Dimanche 18 Novembre 2007

Publié le par Marishka

Dimanche 18 Novembre 2007


Un lever agréable ce matin : le soleil brille de tous ses rayons !
Au programme de cette journée, après mes courses : cocooning !
Ça repose des expéditions que je fais tous les 2/3 jours à St Hilaire.

Hier comme convenu, nous sommes allés, Rosetina, Bernard et moi rendre visite à Anouchka. 
Nous avons renoncé au car, et pris la voiture. Renseignements pris à droite et à gauche la route était bien praticable, et nous sommes montés sans difficulté.
Nous avons trouvé Anouchka, dans son fauteuil, bien éveillée, elle semblait nous attendre.
Malgré quelques "incohérences" elle s'est montrée particulièrement bavarde. 
Elle parle tout doucement et à plusieurs reprises nous avons dû la faire répéter... Elle nous a dit, être désolée, ne pas pouvoir parler plus fort...
Pour son goûter, je lui avais amené des mousses au chocolat, en lui disant que ça changeait... avec un clin d'œil en direction de Rosetina, sous entendu des "paturettes", mot que je me suis refusée à prononcer de peur qu'elle en demande... et elle a terminé ma phrase, à notre grande surprise : "des paturettes"...
Nous sommes même parvenus à la faire rire franchement !
Rosetina avait raidi ses cheveux, au grand dam de Bernard qui la préfère frisée... Et j'ai expliqué à Anouchka, que Rosetina n'avait qu'à lui dire qu'elle ne se ferait friser, que lorsque Bernard le ferait avec ses cheveux... Alors que son crane est dépourvu de pilosité...
Un sourire franc, qui nous a réjouis ! Là, on la retrouve Anouchka !

Elle était obnubilée par la couleur "carotte".
Elle nous a dit avoir fait un shampoing à la carotte, le matin...
Vérification faite dans la salle de bain : son shampoing est à la menthe...
Puis un moment après : 
"De quelle couleur sont mes cheveux" ?
"Bruns, avec des reflets Auburn, Anouchka".
"Ils ne sont pas carotte" ?
"Non Anouchka, tu n'as jamais eu les cheveux carotte" !

Rosetina a dû encore, lui préciser qu'elle n'était pas à San Francisco, comme elle le pense depuis quelques jours, mais à St Hilaire.
Elle a répété :
"St Hilaire... et qu'est-ce qu'elle dit, la maman"...?
"Quelle maman, Anouchka" ?
"La notre..."
"Rien... elle ne dit rien notre maman..."
Notre maman est décédée en 1975...
En revanche, elle sait bien que nous sommes en 2007 et qu'elle a 59 ans...
Il nous arrive de la "recadrer", mais quelquefois nous la laissons dans son "monde"... Il y a des réalités trop dures, pour elle... on ne rectifie pas.
Aujourd'hui Cédrik monte la voir. 
A deux reprises elle nous a demandé où il était...
Nous nous relayons à son chevet. Inutile d'envahir sa chambre et prendre le risque de la fatiguer ou de lui amener des cochonneries de l'extérieur... le masque est toujours obligatoire...

j'ai pris le temps, en allant fumer sur la terrasse de prendre des photos du magnifique paysage sous la neige :

St-Hilairre-016.jpg St-Hilairre-030.jpg

St-Hilairre-025.jpg St-Hilairre-027.jpg
                                                 La terrasse et les stalactites.

                                       







 
 

Commenter cet article

rebecca 22/11/2007 18:59

je pense beaucoup à elle est j'ai réfléchit à son délir sur san francisco!! c'est un endroit où elle se sentait bien. les etats unis elle adore. ça veut peut étre dire qu'elle se sent bien là où elle est si elle croit etre à san francisco. en attendant peu importe si elle est bien laissez là à san francisco!!! elle est contente comme ça :) bisous à ma maman pour la prochaine fois que ty monte

rebecca 19/11/2007 21:46

haha javoue que parfois ses délirs sont rigolos..meme si en definitif cest pas drole..
je pense à celui de la carotte

rosetina 18/11/2007 13:46

Coucou Marishka, elles sont superbes tes photos , mieux que les miennes.. finalement le soleil m'a suivi dans ma promenade dominicale, un froid de caanrd comme dit Agnés, et j'ai fait provision de légumes et fruits frais pour la saison, j'ai même eu le temps de passer chez Valentine qui prépare la naissance de ma petite fille. Bisous Rosetina

Agnès 18/11/2007 11:23

Givre à Bordeaux, ,un froid de canard avec superbe soleil. Je pense aux neiges de Grenoble, et je suis très contente qu'Anouchka aille mieux. Garde espoir et courage, et repose-toi un peu, aussi ! Bises à toi et Rosetina.