Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Samedi 30 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Samedi 30 Septembre 2017
                    Météo : averses modérées

Matin : 10°C
Après-midi : 18°C
Oups ! La dégringolade des températures ! La queue de "Maria" qui arrive chez nous ! Effectivement le soleil ne s'est pas levé...
Pas bon pour mon dos qui m'a réveillé vers 2h30.... Et trop mal, pas moyen de me rendormir. Je me suis résignée à prendre mon Izalgi au p'tit déj, pour que ça me soulage un peu. (j'ai bien dit "un peu", car la douleur est omniprésente ! ) Marre !
Je vais me bouger le moins possible : mon repas est prêt, mon ménage fait par Otilia, hier. Juste mon lit à faire et un peu de vaisselle sur mon siège sauveur dit "tracteur", du fait de la forme de son assise. Heureusement que je l'ai, autrement je ne pourrais pas me tenir debout devant l'évier et je n'ai pas la possibilité de caser un lave-vaisselle.

 

A propos de l'ouragan Irma, je suis tombée sur une photo improbable et pourtant... La pauvre vache a eu une triste fin. Sans doute électrocutée...
 

"Marseille" comme troisième prénom: la mairie de Paris dit non.

Il voulait appeler son fils Onken, Philip, Marseille Monnier, en référence aux origines congolaises de la maman, en hommage à son ...
Il voulait appeler son fils Onken, Philip, Marseille Monnier, en référence aux origines congolaises de la maman, en hommage à son père et pour sa ville de cœur.
Mais la mairie du XIXe arrondissement de Paris s'oppose au choix de Xavier Monnier, dont le petit garçon est né lundi, à l'hôpital Robert-Debré, à Paris.
"Marseille" n'est pourtant que le troisième prénom du nouveau-né... Lundi, quelques heures après la naissance de l'enfant, l'heureux papa se présente au service de l'état civil de l'établissement de santé, raconte-t-il à nos confrères de 20 Minutes.
Deux jours plus tard, la mairie du XIXe arrondissement se manifeste. "La personne m’a appelé en numéro privé, assez énervée, pour me dire que Marseille n’était pas un prénom et que si je ne le retirai pas, ils saisiraient le procureur de la République", raconte Xavier Monnier.
"Je suis né à Marseille, nous nous sommes mariés à Marseille et j’ai écrit deux livres sur Marseille. C’est tout simplement un hommage à ma ville de cœur", explique le papa.

"Nous sollicitions l'arbitrage du procureur" en cas de doute.
"Nous n’avons pas de pouvoir décisionnaire. Nous n’acceptons pas ou ne refusons pas un prénom. Lorsqu’il y a un doute, et c’était le cas, nous sollicitions l’arbitrage du procureur de la République", justifie la mairie.
Pour s'éviter des procédures longues, Xavier et son épouse ont choisi de retirer le troisième prénom de leur petit garçon.
"On ne voulait pas rentrer dans des procédures administratives contraignantes et bloquer l’état civil de notre fils alors qu’il n’a que trois jours", détaille-t-il à 20 Minutes.

Sage décision ! Remarquez il aurait pu avoir un attachement avec la ville de Montcuq ou La Tronche ou Anus ou Bézons...

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 29 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Vendredi  29 Septembre 2017
                    Météo : beau temps

Matin : 10°C
Après-midi : 26°C
Encore chaud aujourd’hui… hier mon ventilo a brassé mon air !

Nous avons passé, hier, un après-midi fatigant. Virginie à son examen qui avait pris du retard et moi à poireauter dans la salle d'attente. Nous avions rendez-vous à 15h20 et étions de retour à 18h30 !
J'ai discuté un bon moment avec une dame, bien sympa, qui attendait sa mère, mais je n'avais plus la force de lui répondre tant j'avais soif !

Aujourd'hui pas de temps à perdre en cuisine : c'est ménage. Nous allons quand même manger une paëlla "en boîte" ! Non, nous n'allons pas en boîte ! c'est la paëlla qui est en boîte. J'ai pris des grosses crevettes pour l'améliorer et je vais ajouter une cuisse de poulet.

