Mardi 30 Octobre 2007

Publié le par Marishka

Mardi 30 Octobre 2007


Jour de pluie, chez nous aujourd'hui...Pourvu que ça ne dure pas.

Hier en début d'après midi, je suis allée faire un brin de beauté, à la sisterette hospitalisée. 
J'ai " opéré " sur son visage, sans qu'elle s'en rende compte : Elle dormait...
A peine avais-je fini, que le personnel hospitalier est venu l'éveiller pour ses soins. 
J'ai pu un peu dialoguer avec elle. En fait de dialogue, c'est surtout moi qui lui pose des questions et elle acquiesce ou non d'un mouvement de tête.
Je lui ai fait part de la séance d'esthétique, que je venais de lui faire subir.
Non, elle n'avait rien senti...
" Tu ferais la même chose pour moi, hein, Anouchka ? "
" Oui " a t-elle bredouillé.
ho ! oui j'en suis sûre, qu'elle le ferait !
Avec prudence, je lui ai annoncé la venue de sa fille de Bordeaux. En raison des grèves dans les aéroports, je ne savais pas si elle avait réussi à prendre son avion... 
A 17 heures, sa famille était rassemblée autour de son lit, presque au grand complet, dont sa fille ! Seul, son fils aîné manquait.
Un moment fort en émotion.

Deux mois maintenant qu'elle est allongée dans ce lit... Heureusement pour elle, elle n'a pas trop la notion du temps.
Nous sommes plein d'appréhension pour l'administration de sa deuxième séance de chimio, la première l'a tellement affaiblie...
Aujourd'hui, je ne vais pas la voir, je laisse sa petite famille, autour d'elle.

Quelques numérisations en vrac :

Num--riser0010-copie-2.jpg         Num--riser0011-copie-2.jpg
Anouchka devant ses toiles,              Avec Anne-Rébecca, âgée de 4 ans.
lors d'un vernissage


Num--riser0012-copie-1.jpg Num--riser0013-copie-1.jpg
Anne-Rébacca à New-York,     Photo d'A-Rébecca prise depuis l'Empire State building.
en 2000                               En arrière plan, les tours du World Trade Center...

Num--riser0014.jpg Num--riser0001-copie-6.jpg

"Chinatown's america" peint                "Libertad de Burdigala"
le 3/09/01

Num--riser0002-copie-7.jpg
Le verso de cette photo...

Avec une traduction :
 
"My name is Libertad de Burdigala". Elle est dans la mouvance de ce monde ► car ► voir his hair...
Ne rien entendre
Ne rien voir
quelquefois....souvent....c'est mieux...
d'où le tableau....

Lorsqu'elle peignait un personnage féminin, dans sa peinture, je voyais son portrait. 
Remarquez qu'elle fait toujours une frange fendue, identique à la sienne, comme sur les photos ci-jointes. Elle m'a toujours dit que c'était inconsciemment.


Commenter cet article

mab 30/10/2007 18:58

Merci d'être passée chez moi. des moments tristes et pénibles en perspectives. j'aime beaucoup les peintures que je reviendrai admirer plus longuement quand les garçons seront partis.