Vendredi 26 Octobre 2007

Publié le par Marishka

Vendredi 26 Octobre 2007


Ce n'est pas Caruso qui m'a éveillée ce matin, mais le bruit de la tartine de Virginie qui s'éjectait du grille-pain... et les effluves du pain grillé et du café qui se répandaient dans la maison.
Ça aussi, c'est un bon matin qui commence !
Je n'ai pas résisté et je me suis aussitôt levée, pour accompagner Virginie, dans son petit déjeuner.
Elle vient de franchir le seuil de l'appart, harnachée de son gros sac de voyage. 
Après mille recommandations : " Tu me tiens au courant pour Anouchka...", la voilà partie, pour son travail et son week end, chez son " Chevalier servant ". 
Je ne vais pas la voir de si tôt, normalement elle doit y passer la semaine, en raison de la carence des moyens de transport, en période de vacances scolaires.
Oui Virginie, je te tiendrai au courant... le phone va fonctionner à plein régime.

Une surprise ce matin en ouvrant over-blog.
La petite bébette (mon blog-Rank) a encore bien grimpé !
Ce matin il affiche allègrement : 52 !

                     

                             Rayons.jpg
                             Evolution de mon Blog-Rank, pour Octobre.


Hier comme convenu, je suis allée avec Francis, Françoise et Virginie rendre visite à Anouchka.
Je ne l'ai trouvée ni mieux, ni moins bien, que la veille.
Je dirais : état stationnaire, bien que sur le carnet de liaisons familiales, Cédrik ait noté : " A midi, elle a bien mangé..." et entre parenthèses : " comparativement à ces jours-ci...
 "

Elle a daigné ouvrir ses yeux quelques instants, et nous offrir un regard pathétique... Il a croisé celui de Francis et nous avons assisté à un tête à tête, difficile à soutenir : 
Francis, empreint d'affection, lui caressant la main, je crus un moment que l'émotion qui l'envahissait allait déborder. 
Il a su se contenir face à ce regard implorant...
La même scène s'est déroulée après, avec Virginie, sur le point de craquer... 
Des moments forts que je ne suis pas prête d'oublier.

Françoise toute dévouée, lui a donné son repas : une crème au caramel, dans laquelle ses médicaments avaient été pilés. Elle refuse la nourriture salée...
Au moment où elle lui donnait les ultimes cuillerées de son dessert, elle a prononcé à voix basse, mais distinctement : " Paturette... "
Voilà que depuis une heure nous étions à son chevet, elle ne communiquait avec nous que du regard... et là ce mot " paturette " nous parvenait comme un miracle !
En franchissant la porte pour aller voir au frigo, s'il en restait, je lui dis en riant : 
" Tu ne perds pas le nord, Anouchka ! " 
J'ai eu le temps de voir franchement sur ses lèvres un sourire, qui m'a fait chaud au cœur.
Malheureusement je suis revenue du frigo... bredouille : plus de 
" paturette ". 
Francis a vite contacté par téléphone, Cédrik, qui devait repasser à l'hôpital, afin qu'il vienne, avec le dessert convoité. 
Hélas, Cédrik, pris par un contre-temps, et dans les embouteillages grenoblois, avait renoncé à revenir.
Francis et Virginie, sont alors partis à pieds, dans les alentours de l'hôpital, chercher une épicerie, où l'on vendrait le dessert d'Anouchka.

J'ai un moment souri à la pensée de Francis particulièrement grand et Virginie particulièrement petite, arpentant les trottoirs grenoblois, pour Anouchka.
Virginie a sans doute couru derrière les grandes enjambées de Francis...
J'imaginais la scène, amusée...

Lorsqu'ils en sont revenus, ils n'avaient trouvé qu'un dessert lacté au chocolat blanc de... " Mamie Nova "...
Nous avons vainement essayé de le lui faire goûter, mais Anouchka après la crème au caramel, ne les avait pas attendus et s'était rendormie... Il nous fut impossible de l'éveiller... elle était partie pour sa nuit.
Et Francis a eu ces paroles qui m'ont fait sourire :
" Elle est comme un bébé, elle mange et elle dort... "

J'ai ensuite passé une grande partie de la soirée à diffuser les news à la famille.
Aux abords de minuit, je venais de me coucher, quand un appel téléphonique, m'a fait peur.
C'était Pierre qui venait aux nouvelles, après avoir lu mon email.
Une fois informé de la santé préoccupante de la sisterette, il m'a quittée en me disant : 
" A bientôt... " (je ne sais pas quand c'est : à bientôt...).

Hier après midi, en attendant Francis et Françoise devant chez moi, j'étais descendue avec mon appareil-photos, pour immortaliser les deux arbres qui s'offrent à ma vue, quotidiennement et me ravissent. 
J'en avait terminé, lorsque j'aperçois Blanchette, qui en curieuse, vient mettre son nez au grillage. Du coup elle aussi, je l'ai immortalisée, sous l'œil intrigué de Mme " Seguin "...
" Ha ? je lui ai jamais fait de photo, à ma chèvre. "
Et lui disant mon affection particulière pour Caruso, elle me déclare, en joignant le geste à la parole :
" Ben, alors vous êtes bien la seule... les autres voisins veulent que je lui torde le cou... "
" Ha, non alors ! " dis-je indignée.
De là, à ce que je fasse une pétition pour sauver Caruso... il n'y a qu'un pas, que je n'hésiterai pas à franchir.

J'ai donc l'honneur de vous présenter la tondeuse à gazon des 
" Seguin " : Blanchette.

Rayons-009.jpg Rayons-008.jpg

Et voilà les magnifiques arbres qui s'offrent à ma vue majestueusement :

pic000v2-copie-1.jpg     pic001-copie-1.jpg
Ne sont-ils pas magnifiques ?

A l'hôpital, profitant d'une pause clope, dans le parc, j'en ai profité pour photographier ce curieux arbuste, vert bleuté et très parfumé, adossé à la façade de l'hôpital... 
Je ne sais pas ce que c'est... 
Remarquez la tige qui traverse les feuilles, par leur milieu et le tronc...je n'ai jamais vu ça.
Seule Anouchka, aurait pu m'éclairer...
Si quelqu'un l'identifie, j'aimerais bien en  savoir un peu plus...

pic009.jpg pic010.jpg

Je termine aujourd'hui sur cette intrigue...

          

Commenter cet article

CARAMBAOLE :0114: 06/10/2008 06:08

ahhhhhhhh blanquette de tullns et un br qui grimpe ,déja un peu obsédée par les statsje continue ma lecture

Silvère 29/10/2007 10:43

Bonjour Marishka,
En effet, ton "intrigue" est bien un Eucalyptus, et plus précisément Eucalypyus gunni, celui qui résiste probablement le mieux au froid (-15°c environ) Voilà, pour tout ce qui concerne les plantes dites "exotiques", tu sauras où aller!! A bientôt sur lapepiniere.over-blog!...
Bien cordialement,
Silvère

Marishka 29/10/2007 13:29

Merci beaucoup pour cette précision ! me voilà bien renseignée.

anonyme 26/10/2007 20:29

c'est triste ce qui arrive.........