Jeudi 19 Mai 2011

Publié le par Marishka

Jeudi 19 Mai 2011Tullins - 38210 - Je 19 : Peu nuageux13°C

                        Tullins - 38210 - Ve 20 : Nuages et soleil 24°C

 

 

 

  

 

 

 

 

 

En général du beau et quelques nuages....

Mais mes tomates bénéficient de ce soleil bienfaiteur et profitent bien. 

De la taille d'un pois chiche il y a quelques jours, on dira qu'elles ont pris celle d'une olive... verte.

 

 

 

 

 

 

 

       La blague du jour

          La croisière s'amuse

C'est un gars qui rentre dans une agence de voyage et s'achète une croisière de deux semaines pour lui et sa petite amie.

Quelques jours avant d'embarquer, le voyagiste le rappelle pour lui dire que la croisière est annulée, mais qu'il peut lui proposer une croisière de 3 jours à la place.
Petite pharmacieLe gars est d'accord. Alors il se rend chez le pharmacien et achète une boite de comprimés de Dramamine (c'est contre la nausée) et 3 préservatifs.

Le jour suivant, l'agence de voyage le rappelle encore pour lui dire qu'une croisière de 5 jours est disponible.
Le gars dit qu'il est d'accord pour cette nouvelle croisière. Ensuite il retourne à la pharmacie et achète une boite de Dramamine, et 2 préservatifs de plus.

Un jour avant le départ, l'agent de voyage le re-contacte pour lui dire que cette fois-ci il dispose in-extremis d'une croisière de 8 jours.pharmacien
Le gars lui répond "D'accord pour celle-là", et il retourne à la pharmacie s'acheter une boite de Dramamine et 3 préservatifs de plus.

Et là le pharmacien n'y tient plus et lui demande :
-Dites un peu, si ça vous rend malade à ce point, pourquoi est-ce que vous continuez à le faire ?

 

 

 

 

 

 

 

PS : Seule Maria-Dora a pris des risques pour la blague alphabétique d'hier... mais, pudiquement n'a pas osé donner la réponse.

 

 



 

 

 

 

 

 

De beaux gros cumulus ont évolué hier dans notre ciel.

Je me suis amusée un moment à y chercher des "figures" et la tête dans les nuages voilà ce que j'ai trouvé : Un caniche et son os !

 

DSC04883.JPG

 

 

 

 

 

   

 

 

 

De nouveaux indices dans l'affaire DSK.

 

 

INFO LE FIGARO - Selon nos informations, un employé de l'hôtel était présent dans la suite de DSK au moment où la victime présumée est entrée.

Selon une source proche du Sofitel de New York, un membre du personnel de l'hôtel se trouvait dans la suite de Dominique Strauss-Khan quand la femme de chambre est entrée. Elle aurait simplement poussé la porte qui était entrouverte.

Cet homme, affecté au room service, débarrassait le couvert dans la suite. Sa collègue lui aurait demandé si elle pouvait commencer à nettoyer. L'homme lui aurait répondu qu'il avait terminé et que la suite était inoccupée, puis il est sorti. Il ne savait pas que DSK pouvait se trouver dans la salle de bains. Nafissatou Diallo pensait alors être seule… jusqu'à ce que l'occupant surgisse, selon elle.

Aucune caméra dans le couloir

Si la présence de son collègue masculin était avérée, il serait le seul témoin connu à avoir une telle proximité avec la victime présumée, juste avant la scène de violence qu'elle décrit. Ses impressions et sa description des lieux et l'état dans lequel se trouvait Nafissatou Diallo avant l'agression sexuelle dont elle dit avoir été l'objet seraient précieuses pour l'enquête.

D'autant qu'aucune caméra ne serait installée dans le couloir menant à la chambre. Les seules disponibles dans l'hôtel se trouveraient dans le hall d'entrée et les parties publiques du rez-de-chaussée. Ainsi qu'au premier et au second étage, où se trouvent les salles de réunion.

Ces précisions sont également importantes à l'heure où la police s'intéresse aux informations révélées par les cartes d'accès à la suite. Car, si la porte était déjà entrouverte, la femme de chambre n'a peut-être pas eu besoin d'introduire son pass électronique pour accéder à la chambre.

Et l'heure précise de son entrée devrait alors être déterminée par d'autres moyens.

 

 

 

      La porte de la suite 2806de l'hôtel Sofitel de Manhattan où se seraient déroulés les faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn. Crédits photo: AFP/Jewel Samad. 
La porte de la suite 2806 de l'hôtel Sofitel de Manhattan où se seraient déroulés les faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn. Crédits photo: AFP/Jewel Samad.

 

REPORTAGE- La photo de DSK était affichée dans un local destiné au personnel, pour l'alerter sur la présence de ce "VIP". 