J'adore la paëlla ! Si je pouvais trouver un traiteur qui m'en fasse une bonne...
Je l'ai faite une fois il y a longtemps. Les enfants étaient encore petits.

Je l'avais cuisinée sur le balcon, sur un réchaud spécial paëlla, que j'avais ramené d'Espagne. Qu'est-ce qu'elle était bonne ! Mais j'avais bien mis tout ce qu'il fallait, mais elle avait été longue à faire....

Mon Zizique a attendu que Otilia referme la porte derrière elle, pour sortir de sa planque. Savez-vous où il était caché ? Je vous le donne en mille ! Dans sa litière ! Toute propre, quand même, la litière à l'aloé vera que je venais de lui changer.

 

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 28 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Jeudi 28 Septembre 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 13°C
Après-midi : 25°C
Toujours bien agréable et ensoleillé. Profitons-en !

Défection hier sur mon blog. Je me suis levée TÔT à cause de mon dos, à 2h30 ! Mais fatiguée vers 5h30, je me suis recouchée, et j'ai dormi jusqu'à 7h30. Le temps de petit-déjeuner, me préparer, Virginie est arrivée et nous sommes parties faire nos courses. Et la fin de la journée a défilé à une allure folle... J'ai zappé le clavier.

Cet après-midi nous partons. Je dois conduire Virginie à l'hôpital pour une IRM, qui était prévue dès sa sortie de l'hôpital, le mois dernier. (???)
Ce matin cuisine. Je vais concocter un bœuf bourguignon que je vais transformer en daube en ajoutant une poignée de spaghettis en accompagnement.

Ce n'est pas ma photo... pas encore du moins.

Vite filé au supermarché à cause d'un manque de carottes... Je pensais en avoir un peu plus pour faire mon plat. Ne dit-on pas : "quand on a pas de tête, on a des jambes !" c'est même pas mon cas.

Sortie en débardeur : il fait chaud, et ventilo a repris du service !

Mon assiette :
 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mardi 26 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Mardi 26 Septembre 2017
                    Météo : averses éparses

Matin : 13°C
Après-midi : 20°C
Petite perturbation atmosphérique, qui va nullement me perturber !

Un réveil à 5h30 évidemment écourté par mon mal de dos. Il y a des jours où j'aimerais rester sous la couette, à paresser encore un peu...

Hier, j'ai fait pas mal de "secrétariat". Papiers en souffrance (Tiens je ne suis pas la seule...) : J'ai donné un coup de téléphone pour une prise de rendez-vous chez ma diabétologue, pour me faire enguirlander sur mon très mauvais taux de glycémie (plus que doublé, quand ce n'est pas triplé); puis coup de fil à EDF pour rectifier mon échéancier, qui ne tenait pas compte de la réduction de ma tarification sociale.
Puis courrier à l'Officier du ministère public, pour lui demander grâce pour une amende de 90 euros et 1 point en moins sur mon permis de conduire, (m'en fous j'avais toujours mes 12 points), pour un excès de vitesse de 2 km/h, que j'ai eue, le jour où j'ai emmené Virginie à l'hôpital de Voiron ! Je ne conteste pas l'infraction, je suis coupable et consciente d'avoir enfreint la loi, mais je demande l'indulgence pour circonstances atténuantes ! C'est pas bien dit ça ?
A l'appui je vais joindre la lettre du médecin qui suspectait une embolie pulmonaire avec précision d'hospitalisation en urgence.... Et mes gros revenus de retraitée ! J'ai payé les 90 euros et je rêve d'un hypothétique remboursement....

Bon j'ai bien travaillé !

