Lundi 21 Novembre 2011. Meurtre d'Agnès : après le drame, la polémique

Publié le par Marishka

Lundi 21 Novembre 2011Tullins - 38210 - Lu 21 : Brouillards 5°C

                                  Tullins - 38210 - Ma 22 : Ciel couvert14°C

 

 

 

 

11novembre01.gif

 

 

 

 

De la grisaille, tout comme la journée d'hier.

Les rayons du soleil n'ont pas réussi à percer la couche nuageuse et on aurait cru qu'il allait neiger.

 

 

 

  

  

            La blague du jour

        La piqure de guêpe

C'est une dame, très très BCBG, qui habite Neuilly et se rend (en Porsche Cayenne) chez son médecin, Avenue Foch ...

cse_docteur.gif
Elle entre dans le cabinet du médecin et s'écrie toute affolée :
- Docteur, c'est affreux, j'ai été piquée par une guêpe !
- Allons Madame, calmez-vous, répond le médecin, ce n'est sans doute pas bien grave.
- Mais enfin docteur, vous ne vous rendez pas compte, c'est extrêmement... comment dire... c'est horriblement gênant, voyez-vous...
- Si vous me disiez d'abord où avez-vous été piquée au juste ?
- Ah ça non, n'y comptez pas, c'est hors de question !
- Mais enfin, je suis médecin, je...
- Non non non non et non !!! C'est bien trop embarrassant... Vous soignez la plupart de mes amies, et si l'une d'elles apprenait une chose pareille, je serais la risée de tous dans les dîners mondains. C'est bien simple, je n'oserais même plus sortir de chez moi.
- Mais enfin Madame, commence à s'énerver le toubib, je suis tenu par le secret professionnel, vous l'oubliez ? Et puis, du reste, comment voulez-vous que je vous soigne si j'ignore où cette guêpe vous a piquée ?
- Docteur, vous me jurez que vous n'en parlerez à personne, pas même à votre épouse ?
- Vous avez ma parole, madame.
 
Alors la dame s'approche de son médecin et, après avoir jeté un rapide coup d'oeil à droite et à gauche pour s'assurer qu'ils sont bien seuls dans la pièce, elle lui murmure tout bas à l'oreille :
- Chez Leader Price...!
  

 

                         

 

Non, ce n'est pas encore Mme Bettencourt !

 

 

  



 

 

 

 

 

 

Je me lève saine et sauve de ma nuit passée dans mon lit cassé.

Je vous rassure il m'a bien "supportée" et a tenu bon !

 

J'ai quand même prévenu mon voisin du dessous au cas où il casserait intempestivement en pleine nuit et qu'il entende un grand boum !

 

Il est venu étudier l'objet du délit de près et a décrêté que pour le recoller, il fallait effectivement le démonter.

Cela implique que je mette ma literie à terre et dorme en rase-motte en attendant que la colle prenne.

En outre nous avons repéré une autre fente à côté, qui ne demande qu'à s'élargir comme la première...

Je suis mal barrée.

Cette partie du lit est incurvée ce qui explique que ces pièces de bois soient collées ou décollées plutôt.

 

 

 

         DSC05214-copie-1.JPG

   

Le coller n'est donc pas évident, en racheter un autre non plus.

Il faut déjà trouver un modèle qui me plaise.

C'est quelque chose que je n'envisageais pas, je n'y avais donc jamais réfléchi.

J'ai bien une petite idée sur la question et je cherche sur des sitesl'objet rare.

Sur le net, c'est incroyable comme nous sommes pistés !


Depuis mes recherches de lits, des pubs de lits s'affichent, notamment sur mon blog.

Lorsque je furetais pour un lit d'appoint, j'avais des pubs lits d'appoint, Lorsque j'étais en quête d'une mutuelle santé j'avais des pubs de mutuelles. Elles envahissent encore ma boîte à lettres électronique....

Essayez vous verrez. Cherchez par exemple "cadeaux de noël" ou "informatique" ou "rencontres", vous verrez confirmés mes dires.

 

Pour l'instant je suis en pleines expectatives. Le réparer ? Le changer ?

 

J'active mes méninges pour trouver une solution...

 

Meurtre d'Agnès : après le drame, la polémique.

 

 

 

Le calvaire de la petite Agnès est en train de prendre des allures d'affaire d'État.

 

Une réunion interministérielle aura lieu aujourd'hui à 16h30 à Matignon autour de François Fillon : seront présents le garde des Sceaux, Michel Mercier, ainsi que les ministres de l'Intérieur, Claude Guéant, et de l'Education, Luc Chatel.

Et des voix commençaient à s'élever à droite et à gauche pour demander si ce drame pouvait être évitable. Car évidemment, trois jours après la découverte du corps de la collégienne, âgée de 13 ans, un certain nombre de questions peuvent se poser.