La première surprise que l'on a lorsqu'on débarque au Sofitel de New York, immeuble d'une trentaine d'étages, ni vraiment moche ni vraiment glamour, situé 44e Rue, en plein centre de la forêt de gratte-ciel que constitue le midtown de Manhattan, c'est que l'hôtel n'a déjà plus rien d'une «crime scene» comme on les voit dans les feuilletons policiers américains. À l'exception d'un van d'une télévision américaine, le toit surmonté d'une parabole satellitaire, faisant stoïquement le pied de grue sous la bruine le long du trottoir, aucun indice ne signale que s'est déroulé là un fait divers aux conséquences planétaires, affectant non seulement l'avenir politique de la France, mais aussi celui d'une zone euro que Dominique Strauss-Kahn défendait bec et ongles.

Le Sofitel est archicomble, rempli majoritairement de clients américains, hommes en complet veston, femmes en tailleur strict, en raison d'une grande convention professionnelle qui se tient dans le quartier. À l'hôtel, l'accueil est courtois, efficace, commercialement correct, mais dépourvu de chaleur particulière, de tout sourire complice à l'égard d'un compatriote, d'un journaliste français venu enquêter pour d'évidentes raisons. Naviguant entre la réception et le lobby où «brûle» un faux feu de cheminée, Florian, l'"hotel manager" comme on dit en franglais, jeune Français établi à New York depuis dix ans, fait son boulot, tout son boulot, rien que son boulot. Dès que, dans la conversation, on quitte le strict terrain des services qu'on pense être en droit d'attendre d'une chambre à 1 000 dollars la nuit (Internet, petit-déjeuner…), pour passer à l'"affaire DSK", son sourire commercial se fige.

Est-il vrai que le patron du FMI a effectué son check-out tout à fait normalement, ce qui invaliderait la thèse policière de la fuite précipitée ?

Est-il vrai que c'est lui qui aurait appelé l'hôtel, depuis l'aéroport, pour avertir qu'il avait oublié un BlackBerry dans sa suite, signalant ainsi volontairement où il se trouvait ? À quelle heure exactement la femme de chambre a-t-elle rapporté à la direction de l'hôtel la tentative de viol dont elle aurait été l'objet ? Que dit l'ordinateur de la réception sur l'heure exacte du check-out de DSK ? "Il y a une enquête policière en cours, je ne peux faire aucun commentaire", répond le jeune manager.

La seule chose qu'il nous dira, avant de prendre congé pour s'occuper de clients américains, c'est que la femme de chambre, employée permanente depuis trois ans dans cet établissement de la chaîne Accor, n'avait jamais fait parler d'elle, donnant toute satisfaction dans son travail. Est-elle francophone ? "Non, je ne le pense pas."

Appartement rafraîchi 

Curieuse cette omerta d'employés français… En France, si vous êtes témoins d'un crime ou d'un accident, aucune institution judiciaire ou policière ne peut prétendre vous interdire de raconter à qui vous voulez ce que vous avez vu ou entendu. "Il est certain que la police new-yorkaise a fait pression sur le management de l'hôtel pour qu'il garde le silence, explique l'avocat américain Bradley Simon. Il n'y a aucune base légale pour cela, mais cette intimidation est une pratique constante de la police américaine, qui cherche avant tout à renforcer l'accusation, avant la réunion d'un grand jury, seul habilité à prononcer l'inculpation formelle d'un suspect", poursuit l'avocat, marié à une juriste française.

La deuxième surprise que suscite le Sofitel chez le néophyte, c'est qu'il n'a rien d'un véritable "hôtel de luxe". Ce n'est ni le Pierre ni le Plaza.

Dans notre chambre du 24e étage, dont la fenêtre ne s'ouvre pas, la moquette marron clair pas vraiment fraîche et le papier peint beige taché de la salle de bain n'empêchent pas un confort de bon aloi, mais n'évoquent sûrement pas un palace. DSK privilégiait visiblement l'aspect français, pratique, bien situé, "business like" de cet hôtel au luxe ostentatoire d'un palace pour chef d'État.

 

En fin de matinée, nous passons devant la fameuse suite 2806, où nous tombons sur le manager, qui vient de faire procéder par des ouvriers à un rafraîchissement de l'appartement, en vue de pouvoir le relouer, car "la police scientifique a définitivement quitté les lieux lundi soir". Pas question de pouvoir la visiter.

De retour ensuite devant notre chambre, nous trouvons, sur la porte fermée, un écriteau indiquant "ménage en cours". D'origine asiatique et vêtue d'un uniforme n'ayant rien d'affriolant, la femme de ménage nous demande si elle gêne. "Pas le moins du monde !"

La conversation s'engage, sans stress, avec cette jeune femme qui, cantonnée au ménage des 14 chambres de son étage, n'a jamais été en relation avec la plaignante, sa collègue parmi cent. Parlant un anglais sommaire, elle ne connaît ni le FMI ni DSK ; elle ne parle que de ce "VIP, venant du même pays que vous".

Comment donc avait-elle appris que la personnalité à l'origine du scandale était française ? "Mais parce que sa photo avait été, dans le local où nous nous changeons, affichée avant sa venue dans l'hôtel !"