Des nouvelles du fou d'en bas : Tout le quartier est au courant lorsqu'il téléphone. Sa grande gueule s'entend de loin et pour l'intimité de la conversation il s'en balance !
J'ai oublié de vous dire que depuis 15 jours il n'y a plus de chaises et autres objets qui voltigent par le balcon, puisque madame a fait ses valises. On échappe déjà à ça.
De fait, les 3 enfants sont restés avec leur père, vu que la mère travaille et que le père avec sa touffe en crin dans la main est disponible pour entretenir sa marmaille, entre deux joints de hach. La mère passe de temps en temps chercher les gosses le mercredi après-midi ou en week-end, le samedi ou dimanche.
Bref, les conversations téléphoniques ont lieu environ 2 fois par jour entre la père et la mère.
Au début j'avais entendu parler de tribunal, mais hier j'en ai appris un peu plus : Le gueulard veut garder sa progéniture qui lui rapporte plus que s'il les laissait à la mère.
Et oui : le RSA avec 3 enfants c'est 1366 euros, plus les allocations familiales, plus l'APL : c'est le pactole à rien foutre.
Et il le disait à son ex : Toi avec ton salaire tu n'y arriveras pas, moi le RSA, les allocs, et tout le reste, le tribunal jugera que la garde est pour moi !

Quelle mentalité ! Il n'a pas l'intention de travailler un jour !

Là je rigole ! J'ai donné hier à Magik, qui mendiait, un petit reste de miettes de thon et pour compléter et afin qu'il ne meure pas de faim... une petite cuillère à soupe de coquillettes que j'avais faites pour moi.
Hé bien Zizique a aimé les pâtes ! Il a fait le tri et laissé le thon !
Complètement zinzin mon Zizique ! Chaque fois que je vais aux toilettes, il fait comme moi ! Il va au fond du couloir dans son cabinet d'aisance. S'il finit avant moi, il m'attend... et je lui dis : "on court, on court, on court" et il file en courant jusqu'à la porte-fenêtre du balcon ! Auparavant je tapotais les pieds par terre, pour faire semblant de courir, maintenant ce n'est plus la peine, il suffit de lui dire : on court ! plusieurs fois par jour il fait sa course ! Trop malin mon Zizique !

 

Ce matin je dois sortir poster ma lettre en recommandé à l'officier du ministère public.
 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Lundi 25 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Lundi 25 Septembre 2017
                    Météo : assez ensoleillé

Matin : 11°C
Après-midi : 23°C
Toujours dans la continuité des beaux jours et de la douceur ! Moi j’aime !

Ce matin, je serais bien restée encore un peu sous ma couette.. mis comme d'habitude mon dos en a décidé autrement... la poisse !

Autriche : Un touriste français empêche la chute d'un bus et sauve 22 passagers.

Un touriste français a évité la mort de 22 personnes en stoppant de justesse le car qui allait basculé dans un précipice du Tyrol.
"Nous sommes passés à un cheveu d'une catastrophe", a relevé un porte-parole de la police. Un touriste français a évité la mort de 22 personnes dans les Alpes autrichiennes en parvenant à arrêter in extremis un car qui allait tomber dans un précipice après un malaise de son conducteur, a annoncé dimanche la police.
L'homme âgé de 65 ans, qui faisait partie d'un groupe de 21 touristes français, était assis au premier rang du car qui roulait sur une route d'altitude près de Schwaz, au Tyrol (ouest de l'Autriche), quand le conducteur s'est effondré en raison d'un malaise, selon cette source.
Alors qu'une partie du car était déjà engagée au-dessus du parapet de protection et allait tomber dans un précipice profond de 100 mètres, le sexagénaire a réussi à bondir de son siège pour appuyer in extremis sur le frein, selon la police. Son porte-parole souligne que le réflexe du passager et le fait qu'il ait réussi à stopper le véhicule relevait d'une "chance inouïe".
Neuf personnes ont été hospitalisées à la suite de l'incident, qui s'est déroulé samedi, a-t-il été précisé.

Tatouages : l’étude scientifique qui sème le trouble.

