! J'espère que les analyses vont confirmer sa bonne santé !

Aujourd'hui nous n'échapperons pas au rituel des courses du mercredi. Quelle corvée !

Voilà mon gros Zizique qui profite du plein soleil, dans son carton de mendiant !

 

Sur ces belles photos de fareniente :

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 22 Août 2017

Publié le par Marishka

 

Mardi 22 Août 2017
Météo : beau temps

Matin : 15°C    
Après-midi :
31°C
Le dernier souffle de l’été ? J’espère, j’ai eu assez chaud comme ça !

Espagne : elle meurt coupée en deux par les portes d’un ascenseur juste après son accouchement.

Alors qu'elle venait juste d'accoucher, une jeune femme de 25 ans a été coupée en deux par les portes d'un ascenseur alors que les infirmiers de l'hôpital étaient en train d'en sortir sa civière.
Le drame s’est produit dimanche dernier à l’hôpital Virgen de Valme, à Séville (sud de l’Espagne). Rocío C. N. est une jeune femme de 25 ans venant de mettre au monde son troisième enfant, une petite fille prénommée Triana. Il est à préciser que l’accouchement a eu lieu dans l’ascenseur de l’établissement hospitalier.
Suite à cette naissance, les infirmiers ont, quelques heures plus tard, sorti la civière de l’ascenseur afin de pouvoir notamment s’assurer que la maman et le bébé se portaient bien. C’est alors que les portes de l’ascenseur se sont refermées, et 7sur7 de rapporter que la jeune Rocío a été mortellement coupée en deux.

Morte coupée en deux : le mari appelle l’hôpital à assumer.
Dans des propos relatés par ABC de Sevilla, Fernando, l’un des sept frères de la victime se demande “comment est-ce possible que ce genre d’accident puisse se produire dans un hôpital ?” Et d’ajouter : “Nous sommes venus pour un bonheur et ils nous ont pris une vie”.
José, le mari de Rocío, estime que l’hôpital doit assumer ses pleines responsabilités dans ce décès  : “Cela ne peut pas continuer. Aujourd’hui, c’est Rocío mais demain, ça peut être quelqu’un d’autre”. Pour le père de la victme Juan Manuel, “ils ont tué ma jolie fille, la joie de la maison, et ont laissé trois filles orphelines”.

L’ascenseur était défectueux depuis un mois
Les amis de la victime ont indiqué que ce “maudit ascenseur était sujet à des pannes depuis un mois”. La famille de la jeune femme a depuis déposé une plainte devant un tribunal pour contraindre l’hôpital à rendre des comptes dans ce drame.
On apprend au passage que la petite Triana a été transférée à l’hôpital Virgen del Rocío en raison d’une maladie cardiaque lui ayant été décelée. Son état n’inspire toutefois pas de grande inquiétude.

INDRE : Un enfant de 4 ans meurt écrasé par un bus.

Un enfant de 4 ans a perdu la vie lundi soir après avoir été écrasé par un bus, à Châteauroux (Indre). L'accident s'est produit vers 20h30, dans le quartier Saint-Jean.
L'enfant se trouvait avec sa famille au moment de l'accident. Le père, la mère et les trois enfants seraient descendus du dernier bus de la journée pour rejoindre leur domicile, qui se trouve juste de l'autre côté de la route, relate France Bleu Berry.
Deux des enfants se trouvent dans leur poussette, le dernier, âgé de 4 ans, ferme la marche. Selon les premiers éléments de l'enquête, le petit garçon aurait glissé du bus. C'est à ce moment-là que le véhicule l'aurait percuté. L'enfant est décédé sur le coup.
Le comportement du chauffeur du bus a suscité la colère dans le quartier : le conducteur ne s'est pas arrêté et a continué sa route, avant de se présenter aux policiers.
L'audition du conducteur de bus, prévue ce mardi, de même que l'analyse de la vidéosurveillance, devront permettre de faire la lumière sur les circonstances précises du drame.

Bizarre le comportement du chauffeur ! Je n'espère pas que....

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>