Mercredi 6 Juin 2007

Publié le par Marishka

Mercredi 6 Juin 2007.


Je n'ai pas très bien dormi cette nuit. Réveil intempestif à 3 heures...
Une "algarade phonique", dans l'après midi a sans doute perturbé mon sommeil du juste. Je me suis levée, installée sur le canapé j'ai fait quelques définitions de mots croisés, puis j'ai décidé de rester, finir ma nuit sur le canapé : 3 heures de rab, nouveau réveil à 6 heures : C'est un peu plus correct.
Aujourd'hui Méghane va mieux et elle a retrouvé son appétit. Elle reste contagieuse jusqu'à la fin de la semaine. Elle se fait du soucis pour rattraper une semaine de retard de devoirs et de leçons...
Sa mère ne vient pas la voir, pour éviter la contagion. Elle l'embrasse tous les jours "au téléphone".
                         DSC01396.JPG
                                      
                                 Méghane en convalescence chez Mamie.


6 Juin : 63° anniversaire du débarquement en Normandie. combien d'entre-nous y ont pensé ? Les infos de 13 heures n'en n'ont pas fait état... L'histoire est vite oubliée...

                                                                     

Les cinq plages du débarquement allié en Normandie utilisées lors de l'opération Overlord sont :

                              

 Le 6 juin 1944, à l'aube, une armada de 5.000 navires et 130.000 hommes, protégée par 10.000 avions, s'approche des côtes normandes.

Elle s'apprête à débarquer sur les plages de Normandie pour chasser les Allemands d'Europe occidentale, établir une jonction avec les troupes soviétiques et en finir avec le nazisme.

Dénommée «Overlord» (suzerain en français), cette opération aéronavale est la plus gigantesque de l'Histoire.

Le jour J

Commandé par le général américain Eisenhower, le débarquement de Normandie a été préparé en secret en Angleterre, dès la fin 1943, avec pas moins de 3.500.000 hommes.

Les Alliés ont réussi à convaincre Hitler que leur débarquement aurait lieu plus au nord, ce qui leur permet le jour venu de n'affronter que 17 divisions allemandes sur les 50 présentes dans la région.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, 23.500 parachutistes sont lâchés derrière les lignes ennemies. À l'intérieur des terres, les réseaux de résistance s'activent.

Au matin du Jour J, à 5h30, les avions alliés et une demi-douzaine de cuirassés bombardent les fortifications des plages et des falaises.

Une heure plus tard, cinq divisions commencent à débarquer sur autant de plages aux noms codés. De l'ouest vers l'est, Utah et Omaha (troupes américaines), Gold (troupes britanniques), Juno (troupes canadiennes) et Sword (troupes britanniques).

                                      

La chance sourit aux Alliés qui n'ont à affronter que deux avions de chasse allemands. Quant aux chars allemands, ils sont restés en réserve à l'intérieur des terres.

C'est ainsi qu'à la fin de la journée, 135.000 hommes ont déjà réussi à poser le pied sur le sol français. Il faudra encore huit mois de combat avant que l'Allemagne ne capitule.
























 

Commenter cet article