Une récente étude menée au Synchrotron de Grenoble montre que l’encre des tatouages migre sous forme de nanoparticules dans les ganglions par la lymphe.
Les tatouages, les Français ont ça dans la peau. Sept millions de personnes seraient déjà passées sous les aiguilles d’un tatoueur, d’après une étude Ifop pour le syndicat national des artistes tatoueurs (14 % des Français aujourd’hui contre 10 % en 2010*).
Véritable phénomène de société, comme c’est le cas depuis longtemps chez nos voisins allemands ou anglais, le tatouage, c’est comme le smartphone, tout le monde en veut un, ou presque.
Seulement voilà, il y a le décor, le joli tatouage qu’on arbore de face ou de profil, et il y a l’envers du décor, de l’ordre de l’infiniment mémorisé dans le corps.
Les éléments que compose l’encre du tatouage traversent l’épiderme jusqu’au derme, pour ensuite se déplacer sous forme de micro et même de nanoparticules jusqu’aux ganglions lymphatiques. Ce sont les conclusions d’une étude menée par une équipe d’Allemands en collaboration avec le Synchrotron de Grenoble, publiée le 12 septembre dans Scientific Reports.
L’expérience a été effectuée à partir de tissus humains (peaux et ganglions) ex vivo, prélevés post mortem. "Nous savions déjà que les pigments provenant des tatouages se déplaçaient vers les ganglions lymphatiques en raison de leur couleur correspondant à la même couleur que celui du tatouage", explique Hiram Castillo, chercheur en sciences de l’environnement au Synchrotron, l’un des auteurs de l’étude, "en revanche, nous ignorions que le dioxyde de titane voyageait sous forme de nanoparticules et nous en avons trouvé en grande quantité !".

Le Synchrotron de Grenoble :

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Dimanche 24 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Dimanche 24 Septembre 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 12°C
Après-midi : 23°C
Une météo idéale, toute en douceur, comme les jours précédents !

Dans tout ce que je vous ai raconté hier, au sujet du fou d'en bas, j'ai oublié de vous dire que celui-ci a particulièrement une grande gueule ! que dis-je une TRÈS grande gueule ! Tout comme son gamin de 4 ans, qu'on entend brailler à chaque fois qu'il sort de l'appart ou y rentre ! Ça résonne jusqu'à mon 5ème ! Quant au père pour vous confirmer qu'il a une grande gueule, je l'entends téléphoner de chez lui ! Hier il menaçait quelqu'un : "Si tu viens pas à 8 heures, je vais te chercher !". Puis vers 20 heures, il disait "qu'il s'en foutait, il irait au tribunal !"...
Hier après-midi il n'a pas cessé de faire des allers et venues avec son engin motorisé... Je me demande s'il n'y a que moi que ça emmerde ? Tout le monde s'en plaint mais pour aller à la gendarmerie, je suis la seule... J'attends un peu que les autres bougent.
Je vais faire un peu de cuisine ce matin : des blettes à nettoyer, cuire et accommoder. Je ne sais pas encore comment... peut-être en sauce tomate pour changer de la béchamel. De toute façon je fais ensemble les feuilles et les côtes. J'aime bien comme ça.

Un contrôleur SNCF insiste pour voir la carte d’invalidité de Philippe Croizon.

