Mercredi 7 Novembre 2007

Publié le par Marishka

Mercredi 7 Novembre 2007


5 h 30 : je me suis extirpée tout doucement de mon lit, laissant Elisa finir sa nuit. 
Après ma boisson énergétique avalée et les premières volutes de ma cigarette aspirées, me voilà déjà au clavier.

Hier Elisa a été sage "comme une image".
Après une sieste, affalées, toutes les deux, sur le canapé, nous sommes passées aux activités de l'après midi.
Elisa voulait voir et revoir "Le petit Poucet" en vidéo, quant à moi j'ai monopolisé la table de la cuisine et je me suis mise aux peintures du buffet.
De temps à autre elle délaissait Poucet pour venir jeter un coup d'œil approbateur sur ma peinture :
"Oh, que c'est joli, Mamie... Attention, il faut pas dépasser..."
Après sa séance ciné, elle a voulu m'imiter, et se mettre elle aussi à la peinture.
Je l'en ai dissuadée...je ne pouvais pas "maîtriser" à la fois ma peinture et la sienne. De plus la table était envahie. 
Je lui ai fait un petit coin et elle a dessiné, lui promettant que ce matin, ce serait à son tour de peindre.
 

Dans la soirée, j'ai eu des nouvelles d'Anouchka par Cédrik.
Toute la journée, mes pensées avaient été tournées vers la sisterette qui quittait l'hôpital, pour aller à St Hilaire...
Le transfert s'est bien passé. Cédrik y était allé en éclaireur, pour accueillir sa maman, transportée, elle, en ambulance.

Le cadre est agréable, et elle a une jolie chambre avec terrasse.
Anouchka a jeté un regard inquisiteur, sur le panorama, qui s'offre à elle, de la fenêtre de sa chambre. Sûr que si elle pouvait encore peindre, elle l'aurait immortalisé...
 
Le personnel, que Cédrik a rencontré, va bien s'occuper d'elle. 
Kinés, massages, promenades, activités diverses, tout un programme établi. 
Nous, la famille, nous aurons la possibilité de l'emmener dans le parc, en promenade. Nous n'allons pas l'en priver.
Cédrik, en a eu une bonne impression. 
Ça ne fait pas hôpital a t-il dit.
Ce couloir d'hôpital, on ne pouvait plus le voir... 
L'odeur de ce désinfectant dont nous nous frottions les mains, en arrivant et en partant, commençait à nous écœurer... et de savoir que derrière la porte 5 N 8, on allait trouver notre Anouchka allongée, dans ce lit, telle qu'on l'avait laissée la veille, nous devenait insoutenable...

Espérons qu'elle aussi, apprécie ce changement.
Demain après midi, je vais faire, avec Cédrik, ma première visite à Anouchka, à St. Hilaire.

Le soir, installées confortablement sur le canapé, nous avons regardé "Scout toujours". Confort tout relatif pour moi, Elisa est toujours collée à moi, telle une arapède, pour regarder la télé, tout comme sa maman, lorsqu'elle était petite.
Je me souviens d'une réflexion qu'Alex m'avait faite.
J'avais perdu une vingtaine de kilos à la suite d'un énième régime...
Alex collée à moi, pour regarder la télé, avait décrété qu'avant que je maigrisse, c'était plus doux... La vérité sort de la bouche des enfants.




 



 

Commenter cet article

mabiche1231 07/11/2007 14:52

Je suis contente que ta soeur sera bien traîtée là-bas. Je l'ai dit à Rose j'ai vécu la même chose avec mon papa qui avait fait plusieur tromboses et il est allé dans un centre de revalidation et il était très bien. Je lui souhaite qu'elle aille mieux et je te félicite encore pour ton blog. Bisous Nadine de Belgique. PS: j'ai dit à Rose que ma fille Jessica est enceinte pour le mois de juin mais elle est malade (nausées)