Mardi 13 Novembre 2007

Publié le par Marishka

Mardi 13 Novembre 2007


Un substitut du sommeil (½ Atarax 25 mg), est enfin venu à bout de plusieurs nuits d'insomnie.
7 heures de sommeil, voilà qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps !

Hier après midi, comme convenu, Francis, Françoise et moi nous sommes allés voir Anouchka, à St Hilaire. 
2 heures à son chevet... et elle ne nous a pas vus...
Impossible de l'éveiller... je comptais sur un infirmier, venu lui donner à boire, pour le faire, mais lui aussi a dû renoncer...
Sur le petit carnet de la chambre l'AS avait noté :
"Mme Bon était bien réveillée au moment de la toilette ce matin, et répondait à mes questions, par un signe de tête...."
Rien à faire l'après midi...
Il faisait un beau soleil, j'en ai profité pour faire quelques photos depuis la terrasse du bâtiment.
Je vous laisse découvrir la beauté de ce paysage qui s'offre à nous, vous pouvez aussi les voir dans le dossier-photos "photos de famille" à droite et pourrez ainsi les agrandir. (Ce sont les 13 dernières photos du dossier, les moyens techniques d'over-blog, ne me permettent pas de faire un dossier spécial....) :

Tout ce qu'Anouchka ne voit pas...
St-Hilairre-012.jpg St-Hilairre-014.jpg

St-Hilairre-011.jpg St-Hilairre-002.jpg

St-Hilairre-003.jpg St-Hilairre-004.jpg




Et voilà pour une "copinaute d'au féminin.com", dont le mari est pompier, un fait véridique, survenu à Tullins.

Il nous faut remonter à l'été 2003.
Souvenez-vous la canicule qui sévit sur toute la France, la sécheresse, les incendies dans le midi qui font rage... et les médias qui annoncent la planète Mars, visible en France...

Nous sommes au mois d'Août.
Depuis plusieurs semaines le Néron, un sommet dominant la vallée grenobloise, est la proie des flammes, à la suite d'un orage. 
Sans doute la foudre est-elle tombée sur la végétation sèche...
L'accès est inaccessible, pour que nos soldats du feu, l'éteignent.
Ce n'est pas faute d'avoir essayé, à l'aide d'hélicoptères, mais des flammèches transportées ça et là par le vent, le rallume ailleurs...
Les canadairs mobilisés dans le midi, viennent tenter des langages, sans succès...
Tous les soirs à la sortie de mon boulot, j'emmène Maxime, mon petit-fils, voir le Néron se consumer... depuis le parking d'une grande surface.
                      cover-image-incendie-neron.jpg
                      L'incendie du Néron, en Août 2003.
 
Nous comprenons très bien la difficulté des pompiers, les flammèches  qui rallument toujours l'incendie un peu plus loin... Les grenoblois assistent impuissants à la progression de l'incendie. L'atmosphère est remplie d'odeurs de brûlé jusqu'à Tullins... 

Dans ce contexte, un soir, un gros orage éclate, rendant ainsi un espoir aux soldats du feu qui luttent vainement, depuis plusieurs semaines.
A Tullins aussi ce sont des trombes d'eaux qui se déversent sur la ville, en un temps record.
De mon balcon, je vois les pompiers de la caserne, juste à côté de chez moi, affairés dans un va et vient incessant, pour aller dégager les routes d'arbres abattus, et secourir les tullinois, dont certains ont les pieds dans l'eau.
A 22 heures, il fait nuit noire, l'orage menace encore...
Machinalement mon attention est attirée par une lueur vascillante sur le Vercors, qui domine mon immeuble... 
J'appelle ma fille Virginie, qui me confirme aussi cette lueur dans la montagne.
Nous prenons des jumelles et scrutons cette lueur qui vascille. Tantôt elle grandit, tantôt elle diminue... 
C'est exactement ce que nous avons observé au Néron, quand les flammèches transportées par le vent, rallume le feu ailleurs. D'abord une lueur, puis elle grandit...
Je n'appelle pas le 18, j'habite à côté de la caserne et je me déplace pour leur faire part du phénomène.
Je ne leur parle pas "d'incendie" au Vercors, je leur demande si simplement ils ont vu ce qui se passe en face de la caserne au dessus de nos têtes...
Ils sont 3 ou 4 pompiers à regarder, sceptiques...ils avancent le fait, comme Virginie et moi, qu'un incendie est en train de prendre naissance au Vercors.
Un pompier va chercher des jumelles et confirme. 
Après une discussion entre eux, ils décident d'envoyer une autre caserne le circonscrire, eux, sont mobilisés par les inondations à Tullins, et ne sont pas en nombre suffisant pour intervenir.
Avec Virginie nous rentrons rassurées, le Vercors va être secouru.