Samedi dans un TER reliant Rouen à Paris, l'athlète Philippe Croizon s'est vu demander à plusieurs reprises sa carte d'invalidité par un contrôleur SNCF. Si les passagers se sont insurgés d'une telle requête, le polyhandicapé a préféré la prendre avec légèreté.
On peut ne pas connaître son nom, tout comme il n’est pas indispensable de retenir tous ses exploits réalisés depuis la perte de ses quatre membres en 1994 suite à un accident domestique. Reste que l’ancien métallurgiste Philippe Croizon ne demande pas plus que quelques secondes d’attention sur sa personne pour constater sa condition de polyhandicapé.
Samedi, l’athlète a pourtant connu une mésaventure liée à sa situation physique alors qu’il se trouvait, avec sa mère, dans un TER reliant Rouen à Paris. Quand le contrôleur SNCF arrive à sa hauteur pour demander à vérifier son billet, la requête s’accompagne d’une présentation de la carte d’invalidité de Philippe Croizon.
Les voyageurs s’indignent devant la demande du contrôleur à Philippe Croizon
Devant un voyageur stupéfait et surtout visiblement non détenteur de cette fameuse carte, le contrôleur se fait insistant. Si Philippe Croizon choisit de prendre la chose avec légèreté, ce n’est pas le cas de ses camarades de voyage, comme le sportif l’a ainsi déclaré :
“Moi je n’ai rien dit, mais les passagers se sont fâchés ils ont dit c’est n’importe quoi !” Une indignation quasi-générale donc qui va amener le contrôleur à finalement poursuivre ses contrôles en ignorant Philippe Croizon

"En général avec la SNCF, ça se passe super bien"
Après avoir partagé sur les réseaux sociaux une photo de lui dans le TER avec une légende résumant l’incident, le sportif a semblé vouloir dédramatiser ce dernier après nombre de commentaires injurieux émis envers la SNCF sous sa publication : “je voulais prendre les choses avec humour et ne pas en arriver à des insultes […] ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué je n’en sais rien. Mais en général avec la SNCF, ça se passe super bien.”

Il a également reconnu que la demande du contrôleur visait également à vérifier la gratuité de son accompagnant. France Bleu rapporte par ailleurs que Philippe Croizon va reprendre le train dès lundi pour rejoindre Paris.

Hé ben !!!!
 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Samedi 23 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Samedi 23 Septembre 2017
                    Météo : averses éparses

Matin : 9°C
Après-midi : 23°C
Dans la continuité de ces derniers jours. Averses prévues ? Je n’y crois pas : le soleil brille !

Un lever tardif ce matin, digne d'une grasse mat' ! Enfin, en ce qui me concerne : car un réveil à 6h30, pour moi c'est inespéré !
Pour l'instant, je me suis préparée et je me tâte pour aller rendre visite à la maréchaussée... En effet le fou du rez-de-chaussée, s'est acheté une moto (sans doute avec les primes de rentrées scolaires de ses 3 enfants : la date correspond juste avec son achat !) et il prend un malin plaisir à mettre les pleins gaz à son moteur chaque fois qu'il démarre, ou qu'il gare son engin; ce qui arrive plusieurs fois par jour ! On se croirait au Castelet ! Il fait aussi patiner son engin pour bouffer les pneus sur le sol et provoquer un dégagement de fumée qui empeste tout le quartier et... des trous dans le bitume !!!
Samedi dernier impossible de fermer un œil.
Ça a commencé par le garage en face qui a enlevé sa voiture devant la porte et sorti sa moto. Moteur en route, il a à nouveau fermé le garage et remis sa voiture à cul, pendant que l'autre ronflait. Ça a bien duré 10 minutes ! la ferait-il chauffer ? Je n'en sais rien je ne m'y connais pas en engins emmerdeurs !
Puis ce fut le tour du barjot d'en bas de partir avec son cheval motorisé : Encore 10 minutes de chauffe plein gaz, pour bien qu'on sache qu'il a une moto, qu'il appelle en hurlant : "mon bébé !". Quand je vous dis que c'est un fou cannabissé ! Son tour a été vite fait, il est revenu nous en mettre plein les feuilles de chou ! Rebelote !
Puis, un gars est venu sortir son quad d'un garage juste en dessous de mon appartement. Pareil ! Le moteur tourne pendant de longues minutes. Pratiquement 1/4 à nous empester avec les gaz d'échappement, au point que j'ai dû fermer ma porte-fenêtre, j'en avais des nausées !

 

Aujourd'hui pour parfaire le tout, il y a un cirque qui s'est installé hier après-midi à côté de chez moi. Ce matin, une voiture circule dans le quartier et ça braye dans un haut-parleur, pour attirer d'éventuels spectateurs.

