Jeudi 9 Novembre 2007

Publié le par Marishka

Jeudi 9 Novembre 2007


Hier en début d'après midi un appel téléphonique, m'a tirée de ma sieste rituelle. 
Je n'ai dormi qu'un petit quart d'heure, mais très profondément, au point que pour répondre au téléphone, j'ai saisi la télécommande de la télé !
Je ne savais plus où j'étais, ni quel moment de la journée... Au radar...
C'était Francis qui me proposait d'aller voir notre sisterette à St Hilaire.
Je l'avais vue la veille, mais j'ai sauté sur cette occasion de la revoir.

Nous l'avons trouvée profondément endormie... Et Cédrik, Malorie et Vincent qui y était depuis 13h30 ne sont pas parvenu à l'éveiller...
Nous l'avons regardée dormir une bonne heure et demie, puis la nuit commençant à tomber, nous nous apprétions à quitter la chambre, quand mon regard est tombée sur Anouchka qui me regardait les yeux grands ouverts !
Je lui ai parlé, sans avoir aucune réponse. 
Il était impératif qu'elle boive, elle ne l'avait pas fait depuis le déjeuner. Je lui l'ai proposé, sans qu'elle ne réagisse. 
Malgré tout je lui ai fait sentir la cuillère sur le bord de ses lèvres et machinalement tout en dormant, elle a ouvert la bouche et avalé une bonne dizaine de cuillères d'eau gélifiée.
Je lui ai dit que nous partions : Aucune réaction...
Très, très fatiguée, notre sœurette.
Des visites comme ça, nous anéantissent, mais le peu de conscience qu'elle a, dans des moments pareils, si elle nous aperçoit, si elle sent notre présence, elle sait que nous sommes là. Toujours auprès d'elle.

Le soir je n'ai pas pu m'endormir sereinement, mes pensées étaient restées à St Hilaire. 
Vers 2 heures du matin, sentant le sommeil me gagner enfin, j'ai regagné mon lit. 
A 5 heures j'étais éveillée... 3 heures de sommeil... je me suis raisonnée pour rester au lit et essayer de me rendormir... jusqu'à 6h30.

Ce matin le temps est gris et il a plu cette nuit.
Je suis déjà allée regarder la webcam à St Hilaire,  il pleut aussi, il y a des gouttes d'eau sur l'objectif.
Ce n'est pas aujourd'hui que notre sisterette va aller sur la terrasse.

La route pour nous rendre à St Hilaire, depuis notre voironnais n'est pas chose aisée. 
Un peu plus d'une heure pour faire une cinquantaine de km, et immanquablement il nous faut traverser Grenoble... et ses embouteillage au retour...
Il y a bien la solution de passer par Voiron, mais il y a deux cols à franchir, dont un qui s'appelle (vous allez rire)... le col du Coq ! 
Je ne suis pas sûre que ce soit mieux.

Autrement pour arriver à destination, la route serpente sur 12 km. 
12 km de lacets, un tunnel... et lorsque nous y arrivons enfin un spectacle grandiose s'offre à nous.
Moi qui n'aime pas l'automne, je suis subjuguée par les magnifiques couleurs qui parent le paysage. 
Les rouges et les ors tranchent avec des rangées de sapins bien ordonnées et bien vertes : C'est magnifique !
Un grand regret qu'Anouchka, ne voit pas toute cette beauté étalée sous sa fenêtre.

Une idée de la température :
Vers 17h30 il faisait 1°, arrivés en bas nous avions 7,5 ° !

851201-GdS-DtCrol-dRcheB-6.jpg
St Hilaire : au pied de la dent de Crolles

ROCHEPL.jpg  ROCHEPLANE-20PANO.jpg
Le centre où séjourne Anouchka

ROCHEPLANE-20-13-.jpg ROCHEPLANE-20-18-.jpg
L'immense terrasse, où autrefois les lits des tuberculeux étaient exposés au soleil.
La chambre d'Anouchka est la 4° fenêtre, en partant de droite.
 

Ce qui est dommage, c'est que ce centre, assez ancien, n'est plus adapté et doit déménager en Juin 2008 à St Martin d'Hères...
Fini le bon air, pour les convalescents.

Si vous êtes intéressés... le centre est à vendre !



Commenter cet article

rosetina 09/11/2007 19:11

Coucou, çà y est j'ai vu les photos, on s'y croirait.. J'espère que notre sisterette n'aura pas trop froid pendant le transport au CHU. Bises Rose