Vendredi 6 Juillet 2007

Publié le par Marishka

Vendredi 6 Juillet 2007

Très mal dormi cette nuit...malgré les retrouvailles avec mon lit...
Elisa était omniprésente dans mes pensées.
Ma petite chérie, affalée, inconsciente, au pied du toboggan, ça me révolte et me donne des hauts le coeur !
Au réveil je ne suis pas mieux, je suis envahie d'un grand blues.
Un sentiment d'angoisse me submerge, je fais des efforts pour refouler mes larmes au bord des yeux...J'ai la gorge nouée...
J'ai un besoin impérieux de parler, besoin de confier mon angoisse...de me soulager.
J'appelle Francis. Dans un sanglot je raconte Elisa. 
Avec Françoise, ils tombent de haut. Et le premier conseil qu'ils me donnent c'est évidemment de porter plainte, et faire examiner Elisa.
Ça m'a fait du bien d'épancher ce trop plein de rancoeur.
Lorsqu'Elisa se réveille, je suis presque guérie. 
Rien que son sourire me remet d'aplomb, un petit rayon de soleil qui illumine une matinée bien mal commencée.
Je lui raconte la fête demain. Elle ne retient qu'une chose : le maillot de bain qu'il faut emmener ! Elle se réjouit à l'idée de barboter avec Noa, Natan et Estéban. Je lui dis qu'il y en aura plein d'autres de cousins !
Dimitri, Anthony, Mélina, et des plus grands aussi...elle est déjà à la fête !
Et lorsque sa Mamie Claude appelle, c'est la première chose qu'elle lui dit ! La Mamie ne comprend pas l'histoire du maillot de bain...je lui explique.

En fin de matinée nous sommes allées faire des courses.
Pour la récompenser d'avoir été sage, ça n'arrive pas souvent...je lui ai acheté un petit livre et des gommettes.

Cédrik a sorti  Anouchka de l'hôpital définitivement.
Cet après midi elle m'a téléphoné de chez elle. Elle avait l'air d'aller et est en plein préparatifs pour les cousinades.
Elle devait aller porter sa jupe, vu que sa robe est introuvable, au pressing en face, pour la faire repasser.
Elle m'a parue tout à fait "normale".
Ça soulage !

Ce soir Alex est passée prendre Elisa et en a profité pour appeler la police de Voiron, afin de déposer plainte.
Le policier était éberlué au téléphone ! Lui aussi a dit qu'il fallait donner des suites à cette grave affaire. 
Alex sera reçue avec Elisa demain en début d'après midi. 
Elisa va être entendue. Le plus tôt est le mieux, tant que c'est frais dans sa mémoire.

Dans l'après midi, j'ai fait de la cuisine : Un cake au roquefort, pour emmener demain aux cousinades. Alex doit faire demain matin, des feuilletés au jambon. Je sens qu'on va se régaler !

 

Pour terminer je vous livre la pensée du jour, Bulgare :
 

 "C'est en trébuchant qu'on apprend à marcher."


  Elisa-001.jpg

                                       Elisa...une dent en moins. J'ai eu beaucoup de mal
                                                 à la photographier, elle faisait sa fofolle !
                                             (reste encore une petite trace sur le menton).

Commenter cet article

Agnès 08/07/2007 08:33

C'est en trébuchant qu'on apprend à marcher, et c'est en tombant d'un toboogan qu'on apprend à se relever... Sans minimiser les angoisses, bien légitimes, de sa Mamie. Pauvre petite Elisa ! Mais elle a l'air en pleine forme sur la photo, cette petite a du répondant !