Samedi 3 Décembre 2011. BEBE DEMON ?

Publié le par Marishka

Samedi 3 Décembre 2011Tullins - 38210 - Di 4 : Très nuageux  5°C

                                   Tullins - 38210 - Lu 5 : Nuages et soleil10°C 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour du soleil après la pluie d'hier soir ?

 

 

 

 

 

 

 

Temps libre 

 

        La blague du jour.

           Nudistes.

 

 

 

 

 

Sur la Côte d'Azur, un jeune curé raconte à des amis qu'il est allé prêcher dans un centre de nudistes.

On lui demande :

"Cela ne vous a pas trop gêné, de voir tous ces gens nus ?"

 

null

"Non, mais au milieu de mon sermon, j'ai commencé à me demander où ils avaient bien pu mettre leur argent pour la quête !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

En prison, une Afghane libérée... mais contrainte d'épouser son violeur.

 

 

Le président afghan Hamid Karzaï a ordonné jeudi la libération d'une Afghane incarcérée pour "adultère" après avoir été victime d'un viol. Mais pour éviter d'être stigmatisée, la jeune femme va probablement devoir épouser son violeur.

Il y a deux ans, Gulnaz, une Afghane, a été violée par le cousin de son mari. En application de la loi en vigueur dans le pays, ce n'est pas son agresseur qui a été condamné, mais Gulnaz elle-même : douze ans de prison pour "adultère".

Emprisonnée à Kaboul, elle a ensuite donné naissance à un enfant issu du viol. Son cas, l'un parmi tant d'autres des violences faites aux femmes dans la région, a attiré l'attention internationale. 5.000 personnes ont notamment signé une pétition demandant sa libération.

 

A quelques jours d'une conférence internationale sur l'Afghanistan, où il devrait demander de nouvelles aides financières, Hamid Karzaï, le président afghan, a fait un geste en ordonnant la libération de Gulnaz. Mais les responsables judiciaires estiment qu'elle devrait épouser son violeur, pour éviter d'être en danger après sa libération. Les femmes violées sont en effet stimagtisées en Afghanistan. De son côté, Gulnaz a exigé que son frère épouse la soeur de son agresseur. Objectif : s'assurer que ce dernier ne l'agresserait pas à l'avenir.

Dix ans après la chute du régime ultra-rigoriste des islamistes talibans, chassés du pouvoir par la coalition emmenée par les Américains, la condition des femmes afghanes a évolué, surtout dans les villes. Mais la société afghane reste très traditionaliste et patriarcale, et des pratiques telles que les mariages forcés et les "crimes d'honneur" restent monnaie courante.

 

 

     Une femme afghane.      

          Une femme afghane.

 

 

 

 

 

 

Il voulait vendre son bébé pour... 25 dollars !

 

 

 

 

Le père a été condamné à 6 ans de prison, la peine maximale prévue.

 

Un américain de 39 ans vient d'être condamné à six ans de prison. Il avait essayé de vendre sa petite fille, agée de huit mois, pour 25 dollars sur le parking d'un supermarché de Californie.

Le couple avait été arrêté en juin 2010,après que deux femmes eurent signalé à la police que Patrick Fousek et Samantha Tomasini tentaient de vendre leur bébé à l'extérieur d'un supermarché Wal-Mart de Salinas, au sud de San Francisco, explique Europe 1.

 

   Biberon, bébé
A l'époque l'homme se droguait. "Je regrette infiniment" a-t-il déclaré à la cour.


Son avocat a assuré que son client n'avait jamais eu l'intention de vendre sa fille.

Mais la juge a condamné l'homme à six ans de prison, le maximum prévu pour mise en danger de la vie d'un enfant.

La petite fille a a été retirée au couple, Elle sera prochainement adoptée.

 

 

 


 

Trois réflexions :

 

-  En supposant que la petite pesait environ 7 Kg, ça fait bien moins cher qu'une dinde ! (25 dollars américains = 18,6497576 euros). Il n'était donc pas très futé ce père...

 

 

-  Moins chère que la poupée Lou d'Elisa !

 

 

 

-  Peut-être vaut-il mieux tenter de la vendre, plutôt que la mettre dans un lave-linge.

 

 

 

Ce père de famille qui a tué ainsi son fils (dans le lave-linge) sera sans doute moins condamné que cet américain !

 

 

 

 

 

Fan de vampires, elle appelle son fils "Daemon"

 

 

 

"Daemon" signifie "démon" en anglais. Les parents vont comparaître devant le juge des affaires familiales.

 Le 3 novembre dernier, Blandine et Lionel Défontaine, de Busigny dans le département du Nord, sont allés déclarer la naissance de leur fils à la mairie.

Rien de bien surprenant, si ce n'est que la personne chargée de l'état-civil a émis un doute lorsque que les parents ont donné le prénom de l'enfant : Daemon ! ("démon" en anglais).

