Mercredi 20 Juin 2007

Publié le par Marishka

Mercredi 20 Juin 2007

Une journée hot aujourd'hui !
La garde d'Elisa n'est pas une sinécure. Il faut la surveiller comme de l'huile sur le feu !
Elle est immanquablement attirée par le balcon...Et pourtant elle en connaît ses dangers depuis toute petite.

   pic053.jpg pic056.jpg
                   Elisa, il y a un  mois.
 
Alors qu'elle n'avait que 2 ans 1/2, Alex, accompagnée de Méghane et Maxime, est venue la chercher, après une énième "garde". 
Je regardais du haut de mon 5°, tout ce petit monde se diriger vers la voiture. 
Quand subitement je m'aperçois qu'Alex a oublié le sac plastique contenant du linge des enfants...Je lui crie par le balcon :"Le sac de linge ! ". Pendant qu'elle se dirige vers sa voiture en donnant la main à Elisa, elle dit à Maxime d'aller récupérer le sac que je vais jeter par le balcon. 
C'est chose faite, je lance le sac, il tombe sur le sol en un grand fracas : une sorte "d'explosion" !
Elisa se met à hurler en pleurant : "Mamie est tombée, Mamie est tombée !!!!"
Il a fallu qu'Alex lui dise de regarder au 5°, pour voir qu'il y avait toujours Mamie, à la balustrade !!!!
Si à 2 ans1/2, elle avait eu peur que sa Mamie soit transformée en crêpe sur le bitume, à plus forte raison à 4 ans1/2 !

Une autre fois un peu plus petite, j'étais avec elle sur le balcon. Elle attrape la rambarde et se hisse à la force de ses petits bras.
Je la gronde, en lui disant: "Mais, qu'est-ce que tu fais Elisa ?"
Et la gosse de répondre : "Hé ben, Isa é saute !" 

Pour autant, actuellement, je ne la laisse pas seule sur le balcon.
J'ai renoncé aux jardinières qui donnent un air pimpant à mon 5° étage. J'avais peur qu'elle les utilise comme marche-pied...Il n'y a rien qu'elle peut utiliser, pour grimper...
C'est une surveillance accrue !

Là, elle dort encore, je suis tranquille.
Je vais même arrêter de pianoter et en profiter pour prendre mon petit déjeuner, dans le calme.
Lorsque l'on est attablées ensemble, il lui manque toujours quelque chose... pour me faire lever...
Elle a une façon particulière pour formuler des demandes "délicates", elle ponctue ses phrases par : "S'il te plaît ma Mamie chérie, que j'aime tant..."
Comment ne pas accéder à une telle demande, je ne résiste pas !

Hier soir à table, nous devisions.
Je lui demande si sa Mamie Claude avait vu qu'elle avait perdu 2 dents ?
Elle me dit : "oui, elle a vu."Et moi : "Et qu'est-ce qu'elle t'a dit Mamie Claude ?" Elle m'a dit : "C'est bien, ma chérie."
Puis elle s'est "envolée" sur le terme "ma chérie"..."Pour un garçon on dit pas ma chérie, on dit mon chéri !
Elle a passé l'année scolaire, dans la grande section de maternelle, par souci d'organisation. Et elle croit fermement qu'à la rentrée elle sera au CP...  
Nous avons tout l'été pour la raisonner...
Déjà il y a un mois nous avons dû lui expliquer qu'elle était trop petite pour aller avec "les grands" à la piscine...La maîtresse n'emmenant que ceux qui allait rentrer au CP...
Elle m'avait dit alors, d'aller voir sa maîtresse qui ne voulait pas l'emmener...Elle me disait : "Dis-lui que je suis chez les grands !"
Voilà comment on fait une enfant frustrée...



Commenter cet article