Mardi 29 Décembre 2015

Publié le par Marishka

 

Mardi 29 Décembre 2015

averses éparsesMétéo : averses éparses

Matin : 3°C

                     Après-midi : 8°C

Et voilà pas de journée ensoleillée.... place à la pluie, la grisaille, et peut-être la neige qui s'invite pour ces derniers jours de l'année.

Depuis 2 jours j'ai un pensionnaire à la maison. Magik ! Il n'est pas le bienvenue chez Alex... C'est à dire que sa proprio avait stipulé dans la bail (bien que ce soit interdit) : PAS D'ANIMAUX DOMESTIQUES ! Et la proprio doit passer chez Alex : le réfrigérateur noté dans la bail a rendu l'âme... Elle me l'a mis en pension quelques jours.

Magik est un chat paisible, il passe ses journées sur le fauteuil et ne fait aucun dégat dans l'appart. Tout juste si on s'aperçois qu'il est là !

Bon, chez moi il a vite retrouvé ses repères et surtout le frigo pour demander du yaourt ! Il a une mémoire d'éléphant ! Dès qu'il a franchi le seuil de l'appart. il est allé mendier devant le frigo, et le matin il m'espionne. Il attend que j'en soit au yaourt....

Mardi 29 Décembre 2015

Mardi 29 Décembre 2015

Dans l'actualité :

Epouse d'un kamikaze du Bataclan, elle se dit "tellement fière".

La femme de Samy Amimour, qui a explosé au Bataclan le 13 novembre, a écrit, dans un courriel envoyé trois jours après les attentats, combien elle était "heureuse" des crimes de son mari. L’épouse française de Samy Amimour, un des trois kamikazes tués au Bataclan le 13 novembre, actuellement en Irak, est extrêmement fière des actes de son mari.

Selon Aujourd’hui en France/Le Parisien paraissant ce lundi, trois jours après les attentats, la femme a écrit dans un courriel dans lequel elle exulte : "J’ai encouragé mon mari à partir pour terroriser le peuple français qui a tant de sang sur les mains. Je suis tellement fière de mon mari." Et de vanter son mérite : "ah là là, je suis si heureuse...", a-t-elle écrit à une de ses anciennes connaissances dans une série de courriels découverts par les enquêteurs où elle raconte sa vie dans des messages "contenant tous les codes de la propagande de l’EI", révèle le quotidien.

Une jeune femme de 18 ans

La jeune femme, qui vient d’avoir un enfant selon le quotidien, prévient son interlocuteur: "tant que vous continuerez à offenser l’islam et les musulmans vous serez des cibles potentielles, et pas seulement les flics et les juifs mais tout le monde." Mariée religieusement à Samy Amimour, qu’elle a rencontré en Seine-Saint-Denis, la jeune femme de 18 ans a quitté le lycée en 2014 pour rejoindre en Syrie l’ancien chauffeur de bus radicalisé.

"La belle vie"

"J’ai un appart tout meublé avec cuisine équipée, deux salles de bains toilettes, et trois chambres, et je paye pas de loyer, ni l’électricité et l’eau. La belle vie quoi !!!", se vante-t-elle également. Le kamikaze, mort à 28 ans le 13 novembre en commettant un carnage dans la salle de concert parisienne, était né et avait grandi à Drancy, en Seine-Saint-Denis, ville dont dépend le cimetière de La Courneuve où il a été inhumé le soir du réveillon de Noël...

Sa belle vie se résume à un appart avec 2 salles de bains, pour bien nettoyer sa crasse ! On va vite la marier à d'autres crapules ! Je renonce à mettre la photo de son pourri de mari.

Un nouveau-né meurt de froid dans un cabanon. 

Le bébé a été découvert sur un terrain privé, dans un petit village de Charente. En état d'hypothermie, il n'a pas survécu. La mère présumée serait âgée de 23 ans. Elle a été hospitalisée d'office. Le bébé serait né le 25 ou le 26 décembre. Selon nos confrères de Sud Ouest, un nouveau-né a été découvert dans une poubelle collective au lieu-dit "Les Godinauds" à Bignac, en Charente, dimanche. Les enquêteurs, eux, ont parlé d'un cabanon situé sur un terrain privé. Un véritable électrochoc dans ce petit village de 233 habitants situé au nord d'Angoulême

Enveloppé dans une couverture

Le nouveau-né souffrait d'une grave hypothermie, la température de son corps était descendue en-dessous des 28 degrés. Il était enveloppé dans une couverture mais il n'a hélas pas survécu : il est décédé quelques heures plus tard malgré son transfert à l'hôpital. La mère présumée de l'enfant serait une jeune femme née dans la commune mais qui n'y vit plus, qui serait âgée de 23 ans. Dans le hameau, personne ne sait si la grossesse de la jeune femme était désirée ou non, personne n'avait d'ailleurs constaté son état, seulement qu'elle avait déménagé et travaillait en région parisienne. Une partie de sa famille demeure toujours à Brignac. Elle était revenue y séjourner à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Une autopsie ce mardi

Rapidement identifiée par les gendarmes, la jeune femme a été interpellée dimanche soir dans les Hauts-de-Seine. Un examen gynécologique a confirmé qu’elle avait accouché récemment. Mais un examen psychiatrique a poussé le préfet des Hauts-de-Seine à suspendre sa garde à vue pour l’hospitaliser d’office dans un établissement spécialisé. Le bébé devait être autopsié ce mardi à l’institut médico-légal de Poitiers, avant vraisemblable ouverture d’une information judiciaire pour homicide volontaire sur mineur de (moins de) 15 ans.

Charente : abandonné dans un cabanon, un nouveau-né meurt de froid

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Commenter cet article

fanfan 29/12/2015 18:40

LES chats prennent des positions extraordinaires pour dormir ! Cette femme est peut-être contente de s'être débarrassée de son mari! Quelle pourriture!
C'est malheureux qu'à notre époque ,il y ait encore des grossesses non désirées, avec les moyens de contraception actuels..
Bonne soirée; bises

mabiche1231 29/12/2015 09:52

Bonjour Marishka,
te voilà en bonne compagnie ! il est magnifique !
Qu'on extermine cette race de gens comme on l'a fait pendant la guerre. Quel monde , espérons que 2016 soit meilleur.
Passe une bonne journée, gros bisous
Nadine