De manière compréhensible, le management de l'hôtel attirait l'attention de son personnel à l'avance, avant l'arrivée de VIP, clients à soigner particulièrement.

Lorsqu'elle est entrée dans la suite 2806 vers midi ce samedi fatal, Nafissatou Diallo savait comme tout le monde qu'elle était occupée par un personnage très important…

 

 

 

 

 

 

 

 

Racket des panneaux et avertisseurs de radars. 

 

 

Les députés de la majorité n'adhérent pas tous au projet de la sécurité routière.

                                                                                                                     

 Radars et panneaux avertisseurs : François Fillon s'énerve!

Pour épargner des vies, ce qui en soi est tout à fait louable, il y a mieux à faire que de s'attaquer au pouvoir d'achat des plus pauvres.

 

Le gouvernement Sarkozy-Fillon pour renflouer les caisses de l'Etat est prêt à tout.

Après avoir largement participé à les vider grâce aux dépenses sans limites du ministre et du président, Mr Blanc aimait bien les cigares très chers payés par la République, Mr Estrosi lui c'est les voyages à coût très élevés qu'il appréciait, Rachida Dati en plus de ses revenus et de ses avantages a explosé le budget des frais qui lui était alloué. Elle ne pouvait faire de la politique qu'avec des tenues de grands-couturiers, ce qui malheureusement ne la rendait pas plus compétente.
Le président lui, a trouvé légitime que les citoyens français lui paient un nouvel avion, dont la dépense juste pour l'agencement intérieur s'élève à 176 millions d'euros, en plus de tous ces goûts de luxe digne d'un nabab.


Alors il faut trouver de l'argent, et là "eurêka", on va en prendre un peu plus au moins nantis car ils sont très nombreux et dans l'ensemble ils ont tous une voiture.

Déjà avec les taxes très élevées sur le carburant, le simple automobiliste, pour qui cette charge devient insupportable, est en valeur relative beaucoup plus taxé que les hauts revenus.

Et bien non, cela ne suffit pas, on va leur en prendre encore un peu plus à tous ces automobilistes qui ne peuvent plus se passer de leur voiture.
On va leur faire payer des PV pour la vitesse. On rajoute des radars et surtout on enlève toute la signalisation qui prévenait les contrôles. Tout cela avec pour excuses que les chiffres des accidents de la route ont augmenté sur la dernière année.

 

 

 

 

Pourquoi ne pas enlever ceux-là, pendant qu'ils y sont ?

 

Les automobilistes n'ont qu'à ouvrir les yeux !

 

 

 

           

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 


 

N'oubliez pas de signer la pétition en ligne, ci-dessous :   

 

null

Qui est Florence ?    PETITION EN LIGNE 

       Florence Cassez

        1988 jours

       dans les geôles

                 du Mexique.

 

Commenter cet article

EmilieRD 20/05/2011 20:57



Bon vendredi et bon week end!



mireille 20/05/2011 07:40



un petit coucou rapide ce matin pour te souhaiter une bonne journée,je suis en retard pour....hier


bisous, Mireille,



fanfan 20/05/2011 07:32



saurons-nous un jour le fin mot de cette histoire ?


PAS mal la blague!


Avec ces nouvelles mesures,il y aura de plus en plus de gens qui rouleront sans permis .


 Bonne journée: joli ton caniche nuageux!


Gros bisous



bella85 19/05/2011 20:57



passage du soir bisous



Nany 19/05/2011 20:24



J'ai chercher le caniche et le nonosss
mais j'ai rien vu...
Bonne et douce soirée, bizzz



Linda & Picasso ::0079::0071:: 19/05/2011 19:36



bonne soirée ...ici journée grise sans soleil maus sans pluie .....





Nocturne



La nuit se mêle encore à de vagues pâleurs ;
L'étoile naît, jetant son reflet qui se brouille
Dans la mare dormante où croupit la grenouille.
Les champs, les bois n'ont plus ni formes ni couleurs.


Leurs calices fermés, s'assoupissent les fleurs.
Entrevue à travers le brouillard qui la mouille,
La faucille du ciel fond sa corne et se rouille.
La brume égraine en bas les perles de ses pleurs.


Les constellations sont à peine éveillées,
Et les oiseaux, blottis sous les noires feuillées,
Goûtent, le bec sous l'aile, un paisible repos.


Et dans ce grand sommeil de l'être et de la terre,
Longtemps chante, rêveuse et douce, des crapauds
Mélancoliquement la flûte solitaire.



Jules Breton, tiré de Les champs et la mer (1875)







bisous a demain



Emy 19/05/2011 19:23



Je passe plus vite que le vent, car dur dur journée, j'espère que la tienne a été moins fatigante, bisous et à demain***



treFRANCIS 19/05/2011 18:18



salut frangine j espere que tu vas bien je t embrasse frcis  frcoise



mentale 19/05/2011 18:14



mon coucou du jour.


***bise***


@ demain



belbe 19/05/2011 17:18



quelle histoire ...