J'en suis là dans mon incertitude... Les gendarmes préfèreront sûrement qu'il y ait "flagrant délit"...

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 


 


 

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 22 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Vendredi 22 Septembre 2017
                    Météo : bien ensoleillé

Matin : 8°C
Après-midi : 23°C

ces températures ! On ne transpire pas à se bouger un peu et nous ne ressentons pas le froid !

Aujourd'hui, matinée ménage avec Otilia. Mon repas pour midi est prêt : quenelles lyonnaises natures, avec béchamel et champignons de Paris et gratiné ! Hummm, comme elles ont gonflé !
Il m'arrive d'en faire au brochet, mais là j'ajoute des crevettes dans ma béchamel ou morceaux de poisson. C'est aussi un régal.

Ce ne sont pas les miennes...

Les quenelles sont bonnes aussi accommodées à la sauce tomate avec des olives vertes et des champignons de Paris.

BOXE : Mayweather paye en liquide une villa à 26 millions de dollars.

Le boxeur américain Floyd Mayweather, vainqueur du "combat du siècle", a acquis une villa sur les hauteurs de Los Angeles. Et se met en scène dans son nouvel intérieur sur les réseaux sociaux
Floyd Mayweather aime l'argent et le luxe. Et, plus que tout, afficher sa richesse. Moins d'un mois après sa victoire dans le "combat du siècle" contre McGregor, le boxeur américain de 40 ans présente ainsi sa nouvelle villa sur les réseaux sociaux.
Cave à vins gargantuesque et chic, cuisine flamboyante, salle des trophées... le néo-retraité sait faire saliver ses fans. Selon plusieurs sources, l'homme a réglé en liquide la facture de cette villa du très chic quartier Angeleno de Beverly Hills, soit pas moins de 26 millions de dollars, rapporte Le Figaro.
Pour la décoration de cette villa, dont la superficie dépasserait les 10 000 m² (avec 6 chambres, 10 salles de bains, etc), l'athlète aurait également dépensé 500 000 dollars. Sur les réseaux sociaux, Floyd Mayveather y met en scène sa vie quotidienne... comme lorsqu'il prend un goûter.
"En train de manger quelques collations, avant de voir Sportscenter dans la salle de ciné de mon palace à Beverly Hills, qui peut accueillir confortablement 50 personnes", écrit-il par exemple. Sa villa a, elle même, été dotée d'un compte Instagram. Et ça plaît... elle compte déjà plusieurs millions d'abonnés.

Disparition de Maëlys : le suspect est un "manipulateur" selon ses ex.

Plusieurs jeunes femmes, qui ont partagé par le passé la vie de Nordahl Lelandais, le suspect n°1 dans l’affaire de la disparition de la petite Maëlys, ont été entendues par les enquêteurs de la SR de Grenoble.
Selon les informations du Dauphiné Libéré, leurs déclarations font froid dans le dos. Ces jeunes femmes le décrivent comme "manipulateur", "menteur" et "violent". L’ex-militaire se serait montré très violent notamment lors des ruptures amoureuses. "Elles racontent toutes la même chose : Nordahl les traquaient, les harcelaient, les suivaient en voiture pour tenter de les percuter".
Toujours selon les informations du Dauphiné Libéré, l’une de ces jeunes femmes aurait même confié avoir été emmenée dans les bois par Nordahl, "pour s’expliquer" selon ce dernier. "J’ai cru vivre ma dernière heure", a confié la jeune femme aux gendarmes.
Questionné sur ces nouveaux éléments, le nouvel avocat du suspect, Maître Alain Jakubowicz du barreau de Lyon, a refusé pour l’instant de s’exprimer sur le dossier.

Il est pas net ce mec ! Depuis le temps qu'il mène les enquêteurs en bateau....
JURA : L'eau bénite de l'église remplacée par de l'eau-de-vie.

