Vendredi 28 Septembre 2007

Publié le par Marishka

Vendredi 28 Septembre 2007


Déjà vendredi...voilà une semaine qui a passé à toute allure.
Entre les visites à Anouchka, les préparatifs du départ...le quotidien à gérer, ça fait beaucoup. 
J'avais préparé un stock de tee-shirts à emmener, me voilà partie aujourd'hui à la recherches des lainages....
Hier il a fait un froid d'hiver et aujourd'hui ça ne va pas s'arranger, puisque la neige est attendue à 1000 mètres. Quand elle coiffe nos montagnes, on la sens dans les vallées. Le thermomètre va culminer à 12 °...Demain, nous devrions avoir 21 °...Nous verrons.

Hier, Francis est passé à la maison avec son appareil-photos numérique et sa carte mémoire à vider...
J'ai eu du mal à lui faire comprendre qu'il était inutile de remplir sa carte de photos...Je l'ai arrêté à temps, il allait m'en amener 250 à transférer et graver sur CD...
Il a acheté son APN en décembre l'année dernière...et il vient de découvrir les photos qu'il a faites à Noël...En outre il n'a pas réglé correctement les portraits et les yeux rouges et j'ai passé la matinée (de 9 h à 11h45) à lui corriger ses 133 photos avant de les graver...
Il était content des 3 CD que je lui ai faits, pour lui et ses enfants.
Aujourd'hui je vais m'atteler à lui faire des couvertures de CD, avec un diaporama de ses photos.

Hier après midi, nous sommes allés Francis, Françoise, Virginie et moi, faire une visite à Anouchka. 
Partis à 15 heures, nous étions de retour au bercail à 20 h passées... 
Nous n'avons pas de petits qui pleurent a dit Françoise. C'est bien vrai, profitons en. 
Nous avons trouvé Anouchka qui somnolait. 
En début d'après midi elle avait eu la visite de son fils aîné et de sa belle-fille. 
" Et Cédrik, il n'est pas venu ? " 
" Non, il ne vient pas il a mal au dos..." 
Je commençais à m'interroger, comment savait-elle qu'il ne venait pas ? Elle n'a pas le téléphone... 
Quand Cédrik a passé le seuil de la chambre... 
Il était là depuis plus d'une heure et était allé fumer une cigarette.
Elle venait de me dire qu'elle n'avait " plus faim ", bizarre..elle ne nous demandait pas de paturettes...et pour cause Cédrik venait de lui en donner 2 !
Avant de prendre congé, nous sommes allées Françoise et moi voir l'infirmière et lui faire part de notre grand étonnement, de voir sur ses plateaux du soir, systématiquement 4 desserts + 1 jus de fruit  !
Compte tenu que dans l'après midi, elle mange au moins 2 paturettes, et qu'elle tient à faire la razzia sur son plateau, nous trouvons que c'est excessif...
Et dire qu'elle a vu une diététicienne....Hé ben....
Après, les infirmières nous disent qu'elles ont du mal à la bouger et lui font mal...
Elle a pris bonne note de nos doléances, les desserts seront diminués de moitié.

Sur le trajet du retour Françoise voulait aller à Noz, un magasin fait de bric à brac et de broques, sur la zone industrielle de St. Egrève.
Je n'ai jamais vu un tel " foutoir " dans un magasin !
Je ne sais pas comment ils procèdent pour faire un inventaire là dedans !
Les slips cottoient la vaisselle, la bouffe, les outils, les godasses et les pacotilleries...mis dans des panières que les clients mettent à mal, à plaisir : Des poules sur un tas de fumier....disait une de mes ex patronne ! 
Nous avons fait les poules pendant une heure pour ressortir avec...2 briques de soupes Liébig chacun (comme s'il n'y en n'avait pas ailleurs...). Quand je dis qu'ils vendent des briques et des broques... 
Des tablettes de chocolat : pas chères, aux dires de Francis...c'est pas cher...on prend...
2 bocaux...de ratatouille au basilic et à l'ail...c'est pas cher, on prend...
Il faut dire que le froid ambiant nous avait inspirés pour les potages, et Françoise en vadrouille, je rappelle : elle n'avait pas de petit qui pleurait, n'avait pas préparé la soupe quotidienne...
Du coup, le soir, j'ai fait la ratatouille, avec des œufs cassés dedans....
j'ai essayé une parka à 8,50 € qui me faisait des épaules de footballeur américain, ou bibendum, si vous voulez...Quelle que soit la taille que j'essayais, elles étaient toutes aussi épaulées...berk... 
Mais j'ai quand même trouvé les gonds, qu'il me fallait pour la panière de mon buffet...
Francis s'est acheté un jeu de dames de voyage...la sienne ne devant pas lui suffire...je rigole...mais je me demande comment il va jouer en voyage, puisqu'il est censé être notre chauffeur...Et oui Françoise ne chauffe pas...
Fermeture de Noz...19 h nous partons.
Arrêt suivant à Carrefour St. Egrève. 
Francis avait vu une pub de...saucisses, sans gras, sans colorant, sans rien...je me demande quand même si ça s'appelle encore saucisse...
Il s'est acheté un bon morceau de Brie de Meaux, qu'il va devoir engloutir avant dimanche...C'est mon laitage, Françoise n'y a pas droit avec son cholestérol a t-il décrété. Elle, elle a son lait " vert " le matin...
Non le lait est blanc quand même, mais c'est l'emballage qui est vert !
J'en ai profité, pour m'acheter du lait...bleu, un produit de rinçage pour tifs, et...des chaussures à Elisa. Elle fait une consommation de chaussures....incroyable !
Sa Mamie Claude lui en a achetées cette semaine, le jour-même, les chaussures étaient toutes râpées...
J'ai suggéré à Alex de lui acheter des chaussures de sécurité !
Je lui en ai donc prises à...10 € ! 
On est loin des 120 € dépensés par l'autre grand-mère !
Et comme dab...des roses.
On ne compte plus les paires de chaussures roses qu'elle a portées depuis qu'elle est née ! Alex craque toujours pour des roses.
Là il y en avait des kakis....mais pas sa pointure.

Au printemps je lui en avait déjà achetées, dans la même matière, même marque (Carrefour)...des roses, mais des sandales. Elle a épuisé celles que l'autre Mamie lui avaient achetées, et a porté, mes chaussures à 10 €, tout l'été, jusqu'à maintenant !
Elle en aura deux paires à user...
Francis m'a fait alors remarquer, qu'en me baladant il me faisait dépenser des sous...Et oui Francis.
De retour à la casbah, il était 20 h 15 !
Francis m'a dit que j'avais raté mes infos de 20 h...Tant pis je regarderai soir 3...
Même pas, j'ai roupillé comme un loir devant la télé.
Comme dirait Cédrik, c'est la télé qui m'a regardée...
La visite à la sisterette et le parcours du combattant dans les magasins m'avaient mise HS...Nase après Noz...



     

Commenter cet article