Jeudi 15 Novembre 2007

Publié le par Marishka

Jeudi 15 Novembre 2007


Ce matin, toute la famille a les pensées tournées résolument vers Rocheplane, où notre sisterette est dans un état alarmant.
Cédrik qui devait aller la voir hier et rencontrer le médecin, a dû finalement y renoncer en raison des 40 cm de neige tombée, et rendant l'ascension impossible. Il eût fallu des chaînes pour monter...
A plusieurs reprises il a appelé le centre de Rocheplane et on lui déconseillait vivement de prendre des risques pour monter...
Vers 17 heures, c'est le médecin d'Anouchka qui l'a appelé, pour lui faire un compte rendu détaillé du bulletin de santé de sa maman.
- Infection.
- Température.
- Rares globules blancs.
- Etat semi comateux...

Rendez-vous avec Alex, Virginie et moi, chez Cédrik, pour trouver une solution pour monter malgré tout.
Alex appelle même Patrice, le papa de Méghane et Maxime, en cure à St Hilaire, depuis plusieurs semaines. Lui aussi nous déconseille de monter, ce serait pure folie...
Nous cogitons tous... 
On lance l'idée de contacter Rocheplane et faire descendre Anouchka en ambulance sur Grenoble. Les ambulances font de multiples trajets toute la journée et sont équipées pour ce genre de situation.
L'infirmière nous confirme l'avis du médecin : Anouchka est intransportable...
Nous ne nous avouons pas vaincus, et nous contactons un taxi.
A 19h30, Cédrik, Malorie, Alex, Virginie, Roselyne et moi, nous partons de Grenoble en direction de St Hilaire à bord d'une voiture genre "espace". 
Auparavant le chauffeur est passé chez lui chercher les chaînes pour équiper sa voiture.
Nous montons avec précaution, et effectivement après le tunnel, la route est impraticable pour un véhicule non équipé...
Bien nous en a pris de ne pas tenter l'ascension par nos propres moyens.

Nous trouvons Anouchka dans le même état décrit par le médecin...
Elle ne nous voit pas. Nous lui parlons pour lui dire que nous sommes tous là...
Cédrik et Malorie décident de réserver une chambre pour passer la nuit à Rocheplane, juste à l'étage au dessus de celui d'Anouchka.
L'hôpital met à disposition des chambres d'hôtes, pour les familles...
1 heure après, le reste de la troupe, nous reprenons le taxi qui nous a attendus, et redescendons sur Grenoble.

Ce matin je me renseigne auprès du service des transports en car.
Le trafic n'est pas suspendu, les cars peuvent monter.
Je préviens Cédrik.
il me donne des nouvelles d'Anouchka :
La fièvre est retombée cette nuit, elle a repris un peu conscience et lui a même parlé !
Comme dit Francis, dans cette maladie il y a des hauts et des bas...    
   

Depuis ce matin, les yeux rivés sur la webcam de St Hilaire, nous voyons angoissés, la neige tomber sans répit...nous coinçant "en bas"...
A Tullins et dans la vallée grenobloise la neige commence aussi à tomber... Des petits flocons ça et là : ça peluche, comme on dit.

Françoise vient de m'appeler pour me demander des nouvelles et nous avons décidé toutes les deux, d'y aller en car cet après midi.

Je reviendrai ce soir donner des nouvelles de la sisterette.





Commenter cet article

Agnès 15/11/2007 14:06

Je suis les nouvelles régulièrement. De tout coeur avec vous. Je t'embrasse.