Miracle ou blague ? Le miracle reste entier...
La semaine passée, des touristes ont constaté que l'eau bénite de l'église de Château-Chalon (Jura) avait été remplacée par... de l'eau-de-vie, relatent nos confrères du Progrès.
Surpris, ils ont d'abord cru à une tradition durant les vendanges... mais il n'en est rien !
Les bénitiers ont vite été vidés et nettoyés, puis remplis avec de l'eau bénite, garantie sans alcool, pour la messe dominicale
.

Voilà de quoi attirer les "grenouilles" de bénitier !

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 21 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Jeudi 21 Septembre 2017
                    Météo : beau temps

Matin : 7°C
Après-midi : 22°C
De la douceur en cette veille d’automne.
Hier j'ai réintégré la "cabinet d'aisance" de Magik, à l'intérieur au fond du couloir. Et dire qu'il commençait à s'habituer à aller sur le balcon... il faut tout recommencer !
Marrant et malin : l'autre jour en raison de la fraîcheur, j'avais fermé la porte-fenêtre du balcon. Évidemment Zizique a eu besoin d'aller se satisfaire... voyant la porte-fenêtre fermée, il s'est dirigé au fond du couloir... Il est revenu tout penaud et s'est assis devant la baie vitrée et a miaulé pour que je lui ouvre !

LOT-ET-GARONNE : Disparition de deux sœurs handicapées: la mère en garde à vue.

La mère de deux fillettes lourdement handicapées, disparues depuis plusieurs mois, a été interpellée et placée en garde à vue mercredi à Nérac (Lot-et-Garonne) où la gendarmerie a lancé des recherches autour du domicile familial.
La mère de famille, née en 1967, étaient toujours en garde à vue ce mercredi soir dans les locaux de la section de recherche de la gendarmerie à Agen. Les deux fillettes, âgées de 13 et 11 ans, et "lourdement handicapées", ont disparu depuis décembre 2016, selon les mêmes sources.

Les recherches se poursuivront jeudi
La mère élevait seule les fillettes qui étaient "placées dans un centre spécialisé une partie du temps", le père ayant quitté le foyer, selon une source proche du dossier. Les gendarmes et une équipe cynophile ont procédé toute la journée à une enquête de voisinage et à des fouilles dans la maison familiale ainsi que dans la Gélise, une rivière située à 20 mètres de là.
Les recherches devaient se poursuivre jusqu’à la tombée de la nuit, avant de reprendre jeudi.

Sauve qui peut le père ! Bravo ! Dégueulasse de laisser une telle charge à cette mère, qui a sans doute pété les plombs... Le père est autant responsable.

ISÈRE-NORD : Un nid de cigognes va être délogé puis déplacé.

"La cigogne blanche est une espèce protégée par la loi", rappelle Hervé Coffre. Ce chargé d’études faune à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) était à Bizonnes, hier, le long de la D51, près de la route de la Planta. Non pas pour réaliser des comptages, mais pour l’avenir d’un nid de cigognes.
Construit au sommet d’un poteau électrique, il pose problème pour des questions de sécurité sur la ligne. Et même s’il est déserté depuis 2014 par les volatiles – il y a eu jusqu’à trois jeunes ici, la dernière reproduction date de 2011 – il faut respecter la réglementation pour le déplacer.
"Sa destruction est interdite par la loi. Pour l’enlever, même pour une question de sécurité, on est obligé de procéder à des demandes de services de l’État et de proposer des mesures de remplacement, d’où la présence de cette nouvelle plateforme. Dans l’Isère, les cigognes sont souvent observées en migration. Mais en nidification, on a seulement un à deux couples", souligne-t-il.