Une heure après je regarde vers le Vercors... la lueur est encore là, mais qu'est-ce que je la trouve "haute" !
Bizarre, on a le Vercors en face de chez nous ! ce n'est pas le Mont Blanc, ni l'Everest ! 
Dans cette nuit noire, on ne distingue pas le contour de la montagne, mais sûre : elle n'est pas si haute...
Tout a coup je réalise... la planète Mars est visible en France depuis plusieurs jours... et c'est tout simplement elle, qui scintille dans la nuit noire !
J'étais morte de rire, à l'idée que les pompiers étaient allés éteindre la planète Mars !
Jamais de mémoires dans les casernes, quelqu'un n'avait tenté d'éteindre une "planète" !    
Je n'ai pas osé aller les voir, pour leur faire part de ma bévue, ils l'auront sans doute comprise... d'eux-même...
Et oui, nos pompiers à Tullins sont très dévoués, et vont même éteindre les planètes !

Trêve de plaisanterie, je les admire, nos soldats du feu.

Quelques mois plus tard, lorsqu'ils sont passés aux moment des fêtes distribuer leur calendrier, je leur ai rappelé, cette intervention particulière... ils se rappelaient ce fait et m'ont dit avoir envoyé les pompiers du village voisin, en reconnaissance dans le Vercors !

Quand ils viennent pour leur calendrier, je ne manque jamais de leur dire que si mon immeuble s'écroule, de bien me chercher sur le haut des gravats. 
J'habite au dernier étage et logiquement je devrais être sur le dessus...
" Mais pourquoi, voulez-vous que votre immeuble s'écroule ? me demandent-ils.
" Chaque fois qu'un train passe, mon immeuble tremble, et un jour il va se casser la figure. "
ils me promettent de chercher sur le dessus en riant !
ils doivent penser qu'ils ont à faire à une originale...
Mais réellement quand un train passe on bouge !
Au début que j'habitais dans cet appart. un soir, avec Virginie nous regardions la télé, installées sur le canapé, quand tout à coup j'ai senti que je bougeais, comme si j'étais balancée doucement dans un train. 
Je regarde Virginie, qui étonnée me regardait aussi. 
Elle avait le même balancement. Comme si notre canapé était dans un train... 
Pas rassurées du tout, nous avons quand même éclaté de rire en même temps ! 
Nous habitons dans une région sismique et quelquefois une secousse vient troubler notre quiétude. Dans un premier temps, nous pensons que c'est un train qui passe, puis tout à coup nous réalisons, que l'on n'entend pas de train...
Le lendemain je vérifie invariablement le site de "Réseau Sismalp", dans mes favoris, qui me confirme une secousse tellurique...
A ce propos, hier il y en avait une à Crémieux, Isère...

L'adresse du site, si vous voulez voir. Regardez dans "liste":

      
http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/
                   
L'adresse d'un site sur le Néron en feu :

        http://alpes-stereo.servehttp.com/neron/index.html

                                                

Commenter cet article

mabiche1231 13/11/2007 13:19

coucou très joli le site d'Anoushka. Je voulais vous demander à Rosetina et à toi de quelle origine êtes-vous parce que j'ai une nièce par alliance qui est polonaise et s'appelle Agnieshka et son petit bb s'appelle Aleksandre. JE te souhaite une bonne journée et de meilleures nouvelles de Anoushka. Gros bisous

Marishka 13/11/2007 13:50

En réponse à mabiche1231. Non, nous ne sommes pas originaires de l'europe de l'Est !C'est par pure fantaisie que notre mère appelait notre sœur Annie, du doux prénom d'Anouchka !Quant à moi, mon prénom est... Mauricette que je DETESTE ! Et lorsqu'il a fallu me choisir un pseudo pour le net, j'ai pensé : Annie = Anouchka                                 Mauricette = Marishka, pourquoi pas ?Maintenant, certains membres de la famille nous prénomment ainsi !Pour Rosetina c'est : Roselyne !Voilà tout est dévoilé. Bonne fin de journée et gros bisous.

rosetina 13/11/2007 10:17

Coucou, belles photos de St Hilaire, dommage que notre sisterette ne puisse pas apprécier..

MDR en lisant ton article sur les Pompiers essayant d'éteindre le feu sur la Planéte Mars. Bises Rose