Mardi 20 Septembre 2011

Publié le par Marishka

Mardi 20 Septembre 2011Tullins - 38210 - Lu 19 : Nuages et soleil 6°C

                                   Tullins - 38210 - Ma 20 : Peu nuageux21°C

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Le retour du soleil ? Je n'ose me réjouir !

Si le matin (6°C) est bien frais les températures se radoucissent l'après midi.

 

 

 

 

 

Temps libre

 

 

    

 

   

La blague du jour.

 

 

Une histoire de bottes, ça vous botte ?

 

 

  Bottes Coccinelle Disponibles du 20-21 au 33

 

 C'est l'histoire vraie d'une institutrice de dernière année de maternelle au milieu de janvier le mois le plus dur pour tout le monde ...
   

Un des gamins lui demande de l'aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et en effet elles sont vraiment difficiles à enfiler.
   

Après avoir poussé tiré re-poussé et tiré dans tous les sens les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit :"Elles sont à l'envers maîtresse".
   

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...
   

Bref nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées aux bons pieds
   

Et là le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : "C'est pas mes bottes !".


Bottes Grenouille Disponibles du 20-21 au 33A ce moment elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres se calme et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant ....
 

Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse il ne répond pas.
    

Elle dit alors :"Bon allez on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot.
  

Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :
  

"C'est pas mes bottes c'est celles de mon frère mais maman a dit que je dois les mettre".
   Bottes Pompier Disponibles du 20-21 au 32

Là elle a envie de pleurer mais une nouvelle fois elle se calme et entreprend de lui re- re-mettre ses bottes.
  

L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi.
  

Pour aller jusqu'au bout elle le met debout lui fait enfiler son manteau lui met son cache-nez et lui demande :"Où sont tes gants ?".
  

Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :
 

"Pour pas les perdre je les ai mis dans mes bottes."

 

  

                                       ____________________________________________

    null   

 

 

 

De quoi s'arracher les cheveux !

 

 

 

 



 

 

  

    

Nouvelle attaque de requin à La Réunion, un surfeur recherché.

 

 

 

 

Le responsable d'une école de surf est porté disparu depuis lundi après-midi au large de la plage de Boucan-Canot, à Saint-Paul, sur l'île de la Réunion.

 

L'alerte a été donnée aux environs de 15 heures locales (12 heures en métropole) par d'autres surfeurs qui auraient aperçu son corps flottant à une centaine de mètres du rivage, a appris TF1 News auprès de la gendarmerie, confirmant une information paru sur le site ipreunion.com. 

 

Un grand requin blanc au large de Guadalupe, au Mexique.

 

La victime serait l'ancien champion de France de bodyboard Mathieu Schiller, âgé de 32 ans. En fin de journée, malgré l'envoi d'un hélicoptère de la gendarmerie et des bateaux des pompiers, le surfeur n'avait pu être retrouvé. 

 

"Lors de nos plongées, nous avons aperçu un requin bouledogue de 4 mètres de long dans le secteur et qui pourrait bien être à l'origine de cet accident mortel", précise à TF1 News Patrick Sautron, commandant de la brigade nautique de Saint-Paul. Les recherches devraient reprendre mercredi matin.

 

Depuis le début de l'année 2011, 16 attaques de requin ont eu lieu au large des plages de Boucan-Canot et des Roches noires, dont quatre mortelles, précise le commandant.

"Dès qu'il y a un peu de houle et un peu de pluie, comme cela venait d'être le cas, cela créé des alluvions et de la turbidité dans la mer dans ces secteurs-là, et cela attire les requins, explique Patrick Sautron précisant que depuis quelques temps, "deux à quatre requins se trouvent en permanence au large de ces deux plages".

Le 25 juillet dernier, une table ronde avait réuni les autorités locales pour tenter de trouver des solutions à ces attaques à répétition.

 

 

 

 

 

Le petit garçon revient à l'école en robe : "Parce que c'est une fille", dit sa mère.

 

 

Tableau noir, école (illustration)

 

 

Oups ! Cherchez l'erreur.

 

 

 

 

Certains l'appelaient "le monstre". A Noël., il disait à ses copains avoir reçu comme cadeaux un ballon de football ou un Action Man. Des cadeaux de garçon, en somme. Mais c'étaient des mensonges. Des leurres pour éviter de dire qu'il avait été ravi de jouer avec ses nouvelles chaussures et sa poupée Barbie...

Ce petit écolier de 10 ans souffre d'une "dysphasie de genre". Traduction de sa maman de 36 ans : son garçon est en réalité une fille enfermée dans un corps qui ne reflète pas son identité sexuelle. "Certaines personnes ont besoin de lunettes, d'autres de chaises roulantes, ma fille a besoin de s'habiller en fille parce qu'elle est une fille", explique-t-elle.

 

Ce décalage dans son identité sexuelle remonterait à la toute-petite enfance, assure la maman. Pour elle, son enfant est "devenue" une fille dès l'âge de 2 ans et demi. Le passage à l'école aurait encore accéléré les choses, constituant un véritable déclic. L'enfant a franchi un nouveau cap il y a quelques jours, lors de la rentrée scolaire. Le petit garçon est arrivé dans son école de Worcester (Grande-Bretagne) avec de longs cheveux et une robe. Sa maman envisage d'entamer un traitement hormonal sur son enfant lorsqu'il aura 12 ans.

D'ici là, elle semble pouvoir compter sur l'oreille compréhensive du chef d'établissement de son enfant. "Notre école fonctionne sur une politique d'intégration et s'attache à s'assurer que tous nos élèves disposent du soutien dont ils ont besoin ", a-t-il expliqué.

 

    

 

Deux siamoises liées par la tête séparées avec succès.