La direction du lycée est-elle au courant des antécédents du lycéen ?

Alors que la mère de la jeune victime a mis en cause l'établissement, la direction a indiqué hier qu'elle n'était pas précisément informée sur le passé judiciaire du lycéen. "On savait qu'il avait eu des ennuis avec la justice, mais on n'en connaissait pas la nature. Et nous n'avions aucun contact avec les services de justice" a précisé le directeur, Philip Bauwens déplorant un "cloisonnement" entre institutions.

Décrit comme "très froid", ce lycéen était déjà connu pour une affaire de violence sexuelle encore non jugée dans le Gard.

Une information judiciaire pour le viol d'une jeune fille mineure avait ainsi été ouverte en août 2010, à Nîmes. Des éléments que "la direction du collège Cévenol a découverts, en même temps que les parents d'Agnès, en même temps que les élèves et leurs familles" a affirmé le vice-président de l'établissement, Jean-Michel Hieaux.

Après quatre mois de détention provisoire, l'adolescent avait été remis en liberté, sous contrôle judiciaire.

Une situation qui lui imposait un suivi psychiatrique et d'être scolarisé dans un internat. Dans quelles conditions a-t-il été suivi ?

 

 

Itinéraire d'un jeune meurtrier présumé.

 

 

Avant le mois d'août 2010, Mathieu, l'assassin présumé d'Agnès, était considéré comme un garçon sans histoire dans son village de la Vaunage, près de Nîmes. "Il était même plus réservé, un peu en retrait par rapport aux autres jeunes de son âge", explique Jean-Baptiste Estève maire de Nages et Solorbes (Gard), là où la famille du jeune homme menait alors une vie sociale riche et heureuse.

La maman est comptable et conseillère municipale. Le papa est professeur. Le couple s'investit dans les associations locales, notamment dans le théâtre amateur. Mathieu, l'aîné des trois enfants, participe à ces activités.

 

Derrière cette image bien lisse, qu'est-ce qui fait qu'une vie d'adolescent dérape ? C'est ce qui se produit pendant l'été 2010.

 

Le jeune homme donne rendez-vous à une de ses anciennes petites camarades de classe à l'extérieur du village, dans une forêt. C'est un piège. L'opération est préméditée. La jeune fille, 15 ans, est attachée à un arbre, menacée d'un couteau et violée. Elle croit qu'elle va être tuée.

 

Le jeune garçon, qui a seize ans, est arrêté, mis en examen pour agression sexuelle et placé en détention provisoire au quartier des mineurs de la maison d'arrêt de Nîmes où il séjourne pendant quatre mois.

 

En attendant son jugement, il est remis en liberté quelques semaines avant Noël 2 010 mais placé sous contrôle judiciaire sévère qui lui interdit de séjourner dans le département du Gard, l'oblige à une prise en charge psychiatrique et à vivre en internat.

 

En novembre 2010, il rejoint la Haute-Loire où vivent ses grands-parents. Il devient interne au collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon, établissement réputé et coûteux : 12000 € de frais de scolarité par an.

 

Depuis un an, il voyait régulièrement un psychiatre et deux fois par semaine le psychologue attaché à l'établissement dont la direction ignorait le statut judiciaire d'agresseur sexuel présumé de son élève.

Le 16 novembre dernier, le deuxième dérapage est bien plus terrible et dramatique encore. Mathieu aurait soigneusement préparé son agression et attiré sa victime dans la forêt. Pour le drame absolu et la mort atroce d'Agnès.

 

Un portrait très ressemblant d'Agnès avait été dessiné par l'une de ses camarades du collège./ PhotoPQR Le Progrès

 

  

 

 

"Sa place n'était pas en internat"

 

 

 

   

 

En général, lorsque quelqu'un commet, par exemple, un acte pédophilique, il a obligation de ne pas fréquenter des établissements où il y a des enfants. Dans ce contexte là, ça ne s'est pas fait. Que cet élève se retrouve dans un collège mixte, on peut se poser la question de la fiabilité de la décision qui a été prise. Je suis étonné que, même avec un contrôle judiciaire, il ait été autorisé à fréquenter un lycée mixte.

Tout de même, il y avait eu une première affaire avec un viol. Qui plus est, la victime avait été attachée. Cela prouve que l'auteur présumé n'a pas agi sur le moment, que son acte avait été préparé. C'est un signe de dangerosité potentiel. Qui a pris la décision de le mettre en internat ? La justice le savait-elle ?

En l'absence d'éléments, on n'a pas à répondre. Je me garderais bien d'apporter un jugement.

 

C'est aussi ce que je pense.

 

Après de tels faits il n'avait pas sa place en internat, mais plutôt dans un établissement surveillé, dans l'attente de son procès.