Le fonctionnaire a alors expliqué aux parents que ce prénom pourrait nuire à l'intérêt de l'enfant mais a quand même enregistré le prénom. Un courrier au procureur de la République signalant ce choix original mais mal adapté, a été envoyé.
Le  couple a finalement reçu une assignation à comparaître devant le juge des affaires familiales du tribunal de Cambrai, le 15 décembre.

Blandine ira défendre le prénom de son fils. Un bébé aux cornes du diable et aux dents de vampires.

 
"OK, il y a des prénoms farfelus, mais celui-là existe en Amérique ! Et puis il y a des petites filles qui s'appellent Satane et ça ne pose pas de problème !" déclare-t-elle.

Et puis, un prêtre qu'elle avait  consulté lui a même affirmé que le prénom de Daemon n'était pas un obstacle pour un baptême à l'église...

 


Elle avait choisi ce prénom parce que c'est celui d'un des personnages de son feuilleton favori, Vampire Diaries . À ce nom, Damon, elle a souhaité ajouter une lettre, en l'occurrence, un "e" - et pas un "i", pour justement ne pas induire de double sens, précise La Voix du Nord.

 


"Et puis vous avez vu ? Il n'a pas de cornes, ni de queue... ! ", sourit-elle entre deux larmes. 

 

 

 

Pauvre gosse, j'espère que le juge ne lui donnera pas raison.

Une atteinte à la liberté peut-être, mais un prénom qui peut être sujet à moquerie. Un prénom c'est pour la vie ! 

 

Il y en a d'autres tout aussi farfelus ....

 

 

A l'époque où l'on peut prénommer son bambin "Yahoo", "Pamplemousse", "Ikea" ou "Périphérique", certains parents s'en donnent à cœur joie.

 

Des prénoms extravagants :

 

Goldorak

Cajoline

Soupline

Wanadoo

Facebook

Yahoo

@

Google

Chanel

Ikéa

Pepsi

Fanta

Canon

Séphora

Nivéa

Périphérique

 

 

Liste non exhaustive... hélas !

 

 

  

 


N'oubliez pas de signer la pétition en ligne, ci-dessous :

null
Qui est Florence ?
          PETITION EN LIGNE
                Florence Cassez
                 2186  jours
               dans les geôles

            du Mexique.    

 

Commenter cet article

tiot 04/12/2011 00:02


salut


pas mal celle du curé


bonne soirée

Un p'tit coucou de Tatiana. 03/12/2011 21:29


Hello Mariska,


C'est sur , les gens sont malades, comment peut on donner un tel prénom a un enfant! Bien sur qu'il n'a pas de cornes, le pauvre, il va devoir vivre avec des parents qui ne me paraissent pas très
censés. Rien que la réflexion de la mère donne un exemple "assez limite" à mes yeux. Quand à cet amerloque qui voulait vendre sa filette il n'est pas mieux non plus. J'ai lu quelque part qu'en
Chine la vente des femmes était un commerce très lucratif. Toutes ces horreurs font vraiment froid dans le dos et on n'est pas au bout des horreurs.


Bon dimanche et gros bisous.

Francis 03/12/2011 18:46


bonsoir frangine bonne nuit bizzz frcis  frcoise

belbe 03/12/2011 17:06


la pluie est arrivée

Eliane 03/12/2011 16:26


coucou Marishka, c'est justement la où est l'injustice !  naitre dans une telle ou telle famille !  ... 


excellent samedi et a bientot -

maracudja 03/12/2011 13:20


Ma pauvre Marishka, le monde est vraiment malade quand nous voyons et lisons tout ce qui se passe dans le monde. Très sincèrement je préfère avoir un pied qui glisse vers la tombe que d'avoir
20ans l'age de mes petits enfants ...
Je me demande bien ce que leur réserve la vie avec toute cette jungle d'incertitude. 
Une chanteuse disait il y a bien 20 ans le monde est fou mais elle avait raison et nous n'en étions pas encore a ce que l'on voit aujourd'hui !!! 
Bisous Bon samedi a toi malgré tout !!!   

fanfan 03/12/2011 13:09


On devrait considérer ces prénoms comme viaolence à enfants! Les pauvres ;ils vont porter cela toute leur vie!


Je plains les femmes afghanes , elles n'ont pas fini de souffrir.


Le soleil est un peu malade aujourd'hui ; bisous


 

biker06 03/12/2011 12:07


 


Hello Marishka





Bisous


Pat

mireille du sablon 03/12/2011 11:41


Bonjour Marishka,


J'avais une collègue qui a appelé sa fille "Pomme", quand elle a eu une seconde fille, tout le monde a eu peur qu'elle l'appelle "Poire" ou "Scoubidou"! C'était il y a 3O ans,  pôv' gamine!


Bon w-end, gros bisous, Mireille du Sablon