 

  

Agées d'un an, les fillettes opérées en août à Londres se portent bien. Leur chance de survie n'était que d'une sur 10 millions.

 

Les fillettes avant et après l'opération.

 

  Les fillettes avant et après l'opération.

 

 

Il y a encore un mois, Ritak et sa sœur siamoise Ritag étaient liées par une partie du crâne. Ces jumelles soudanaises ont été opérées avec succès à Londres à quatre reprises entre mai et la mi-août. Malgré l'extrême difficulté de la procédure, elles ne présentent pas de séquelles neurologiques, selon l'équipe médicale de l'hôpital pour enfants de Londres qui les a prises en charge.

Les siamois représentent une naissance sur 100.000 dans le monde et sont plus fréquents en Asie et en Afrique. Parmi eux, 5% seulement sont attachés par la tête - on les appelle "craniopagus".

Dans 40% des cas, ces nourrissons ne survivent pas à la naissance. Un autre tiers décède dans les 24 heures suivant la venue au monde. Les chances pour Ritak et Ritag de dépasser la petite enfance n'étaient donc que d'une sur 10 millions.



Un défi médical.

 

La pathologie de fillettes n'impliquait pas seulement de couper la peau qu'elles partageaient. Selon les quelques 25 médecins ayant travaillé sur ce cas délicat et rarissime, d'importants échanges sanguins s'opéraient entre les deux organismes.

Ritag irriguait en sang la moitié du cerveau de sa sœur, mais ce sang était ensuite pompé par son propre cœur, si bien qu'elle assurait à elle seule un effort démesuré. Au moment de son arrivée le 13 avril à Londres, l'organe était prêt à lâcher, représentant une menace vitale pour les deux petites filles.

Les deux premières opérations ont permis de séparer le système vasculaire commun des enfants. La troisième a consisté à insérer des tissus permettant ensuite d'"étirer" la peau destinée à couvrir leur crâne au moment de la séparation finale en août.

"Les chances de survie de ce genre de jumeaux sont très rares, a estimé David Dunaway, le chirurgien ayant supervisé les opérations à l'hôpital de Great Ormond Street. Nous avons dû faire face à de nombreuses difficultés".

 

Les deux fillettes sont nées le 22 septembre 2010 à Khartoum, la capitale soudanaise. Leurs parents, tous deux médecins, ont fait appel à l'association britannique Facing the World, spécialisée dans l'aide aux enfants souffrant de déformations faciales, pour leur permettre d'être opérées gratuitement par des spécialistes.

  

 

Une chance sur 10 millions, et elles l'ont eue !

 

 

 

 

 

 

Je ne sais ce qui s'est passé hier sur mon blog, mais j'ai eu un mini buzz.

Mon compteur de visites s'est affolé quelques heures... 

   

 

visiteurs  Visiteurs 2

 

 

 

 

 

 


N'oubliez pas de signer la pétition en ligne, ci-dessous :

null
Qui est Florence ?        PETITION EN LIGNE
         Florence Cassez
       2112  jours
         dans les geôles
            du Mexique.

    

Commenter cet article

nessa 21/09/2011 00:38



hihi   le mini buzz est plutot positif ! je mets ma main à couper qu'il s'agit d'un bond du compteur du ax retwettes sur twiters, mon compeur depasse parfois les cent 


 


je connaissais l'histoire des bottes mais elle me fait bien rireouf pour les siamoises et nul la mère du garçon ...les 2 sont allés voir un psy ?   bizzzz j'ai disru du net car plus
d'ordi tt simplement lol



Soledad 20/09/2011 23:08



Bonsoir Marishka, je vais faire un passage rapide pour te saluer mais je te promets de repasser car j'ai fait la lecture des billets de retard et il lme faudra te les commenter. Je suis fatiguée
par mon après-midi au jardin et je dois aller écosser des haricots, ce que je vais faire installée dans mon plume devant la téloche. Quel exploit cette opération des sialoises, ça ne devait pas
être marrant pour les parents de s'occuper d'enfants ainsi formés. Espérons que ce soit une réussite. Pour l'autre histoire c'est un peu du n'importe quoi mais où va t'on chercher tout ça ? Quant
au requin mangeur d'homme il paraît que cet animal fait moins de ravages que l'éléphant par exemple et je me suis demandé comment. Bon, ma belle je te souhaite une bonne soirée puis une douce
nuit et te fais de gros bisous. Solé



Mary 20/09/2011 19:54



Bonjour Marishka peufff ! ton compteur va exploser lol !  ! Mdr avec ton histoire de bottes elle est excellente
 ! quel coquin ce gamin ...il y a des baffes qui se perdent ! Bonne soirée à toi. Bisous Mary



tiot 20/09/2011 17:03



salut


pas mal l'histoire des bottes


bonne soirée



mentale 20/09/2011 14:15



Comment as tu réussi à avoir tant de monde d'un coup?


C'est avec un peu de soleil que je passe te souhaiter un bon mardi.


Bise étoilée



Pierre 20/09/2011 13:32



Bonjour marishka, je viens de passer un long moment de lecture chez toi ,une semaine à rattraper et c'est toujours un régal , bravo pour la barre des 300.000 et ton blog qui ne cesse de
croître uniquement du à sa qualité et donc je ne m'étonne pas de 60 visiteurs ensemble



gypsy 20/09/2011 12:39



bonjour Marishka


merci pour ces infos !!!bonne journée


gros bisous



Linda & Picasso ::0079::0071:: 20/09/2011 12:30



j'espère qu'elles vont vire des années et pas de complications après l'opération!


le requin ...bin au fond il est chez lui ...






Emy 20/09/2011 12:29



Merci pour l'histoire des bottes, j'ai bien aimé



belbe 20/09/2011 12:06



dernier jour de l'année ...