 

 

 

 

 

 

 


N'oubliez pas de signer la pétition en ligne, ci-dessous :  

null
Qui est Florence ?          PETITION EN LIGNE
            Florence Cassez
          2174 jours
         dans les geôles
           du Mexique.  

Commenter cet article

maracudja 22/11/2011 16:39


Coucou Marishka J'espère que tout va bien ce jour 


Trouver porte close chez toi c'est rare 


J'espère que ton lit ne s'est pas tiré cette nuit   Bisous 

tiot 21/11/2011 23:43


salut


des grosses bagoles j'en voit tous les jours chez lidl


bonne soirée

ANTILLES 21/11/2011 23:20


pauvre lit,  passe un bon mardi, kiss

bigmumy 21/11/2011 23:15


bonsoir, une belle blague bien rigolote !!! je te souhaite une bonne semaine et bonne soirée

Soledad 21/11/2011 22:38


Bonsoir Marishka; je crois que le bois de ton lit a bien fait son temps et comme tu dis avec tout ce qu'il a vu comme galipettes...il te va falloir le mettre aux oubliettes. Crois-tu que la CAF
se sera enfin décidée à te verser les royalties qu'elle te doit avant la fin de l'année, ce qui te permettrait de t'en offrir un comme tu voudrais. Pour la mort de cette petite jeune, il y a un
truc que je n'ai pas encore compris, pourquoi ont-ils pu quitter l'enceinte de l'école et se retrouver en forêt ? Où est la surveillance dans cet établissement huppé ? C'est sûr que c'est
une affaire affreuse pour les 2 parties? Cela ne doit pas être facile à vivre d'être parents d'un tueur, ni pour ses frères et soeurs. Je crois que les médias nous aprlent davantage
qu'avant de ces faits horribles qui arrivent, que ce soit avec des jeunes filles ou des femmes allant faire leur jogging. Celui qui l'avait extrêmement choquée, c'était le mec qui avait tuée
sa compagne avec l'aide de son ex-femme et qui faisait celui qui recherchait son amie avec les parents de cette dernière. Vraiment on se demande dans quel monde de tarés on vit. Sinon,
pour ton article concernant les "apartés" du sieur Sarkozy quant à "l'esclavage" que vit sa dulcinée en ce moment, il ne se rend pas compte des énormités qu'il peut dire, et j'ai entendu
Coppé critiquer les médias pour avoir relaté ça. Moi, je trouve qu'ils ont bien fait, ce fainéant se contente de "lever un oeil", faut dire qu'il doit être fatigué, elle pas du tout. Et pour sa
campagne, comme tu dis, il en dépense à tour de bras de l'argent, de notre argent, alors que l'on n'arrête pas de nous parler de rigueur ou d'austérité. Tiens, demain, il va être par chez notre
amie Tatiana, elle en sait des choses sur son déplacement et tout ce qui va être déployé, dont les petits fours, non pas faits sur place par les commerçants qui auraient ainsi pu se faire
quelques picaillons, non ils seront faits à Paris et s'offriront eux aussi un petit voyage. Nous ne sommes pas sortis de l'auberge et l'agence de notation Moody's qui râle encore après nos
AAA...Ils nous prennent pour des chèvres et voudraient nous dire BBB...Tiens, je te souhaite une bonne fin de soirée, une bonne nuit sans pied de lit qui risquerait de craquer définitivement, et
plein de bisous de la part de Solé

Evy 21/11/2011 22:12


Une bien triste affaire ils y a bien trop d'enfants en ce moment qui sont violé et tué passe une bonne soirée et douce pensée bisous evy

toutoune 21/11/2011 19:48


Dire que ça s'est passé à quelques kilomètres de là où j'habitais.


Je passe te souhaiter un bon début de semaine,


bise étoilée

DANY SAILLY 21/11/2011 18:03


Quand trouveront-il une solution adéquate ?????  en tout cas la petite est morte rien n'y changera ,mais dans ce monde qui tourne de moins en moins rond cela fait peur  des
violeurs si jeunes ,cela me dépasse !!!!!!!!!!!!!!! que se passe t-t-il dans la tête de ces personnes !!!!!!!!!!!!!!!!  horreur en tout cas ; je ne me vois pas avoir de jeunes enfants
maintenant ,je ne serai jamais tranquille   !!!!!!!!bises

Mousse 21/11/2011 16:50


Bonsoir chère Marishka,


Franchement ces pétasses !


Pour la petite c'est vraiment une honte.


Comme la justice est très laxiste, il y en aura encore bien d'autres.


Ton lit, il n'y a qu'une seule solution, en acheter un nouveau pour plus de sécurité.


Bonne semaine, bisous.

EmilieRD 21/11/2011 15:02


Bon lundi et bonne semaine!