Quatre plateformes en Isère.
Cette plateforme a été montée, hier, par quatre techniciens d’Enedis – partenaire avec la LPO – sur un terrain communal. Elle est implantée à quelques mètres du nid actuel. Il s’agit d’une structure composée d’un poteau classique – comme pour une ligne – surplombée d’une sorte de corbeille en métal. Laquelle peut supporter jusqu’à 500 kg. Le coût : près de 900 €, rien que pour le matériel, à la charge d’Enedis.
"Ce nid avait été déclaré par la cliente depuis un moment. Nous intervenons pour éviter d’autres dégâts, des problèmes de courts-circuits, etc.", explique Gaëtan Mollard, préparateur de l’opération.
Ce mercredi, place au déplacement manuel du nid jusqu’à la plateforme. Par étapes. Le courant sera coupé, à partir de 8 heures, le temps de l’opération.
En France, environ 2 000 couples de cigognes sont recensés contre une dizaine au milieu des années 1970. "La situation devenait critique, la mortalité en Afrique est l’une des raisons de ce déclin. Mais avec l’installation de plateformes, en Alsace et dans les marais du Sud-Est où les migrateurs se plaisent, les cigognes sont revenues."

AGRICULTURE : Noix de Grenoble : la récolte débutera le 23 septembre.

Hier soir, la Commission “Maturité” du Comité interprofessionnel de la Noix de Grenoble (CING) s’est réunie pour déterminer la date de début de récolte pour les vergers à maturité en Noix de Grenoble.
C’est une pratique ancienne, spécifique à l’AOC Noix de Grenoble. Un accord de filière pour faire en sorte que les noix soient récoltées à maturité, dans un souci de qualité et de réactivité sur les marchés.
Cette année la récolte sera lancée le samedi 23 septembre. En fonction de la maturité des noix de leurs vergers, les nuciculteurs peuvent récolter leur production quelques jours plus tard, mais jamais avant cette date officielle. La récolte 2017 devrait être proche, voir légèrement supérieure à celle de l’année dernière qui s’élevait à 14 000 tonnes.

 

Je vous souhaite une bonne journée !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 20 Septembre 2017

Publié le par Marishka

 

Mercredi 20 Septembre 2017
Météo : Bien ensoleillé

Matin : 7°C
Après-midi : 18°C
Les températures remontent un peu. Tant mieux, ça recule la mise en route du chauffage.

Hier, j'attendais l'intervention d'un dépanneur, envoyé par mon bailleur, pour réparer une manivelle de mon volet. Il m'avait téléphoné la veille pour savoir si j'étais à la maison et dans l'affirmative, il m'avait dit : "Je serai chez vous à 14h15." Et bien je n'ai jamais vu quelqu'un de si ponctuel : A 14h15 précisément, il passait le seuil de mon appartement ! J'admire !

C'est habituellement le moment de ma sieste, mais bon je fais des exceptions quand il le faut ! Ainsi je n'ai pas coupé la sonnerie de mon téléphone fixe, au cas où le dépanneur m'appellerait pour que je lui serve de GPS téléphoniquement (ça arrive souvent...). Et bien de 13 heures à 14h15 j'ai reçu 3 appels de démarcheurs !!!! Incroyable comme on peut être sollicités !


Séisme au Mexique : près de 150 morts, dont 21 enfants tués dans une école.

Un séisme de magnitude 7,1 a frappé le centre du Mexique mardi.
Édifices effondrés, scènes de panique : au moins 149 personnes ont péri mardi lors d’un violent séisme de magnitude 7,1 qui a secoué le centre du Mexique, dont la capitale.
Le bilan provisoire du gouvernement comptabilise les décès répartis sur plusieurs Etats : outre Mexico (49 morts) et son État (12), Puebla (32), Morelos (55) et Guerrero (1).
Cette nouvelle secousse intervient quelques jours à peine après un tremblement de terre de 8,2 dans le sud du pays qui avait fait une centaine de morts début septembre.
Ce séisme est intervenu 32 ans jour pour jour après celui de 1985 qui avait fait plus de 10 000 morts.

Décidément la nature se fâche un peu partout !

Aujourd'hui je vais préparer un gratin de courgettes, avant de partir faire les courses avec Virginie. Les courgettes sont déjà blanchies, juste à accommoder et mettre au four.

Je vous souhaite une bonne journée !

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>